DNC Chapitre 294

DNC Chapitre 293
DNC Chapitre 295

Et hop, un DNC bonus pour changer un peu, en l’honneur de ce cher Khultima, le représentant de la team #Fourbe !

Bonne lecture à tous et merci encore à lui !

 

Chapitre 294 : L’épée transperce la formation des Cavaliers Dorés !

 

La lune et les étoiles éclairaient la scène avec une telle force qu’elles semblaient sortir tout droit d’un rêve. Après la compétition, les gens étaient épuisés et le calme régnait sur la nuit. Après l’intervention des grands clans des Trois Cieux Intermédiaires, la plupart des gens du Jiang Hu avaient réalisé qu’ils ne mettraient jamais la main sur le sabre et s’en allèrent, d’autant que personne ne savait où ni quand les descendants de l’épée Demande aux Cieux et du Sabre des Enfers avaient disparu.

Un cri tonitruant vint tout à coup troubler la quiétude de cette paisible scène.

« Donnez‐moi l’Épée Lunaire !»

On vit là la lueur d’une lame (NdT : ça fait beaucoup de la, je suis d’humeur musicale) s’élever haut dans les cieux. Un homme armé d’une épée, en pourchassait un autre sur les toits à une vitesse hallucinante. Soudainement, les deux hommes disparurent. L’apparition de l’Épée Lunaire fut été plus discrète que celle du Sabre Solaire, mais elle fut malgré tout bien remarquée.

On entendit quelqu’un crier au sein des Appartements Célestes et juste après, des silhouettes chargées d’une grande puissance spirituelle s’en envolèrent. Elles dessinèrent un cercle dans le ciel, puis elles prirent en chasse ces deux personnes. Tous les locataires des appartements s’embrasèrent immédiatement : d’innombrables experts s’envolèrent directement de leurs fenêtres pour joindre la cohue.

Depuis que le Sabre Solaire était tombé entre les mains d’Ao Xieyun, l’importance de l’Épée Lunaire n’avait fait que grimper. Dès lors, Mo Tianyun et d’autres jeunes maîtres étaient en proie à l’angoisse. La puissance du clan Ao dépasserait de loin la leur s’il parvenait à percer les secrets des deux lames… Il était question de vie et de mort.

Avec le sabre en sa possession, Ao Xieyun attendait avec plus d’anxiété encore cette fichue épée et maintenant qu’elle était apparue… Il allait tout faire pour s’en emparer !

Le premier expert à avoir découvert la présence de l’épée était du clan Ao !

En dépit de ses efforts, la personne qui la tenait ne montrait encore aucun signe de fatigue, continuant d’avancer malgré tous les gêneurs qui se dressèrent sur sa route. Il ne laissa derrière lui que des traînées de sang. Quiconque lui bloquait la route devait mourir !

C’était un message : il était plus cruel encore que le propriétaire du Sabre Solaire, et il n’avait pas besoin de dire quoi que ce soit pour se faire comprendre.

Puis, encore une fois, l’homme à l’Épée Lunaire disparut. Les Rois Martiaux eurent beau le chercher, quitte à flotter longuement dans les airs,  leurs tentatives restèrent vaines et ils furent contraints d’abandonner leurs recherches. Il avait disparu… néanmoins, à peine eurent‐ils fait ce constat que la lueur de l’épée leur apparut à nouveau comme en plein jour, à des centaines de mètres d’eux ! L’excitation les envahit de nouveau et ils reprirent leur traque.

Ils l’avaient vu de leurs propres yeux cette fois : c’était bien la lueur de l’Épée Lunaire !

Face à eux se trouvait une colline, à la base de laquelle se tenait un campement militaire. À en juger par leur drapeau délavé, ils avaient dû occuper cette position très longtemps. On aurait pu penser à une banale garnison des troupes locales, mais quelques yeux plus aguerris reconnurent aussitôt la marque des Cavaliers Dorés.

Ce campement fantôme n’était qu’une ruse ! La colline tout entière avait été creusée, et elle cachait encore plus de surface sous elle !

Dong Wushang fonçait droit devant lui, l’épée dressée, tandis que Luo Kedi le pourchassait incessamment, comme si deux rivaux s’étaient trouvés au même endroit. Ils se battirent avec la fureur de deux tigres face à la garnison de soldats ! Bang, bang, bang !

« Hé mec, laisse‐moi partir. Je te revaudrai ça. » Cria désespérément Dong Wushang.

