TheDAB : Chapitre 3

TheDAB : Chapitre 2
TheDAB : Chapitre 4

Chapitre 3

À boire entre cultivateurs.

 

« Je m’appelle Shao Kang. » Le serveur était venu apporter des verres emplis d’un excellent alcool. Shi Kun et le garde venaient de s’installer à une table de l’une des tavernes de la ville à la tombée de la nuit, celle-ci comme les autres tenues par des mortels étrangers à la cultivation.

« Je suis Shi Kun. » Shi Kun s’inclina légèrement pour la sixième fois depuis qu’ils étaient arrivés. Il tenait à faire comprendre à ce Shao Kang qu’il était vraiment reconnaissant de pouvoir boire un verre gratuitement et sans avoir à le voler.

Shao Kang leva son verre bien haut et le vida d’un trait, rapidement imité par Shi Kun qui n’attendait que ça mais n’osait pas boire le premier.

« Pouah ! Cet alcool est vraiment bon. » Shao Kang s’essuya la bouche d’un revers de la manche, toujours imité par Shi Kun peu après.

« Alors comme ça, tu voulais rejoindre ma secte de la Porte Azure ? Je suis vraiment désolé pour les règles, mais même si je transmettais ta candidature à un Ancien du secteur administratif, il la refuserait. Tu es déjà trop âgé… »

« Pourquoi trop âgé ? Que signifient ces règles ? » Shi Kun ne comprenait sincèrement pas l’intérêt d’empêcher quiconque d’entrer dans le monde de la cultivation, si son dantian le lui permettait. Il fronça légèrement les sourcils en cherchant à soutirer une explication concrète à ce Shao Kang.

Ce dernier haussa les épaules comme si la réponse était évidente.

« Tu n’as pas encore décidé de ton Dao, et ouvert la voie en entrant dans le 1er niveau de la maîtrise du qi par la même occasion. Et plus l’on vieillit, moins il est probable de forger son Dao. » Le garde but une autre rasade d’alcool après avoir rempli les deux verres. Shi Kun se contenta de siroter légèrement le sien tout en réfléchissant à ce qu’il venait d’entendre.

Au bout d’un moment, Shao Kang tourna la tête vers les autres clients de la taverne et se mit à écouter nonchalamment leurs discussions. Tout à coup, il fut ramené à la réalité de sa table par la voix de Shi Kun.

« Décidé de mon Dao ? » Ses yeux étaient curieux. Les yeux de son interlocuteur commençaient à briller, mais plus à cause de l’alcool qu’à cause de l’intérêt qu’il montrait à son invité.

« Quoi ? » Shao Kang s’étonna sincèrement. « Tu ne sais pas que pour parcourir la route de la cultivation, tu dois décider de ton Dao ? Ton Dao est ce qui va définir ton but à atteindre et la façon dont tu vas avancer dans la vie. C’est un idéal, une route, une méthode. »

Shao Kang était si sérieux en expliquant ce qu’était le Dao qu’il semblait totalement sobre. En réponse, Shi Kun continua :

« Mais quel est l’intérêt… d’un Dao ? » Il était totalement perplexe.

Shao Kang leva les sourcils et sembla choqué par cette question.

« Tu plaisantes ? Tu ne sais vraiment pas ? Je pensais simplement faire la conversation mais… Vraiment ? » Il ne pouvait pas en croire ses oreilles. C’était bien la première fois que quelqu’un lui disait ignorer ce qu’était un Dao. Même la plupart des mortels le savaient !

« Eh bien… » reprit-il en se grattant la tête, « ton Dao… Comment dire… C’est si évident que je ne sais comment l’expliquer… Ah ! Je sais ! Quel est ton rêve ? »

Shi Kun fit danser un sourcil face à cette question. Son rêve ? Quel était donc son rêve ? En possédait-il seulement un ? Il y réfléchit profondément pendant plusieurs minutes pendant lesquelles Shao Kang laissa son regard divaguer à nouveau vers la salle et ses occupants.

Soudain, il ouvrit prudemment la bouche et annonça d’un air assuré :

« Je veux vivre en faisant le moins d’efforts possibles ! Je veux pouvoir boire à outrance ! Je veux… Je veux rester libre, pouvoir admirer les nuages, les étoiles, tout ça quand bon me semble et sans rendre de compte à personne. »

Shao Kang ouvrit des yeux comme des soucoupes en entendant cette déclaration. Normalement, un Dao représentait la matérialisation du rêve d’un cultivateur. Il poursuivait ainsi la voie qui lui permettait de l’atteindre de la manière la plus efficace possible. Il pouvait s’agir de puissance, de longévité, de connaissances, ou d’autres choses encore mais toutes étaient simples et liées au monde de la cultivation.

