SSN Chapitre 167

SSN Chapitre 166
SSN Chapitre 168

Chapitre 167 : Alphène 2/2

 

« Je connais cette elfe ! Tu me remets, poufiasse ?! » lança un cavalier noir à l’intention de Dame Latasha.

« Que commence le festival de mort ! » hurla un autre en s’élançant comme un vampire sur sa proie.

« Je parie que je vais en tuer plus que toi, macchabé. Tu paieras la tournée, comme d’habitude. »

Quoiqu’ils ne manifestèrent pas d’animosité particulière à leur égard, la vue de ces chevaliers squelettes terrorisa le groupe bien plus encore que ne l’avaient fait les nuées de vates. Les porteurs de la mort, l’armée de l’Immortel, riait en tranchant des têtes. Ils ne combattaient pas, ils fauchaient. Tantôt soulagés, tantôt craintifs, les gens miraculeusement sauvés ne savaient quoi penser en voyant ceux qui haïssaient tant la vie passer à leur niveau. D’autant plus que l’Immortel lui-même était présent, et en compagnie de leur bienfaitrice qu’ils imaginaient capturée.

« Bon, il faut qu’on la sauve. » trancha Tauric.

« Son armée est occupée, c’est maintenant ou jamais. » abonda en son sens Latasha.

« Oui, enfin il a d’autres familiers… » les corrigea Graham, plus précautionneux.

En l’absence de consensus, ils restèrent plantés sur place tandis que l’Immortel vint lui-même à leur rencontre.

« Yo, ça roule ? Ça faisait une paie ! » leur dit-il.

Le silence dura un moment. Ce fut finalement Tauric qui le brisa.

« Que comptez-vous faire avec la sainte vierge, que vous avez lâchement capturée ? »

« Uh… Melody, t’as l’impression d’avoir été kidnappée ? » s’étonna Woojin.

Elle descendit de Shingshi, soulagée de voir que quelques-uns des siens avaient survécu.

« Je suis désolée de vous avoir laissés sans nouvelles si longtemps durant. J’ai été sur Terre chercher des renforts. Nous allons sauver Alphène. »

« Ne me dites quand même pas que… » s’interrompit Tauric.

« Si. L’Immortel a accepté de nous aider à libérer Alphène du joug de Trahnet. » répondit-elle sans hésitation aucune.

L’expression incrédule des trois combattants la fit pleurer de joie. Elle aussi avait eu peine à croire qu’il avait accepté, mais telle était pourtant bien la réalité. Celui qui était synonyme de mort était devenu leur plus précieux allié.

« Elle… La sainte vierge est morte ! » cria Latasha.

« Ce n’est plus qu’une marionnette, il en a fait son esclave ! » ajouta Graham.

Tauric, quant à lui, lâcha une gerbe d’insultes en serrant sa masse d’armes, prête à frapper Melody au moindre faux pas.

« Que… Non, on ne s’est pas compris ! Il est vraiment venu nous aider ! » se reprit-elle immédiatement, afin de dissiper la tension dans l’air.

« Conneries ! C’est son spectre qui la contrôle ! » grogna alors Tauric, la voix à moitié étouffée par les larmes qui vinrent à perler sur son visage avant de s’engouffrer, honteuses, dans son épaisse barbe.

« Je ne peux pas croire que la choisie d’Aria soit tombée… » geignit Latasha.

« Vous allez m’écouter, à la fin ? Je suis vivante et en parfaite santé. L’Immortel est venu pour… » commença à s’agacer Melody, avant d’être interrompue.

« J’ai compris ! C’est la sorcière des illusions ! » cria Graham, comme pour envoyer un signal que Tauric saisit immédiatement.

« Oh Skia, donne-moi la force… »

Il activa une nouvelle fois sa capacité de rage, prêt à charger. Melody ne savait plus quoi dire, et Woojin jusqu’alors silencieux commença à perdre patience.

