DMS : Chapitre 22

DMS : Chapitre 21
DMS : Chapitre 23 Bonus

Chapitre 22 – En route pour le changement (3)

 

— Je suis devenue plus intelligente ? Je ne ressens absolument rien de spécial.

Mais…

— …

Je n’osais pas essayer.

— …S… Statut ?

[Qian Wuying – niveau 5]

[Créature – Architecte]

[Force – 15]
[Constitution – 30] [Points de vie – 120]
[Dextérité – 50]
[Vivacité – 20]
[Piété – 0]
[Intelligence – 15] [Mana – 60]
[Charisme – 20]

[Compétences]

[©~io% d ? mn•tǟ#]

— …

Tout s’était déversé dans mon esprit, comme si je devenais parfaitement consciente de ce que j’étais, représentée par des valeurs numériques. Je crois que ça n’aurait pas été plus clair si ça avait été affiché sous mes yeux, noir sur blanc.

Mais… Ce monde me prenait pour une créature ?! Il me plaçait au même niveau que ces monstres ? Je ne comprenais pas ce que ça signifiait ; peut-être me faisais-je simplement des idées. Après tout, j’étais un être vivant, une créature…

Je restai pendant un moment plantée là à comparer mes statistiques. La première chose qui me frappait était ma supériorité par rapport à un monstre du même niveau. Je possédais une somme de statistiques plus élevée. Mais après tout, n’étais-je pas supposée être plus forte qu’eux pour pouvoir prétendre les commander ?

Je notai également que j’étais sacrément bien dotée en dextérité. Peut-être parce que je passais mes nuits à m’entraîner de ce côté-là ? Par contre, mon intelligence, alors que je venais de gagner 5 points, n’était vraiment pas élevée, et ça me vexait plus ou moins. J’avais fait de hautes études, j’étais devenue architecte dans ma vie précédente, je n’étais pas la dernière des imbéciles. Comment mon intelligence était-elle calculée ?

Je remarquai également que mes points de vie avaient reçu une valeur numérique. Comme dans les jeux vidéo, est-ce que ça signifiait que j’allais pouvoir recevoir des blessures et en guérir tant que je ne tombais pas à zéro ? Ou alors, une blessure fatale, me perçant le cœur par exemple, réduirait-elle d’office mes points de vie à zéro ?

Je possédais même du mana. Mais ne sachant pas utiliser la magie, cela ne me concernait pas ; pas pour le moment en tout cas.

Perdue dans ma contemplation mais toujours alerte quant à l’arrivée de nouveaux aventuriers – je m’étais faite avoir une fois, c’était suffisant – je me demandais si une valeur élevée en charisme permettait aux monstres de mieux obéir, ou aux autres Architectes de m’aimer davantage. Peut-être même au point de me proposer de… Erm. Je me disais également qu’il allait bientôt être temps que je commence à chercher l’âme sœur, parce que toutes les nuits pour des centaines d’années, c’était une activité sacrément solitaire qui m’attendait.

Or, je ne connaissais que FeiLong et l’autre idiot de Sympathique. Aucun des deux n’était vraiment mon genre. L’un n’avait pas d’humour et prenait tout au premier degré, l’autre était juste complètement con, en plus d’être vaniteux.

Existait-il peut-être un service de rencontres pour Architectes ? Il fallait que je me souvienne de poser la question une fois dehors, parce que mine de rien, penser à tout ça avait provoqué des réactions chaudes et humides un peu partout sous mes vêtements. Je transpirais alors que je n’avais pas spécialement chaud, et un certain endroit me démangeait.

Je rapprochai mes cuisses par réflexe, tentant inconsciemment de contenir ce désir soudain, quand Dugnekk se tourna vers moi, d’un air surpris.

— Grande Mère étrange, ô Grande Mère. Avoir problème ? Dugnekk sentir problème. Dugnekk servir Grande Mère.

Il m’avait parlé ! FeiLong avait raison, bon sang ! Au niveau 5, j’étais devenue capable de comprendre les baragouinages des gobelins ! Et il s’était même intéressé à moi, alors qu’il m’avait ignorée jusqu’alors !

Et il me traitait comme sa créatrice, je le voyais. Le terme de Grande Mère me faisait penser à la façon dont certaines tribus d’Indiens d’Amérique, ou même des indigènes d’Afrique avaient de nommer la Terre, d’où était supposément issue toute vie. J’étais plus qu’une mère pour lui, j’avais l’impression d’être déjà leur déesse.

