SW Chapitre 111

SW Chapitre 110
SW Chapitre 112

Et voilà un chapitre bonus en remer­ciements de la générosité de Julien et d’Alexandre !

Mer­ci sincère­ment à vous deux pour votre sou­tien ! ♥

Bonne lec­ture !

Chapitre 111 — Esprit pour­pre

Il y a encore dix min­utes, la Crête des Âmes Muettes n’était qu’un océan de flammes dorées et même main­tenant, elle brûlait encore de quelques brais­es… Brais­es assez chaudes pour infliger une douleur cuisante à Ling Chen… Enfin, on ne pou­vait plus appel­er la Crête telle qu’elle, car il n’y avait plus la moin­dre mon­tagne.

Le jeune homme courait à toutes jambes vers le dernier endroit où il avait vu Xi Ling, et où elle devait logique­ment tou­jours se trou­ver. Quant à la bête démo­ni­aque de la guerre, elle devait cer­taine­ment avoir été réduite en cen­dres par les flammes dorées mal­gré sa force… La chaleur ardente devint peu à peu plus sup­port­able, mais il ne se déten­dit pas pour autant ; au con­traire, ça ren­força son sen­ti­ment d’urgence. Qi Yue lui avait dit que si la dernière braise s’éteignait, la force vitale de la petite s’éteindrait com­plète­ment et ne pour­rait plus être ravivée.

Les flammes passèrent de l’or au carmin doré avant de vir­er au carmin tout court. Peu à peu, les flammes carmin virèrent au carmin jaunâtre… Ces vari­a­tions de couleurs révélaient la baisse gradu­elle de sa puis­sance… Enfin, après avoir cher­ché pour ce qui lui parut une éter­nité, il arri­va devant un énorme cer­cle de flammes com­posé de petites flam­mèch­es et fit s’arrêter sa jument. Un oiseau de feu rouge était blot­ti à terre en son cen­tre, épuisé. Cepen­dant, ses belles plumes carmin avaient per­du toutes leurs flammes et leur halo doré. Ses ailes repo­saient molle­ment à terre et sa tête pendait tris­te­ment.

Le volatile leva la tête en l’entendant approcher, et ses yeux sans vie bril­lèrent d’une faible flamme…

Ling Chen descen­dit de sa mon­ture, la révo­qua puis il pas­sa au-dessus des languettes de flammes pour se diriger vers ce petit oiseau qui avait presque per­du la vie pour lui. Il n’y avait plus la moin­dre trace de la bête démo­ni­aque alen­tour, pas même une trace d’énergie de ténèbres.

L’oiseau rouge pous­sa un léger piaille­ment en le voy­ant s’approcher. « Piou~~~» Le jeune homme s’accroupit face à lui et posa douce­ment sa main sur ses plumes.

« Xi Ling, je n’aurais jamais imag­iné que tu serais le mag­nifique oiseau que j’ai libéré… On dirait que les cieux ont lié nos des­tins. Je t’ai sauvé lorsque tu étais pris­on­nière, mais c’était sur un coup de tête… Jamais je n’aurais pen­sé que… Tu serais prête à sac­ri­fi­er ta vie pour me sauver. Je ne suis qu’un humain extrême­ment faible à tes yeux, mais toi… Tu es une des cinq bêtes divines du Con­ti­nent Oublié, con­nue et vénérée par toutes les créa­tures vivantes. Et tu as tout de même échangé ta vie ines­timable pour ma sécu­rité. Ça m’a pro­fondé­ment touché… C’était la pre­mière fois que j’ai ressen­tie une chose pareille depuis mon arrivée dans ce monde. Tu m’as aidé à com­pren­dre que toutes les bêtes de rang exter­mi­na­teur de saint ne sont pas arro­gantes et con­de­scen­dantes. En fait, tu m’as mon­tré que vous pou­viez être plus gen­tils et purs que des humains. »

L’oiseau de feu bat­tit faible­ment les ailes et pépia douce­ment comme s’il voulait dire quelque chose. L’aventurier sourit et pour­suiv­it : « Ne sois pas sur­prise, c’était facile à devin­er. Les dix bêtes démo­ni­aques sont ter­ror­isées par une bête capa­ble d’utiliser les flammes dorées. J’ai com­mencé à avoir quelques doutes lorsque la bête de la guerre s’est mise à trem­bler en te regar­dant, puis tes flammes dorées ont con­fir­mé mes sus­pi­cions… Tu es la plus puis­sante des bêtes divines, celle qu’on pré­tendait morte – le Cor­beau Doré ! Sauf que tu étais sim­ple­ment empris­on­née sous la Crête jusqu’à présent. »