« Tu es vraiment nulle pour dissiper leurs doutes, Melody. Recule. »

« Non, je dois… »

« Ce n’est pas quelque chose que tu peux résoudre avec des paroles. Il faut qu’ils ressentent la vérité… au plus profond de leurs tripes. »

Délaissant à son tour sa monture, il invoqua son arme de guerrier et se prépara à l’inévitable affrontement. Tauric, les dents serrées, fut le premier à charger.

« J’ai rêvé de ce jour, Immortel ! Rêvé du jour où tu serais enfin séparé de ton armée pour t’arracher la tête ! Bénie soit Skia de m’avoir offert cette chance ! »

Si personne n’avait jamais pu l’éliminer, c’était parce qu’il était toujours entouré de son armée. Or, celle-ci était encore occupée à combattre les serviteurs de Trahnet. Tauric, d’un bond, fondit sur Woojin et abattit sa masse de toutes ses forces contre lui. Cependant et à son plus grand étonnement, en tant que champion dont la force était à même de briser la pierre, son coup fut aisément paré par le bâton d’acier. Alors qu’il tenta de reculer pour sortir du péril vers lequel il courait à grandes enjambées, un puissant coup le mit à genoux.

L’Immortel avait-il toujours été si puissant ? Non-content de ça, il semblait plus rapide encore que l’élastique Latasha dans ses grands jours. Tauric eut beau essayer de parer, il ne parvint pas à opposer la moindre résistance à son assaillant. Son crâne tout entier fut bientôt couvert de sang, et même si le but de l’Immortel n’était pas de le tuer, Tauric perdit conscience et s’effondra de tout son long. C’était au tour de Graham.

« Pu… tain ! »

Sous les yeux de Woojin, Graham disparut immédiatement de sa position avant de réapparaître quelques mètres plus loin. Il s’en amusa. Des centaines de lances spirituelles se mirent à le chasser avec la vitesse et la précision de missiles téléguidés. Le mage parvint à les éviter pendant quelques temps en se téléportant, mais il commençait à s’épuiser. Woojin en profita pour lui tirer une flèche, que même sa barrière magique ne put empêcher de faire mouche. Son épaule explosa dans une gerbe de sang.

« Le meurtrier de mon père ! » grogna la prochaine cible.

Latasha n’avait que 60 ans, mais elle s’était d’ores et déjà hissée au rang de seigneur elfique. Pour cause, l’ancien s’était sacrifié pour la sauver… de l’Immortel. Alors elle se mit à danser avec la grâce et l’agilité d’un colibri. Woojin décida alors de se mettre à pied d’égalité avec elle, et transforma son arme en une poignée de dagues. Alors, comme deux amants déchirés, ils échangèrent les coups avec une dextérité hallucinante. Il n’avait jusqu’alors que rarement pris part directement aux combats, et certainement pas au corps-à-corps. Si elle l’avait déjà affronté par deux fois, elle lui découvrait là un tout autre talent. Après un coup un peu trop fort qui la déséquilibra, elle fut blessée à la cuisse par le tranchant de la lame du nécromancien.

« Hmpf ! »

La blessure n’avait rien de grave, pas en tous cas au point de déterminer l’issue du combat. En revanche, sa surprise le fit. Woojin la trancha de part et d’autres sur tout le corps avant de planter ses deux dagues dans ses épaules, bloquant tout mouvement supplémentaire. Elle tenta de lui placer un coup au genou pour lui faire perdre l’équilibre, mais Woojin écrasa immédiatement sa jambe au niveau de la rotule, la brisant.

« Je te maudirai même dans la mort, Immortel ! » hurla-t-elle, souffrant le martyr à même le sol.

« Ha ha. Oublions plutôt le passé. Je propose de repartir sur des bases saines. » répondit Woojin en se calmant.

