DNC Chapitre 232

DNC Chapitre 231
DNC Chapitre 233

Chapitre 232 - Un grand cadeau

L’expression de Tie Butian devint grave : « Qu’est-il arrivé ?»

« Eh bien…» Tous les officiels prosternés n’osèrent pas dire quoi que ce soit. Ils continuèrent juste à se marteler la tête au sol à répéter : « Nous avons fauté ! Nous méritons de mourir mille fois…»

L’empereur se leva lentement du trône et dit avec un regard glacial : « Est-ce que quelqu’un va me dire ce qui s’est passé ?»

Le vieux premier ministre du Nuage de Fer, Huang Fuming, était parmi les gens encore debout et dit tranquillement en se frottant la barde : « Rien d’important, c’est juste que le Ministre Chu a scellé le ministère des Finances et a arrêté Lian Chenggui. De plus, tous les comptes du ministère sont passés au peigne fin par le Pavillon Butian. »

Sa voix devint de plus en plus froide : « Le Ministre Chu a d’ailleurs ordonné à ce que toutes les pistes soient suivies jusqu’au bout, et que quiconque trempe dans cette enquête soit arrêté ! Toutes les personnes arrêtées seront exécutées !» Ce dernier point semblait clairement le réjouir, ce qui fit trembler davantage encore les gens prostrés à terre.

Sa Majesté regarda les douzaines de fonctionnaires agenouillés d’un air choqué : « Mais qu’ont-ils à avoir avec le ministère des Finances ?» Il manquait une centaine d’autres officiels à l’appel… Il commençait à avoir le tournis.

Il y avait le ministère des impôts, le ministère de la Justice, le ministère des rites, le ministère du personnel, le ministère de la guerre…

« La situation économique n’a pas été fantastique ces dernières années, alors certains… *tousse tousse*…» Huang Fuming toussa sèchement et dit lentement : « Certains officiels ont commencé à penser au trésor du pays… Qui est géré par le ministère des Finances. Au final, ces personnes ont soudainement mené une vie plus agréable. L’Officiel Lian avait juste besoin de se servir des outils à sa disposition… *tousse tousse*… pour faire passer tranquillement ses ponctions dans la rubrique pertes et profits…»

On aurait pu croire que le premier ministre avait raconté tout ça par obligation envers l’empereur, mais c’était en fait par pure cruauté !

« Je ne sais pas ce qui se passe à présent, mais j’ai peur que lorsque le Ministre Chu l’a appris…» Il dit d’un air prudent : « Le ministre… Ahem, j’ai entendu dire que le Ministre Chu était si furieux qu’il en est devenu violet… La nuit dernière, le Pavillon Butian a perquisitionné trente-cinq domiciles…»

« Et tous ces gens… sont liés à cette enquête ?» dit Tie Butian en pointant du doigt les coupables, le visage pâle.

Les fonctionnaires n’osèrent pas répondre. Ils étaient tous agenouillés, front contre terre à trembler.

L’empereur se mit à tituber en les regardant ; une migraine soudaine le frappa et il ferma les yeux.

Il ne blâma absolument pas Chu Yang, non !

Mais il était triste, terriblement triste !

Tous les érudits du monde désiraient faire partie de la cour royale. D’innombrables fonctionnaires rêvaient d’y entrer toute leur vie sans jamais pouvoir y poser le pied !

On pouvait même dire que c’était un endroit vénéré où se concentraient les talents qui deviendraient les piliers de l’empire !

La cour royale était le pilier du Nuage de Fer ! Et si le pilier devait se fissurer, alors il pourrait entraîner tout le pays avec lui ! Ces dernières années avaient été difficiles pour tout le monde, et tous les officiels auraient dû faire des efforts pour aider l’empire à traverser ces dures épreuves, mais non. Contre toute attente, ils n’avaient pensé qu’à se remplir les poches.

Tous les efforts fournis par le peuple n’avaient servi qu’à créer ces parasites destructeurs !

L’empereur grinça des dents et hocha la tête. « Vous êtes forts, très forts…» Il se mit tout à coup à sourire avec amertume, blanc comme un linge. « Ha ha ha, pas mal du tout ! Vous êtes vraiment les piliers soutenant le pays tout entier ! De vrais piliers !»

Il savait que le problème des finances était très grave, mais il pensait s’en occuper après son couronnement.

Quelle que soit la gravité de la situation, ça ne devait toucher que quelques officiels. Au pire, deux douzaines de fonctionnaires devaient être mouillées, et ça aurait déjà été un nombre stupéfiant !

Mais jamais il n’aurait pensé qu’il y en aurait autant !

Si tous les suspects devaient être arrêtés, la cour royale n’aurait plus qu’une petite quarantaine de membres, ce qui revenait à la vider !

Mais… Si je ne me débarrasse pas de ces gens, que vais-je en faire ? Je ne peux pas garder ces pourris !