Il ten­dit l’autre main et présen­ta à l’oiseau les sept brins d’herbes noires ardentes qu’il lui avait don­nés : « Nous pour­rons dis­cuter de ce que tu veux plus tard, Xi Ling. Hon­nête­ment, ton iden­tité m’importe peu. Je me sou­viens juste de la promesse que cette petite sœur m’a imposé… Comme quoi je devrais la garder à mes côtés si elle me rame­nait l’herbe dont j’avais besoin. Tu as hon­oré ta promesse, donc c’est à mon tour d’en faire de même. Je veux que tu restes près de moi et que tu m’accompagnes partout où je vais, alors si tu le veux tou­jours… Suis-moi, d’accord ? Bien sûr, je ne t’empêcherai pas de par­tir si un jour l’envie t’en vient. Je te promets de ne pas essay­er de te con­trôler ou te retenir de force, d’accord ?»

La tem­péra­ture descen­dante se mit à remon­ter soudaine­ment. Xi Ling leva légère­ment ses ailes et rel­e­va peu à peu la tête. Ling Chen put voir quelques larmes naître dans ses yeux carmin… Il lui cares­sa douce­ment la tête et plongea son regard dans le sien, pour lui prou­ver sa déter­mi­na­tion et sa sincérité.

« Cui… Cui~~~~~»

Les derniers doutes de l’oiseau rouge se dis­sipèrent, et ses pépiements dev­in­rent plus aigus et puis­sants. La faib­lesse dans ses cris avait été rem­placée par de la joie ; elle igno­rait d’où venait cette force qui l’emplissait, mais elle fut soudaine­ment capa­ble de déploy­er pleine­ment ses ailes et, en même temps, un orbe de feu en sor­tit et fonça vers son bien­fai­teur.

Le jeune homme n’essaya pas de l’éviter, et la lais­sa même le cou­vrir. Envelop­pé par ce feu, il n’éprouva aucune douleur, mais plutôt une chaleur con­fort­able et assez inde­scriptible.

«*DING*… ’L’Esprit Carmin’ (NdT les idéo­grammes for­mant le nom de Xi Ling veu­lent dire esprit carmin, mais se lisent Xi Ling) est prêt à vous accepter comme maître et demande à devenir votre fam­i­li­er. Votre vie sera la fon­da­tion sur laque­lle se basera sa force vitale, ce qui veut dire que sa vie et sa mort dépen­dent des vôtres. Acceptez-vous ?»

« J’accepte. »

Whoosh…

Des flammes jail­lirent alors de l’humain et de la bête simul­tané­ment, les recou­vrant des pieds à la tête ; la force vitale restant et l’esprit de Xi Ling furent alors absorbés par son nou­veau maître pour l’aider à récupér­er… Cepen­dant, son nou­veau pro­prié­taire était totale­ment per­plexe.

Le sys­tème l’avait claire­ment nom­mé… ’Esprit Carmin’ !

Cepen­dant, elle avait fait trem­bler de peur la bête démo­ni­aque et ses flammes dorées l’avaient fait sup­pli­er pour sa vie. Elle avait été empris­on­née par l’Empereur Démon et les dix bêtes antiques… La logique voulait qu’elle soit le Cor­beau Doré, la bête divine à la plus grande puis­sance offen­sive !

Pourquoi alors ce nom ?

La voix con­fuse de Qi Yue réson­na dans son esprit : « Esprit Carmin ?»

L’aventurier lui deman­da : « Est-ce un autre nom du Cor­beau Doré ?»

« Non !» lui répon­dit-elle avec cer­ti­tude. « Je n’ai jamais enten­du ce nom aupar­a­vant, donc je doute que ce soit le cas. De plus…»

« De plus quoi ?»

La demoi­selle réflé­chit un temps puis répon­dit : « J’avais un léger doute lorsque je t’ai dit qu’elle était le Cor­beau Doré, mais mes doutes ont fon­du lorsque j’ai vu les flammes des 9 soleils… Je n’ai jamais vu le cor­beau moi-même, mais j’ai enten­du de nom­breuses rumeurs à son sujet. Tout le monde les con­naît sur le con­ti­nent. Elles rap­por­tent que le corps du Cor­beau Doré est com­plète­ment doré et qu’il a trois pattes, d’où un de ses surnoms : le cor­beau à trois pattes. Cepen­dant, l’oiseau que nous avons vu était majori­taire­ment carmin, n’avait que deux pattes, la tête et la queue d’un phénix et le corps d’un oiseau ver­mil­lon. Autrement dit, elle est com­plète­ment dif­férente du cor­beau. »

Ling Chen : “…”

« Ce ne sont cepen­dant que des rumeurs et je ne peux ni les con­firmer, ni les infirmer, puisque je ne l’ai jamais vu de mes pro­pres yeux. Tou­jours est-il que seul le Cor­beau Doré peut invo­quer les flammes des 9 soleils, et c’est pourquoi je me suis méprise. Si les rumeurs sont vraies, l’Esprit Carmin et le Cor­beau Doré sont deux êtres dif­férents…»

« Alors pourquoi fut-elle capa­ble de s’en servir… Et pourquoi a-t-elle été empris­on­née par le Clan des Bêtes Démo­ni­aques ? Et pourquoi je n’ai jamais enten­du par­ler de cet autre oiseau capa­ble d’utiliser les flammes des 9 soleils ?» musa Qi Yue à voix haute.

