EER Chapitre 13

EER Chapitre 12
EER Chapitre 14

Chapitre 13 : Chasse en solitaire 5/5

 

La déception vint le frapper une nouvelle fois en apprenant qu’il ne pouvait espérer manger les abats de l’ours, mais il continua de courir à une vitesse comparable à celle d’une voiture sans permis.

« Hmm… C’est amusant, quand même. Je me tiens bien, si tu veux faire un saut périlleux c’est le moment ! » s’exclama Herta.

« Tu m’as pris pour un manège ? » maugréa Yu Ilhan.

En dépit de la rumeur de la foule, personne ne lui prêta la moindre attention. Comme d’habitude…

« Il y a moins de gens, par ici. » observa‐t‐il.

« La police les empêche d’avancer plus. » répondit Herta.

Aux abords de la station Seolleung, les rues étaient en proie à une agitation plus grande encore. Des véhicules policiers et militaires jonchaient la route tandis que des soldats indiquaient aux civils aux bagages lourdement chargés de s’éloigner. La scène avait de quoi rappeler celle de réfugiés fuyant la guerre, s’en remettant uniquement à leur Dieu. Hélas, celui‐ci estimait les avoir suffisamment préparés aux changements sur Terre, en dépit du fait qu’ils étaient encore incapables de combattre de tels monstres.

« Comme si le gouvernement allait pouvoir faire quoi que ce soit… » lâcha Yu Ilhan, touché par la peine de ces gens.

« Si la population est malheureuse, alors elle est désunie et menace le pouvoir en place. Les chefs sont obligés d’agir. » lui répondit Herta.

Il accéléra soudainement sa vitesse. Il ne pouvait compter sur les seuls pouvoirs publics pour régler la situation quand il avait en ses mains les clés pour se débarrasser des monstres. Il entendit une explosion.

Ils utilisent déjà des roquettes ?

Sa pensée s’avéra frivole. L’armée n’avait pas fait feu. Ce qu’il entendit à cet instant là n’était que le son d’un ours qui coucha un bâtiment de deux étages, chose assez simple du haut de ses sept mètres. Il se rendit soudain compte qu’il était arrivé, comme en attesta le puissant cri de l’ours.

« Tirez, balancez tout ce que vous avez ! » cria un officier.

Le son des tirs et des grenades se fit alors entendre de toutes les directions à la fois. L’officier s’énerva à nouveau.

« Putain, ça marche pas ! Ça fait seulement 4 jours qu’on est revenus et on voit déjà de telles saloperies ! »

« Et il n’y a personne pour utiliser des compétences ?! Il est où, celui qui a passé un accord avec le gouvernement ? »

« On s’en fout, l’ours vient vers nous, courez ! Séparez‐vous, abrutis de soldats ! »

Jamais encore l’humanité n’avait eu à affronter une telle menace. L’ours détruisait les voitures comme les immeubles, transformant rapidement le quartier en un champ de ruines. Herta perdit à son tour patience.

« J’ai peine à croire qu’un monstre avec seulement deux classes puisse tout détruire avec autant d’aisance. L’architecture humaine est vraiment à revoir… »

« Oui, enfin les autres mondes ils ont des matériaux spéciaux pour construire, eux ! » s’offusqua Yu Ilhan.

Il ne fit là qu’une simple supposition, mais elle était tout à fait juste. Non qu’elle ait accompli quoi que ce soit d’ailleurs. Les humains avaient tout à revoir : qu’il eut s’agît des matériaux, des finances, des techniques et des niveaux. La seule chose qu’ils avaient pour eux, c’était la connaissance. De fait, dans un autre monde, un ours n’aurait pu réaliser de tels dégâts. Mais au pays des aveugles, les borgnes sont rois… Ce roi‐ci était une calamité pour le monde moderne.

« Qu’est-ce que tu attends ? Ne me dis pas que tu as peur ? Tu peux le tuer sans aucun pro… »

« J’attends le bon moment. » répondit‐il en l’interrompant.

