SSN Chapitre 172

SSN Chapitre 171
SSN Chapitre 173

Chapitre 172 : Attaque aérienne 1/3

 

Si la vue, au sein du hall principal du château, n’avait pas changé d’un poil, c’est une tout autre vue qui l’attendit en traversant ses murs. Des bâtiments étaient en flammes et il y avait des corps absolument partout, que des soldats étaient encore affairés à rassembler. Le combat avait eu lieu récemment.

« Kiba ? »

« Mon Roi ! » répondit celui-ci en pliant le genou.

« Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Des aventuriers se sont attaqués au domaine ? » lui demanda Woojin.

« Non, c’était une rébellion. Ça arrive parfois, quand les résidents sont insatisfaits ou qu’ils se battent. »

« Hmm… »

Il n’était pas assez des batailles dimensionnelles et des duels, les résidents eux-mêmes pouvaient menacer l’équilibre d’un domaine. Et pour cause, tout ce qui les différenciait de leur seigneur, c’était justement qu’eux n’en possédaient pas. Rien de plus naturel, donc, à ce qu’ils désirent en obtenir un à leur tour. Certains d’entre ces résidents étaient connus pour leur grande force et s’organisaient parfois en bande de mercenaires.

« Ils m’ont pris pour un faiblard, c’est ça ? » lança rhétoriquement Woojin.

« Non, aucunement ! Personne n’oserait défier votre autorité, mon Roi ! »

« Kiba, tu peux arrêter avec les obséquiosités. »

« … bien. C’était un groupe beaucoup trop organisé pour être composé de simples badauds. Je pense qu’ils sont venus de l’extérieur. Regardez leurs armes… Ça vous dit quelque chose ? » lui demanda Kiba, tout en lui désignant un pistolet du bout de sa botte.

« Liah… Hahaha. Qu’est-ce qu’elle a encore contre moi ? »

Ce n’était là que pure provocation, car il en connaissait exactement les raisons. Elle avait échoué à le vaincre lors de toutes ses tentatives, et s’en était remise à essayer de faire preuve de ruse. Hélas, il en fallait plus pour qu’elle parvienne à le convaincre qu’il n’arriverait pas à protéger seul la Terre. Ses familiers s’assuraient qu’elle n’y parvienne jamais.

« Et alors, ajouta Woojin, le combat a été difficile ? »

« Ça ? Non, j’en ai vu d’autres. Nous n’avons perdu que quelques soldats. » répondit Kiba, l’air fier.

« Hmpf… Mais alors où sont passés tous mes points ? » lança Woojin en s’éloignant, à nouveau absorbé dans ses pensées.

« Maître ! »

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Vous m’avez dit d’être moins obséquieux. Vous voulez donc que j’exprime ce que je ressens ? Je veux retourner au combat. Je veux chevaucher à vos côtés ! »

Son désir brûlait de façon si ardente que Woojin le ressentit presque de façon tangible. C’était un guerrier bien trop formidable pour se satisfaire de ces formalités somme toute très administratives, et ô combien ennuyeuses. Ses jambes hurlaient à la liberté.

« Bon, c’est d’accord. On va mettre quelqu’un d’autre à ta place. » lui répondit Woojin, un sourire au visage.

« Je ferai couler des océans de sang en votre nom ! » hurla Kiba, le plus puissant de tous les chevaliers noirs.

« J’aime ce que tu dis. Je vais m’occuper de ça, nous ferons notre prochain combat côte à côte ! »

« J’attends vos ordres, mon Roi ! »

Woojin s’éloigna alors un peu, afin de rejoindre son château, et plus précisément son trône.

Alors, qu’est-ce qu’il se passe… ?

Kiba avait effectivement dépensé quelques points d’énergie dans le but de palier aux soldats tombés, mais à en voir l’historique, rien de matière à vider les comptes. D’autant plus que le domaine étant toujours actif, les réserves commençaient déjà à remonter. Avant de s’effondrer à nouveau, et ainsi de lui désigner le responsable.

« Vivie ! »

Le Château de Vivie, comme elle avait nommé la colonie terrienne, était en effet la source même de ces pertes. Certes, il avait lui-même dépensé plus du double à travailler sur la montagne Sauros, et la colonie viendrait à fournir de belles quantités d’énergie, mais l’inquiétude l’avait tout de même gagner.

Il faut que j’aille voir ce qu’il se passe. Le porte-avions est peut-être attaqué ?

C’était la seule raison à même d’expliquer un tel événement. Alphène attendrait. Après avoir traversé le portail, il lâcha une gerbe d’insultes destinées à qui voulait bien en être la victime. Pour cause, le pont supérieur était désormais découpé en plusieurs parties, et l’accès aux différents éléments était bloqué par plusieurs bâtiments. Ils étaient modernes, mais leur architecture lui rappelait beaucoup trop Alphène.