« Arrête tes conneries, tu sais parfaitement ce que je veux ! Donne‐moi l’épée !» Aboya Luo Kedi, méconnaissable dans un uniforme tout de noir, à la manière d’un ninja, dont le visage était d’ailleurs masqué.

« Donc, tu ne vas pas me laisser partir ?»

« Jamais !»

« Tu me contrains donc à réagir…»

« Ça m’est égal !»

« Ahlala… Tu m’énerves !»

« Bouh ouh ouh ! Donne‐moi cette épée !»

Leur conversation était grotesque et inutile, mais ils hurlèrent leurs foutaises jusqu’à en avoir la voix rauque.

Bordel de merde, l’habit ne fait pas le moine… Le vieux Dong a généralement l’air d’un plouc, alors je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’il sache aussi bien jouer la comédie ! Pensa Luo Kedi.

Enfin, une première vague de troupes parvint à leur niveau. L’un d’eux tenta d’attraper l’Épée Lunaire mais, furieux, Dong Wushang s’arrêta un instant pour lui trancher les doigts. Cependant, il reçut soudainement un puissant coup en plein poitrail, d’une si grande violence qu’il tituba en arrière en crachant un peu de sang.

Heureusement que la lame de l’épée était très acérée, sans quoi il l’aurait déjà perdue…

D’autres silhouettes firent leur apparition à l’horizon , où il vit plusieurs couronnes d’or se réunir. Immanquablement, il fut cerné de toutes parts.

Face à lui se tenait Mo Tianyun, dont le regard brillait de cupidité. il savait qu’une bataille féroce indubitablement éclater, mais il avait déjà avait pris sa décision : il allait garder l’Épée Lunaire.

Ao Xieyun, lui, avait les bras croisés et attendait patiemment. Il savait qu’il était inutile de proposer une autre compétition. Avec sa force, il finirait à nouveau premier, donc ça reviendrait à lui donne l’épée, somme toute. Mais qu’allaient-ils faire, du coup ?

Dong Wushang balaya ses adversaires d’un regard dédaigneux : « Vous voulez tous me voler l’Épée Lunaire ?»

Xie Danqiong soupira et dit : « Écoute, guerrier : comme tu peux le constater, tu ne t’en sortiras pas. Remets‐nous cette épée bien gentiment et tu pourras rester en vie. »

« La remettre ? Et à qui dois‐je la remettre ?» Ricana le jeune maître Dong.

Sa remarque grinçante coupa aussitôt à la chic à Xie Danqiong. Effectivement, à qui devait‐il la remettre ? Tout le monde la voulait ! Enfin, la question était : qui oserait déclarer la vouloir ?

Tout le monde s’imagina Mo Tianyun mettre la main dessus, et ils éprouvèrent tous une certaine hésitation.

La première personne à mettre la main sur l’Épée Lunaire ne parviendrait pas à la conserver, qui qu’elle soit ! Elle deviendrait la cible de tous et gâcherait inutilement ses forces !

C’était un tel problème que tout le monde se méfia des autres tout à coup.

« Et alors ? On a du mal à se décider ?» ricana Dong Wushang. « Bon, j’ai une proposition à vous faire. Dites‐moi ce que vous en pensez. »

« Et laquelle ?»

« Pourquoi ne commenceriez‐vous pas à vous battre dès maintenant ? Entre‐déchirez‐vous, et je donnerai mon arme au dernier survivant ! Qu’en dites‐vous ?»

« Bah tiens !» Grogna la foule furieuse.

Nous crois‐tu aussi stupides ?

Le jeune maître Dong brandit l’épée et demanda : « Que vous prévoyez de faire alors ? Vous allez vous tourner les pouces en attendant que ça se passe ?»

Dong Wulei eut soudainement une étrange impression. En dépit de sa tenue, quelque chose dans l’attitude de Dong Wushang lui semblait par trop familier. N’y tenant plus, il finit par lui demander : « Qui es‐tu ?»

« Qu’est-ce que ça vous foutre, puisque c’est mon épée qui vous intéresse ?» Grommela l’intéressé.

« Capturons‐le d’abord ! Nous déciderons après !» Trancha Li Xiongtu, avant de foncer tout droit.

Dong Wushang leva les yeux sur lit et rit : « Amène‐toi !»

Étonnamment, il bondit férocement dans sa direction sans chercher le moins du monde à esquiver !