C’était la première fois qu’il entendait quelqu’un parler comme ça, la toute première fois qu’il imaginait même un tel rêve être possible.

Finalement, il parvint à articuler quelques mots, face à un Shi Kun fier et heureux d’avoir trouvé la réponse idéale.

« Tu… Tu dois vraiment être le type le plus paresseux du monde pour rêver de ça… » Shao Kang secoua la tête pour se remettre du choc et se surprit à imaginer un Dao basé sur le rêve du type le plus fainéant de la création.

« N… Non, je suis un homme épris de liberté ! » Shi Kun rétorqua aussitôt en tapant du poing sur la table. Mais ce qui était dit ne pouvait plus être retiré et même si ce Shao Kang avait compris de façon étrange ce que Shi Kun avait dit du fond de son cœur, il ne pouvait rien y faire. Il finit par hausser les épaules.

« Oh, et puis, j’ai la flemme de débattre de ça avec toi de toute façon. »

Shao Kang regarda ce type installé de l’autre côté de la table, juste en face de lui, avec des yeux emplis d’une incrédulité la plus totale. Mais peu désireux de prolonger cette conversation insensée, il reprit là où il s’était arrêté.

« Je disais donc que Le Dao doit être forgé tôt. Tu as déjà quinze ans et c’est un âge trop avancé pour ça. Et… Sans Dao… Comment pourrais-tu espérer cultiver ? » Shao Kang secoua la tête de dépit, pris de pitié pour cet inconnu paresseux et épris de liberté qui désirait entamer sa vie de cultivateur alors qu’il était trop tard pour le faire.

Il finit par soupirer.

« Ahh… Tout ça m’a un peu sapé le moral, je dois te l’avouer. C’était une bonne soirée, divertissante. Tiens… Tu peux garder le reste de l’alcool, je vais rentrer à la secte… Demain matin, je reprends un tour de garde à la porte d’entrée et je ne voudrais pas être trop fatigué. »

« Hm ? Fatigué ? Je croyais que les cultivateurs ne dormaient que s’ils le désiraient ? » Shi Kun releva l’incohérence et s’enquit aussitôt du sujet. Shao Kang secoua la tête.

« Non. Le besoin de sommeil se fait toujours sentir. Au moins jusqu’au stade de l’Établissement des Fondations. Après, en effet, un cultivateur n’a plus besoin de sommeil et ne dort que par plaisir ou pour réellement se reposer l’esprit. »

« Je vois… » Shi Kun hocha la tête tandis qu’un de ses préjugés sur les cultivateurs venait de se voir offrir une précision à laquelle il ne s’attendait pas. « En tout cas, merci pour l’alcool ! » Il attrapa la grande carafe au moment exact où Shao Kang se levait pour lui faire ses adieux et la vida presque d’un trait, avec une maîtrise et un savoir-faire auxquels on ne s’attendait clairement pas d’un garçon de quinze ans.

Shao Kang le regarda vider le restant d’alcool à toute vitesse, complètement perdu.

« Tu aurais… au moins pu le savourer, non ? » Il secoua la tête une dernière fois avant de faire demi-tour.

Cependant, au moment où il allait poser le pied hors de la taverne, il sentit de puissantes fluctuations dans son dos. Des vagues d’énergie qui ne pouvaient venir que d’un cultivateur et qui provenaient de l’intérieur de la salle dans laquelle il se trouvait encore à moitié. Shao Kang n’avait une base de cultivation qui n’atteignait que le 5ème niveau de la maîtrise du qi mais il fut choqué de ne pas avoir décelé la présence d’un autre cultivateur plus tôt.

Il se retourna d’un seul coup, plus par instinct et curiosité que par peur ; il balaya la salle du regard mais n’y trouva que des mortels, aussi loin qu’il regardait. Pas un seul d’entre eux n’était capable de cultiver, pas un seul ne possédait un dantian suffisamment puissant pour ça.

Il tourna lentement les yeux vers la table à laquelle il était précédemment assis, et son regard se fixa sur son invité, ivre et avachi sur la table comme quelqu’un qui s’apprêtait à cuver pendant le reste de la nuit.

« C’est le seul ici qui possède un dantian capable de supporter la cultivation… Mais il n’a pas encore créé son Dao et n’est pas entré dans le 1er niveau de la maîtrise du qi… Alors, qui ? »

Shao Kang était un peu perdu. Il avait bien constaté plus tôt que ce Shi Kun était sous le 1er niveau de la maîtrise du qi, et qu’il était vraiment, vraiment loin de créer son Dao… Et maintenant qu’il l’observait, il se rendait compte qu’il émanait de lui une légère puissance, comme s’il venait de passer plusieurs semaines en méditation isolée. Son dantian, qui ne contenait absolument aucune puissance préalablement, radiait désormais et même si ce n’était pas grand-chose, c’était quelque chose !