« Vivie ! »

« Maître ! Héhé, je t’ai fait peur ? Tout va bien ? » lui demanda-t-elle en apparaissant soudainement derrière lui.

« Ça avance comme prévu… Tu as quelques explications à me donner, non ? On en est où de la défense ? »

« Ça a consommé beaucoup de points, je l’admets. » répondit-elle sans hésitation.

Vivie savait parfaitement que Woojin ne lui avait pas offert l’accès aux réserves pour qu’elle s’amuse à y installer des boui-bouis et des bordels. S’il l’avait fait, c’était uniquement dans le but d’en assurer la défense. De ce côté, Vivie se sentait tout sauf coupable.

« Suis-moi, ajouta-t-elle tout excitée, je vais te faire visiter ! »

Ils gravirent quelques marches en direction du poste de commandes, quand Woojin tomba nez-à-nez avec Jung Minchan.

« Ghh… Roi… Monsieur… ‘jin… »

« Oula, ça va pas Minchan ? T’as le mal de mer ? » répondit Woojin en lui posant une main sur l’épaule.

« Si ce n’était que ça… Je vous laisse, je dois… Ugh… »

Minchan descendit les escaliers en toute hâte, une main sur la bouche. Woojin sentit soudain le sol sous ses pieds trembler légèrement.

« Où est-ce qu’on va ? » demanda-t-il à Vivie.

« À Séoul, pour pouvoir tout déménager d’un seul coup. On est au dessus de Daejeon, là. »

« Ah, bonne idée… Attends, comment ça, au dessus ? »

« Héhé… J’ai réparé la maison, donc on peut à nouveau voler. »

« Comment ça, cassé ?! »

Plutôt que d’attendre une réponse, Woojin s’empressa de rejoindre ce qui était devenu une tour de contrôle. En se penchant à la fenêtre, il vit une wyverne qui poussa un puissant hurlement, comme pour le saluer. D’ici, il en vit une douzaine, tous montées par des cavaliers chargés d’escorter la forteresse volante.

« Les raticks sont bons cavaliers, hein ? On les a déployés comme gardes, et ils servent aussi d’éclaireurs. J’ai fait construire des canons qui peuvent tirer dans toutes les directions. C’est l’ingénieur nain, Nosam, qui les a construits. Comme ils n’existent pas sur Terre, ils n’ont pas de nom… Tu veux leur en donner un ? »

Vivie déploya alors un hologramme représentant les plans complets du vaisseau. Il y avait des canons, oui. Au nombre de 120 répartis tout autour du vaisseau, lui donnant un peu l’allure d’un hérisson.

« Et puis, j’ai mis une piste d’atterrissage pour les wyvernes. Ce sera facile de les envoyer ! » ajouta Vivie.

« Il y en a combien, actuellement ? »

« En incluant ceux en patrouille ? 107. »

Elle le regardait comme une enfant présentant son plus beau dessin à ses parents. Les yeux remplis d’étoiles, attendant une récompense. Les défenses mises en place étaient de son goût, mais un détail le troublait encore.

« Donc, si j’ai bien compris, on vole ? » demanda-t-il.

« Oui ! »

Woojin ne changea toujours pas d’expression faciale. Il était temps de sortir l’artillerie lourde…

« Je me suis dit qu’on n’avait pas assez d’armement, alors on a travaillé dessus avec Nosam. On a plusieurs projets en cours… Je me disais aussi que ce serait bien de placer une barrière magique autour du château volant, mais ça risque de nous coûter cher en points… Et puis… »

« Chut. » la coupa-t-il, l’air grave.

L’investissement était important, mais après tout, que cela représentait-il au nom de la sécurité de sa famille ? Et surtout, d’où lui était venue cette idée ? Non qu’il la rejetait, il en était simplement surpris.

« Tu t’es débrouillée comme une chef, Vivie. Je savais que je pouvais compter sur toi. Merci, j’aime beaucoup. »

« Ahhh ! » exulta-t-elle.

Quel meilleur endroit que les cieux pour être en sécurité ?

 


 

La grande majorité des monstres autour du territoire de la montagne Sauros étant depuis longtemps morts, de plus en plus de survivants vinrent y chercher refuge. Plus ils étaient, moins Sunggoo et Jaemin avaient à intervenir. Rien de plus normal, car leur présence n’était pas nécessaire pour vaincre de si faibles monstres. C’était à l’escouade spectrale qu’appartenait de surveiller leurs mouvements, dirigés par Haesol. Enfin, les deux amis purent profiter d’un moment de répit… un peu trop long à leur goût.