Ling Chen deman­da douce­ment : « Est-il pos­si­ble qu’elle soit un phénix ou un oiseau ver­mil­lon ?»

« C’est par­faite­ment impos­si­ble !» répon­dit douce­ment la jeune femme. « Les phénix sont une race extrême­ment anci­enne, com­pa­ra­ble autre­fois au clan Drag­on en ter­mes de puis­sance. Cepen­dant, une ter­ri­ble cat­a­stro­phe les frap­pa et leur clan s’éteignit. Per­son­ne n’en vit depuis et ils dev­in­rent une sim­ple légende. L’oiseau ver­mil­lon, après le cor­beau doré, est la bête pos­sé­dant les flammes les plus puis­santes et réside actuelle­ment dans le sud du con­ti­nent. Ses flammes ont beau être très puis­santes, il est inca­pable d’utiliser les flammes dorées, d’autant que les flammes 9 soleils sont uniques au cor­beau. Il ne pour­rait pas les utilis­er même en atteignant le rang exter­mi­na­teur de saint. De plus, je l’ai déjà vu et il ne ressem­ble en rien à Xi Ling ».

Cui~~~

Un cri perçant reten­tit dans les flammes. L’Esprit Carmin leva fière­ment la tête ; ses yeux bril­laient d’un halo rubis féroce et ses plumes, jusque là assom­bries, brûlaient à nou­veau de flammes carmin.

«*DING*… ’l’Esprit Carmin’ est devenu votre fam­i­li­er avec suc­cès et a été ressus­cité sur la base de votre force vitale. Sa vie est à présent liée à la vôtre. Veuillez lui choisir un joli surnom. »

Ling Chen choisit aus­sitôt le nom qu’elle lui avait don­né sans plus y réfléchir : « Xi Ling. »

«*DING*… Xi Ling a été nom­mée avec suc­cès. »

«*DING*… Félic­i­ta­tions, votre fam­i­li­er ’Esprit Carmin’ a été enreg­istré sur le Classe­ment des Fam­i­liers de votre région comme N°1. Le sys­tème va main­tenant pub­li­er une annonce glob­ale ; voulez-vous cacher vos infor­ma­tions per­son­nelles ?»

« C’est inutile !»

Il ouvrit aus­sitôt led­it classe­ment après avoir don­né sa réponse.

Classe­ment des Fam­i­liers de la Région de Chine :

Numéro 1 : Esprit Carmin. Rang : Fin des Cieux. Niveau : 0. Maître : Ling Tian.

Numéro 2 : Bête Sacrée. Rang : Fée. Niveau : 12. Maître : Ling Tian.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

SW Chapitre 110
SW Chapitre 112

13 Commentaires

  1. Hifumi171

    Mer­ci mais la il vient de tuer 50% des joueur d’une crise car­diaque avec son nou­veau fam­i­li­er qui sur­passe son ancien

    Répondre
    1. 4Help

      Non moi je dirai qu’il vient de tuer tous les noobs du jeu 😀 ( env­i­ron 99% et sans exagéra­tion)

      Répondre
      1. sai1905

        pour moi cest plus les hard­core gamers et les joueurs pro qui doivent etre en pls pour s’être fait dépass­er a ce point.

        Répondre
  2. Cèlen

    Ha la feinte!!!! C’est le Cor­beau mais en fait non .… XD

    Mer­ci pour la trad en tout cas et mer­ci pour le bonus !

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  4. KryllaKrylla

    Mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  5. dacastar

    mer­ci pour le chapitre
    ET C’EST UN KO POUR L’UNIVERS DE CE LN !!!!

    Répondre
  6. hollowrebel

    mer­ci pour le chapitre ^^

    Il vient de réduire à néant le sens du com­mun des joueurs xD

    Répondre
  7. grenvious

    mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  8. DarkspoartDarkspoart

    mer­ci pour le chap

    Répondre
  9. essitamessitam

    Mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  10. Lowethi

    Il vient d’anéantir l’esprit com­bat­if des hard­core gamer

    Répondre
  11. gutsguts

    mer­ci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com