« Tu voudrais que j’oublie les proches que tu as tué ?! »

« Tu as aussi blessé les miens, à ce jeu là. »

« J’ai tué des morts sans âme, comment oses-tu comparer ça à la perte de ma famille ?! »

« Je me fous de ce que tu en penses. Ils me sont précieux, à moi. » rétorqua-t-il d’un ton glacial.

Woojin dissipa ses armes, laissant une double-hémorragie vider Latasha de ses forces. Il se tourna ainsi vers Melody, un peu surpris au passage de constater que personne dans le groupe des survivants n’osait lever les yeux sur lui.

« Je vais donc les aider. Fais-en ce que tu veux. » lui dit-il.

« Vous devriez faire preuve de plus de clémence… » ne put s’empêcher d’exprimer Melody, choquée par la scène.

Ah, peu importait. Ils étaient en vie, quoique dans un état critique. Elle devait s’en occuper d’urgence. Woojin en profita pour se remettre en selle, avant d’invoquer Jaenis et Shingshi.

« On va enfin sauver Alphène ? » exulta Jaenis.

« Sunggoo se débrouille bien… observa Woojin en voyant Sunggoo tuer les féris d’un coup. Oui, je crois qu’on peut commencer. » lui répondit Woojin.

« Je vous sauverai de cette vie misérable ! » hurla Jaenis avec la puissance sonore d’un train à vive allure, puis d’entreprendre d’éructer quantité d’incantations en s’élançant dans les airs.

Woojin amassa alors toutes les âmes mortes alentours. Si l’armure de Gehen avait perdu de sa superbe, l’absence de limite dans la constitution de son stock d’âmes était de loin le point le plus intéressant pour lui. Goshou n’était du reste pas très loin…

« On y va, Dolsae. »

« Bwiiiiii… GROAAAAR !!! »

Le golem se servit du seul médium réellement disponible en quantité illimitée dans la région : le sang. Vivie étant absente, il serait probablement impossible de le calmer, mais quel meilleur endroit que celui-ci pour laisser un tel monstre se déchainer ?

 


 

« Uhk… Le mouton noir est revenu. » fit un cyclope allongé par terre, à moitié absent et recouvert de sang.

« Je t’avais manqué mon petit Goshou ? Allez, tu peux me le dire. » s’amusa l’Immortel.

« Hmpf… Prenez les terres que vous voulez, je vous y laisserai tranquille. »

La hache encore plantée dans son bras, Woojin s’approcha de son unique œil d’un air menaçant.

« Que dois-je faire… »

« Qu’est-ce que… vous… racontez ? »

« Je veux prendre toute la planète. »

« Vous… C’est donc le code d’Alphène que vous cherchez à obtenir ? »

« Hmm… Le code. C’est quoi, cette histoire de code ? » lui demanda-t-il, plus conciliant et sincèrement intéressé par la réponse.

« Ah… Vous ne savez donc pas. C’est pour ça que vous aidez ces imbéciles d’indigènes ? »

S’il l’avait su, il y a fort à parier qu’il aurait passé davantage de temps à se préoccuper des batailles dimensionnelles. Toutefois, comme à son habitude, l’Immortel agissait de la plus étrange des manières. Il n’avait, à la vérité, pas grand chose d’un seigneur dimensionnel.

« Peut-être, ce n’est qu’une suggestion, mais peut-être que tu pourrais être très sympa et me dire de quoi il retourne ? »

« Pourquoi ferais-je ça ? »

La réponse parvint immédiatement au cyclope, qui poussa un hurlement de douleur lorsque la hache se mit à jouer avec l’ensemble de nerfs partant de la base de la nuque jusqu’aux bras, réseau parfaitement accessible de l’entaille.

« Je ne suis pas d’humeur à jouer à question-réponse. » le prévint Woojin.

Mais l’air de défiance que lui jeta le monstre acheva de tuer toute jovialité. Il le décapita sans autre forme de procès.

« Fait chier, putain… » pesta-t-il.