« Mais qu’est-ce qui se passe… ? » Shao Kang ne comprit pas de quoi il retournait. Comment un type trop vieux pour entamer le processus de cultivation avait-il pu, d’une minute à l’autre, acquérir de la puissance, et sans même avoir besoin de méditer ?

« Pourtant, c’est clairement lui. » Shao Kang en était certain, il n’y avait aucun doute. Shi Kun luisait même encore légèrement d’une lueur argentée ; c’était si léger qu’il dut plisser les yeux pour l’apercevoir, mais une fois concentré dessus, il ne pouvait plus la louper.

Soudain, Shi Kun leva la tête et lança un regard parfaitement lucide à Shao Kang.

« Eh, tu n’es toujours pas parti ? » Il lui adressa un sourire en lui demandant implicitement s’il désirait payer une nouvelle tournée.

« Mais tu n’es pas ivre ? » Shao Kang fut pris au dépourvu. Ce mec venait de vider suffisamment d’alcool pour enivrer dix personnes, et il avait eu besoin de moins d’une minute pour s’en remettre ?! C’était inconcevable.

Il ferma les yeux. Les rouvrit.

Oui, oui, ce type était toujours là à le fixer et son regard ne contenait plus la moindre trace d’ivresse.

« Est-il seulement humain ?! » Shao Kang serra les dents et retourna le rejoindre. Il leva la main afin de faire venir un serveur, à qui il demanda une nouvelle tournée d’alcool pour eux deux.

« Oui ! Ça, c’est ce que j’appelle savoir s’amuser, haha ! » Shi Kun fut extatique en entendant qu’il allait pouvoir boire encore. Shao Kang ne dit rien et se contenta de l’observer. Mais peu importait à Shi Kun, qui ne s’intéressait activement qu’à l’alcool qui allait arriver à table.

Et lorsque ce fut le cas, Shao Kang l’invita cordialement à tout garder pour lui en prétextant avoir déjà bien assez bu lui-même et adressa un simple sourire à son invité, qui ne se fit pas prier.

Ce que voulait Shao Kang, c’était voir à quel point ce type pouvait évacuer l’alcool de son corps et surtout à quelle vitesse. Et ce qui l’attendit fut encore plus sidérant.

Aussitôt la dernière goutte but, Shi Kun montra des signes évidents d’ébriété avancée, peut-être même était-il à la limite du coma éthylique. Il s’effondra la tête la première sur la table et resta là, immobile, pendant quelques secondes.

« Allez, montre-moi. » Shao Kang était vraiment curieux. Il n’avait jamais vu un type capable de faire ça. « Quel est ton secret ? Ha ha… Je suis curieux de savoir. »

Il ne possédait aucune intention malicieuse ; il voulait réellement et simplement satisfaire sa curiosité. Il attendit là pendant moins d’une minute, confortablement installé. Soudain, il sentit à nouveau ces fluctuations, les mêmes que précédemment !

« Hah ! Il se passe bien quelque chose avec l’alcool ?! Ce type m’a menti, et cultive malgré tout une technique lui permettant de ne pas être ivre ? » Réalisant ce qu’il racontait, Shao Kang se reprit. « Non, s’il m’avait menti, il ne me montrerait pas ça ouvertement. Peut-être… Peut-être l’ignore-t-il lui-même ? Et comment pourrait-il cultiver une technique avant même d’avoir créé son Dao ? C’est impossible. »

Mais cette idée ne fut pas ce qui le choqua le plus. Non, ce qui lui fit ouvrir des yeux qui menaçaient de sortir de leurs orbites, ce fut la base de cultivation de Shi Kun.

« Il… Il a encore progressé ?! Il a presque effectué la moitié du chemin vers la création de son Dao ! Mais qu’est-ce que c’est que ce mec ? Il raffine l’alcool comme je raffine l’énergie spirituelle ?! »

Arrivé à ce point, il ne put s’empêcher de frémir.

« Son dantian est spécial… ? »

Shi Kun finit par relever la tête, parfaitement sobre. Cela ne lui avait pris que moins d’une minute !

« …Incroyable. Si on m’avait dit que je tomberais par hasard sur un spécimen pareil… » Shao Kang se mit à réfléchir, et finit par hocher la tête en souriant.