« Quand est-ce qu’il revient, Woojin ? » lâcha Sunggoo.

« Pas la moindre idée… Je pensais que tu étais au courant de tout. Tu devrais être content d’avoir du temps libre, non ? » s’étonna Jaemin.

« Oui, eh bien je le suis pas. »

« J’ai lu dans un livre que lorsqu’un esclave est libéré, il va avoir tellement de mal à s’adapter au monde extérieur qu’il est prêt à supplier qu’on lui remette ses chaînes. »

« Alors, c’est moi, l’esclave ? »

« Non, ce n’est pas ce que je dis… »

« Eh bien, t’as changé, Jaemin. Je ne pensais pas que tu en arriverais là. Tu étais tellement timide… »

« Je suis désolé, Sunggoo. »

« Ah mais non, ne le sois pas ! C’est un compliment. »

Un silence aussi long que gênant s’installa quand Sunggoo se releva d’un coup.

« En fait, je crois que j’aimerais bien revoir Jaenis. »

À l’évidence, il était bel et bien l’esclave de cette histoire. Jaenis l’avait exposé à la mort, et lui souhaitait y retourner… Jaemin ne sut même plus quoi répondre.

« Mais avant, j’me ferais bien des ramyeon. Et puis du gimbap ! »

« Moi aussi, tellement… » avoua Jaemin.

La plupart des choses trouvées sur Alphène n’était pas comestibles. Il existait bien des plats disponibles à travers le magasin dimensionnel de la colonie, mais rien à même de satisfaire des palais coréens affamés des mets nationaux.

« Et si on allait sur Terre ? » fut la question qui s’imposa naturellement à Sunggoo.

« Woojin risque de nous taper sur les doigts… » répondit craintivement Jaemin.

« La patience est une vertu… »

Maintenant qu’ils avaient fini d’accomplir leurs devoirs, ils se sentaient tout simplement vides. Les monstres étaient morts, et ils ne savaient plus quoi faire.

« De quoi parlent nos deux héros terriens ? » lança Latasha en venant à leur rencontre.

Si elle craignait l’Immortel et trouvait toujours matière à le critiquer, son attitude vis-à-vis de Jaemin et Sunggoo était au contraire plus qu’avenante.

« Latasha ! On parlait de ramyeon. » répondit Sunggoo.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda l’elfe, d’un air sincèrement intéressé.

« Ce sont des nouilles avec différentes garnitures. C’est tellement délicieux… Mais comme ça vient de la Terre, on ne peut pas en avoir ici. »

« Ah oui, le processus de synchronisation n’est pas terminé. Le magasin dimensionnel en aura bientôt en stock, si ça se passe comme pour les autres mondes. » les informa-t-elle.

« Ça… Ça veut dire qu’on pourra amener des objets de la Terre par le portail ?! » cria soudain Jaemin.

« Je crois bien, oui ? » répondit-elle.

« C’est dingue… Sunggoo, tu veux ramener quoi de la Terre ? »

« Ma voiture. Et toi ? »

« Mon ordinateur… »

« La Terre regorge de trésors, on dirait bien. » observa Latasha, un sourire aux lèvres.

« Ah, c’est peu dire ! » répondit Sunggoo, tout aussi souriant.

« Quand ce sera possible, j’aimerais bien goûter la cuisine terrienne, vous savez. »

« Ceci est ma mission. Je vous ferai goûter les meilleurs ramyeon du monde ! »

« Voilà une belle promesse ! » s’amusa-t-elle.

« La meilleure préparation, pour moi, c’est avec du gochugaru, du tabasco, de la sriracha et des pili-pilis. »

Jaemin fronça soudain les sourcils et dévisagea Sunggoo. Il avait un sourire sardonique, qui contrastait de façon sidérante avec le sourire angélique de l’elfe.

« Il me tarde, les amis ! » conclut-elle.

« Oh, ne vous en faites pas. Je vous les ferai goûter, quoi qu’il advienne. » répondit Sunggoo.

Jaemin secoua la tête de honte.

Sunggoo est devenu aussi méchant que Woojin…

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 171
SSN Chapitre 173

8 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Lakusas

    Recette spécial de Sunggoo : ATOMIC RAMYEON

    Répondre
    1. Ahnma Dehv

      Pour l’homme de feu le piment est presque tiède

      Répondre
  3. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Ho, citadelle volante, sois-tu un gouffre à point et une nouvelle terreur pour les gouvernement du monde !

    Répondre
  6. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    ^^ promis je lis un dernier truc et je vais réviser. Amen !

    Répondre
  7. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Une forteresse volante ; gros kif.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com