Et il s’intéressait à moi maintenant que j’étais excitée comme Jeanne d’Arc ?

— …Pourquoi est-ce que je pense à une pucelle en chaleur de l’autre bout du monde dans un moment pareil ? Wuying, Wuying, ressaisis-toi !

— Grande Mère !

Mon Pyromancien s’inclina devant moi, totalement à ma merci. Peut-être savait-il que j’avais pouvoir de vie ou de mort sur lui, ou alors était-ce simplement inscrit dans ses gènes ? Quoi qu’il en soit, il me vénérait, et moi j’aimais ça.

Si je lui disais qu’il allait servir comme matériel pour une fusion de monstres, est-ce qu’il se montrerait aussi inflexible ? Aussi impassible ? Je ne voulais pas prendre le risque. De toute façon, je n’en avais pas besoin.

Il leva les yeux vers moi, les yeux flamboyants dévoilés par-dessous une cape rouge sombre. Je pus comprendre à la fois dans son regard et dans son esprit qu’il désirait uniquement donner tout ce qu’il pouvait pour moi, pour mon bon plaisir et pour résoudre le moindre de mes petits problèmes. Il était prêt à sacrifier son être, son existence même s’il le fallait.

Et je comprenais également qu’il restait un gobelin. Un gobelin aux instincts bestiaux, dont le viol et la barbarie faisaient partie des valeurs les plus basiques. Ce qu’il me proposait…

Il le faisait d’une intention des plus louables, mais je compris qu’il me proposait d’assouvir mes désirs charnels.

— Non !

Je m’écriai, sous le coup de la panique. J’avais oublié, l’espace d’une demi-seconde, que j’avais tous les pouvoirs, et qu’il n’allait rien faire de force.

— Non.

Plus calme, je me refusai à lui. Il se contenta de me répondre, placidement.

— Ô Grande Mère, Dugnekk faire selon tes désirs.

Il n’avait pas été choqué par mon refus, et se contenta de baisser la tête à nouveau. Il attendait des ordres ? Mais il savait déjà ce qu’il avait à faire depuis bien longtemps maintenant.

Enfin, de toute façon, j’allais me servir de lui pour créer une entité encore plus puissante, alliant les compétences de feu du Pyromancien et les capacités défensives d’un slime rocheux. Souriant légèrement, je m’apprêtai à utiliser la compétence sur les deux monstres, désormais côte à côte.

— …

Je n’eus pas le temps d’ouvrir la bouche quand un bruit sourd résonna dans mon dos. Me retournant instantanément et imité par le boss du donjon qui se leva d’un bond, je vis apparaître à l’entrée de la salle un type plutôt beau gosse et bien musclé là où il fallait – ni trop ni trop peu – et habillé d’une fine chemise blanche recouverte d’une petite veste de cuir.

Il avait sans doute été aussi surpris que moi, car il avait laissé tomber l’épée courte. S’il ne l’avait pas fait – et j’en eus soudain honte – je n’aurais, encore une fois, pas remarqué l’arrivée d’un explorateur dans mon donjon.

— …Ar…Architecte… Saloperie, viens ici, je vais te buter !!

Et je pouvais comprendre ce qu’il disait. Finalement, n’était-ce pas mieux lorsque je ne les comprenais pas… ? Il fallait absolument qu’il m’insulte ?

Son hésitation et sa surprise se changèrent immédiatement en colère et en haine. Il me détestait vraiment, je le voyais au fond de ses yeux. Il ramassa son épée et tandis que Dugnekk restait près de moi pour me protéger, les cavaliers chargèrent.

Mais il était trop rapide, il s’était jeté dans ma direction et les cavaliers étaient à l’autre bout de la salle. Ils n’auraient jamais le temps d’arriver à temps ! Je ne pouvais évidemment pas compter sur le slime pour me défendre, il était beaucoup trop lent ! Il ne restait plus que le boss sur qui je pouvais me reposer.

Et il ne me déçut pas. Au moment où l’épée fendait l’air en direction de ma tête, il s’élança, prêt à se sacrifier pour me sauver la vie.

S’il mourait, je pourrais alors évidemment envoyer une super-beigne dopée aux hormones à cet aventurier imprudent et le renvoyer chez mémé vite fait bien fait. Mais mon gobelin, qui intercepta l’attaque à son corps défendant, ne mourut pas sur le coup. Il ne perdit que 45 points de vie. Je pouvais désormais jauger les dégâts que subissaient les monstres dans mon donjon.