« Je crois que nous devrions faire quelques tests supplémentaires. » Il tendit la main. « Shi Kun, souhaites-tu toujours entrer dans ma secte de la Porte Azure ? Je suis certain de pouvoir t’offrir une chance, il faudra simplement que tu rencontres un Ancien et que tu ailles boire un verre avec lui. »

Les oreilles de Shi Kun se dressèrent toutes seule sur les côtés de sa tête. Avant qu’il ne réalise, il avait déjà répondu :

« Qu’attendons-nous ? Allons le rencontrer, il n’est pas si tard ! »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

TheDAB : Chapitre 2
TheDAB : Chapitre 4

24 Commentaires

  1. georges

    Très bonne entrée en matière, je le sens bien ton petit nouveau raka et merci pour ce divertissement.

    Répondre
  2. Gob's

    Je t’aime raka merci pour tous ce divertissement de qualité

    Répondre
  3. Dieu

    Fort sympatoche ce light novel ! Pressé de lire la suite… Je vais ptet même me mettre à sa VO ^^

    Répondre
    1. Dieu

      Oeuvre originale ! Et ben c’est du beau boulot ^^

      Répondre
  4. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  5. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. 4Help

    La 1ère personne du monde des cultivateurs qui embauchent les gens pour leur talent à se soûler 😀

    Répondre
  7. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.

    Putain j’ai trouvé qq qui aime encore plus boire que moi 😉

    Répondre
  8. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  9. IsybileXiaoNovels

    Ta nouvelle histoire me fait beaucoup trop rire, ça me rappelle un peu mes beuveries hahaha

    Merci pour les 3chapitres, hâte de lire la suite !

    Répondre
  10. DaguaDagua

    Et voilà, je pensais bien qu’il allait pex avec l’alcool vive moi !! Et même si j’ai pas forcément voté pour ce LN je pense que je vais prendre beaucoup de plaisir à suivre ses aventures merci Raka 😀

    Répondre
  11. Mlop12

    Merci pour cette histoire raka

    Répondre
  12. Mat

    J’ai voté pour lui et vraiment je n’ai aucun regret.
    Super début !
    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. leprophetej

    Merci ^^

    Répondre
  14. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  15. Nicky

    Ça donne clairement envie de poursuivre ce LN!! Je le sens devenir un top, contrairement à DMS qui est archi nul qui donne aucune envie. Tout juste du à défaut de ne rien avoir d’autre.

    Bravo pour ce choix 😀

    Répondre
    1. Mazz

      Certes, DAB s’annonce très prometteur mais de là à dire que DMS est “archi nul” …, déjà tu aurais pu te contenter d’un “j’aime pas” ou d’un “je préfère” et c’est quand même un sacré manque de respect, en plus ce ne sont pas deux ln d’une même catégorie enfin bon… Merci raka pour toutes ces séries tu refais mes journées.

      Répondre
      1. RakaRaka (Auteur de l'article)

        Bah a en juger par les lectures seules depuis qu’il est sorti DMS est l’un des tops du site, et il y a sans doute une raison à ça.

        Si ça plaît pas à tout le monde, je ne peux pas y faire grand chose de plus 😀

        Répondre
    2. DarkramDarkram

      DMS “archi nul” ??? Soit on n’a pas vu le même LN soit il y a un petit problème quelque part… C’est quand même un peu fort de café de qualifier DMS d’archi nul vu le nombre de chapitres de sorti et la hype que ça engendre depuis ses débuts… Si vraiment ce LN était aussi nul que tu le dis, je pense que sa publication se serait arrêté depuis longtemps. Pourquoi continuer à publier quelque chose si celui-ci est aussi nul ? Quel en serait l’intérêt à l’auteur et aux lecteurs si ce n’est de se faire du mal ? Enfin, je suis curieux de voir pourquoi tu le qualifies “d’archi-nul” parce qu’honnêtement, je le trouve non seulement bon mais plutôt original comme la plupart des création de Raka ^^.

      Répondre
  16. Lebob

    Je suis content c’est celui pour qui j’ai voté ce n’est que le début moi je sens qu’on va bien ce marré

    Répondre
  17. Alpha2710

    J’adore ! Boire pour progresser sa change d’autres Novel de cultivation ! Merci Raka !

    Répondre
  18. lav

    j’ai une question, il existe une VA de DAB ?
    j’adore ce LN, sa fait longtemps que j’etais pas presser de lire la suite

    rien a voir avec DMS ou s’est tres lent et autres au debut s’est pour ca que j’ai arreter de le lire s’est un style qui est completement different des autres LN ici, plus interesser.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Bonsoir.
      Non y a pas de VA, il n’y a qu’une VF.
      Ici, c’est pas un style particulièrement différent des autres LN, c’est de la culti classique.
      C’est juste le MC qui l’est… un peu moins xD

      Répondre
  19. Shirosuu

    Merci pour le chapitre juste génial, moi aussi j’aimerai pouvoir pratiquer la culti à chaque fois que je bois 🙁

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com