Li Xiongtu eut beau être connu pour son incroyable force dans les Trois Cieux Intermédiaires, mais il regretta immédiatement son attaque. La collision avec son adversaire au visage masqué lui donna l’impression de se lancer tête bêche contre une montagne. Il hurla et cracha du sang frais, projeté en arrière, puis on entendit deux de ses côtes se briser. Avant même de tomber à terre, il jura rageusement : « Putain de merde ! Mais t’es qui pour être aussi immuable ?!»

Il s’était déjà frotté à des bisons sauvages sans jamais être grièvement blessé ! Il refusait de l’accepter !

Dong Wushang, de son côté, recula de cinq ou six pas. Il grogna sans répondre.

Li Xiongtu n’avait prêté attention qu’à sa silhouette, sans jamais penser une seconde que le sabre banal dans son dos faisait près de 300 kilos ! Pris par surprise, il ne s’était jamais soucié de son poids et comme son adversaire avait un niveau de culture bien supérieur au sien, il était normal qu’il ait subi une défaite aussi cuisante.

Tout le monde devint plus hésitant encore sur la façon de procéder.

« Stop !» Dong Wushang leva les yeux au ciel vers ces douzaines de couronnes dorées, et secoua soudainement la tête avec tristesse. « Je pensais qu’une fois l’Épée Lunaire entre mes mains, je pourrais cultiver et devenir un expert invincible ! Il semble toutefois ce précieux trésor ne me soit pas destiné…»

Il soupira longuement avant de déclamer : « Épée, ô mon épée… vais‐je donc te perdre à jamais ?»

Ses mots douloureux touchèrent ses auditeurs sur le moment.. Et c’est juste à ce moment que le second jeune maître Dong leva la tête vers le ciel et hurla : « Si je ne peux pas l’avoir, alors vous non plus !»

Il poussa tout à coup un hurlement, et bondit à une hauteur surprenante d’une centaine de mètres de haut. Sous les rayons sélènes, l’Épée Lunaire brilla fortement comme si elle voulait se fondre avec les étoiles et la lune.

Personne ne comprit pourquoi il avait sauté aussi subitement. C’était bien beau de sauter aussi haut à la verticale, mais il ne pouvait pas du tout se déplacer dans les airs. Au bout du compte, n’allait-il pas retomber à pic ?

Ils le virent juste flotter dans les airs, puis il fit un mouvement de lancer en poussant un cri, et une puissante énergie rougeâtre de sa main jaillit de sa main et traversa le ciel comme une comète ! Elle vola sur plusieurs centaines de mètres et alla s’écrasa au coeur de la colline. Elle disparut sans laisser la moindre trace.

Il l’avait balancée ! Tous connaissaient le tranchant du Sabre Solaire, dès lors, on pouvait en attendre autant de l’Épée Lunaire. Si on considérait en plus la force de l’impact, la lame devait avoir été enterrée à plusieurs centaines de mètres sous la terre… La colère gagna immédiatement l’assemblée.

Dong Wushang retomba au sol sur ses deux pieds en poussant un grand cri. Il bondit immédiatement en direction de son frère, Dong Wulei, et beugla : « Ceux qui se mettront sur ma route ne seront pas blessés, ils mourront !» (NdT Comme d’habitude, jeu de mots sur Wu Shang 〉 pas de blessure)

Le visage habituellement de marbre de Dong Wulei devint aussitôt perplexe, puis il bouillit de rage : « Foutaises ! Attends un peu de voir ce que je vais te mettre, petit enfoiré !» Ils s’échangèrent des coups de paume qui firent trembler le sol, et le combat se poursuivit de plus belle.

Qui se battrait aux côtés du jeune maître du clan Dong, alors qu’il avait pris l’initiative de se battre ? Tout le monde ne s’intéressait plus qu’à l’Épée Lunaire, et un nouvel attroupement vint se former aux alentours de l’endroit où on l’avait vue pour la dernière fois. Submergés par la foule compacte, les soldats ne purent très vite rien faire d’autre que regarder.

Les soldats tentèrent de les bloquer, mais ils se firent démonter en un clin d’oeil.

Un expert de niveau Roi fit un énorme trou dans une colline, d’un grand coup de paume… avant de s’écrier : « Eh merde ! Il y a un gros labyrinthe en fait là‐dessous !»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 293
DNC Chapitre 295

8 Commentaires

  1. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Aranor

    les pauvres cavaliers dorés…leur labyrinthe va devenir un gruillère 🙂

    Répondre
  3. Shirosuu

    C’est vraiment des génies ces mecs mdrr, merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Je connais un premier ministre qui va commencer à vouloir pleurer…

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com