Le sang coulait le long de son torse mais il était en vie. Et il commençait déjà à faire tournoyer son bâton afin de lancer sa boule de feu fétiche. S’il y parvenait, il ferait un travail efficace et rapide. Mais son adversaire ne lui en laissa pas le temps et trancha verticalement pour briser les mouvements du bâton et interrompit le sort. Les petites volutes de flammes qui se formaient s’éteignirent, et Dugnekk ne savait plus que faire.

Evidemment, j’étais juste derrière lui, il n’osait pas bouger de peur de me mettre en danger ! Il préférait donner sa vie que me voir blessée ! C’était vraiment un chic gobelin. Il méritait bien de servir à la création d’un monstre encore plus puissant. J’en étais fermement convaincue.

Fwiiiiiish !

Au moment où l’épée allait s’abattre sur le cou du gobelin, l’explorateur tira une tête étrange et baissa les yeux. Il venait de poser un pied dans le slime ! Déséquilibré, il reprit son appui en arrière, et tenta de tirer son membre coincé, en vain. Il était vraiment collé !

— Put… Putain de merde ! Sale bestiole ! Fous-moi la paix !

Il n’avait pas un vocabulaire très varié, et en plus il osait insulter mes bébés, mes gentils bébés, qui désiraient tout donner pour mon bien-être. Mais quel enfoiré sans éducation.

— Ta gueule. Si tu étais resté chez ta mère, tu ne serais pas dans cette situation. Pauvre con.

— … ?!

— Quoi ? Un problème ?

J’étais outrageusement effrontée envers lui et je le voyais bien. Mais il ne méritait pas mieux. Après tout, n’avais-je pas raison ?

— S… Salope, je vais vraiment te buter !

— Essaye voir déjà de tenir debout.

— Je vais te buteeeeeer !!

Il tira si fort que sa botte resta coincée dans le slime, et lui fut projeté en arrière, un pied nu. Il parvint à retomber plus ou moins droit et à repartir en avant, complètement obnubilé par ma personne.

— Bon sang, je suis vraiment ton centre d’intérêt le plus important ? Mon gars, si tu n’avais pas été un explorateur, tu m’aurais bien plu… Tout à fait mon genre.

Mais merde, à quoi est-ce que je pensais pour balancer un truc pareil alors qu’il se jetait sur moi, une lame à la main ?!

Dugnekk n’osait toujours pas trop bouger, il ne savait pas s’il devait se prendre encore un coup et risquer sa vie, me laissant seule face à mon agresseur, ou s’il devait tenter de lancer un sort. Son hésitation, j’en étais la cause. Je me sentais désolée de le mettre dans cette position délicate, mais je ne l’avais pas fait volontairement.

Et puis, il me restait une dernière carte à jouer. Si je pouvais faire fusionner les deux monstres et invoquer immédiatement le résultat obtenu, j’aurais alors un boss encore plus puissant capable de me défendre même en se faisant toucher et blesser !

C’était le moment où jamais si je ne voulais pas mourir encore ! Je choisis de lancer l’incantation sur le slime rocheux à mes pieds, et je le ferais alors fusionner avec le boss du donjon !

— ©~io% d ? mn•tǟ# ! …Hein ?

J’avais voulu crier « Fusion de monstres ! », le nom théorique de ma compétence, mais une espèce de baragouinage était sorti d’entre mes lèvres à la place. Je ne savais même pas que j’étais capable d’émettre des sons pareils, mélange de phoque malade et de rhinocéros en rut.

Cela dit, la compétence était lancée, je n’avais plus le choix ! Au moins, mon intention avait été reconnue et la compétence était la bonne. Non pas que je pouvais me tromper, puisque je n’en avais qu’une, mais quand même.

Un flash lumineux se produisit, émanant du slime rocheux.

— Maintenant ! Dugnekk, fusionne !

Le gobelin soumis et volontaire se jeta vers le slime sans y réfléchir à deux fois et un autre flash lumineux se produisit aussitôt, m’éblouissant complètement. Le monde autour de moi n’était plus qu’une blancheur immaculée parsemée d’éclairs et de sons surnaturels. La compétence avait fonctionné et me donnait du répit : il était évidemment impossible que l’explorateur n’ait continué à courir vers moi. Il devait être aussi ébloui que je l’étais.