Pas peu fier de lui avoir ainsi coupé le sifflet, il serra un peu plus fort le manche de sa lance, réalisant au passage qu’il la portait avec bien plus d’aisance qu’auparavant, autant de par sa force que par les bénéfices conférés par sa classe de lancier effacé. De surcroît, les 20% de dégâts ajoutés à chaque attaque ne représentaient peut‐être que peu pour la plupart des gens, mais pour lui qui de par son entraînement aux arts martiaux était capable de tirer le meilleur partie de sa force, cet ajout était considérable. Sans surprise, Yu Ilhan avait confiance en lui. Après ses expériences, il savait bien que ses facultés de dissimulation étaient sans pareilles, même s’il était un peu vexé de n’avoir eu le choix. Le titre de Solitaire Universel était une insulte et une bénédiction, dont il comptait bien profiter dès le premier coup. Et ni une ni deux, lorsque la gueule de l’ours s’aligna face à lui, il s’élança en avant.

« Groar ? »

Tant que Yu Ilhan n’attaquait pas, l’ours ne pouvait le découvrir. Malgré tout, il sentit quelque chose qui le perturba au point d’interrompre sa course. Sans autre forme de procès, Yu Ilhan lui planta sa lance dans la gueule.

L’ours se mit à hurler de manière étouffée, la langue déchirée par le coup. Du sang par litrons entiers se mit à pleuvoir, étouffant l’un des soldats trop proche pour l’éviter. De justesse secouru, il reconnut enfin son sauveur.

« Man In Black ! » s’écria-t-il.

« Mais oui, c’est Iron Man ! » s’exclama un autre.

Un seul surnom n’avait pas suffit, on lui en rajoutait encore un deuxième tout aussi ridicule… Il n’avait néanmoins pas le temps de s’attarder à leur faire entendre raison. Car à l’inverse des monstres jusqu’à présent rencontrés, celui‐ci ne pouvait espérer être défait en un seul coup. Au contraire, la créature enragée fonça droit sur lui.

« Courez ! » cria Yu Ilhan par réflexe avant d’éviter son coup.

« Non, c’est au peloton 96 de l’unité Tigre que revient l’honneur de tuer ce monstre ! » s’opposa l’officier.

« Comme vous voudrez… »

Il n’avait pas non plus le temps d’argumenter. L’ours tenta à nouveau de frapper de sa grosse patte, à l’endroit même où Yu Ilhan se tint encore quelques secondes auparavant. Il explosa le béton sur une zone si large que des soldats du peloton 96 s’échappèrent aussitôt.

« GROAR ! »

« Eh oh ! »

À nouveau, l’ours leva la patte comme un maneki-neko1)Maneki-Neko = porte bonheur assez répandu en Asie, ce sont ces chats blancs qui peuvent agiter la patte devant les commerces. C’est supposé apporter la bonne fortune. Et c’est mignon !. Hélas, Yu Ilhan ne semblait pas très attendri par la vision. Se rappelant les paroles de Herta, il fit soudain un saut périlleux.

« Yahoooooo ! » s’amusa-t-elle.

« Et hop ! » fit Yu Ilhan en lui plantant sa lance en plein dans la patte.

Grâce à sa force, la lance pénétra sans accroc jusqu’à un certain point. Cependant, l’ours restait très résistant, et Yu Ilhan sentit sa lance rebondir. Loin de le déstabiliser, celui‐ci s’en servit au contraire pour s’écarter lors d’un nouveau saut. La patte, la lance ôtée, produisit une nouvelle effusion de sang qui, de par le temps clair, forma un arc en ciel. Et au sein de l’arc en ciel se trouvait Yu Ilhan, montant encore et toujours plus haut, tel un dauphin dansant dans les cieux. Ses mouvements étaient d’une telle grâce que les soldats ne purent s’empêcher de le regarder bouche béante, se demandant là quel ange se jouait d’eux.

« C’est génial ! » exprima une nouvelle fois Herta.

« Ne t’avise pas d’y prendre goût ! » s’opposa-t-il.