Peut-être que les 72 marches correspondaient justement à ce code ? Ou qu’ils cherchaient à y accéder ? Comment savoir… ?

« Bon, vous pensez pouvoir vous en sortir tous les deux ? Les seigneurs dimensionnels d’Alphène sont beaucoup plus puissants que ceux de Jaku. »

« Bah ! Ça ne nous changera pas trop de ce qu’on fait d’habitude, hein. » répondit Jaemin.

« Hmm… Lui, c’était du menu fretin. Ne relâchez pas votre garde. » avertit Woojin.

« Promis, hyung-nim ! » répondit à son tour Sunggoo.

« Ok, je vous laisse faire. Si vous voyez des trucs utiles, prenez-les. »

« Oui, chef ! » répondirent les deux éveillés de concert.

Woojin absorba alors toutes les âmes environnantes avant de soulever plusieurs milliers de squelettes d’entre les entrailles de la Terre.

Il va vraiment falloir que je récupère le reste de mon armure…

Il estimait avoir trop de pertes avec un si faible nombre d’individus à ses ordres, mais sans l’équipement de Gehen, il ne pouvait en clamer davantage. Revenant au niveau de Melody, il constata qu’elle avait déjà soigné Tauric, Graham, Latasha, et s’affairait à apporter les mêmes soins aux survivants de l’attaque du village. Ainsi, Woojin avait fini par obtenir gain de cause. Melody était bien en vie et possédait toujours ses pouvoirs divins.

« Pourquoi nous avez-vous épargné ? » lui demanda Tauric.

« Tu veux que je te tue, c’est ça ? Ça peut encore s’arranger. » rétorqua l’intéressé.

« Non ! C’est juste que… nous avons du mal à comprendre. Qu’est-ce qui vous a décidé à nous aider, Immortel ? » intervint Graham.

« Vous avez vu une règle quelque part qui dit que je n’en ai pas le droit ? Non ? Alors laissez-moi bosser, et ne vous avisez surtout pas d’interférer. » répondit Woojin.

Il les traquerait jusqu’au dernier. Il était hors de question de retourner sur Terre sans Ryong, son précieux dragon. Woojin commença à s’éloigner, et tous se mirent en cercle autour de Melody. Leur bienfaitrice était de retour !

« C’est un héros, sainte vierge ? » lui demanda une petite fille à la bouille ronde.

« Héhé… Je ne sais pas trop. » admit-elle.

« Je sais pas ce qu’il a en tête, mais je suis certaine que ça va nous retomber dessus. » feula Latasha.

« Non. Je crois qu’il est sincère. » répondit Melody en souriant.

Son sourire était faux. Elle le regardait, lui, la terreur parmi les terreurs, d’un regard profondément triste. Triste, mais reconnaissant.

Il n’a pas montré la moindre hésitation à nous suivre même après avoir appris ce que j’avais vu…

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 166
SSN Chapitre 168

15 Commentaires

  1. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Décidément, c’était réellement un excellent chapitre.
    Leurs réactions quand ils ont apris que Woojin devais les aider était telment drôle. XD

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Cèlen

    Merci ! Oui très bon chapitre merci encore !

    Répondre
  5. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. hollowrebel

    merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  7. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour ce très bon chapitre

    Répondre
  9. Gilgamesh

    Thanks

    Répondre
  10. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. tang san

    merci

    Répondre
  12. Anaurus

    Roh, j’adore tellement cette nouvelle, tellement bien raconté, sans aller trop vite ou trop lentement.
    Et la traduction est irréprochable et très fluide, c’est un vrai plaisir à lire, merci Nostra 😉

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      C’est pour des commentaires comme ça que je suis content de traduire <3

      Répondre
  13. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  14. Raka

    « Woojin en profita pour se remettre en selle, avant d’invoquer Jaenis et Shingshi. »

    Sachant qu’il est venu sur Shingshi, il se met en selle sur quoi exactement ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com