Lorsque je pus y voir clair à nouveau quelques secondes plus tard, j’étais toujours en vie, et à mes côtés, Dugnekk me regardait, assis par terre et haussant les épaules.

— Pas fonctionné, Ô Grande Mère.

Comment ça, pas fonctionné ? Mais alors, c’était quoi, cette lumière ? Et où était passé le slime ? Et où…

[La Fusion de monstre a subi un évènement malencontreux. En raison d’une instabilité problématique dans la structure de la compétence, tout a été fait pour tenter d’en appliquer le fonctionnement normal. Cela dit, il est probable qu’il ait subsisté une erreur non-reconnue.]

[La compétence ©~io% d ? mn•tǟ# a été utilisée et a disparu de manière permanente.]

…Quoi ?

C’était quoi ce charabia ?

Et où était passé le slime ? Je tournai la tête à sa recherche.

[Créature – Slime retirée de la collection suite à l’utilisation de ©~io% d ? mn•tǟ#.]

— Hein ?

Je ne comprenais plus rien.

[Explorateur – Friderik Ulfrson retiré de [-] suite à l’utilisation de ©~io% d ? mn•tǟ#]

— PARDON ?

En lieu et place d’une nouvelle créature dans ma collection, à mes pieds apparut un slime gris transparent surmonté d’une belle coupe de cheveux iroquoise. Deux yeux plissés et incrédules se levèrent vers moi, et la créature s’exclama contre toute attente.

— Mon épée ?! Où est-elle passée ? Salope, je vais te buter !

Il m’insultait mais je trouvais cette bestiole tellement adorable ! Des petites joues de slime, mais bouffies, et un air mignon, et ces petits yeux, et ces cheveux qu’on avait envie de gratouiller… Dugnekk se baissa pour l’observer de plus près, et notant sans doute inconsciemment mon envie irrésistible de la prendre dans mes bras pour lui faire un câlin, il se mit à lui caresser la tête en souriant comme un bienheureux.

Pat pat.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

DMS : Chapitre 21
DMS : Chapitre 23 Bonus

17 Commentaires

  1. Shirosuu

    Quand j’ai vu le résultat de la fusion j’avoue que je me suis taper une sacrř barre mdrrr il est juste génial ce chapitre, merci !

    Répondre
  2. Groudors

    Merci pour ce chapitre. La fin m’a fait mourrir de rire

    Répondre
  3. Asura

    Ah la fin du chapitre ma bien surpris ! Super création en tout cas continue comme ça ! Étant un lecteur impatient je ne lis pas les Novels en Français mais pour ton histoire je n’ai plus le choix que de revenir tout les jours à l’affût du chapitre suivant !!!

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Aqua

    je sais pas pourquoi mais je sens venir le monstre tout nul mais qui a un potentiel absolue . Bon au début il va faire la geule mais sa va surement devenir son meilleur monstre

    Répondre
    1. Higanbana

      C’est absolument ça.

      Mais quelle fin parfaite, putain !

      Répondre
  6. CrowCat

    Mon dieu, en soit je sais que c’est bien mieux d’obtenir le Slime à l’Irokoise (un aventurier changé en monstre, qui va sûrement évoluer et rester dans l’histoire) mais… J’me sens déçu, parce que son plan a foiré et parce que… J’voulais voir un slime-gobelin-pyromane…

    Répondre
  7. Myrdhyn

    Merci pour se chapitre à mourir de rire. Continue comme ça. J’attend avec impatience suite.

    Répondre
  8. Gunts92Gunts92

    MAIS LOL SANS DECONNER
    Tu nous tue avec ces cliffanger de malade

    Répondre
  9. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Coco

    Je veux bien croire que c’est une coïncidence mais…
    Raka ! As-tu lu les enfants de la terre ??

    Mercipourlechapitre

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Absolument pas.
      C’est quoi ?

      Répondre
      1. RakaRaka (Auteur de l'article)

        Ah attends si je crois que j’ai lu le premier. Ou le 2eme aussi peut-être. Y a longtemps.
        Pourquoi ?

        Répondre
        1. Coco

          L’expression grande mère 😉

          Répondre
          1. RakaRaka (Auteur de l'article)

            C’est une expression assez courante au sein de pas mal de tribus indigènes 🙂

  12. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com