« Restez tous face contre terre !» Tie Butian renversa la table dorée devant le trône d’un coup de pied rageux et hurla : « Dites au Ministre Chu de venir immédiatement à la cour royale !»

Moins d’une heure plus tard, on entendit un cavalier arriver droit vers la cour !

En temps normal, quelqu’un aurait probablement bondi et hurlé contre un tel manquement au protocole, mais à ce moment, personne n’osa dire quoi que ce soit.

« Votre Majesté, le Ministre Chu demande une audience. »

« Faites-le entrer !»

De légers pas rythmés retentirent en brisant lentement le silence. Peu après, tout le monde eut l’impression que tout s’était assombri. Une personne en noir était apparue au milieu de la porte de la salle du trône.

Il était vêtu de noir des pieds à la tête si ce n’est son visage, qui était couvert d’un masque doré féroce !

L’air semblait avoir disparu de la pièce à son apparition ! Tous les officiels ne purent s’empêcher d’être terrifiés, et ceux qui avaient mauvaise conscience encore plus ! C’était comme si le nouvel arrivant avait amené l’enfer avec lui !

L’empereur parla avant que Chu Yang n’ait une chance de dire quoi que ce soit : « Amenez un siège au Ministre Chu !» Il ne voulait pas que les officiels se rendent compte que la Pavillon Butian n’était pas entre ses mains, mais dans celles de son ministre, ou que ce dernier n’était pas du Nuage de Fer. (NdT question d’accent différent ? ^^»)

C’eut été une perte de face pour un empereur !

Bien sûr, l’adolescent avait compris ce à quoi il pensait et le remercia avant de s’asseoir prudemment. « Merci, Votre Majesté. Je me demande pourquoi vous m’avez convoqué ici ?» (NdT ah non, pas question d’accent x) )

Tie Butian sourit et entra directement dans le vif du sujet : « Vous avez été très occupé ces deux derniers jours, Ministre Chu. Qu’avez-vous l’intention de faire concernant ces détournements au ministère des Finances ?»

« Selon les privilèges que vous nous avez accordés, Votre Majesté, le Pavillon Butian a le droit d’agir d’abord puis de prévenir ensuite. » dit froidement le Fourbe. « Par conséquent, nous avons enquêté sur certains rats… Et tôt ce matin, nous les avons exécutés ainsi que toute leurs familles dans le quartier est de la citadelle ! Il y avait plus de trois cents personnes au total !»

Tous les suspects agenouillés à terre se mirent à trembler violemment.

Tie Butian poussa un long soupir. « Qu’en est-il des autres personnes qui ont été arrêtées ?»

« Eh bien… Ils attendent votre jugement, Votre Majesté. »

Chu Yang poursuivit tranquillement : « Cela dit, du point du vue du Pavillon Butian, il vaudrait mieux tous les tuer ! Les membres du pavillon ont souffert en menant toutes ces investigations , ils se sont pratiquement épuisés à mort. »

Tous les tuer…

Un officiel s’évanouit sur-le-champ, et d’autres se mirent à pousser des cris étouffés, la tête contre le sol.

Le premier ministre Huang Fuming ne put s’empêcher d’écarquiller les yeux. Tous les tuer ? Mais ça représente des milliers de vies… Il sentit tout à coup que quelque chose clochait. Avant que le Ministre Chu n’arrive, l’empereur était absolument furieux, mais à présent… L’atmosphère était devenue vraiment étrange…

C’était comme si le souverain et son sujet suivaient un script et jouaient à question-réponse.

L’un faisait le gentil flic, l’autre le mauvais.

« Tous les tuer ? Est-ce vraiment souhaitable… ?» Tie Butian fronça les sourcils : « Vous devriez savoir que si vous deviez tuer les familles de toutes les personnes concernées, ça représentera au moins des milliers de personnes…»

« Vous vous inquiétez trop, Votre Majesté !» dit nonchalamment le jeune homme. « Le Nuage de Fer est en guerre depuis des années, et huit millions d’hommes ont déjà trouvé la mort ! Le pays peut se permettre quelques milliers de plus !»

L’Empereur sourit et dit : « Hmm… Pourrions-nous nous montrer un peu plus cléments, Ministre ?»

« Eh bien… Si c’est ce que vous souhaitez, Votre Majesté, nous pouvons les punir selon la sévérité de leurs crimes…» dit l’adolescent. « Je vous enverrai les conclusions de l’enquête, Votre Majesté. Votre décision fera autorité !»

Le souverain soupira et dit : « Qu’il en soit ainsi. »

La dernière réplique du Fourbe était clairement une attaque à son égard ; comment aurait-il pu ne pas le comprendre ? Autorité ? Qu’est-ce que l’autorité ? Hmpf !

Cette réplique était également une piqûre de rappel à son attention, mais à quel sujet exactement… Il n’en savait rien.