Malgré la chaleur, l’ours ne semblait apprécier qu’assez peu les grilles d’aération dont il était désormais pourvu. Réalisant bien qu’il n’était plus capable de gagner, il commença à prendre peur et à chercher une échappatoire. L’oiseau-dauphin-humain refusa pourtant toute idée d’aller le laisser soigner ses plaies au mercurochrome. L’ours, sous l’influence d’une douleur atroce, se mit à ruer sur place en écrasant de nouveaux bâtiments, oubliant jusqu’à l’existence de Yu Ilhan. Serait‐ce suffisant pour activer les effets de sa compétence passive de dissimulation, et les avantages qu’elle conférait ? Dans cet espoir, Yu Ilhan tendit sa lance vers le sol tandis qu’il amorçait son inévitable descente.

Espérons qu’elle supporte le choc avec un monstre d’aussi haut niveau…

Visant sa tête, il s’efforça de porter autant que possible tout son poids et sa force sur sa lance.

« Tu sais que tu risques de te blesser ? C’est dangereux, tu es au courant ? » voulut s’assurer Herta.

« Ce n’est pas non plus ça qui va me tuer… »

Elle osait douter de ses capacités ? Rejetant l’idée, il força plus encore sur ses bras.

Je peux y arriver ! J’ai bien réussi à atteindre Lita au combat !

« Maintenant ! »

Toute sa puissance s’enfonça en un seul point, en plein au sommet du crâne de l’ours.

« Grouf… »

L’ours poussa un râle épuisé et resta bloqué sur place.

« Il a réussi ! » s’écria un soldat du groupe.

« Vous êtes sûr qu’il est mort ?! » demanda un autre, toujours paniqué.

Leurs inquiétudes étaient vaines. L’ours avait bel et bien péri sous le fer.

Vous obtenez 154928 points d’expérience.
Niveau 23 obtenu : +8 points de force, +7 points d’agilité, +5 points de santé, +5 points de magie.
Ours brun géant (niveau 54) ajouté aux archives.
Vous avez obtenu un nouveau titre : Expert. Effet : +10% de chances de coup critique.
Vous avez appris la compétence : coup critique, qui augmente les chances de porter un coup fatal.

L’ours, perdant progressivement ses forces, commença à pencher vers le groupe et Yu Ilhan. Se rendant bien compte de l’urgence de la situation, celui‐ci tira de toutes ses forces sur sa lance afin de l’en ôter et prit la poudre d’escampette. Une seconde plus tard, la bête s’effondra de tout son long dans un fracas monstrueux.

« Eh beh… » fit Yu Ilhan.

« Je ne pensais vraiment pas que tu pourrais le tuer en seulement trois coups. Tu t’es bien débrouillé, surtout pour quelqu’un qui n’a pas encore de compétence ! » lui dit Herta.

« Dis‐leur de préparer ma récompense. »

Tandis qu’elle souriait aux éclats, Yu Ilhan observait sa lance sous toutes les coutures, craignant qu’elle n’ait subi quelque fêlure. Cependant, il n’en fut rien. Sa lance était véritablement exceptionnelle, c’était d’ailleurs la seule raison pour laquelle il avait réussi à le tuer. Il comprit alors que les archives akashiques conservaient réellement toute trace des actions de chacun. Ainsi, le coup critique ne serait sans doute que la première compétence d’une longue liste s’il continuait sur la même ligne. Sa lance étant en bon état, il commença à dépecer la bête.

« On est là, on prend les choses en main ! »

« Où est‐ce qu’il est, ce monstre ?! »

Les justiciers arrivaient un peu tard…

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 12
EER Chapitre 14

References   [ + ]

1. Maneki-Neko = porte bonheur assez répandu en Asie, ce sont ces chats blancs qui peuvent agiter la patte devant les commerces. C’est supposé apporter la bonne fortune. Et c’est mignon !

11 Commentaires

  1. Skippy

    Merci beaucoup pour ton travail de qualité, la lecture en devient savoureuse !

    Répondre
  2. Zorbal

    Merci Nostra ^^

    Répondre
  3. Asura

    Une traduction vraiment agréable à lire, merci

    Répondre
  4. Tokaï

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  5. guts

    Merci beaucoup Nostra pour le chapitre

    Répondre
  6. noname.exenoname.exe

    Merci Nostra pour le chapitre

    Répondre
  7. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. yann

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. benjisama

    franchement j’ai déjà lu jusqu’à un certain point et sa fait plaisirs continue comme sa.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com