Le jeu de répliques du duo s’arrêta là…

Tie Butian sourit et dit : « Peut-on discuter un moment, Ministre Chu ?»

Il sourit à nouveau : « La cour royale est ajournée pour aujourd’hui ».

Chu Yang dit à voix basse : « Voilà mon cadeau, Votre Majesté… Toutes ses morts mèneront au long terme à la stabilité et à la paix ! J’ai été négligent de ne pas vous envoyer un cadeau pour votre couronnement… Alors je ne peux que me servir de cette occasion pour me rattraper. »

Les yeux de l’Empereur manquèrent de sortir de leurs orbites à ce petit discours. C’était à la fois amusant et agaçant. Au final, il ne put que soupirer.

Les deux hommes parlèrent longuement dans le palace. Personne ne savait quand exactement le Ministre Chu était parti, mais ils en furent soulagés. Au moins… Ils n’allaient pas mourir immédiatement. Ils allaient conserver leur tête sur leurs épaules encore un peu…

Quelques jours plus tard, le souverain décréta que tous ceux qui avaient détourné moins de cinquante mille taels d’argent étaient condamnés à rendre ce qu’ils avaient volé, et à se racheter aux postes qu’ils occupaient. Ceux qui avaient pris cinquante mille taels et plus devaient rendre l’argent, et redevenaient des roturiers après avoir perdu leur poste. Ceux qui avaient détourné plus de cent mille taels d’argent étaient condamnés à la décapitation en guise d’exemple, et leurs familles étaient exilées du pays…

Ceux qui avaient volé plus d’un million de taels voyaient tous leurs biens saisis et leur famille entière décapitée…

Bien que cette décision paraisse indulgente, les murs de la Citadelle furent tout de même couverts de sang. Des milliers de tête tombèrent ce jour-là !

Les lois n’étaient pas faites pour punir les masses, et ce principe resta vrai ce jour-là. Si tous les coupables devaient être décapités, alors la cour royale s’effondrerait probablement… Tie Butian ne pouvait que s’occuper d’eux lentement. Cela dit, une chose était certaine : si ces coupables ne filaient pas droit, leurs anciens péchés reviendraient les hanter…

Chu Yang avait donné davantage de puissance au Pavillon Butian en exposant ce problème. Il s’était donné une image maléfique pour aider l’empereur à gagner le cœur de ses sujets, ce qui lui permettrait de passer outre la courte période difficile qui suivait le couronnement d’un nouvel empereur. Il pourrait ainsi tenir fermement le pouvoir ultime dans la cour royale !

Même si celle-ci avait à présent moins de la moitié de ses membres…

Une fois que les choses se seraient tassées, le peuple aurait une bien meilleure image des fonctionnaires du pays.

C’était le cadeau du jeune homme à son souverain ! Pour le féliciter de son couronnement…

Bien sûr, il ne parla pas de ce qui avait véritablement provoqué cette enquête. S’il devait avouer que tout était dû à une dispute au sujet d’une fille de la Maison des Beautés Extraordinaires… Le nouvel empereur mourrait probablement de rage !

Peu après, le nom du Roi des Enfers Chu terrifia à nouveau les Trois Cieux Inférieurs ! Sa brutalité avait à nouveau fait trembler le peuple !

Les fonctionnaires craignaient à présent deux fois plus encore le Roi des Enfers Chu ! Mais il prit une plus grande importance encore dans le cœur des gens, qui l’élevèrent au rang de saint.

Tout le Nuage de Fer était agité et bien que les fonctionnaires ne soient plus nombreux, ils étaient bien plus efficaces !

*****

Après une longue marche de près d’un mois, Cheng Yunhe rentra enfin au Grand Zhao, complètement épuisé ! Un jour de plus et la solution Meng Hun aurait perdu son efficacité…

Si Diwu Qingrou savait tout ça, comment réagirait-il…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 231
DNC Chapitre 233

11 Commentaires

  1. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. ManaMana

    Merci pour ce chapitre sanglant.

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre. Le Roi des Enfers Chu, un saint?? On aura vraiment tout entendu ^^

    Répondre
  5. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Heindall

    le souverain du paradis Chu réputé pour sa clémence et sa bienveillance fait son grand retour ! accueillez le bien ! 🙂
    Merci pour ce chapitre waz !

    Répondre
  7. Zphir

    Merci beaucoup pour ce chapitre ! Tes traductions sont vraiment les meilleurs.

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : J’imagine trop bien la situation si Chu Yang venait dans notre monde avec la même autorité ; Politiciens corrompus, je vous présente le roi des enfers Chu. Roi des enfers Chu, je vous présente vos vict… Les politiciens corrompus. (MDR)

    Répondre
  9. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre, ça fait toujours du bien la dose de DNC

    Répondre
  10. Catann

    Merci pour ce chapitre…

    Répondre
  11. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com