EER Chapitre 21

EER Chapitre 20
EER Chapitre 22

Chapitre 21 : Chas­se en groupe 3/6

 

La pre­mière chose à faire après le com­bat fut de sauver les gens qui n’avaient pu s’échapper à temps vers un autre monde, avaient été blessés au com­bat ou qui, plus générale­ment, se trou­vaient sous les décom­bres.

Yu Ilhan et l’Impératrice s’en chargèrent aus­sitôt qu’ils furent à terre, et passées les 3 min­utes de hand­i­cap, il parvint à soulever plusieurs tonnes de gra­vats sans jamais sour­ciller.

« C’est quand même autre chose, avec une sec­onde classe… »

« Son masque a changé, non ? » « Ouais… Il l’a sûre­ment fait avec les osse­ments d’un mon­stre. »

« Par ici ! » « Atten­tion, il va s’effondrer ! »

D’ici à ce qu’ils eurent ter­miné, la charogne féline avait dimin­ué de moitié, mais le choc d’avoir ren­con­tré un adver­saire si féroce restait tout aus­si intense. En vérité, c’était surtout parce qu’il demeu­rait un prob­lème de taille : à qui allait le butin, et qui allait s’en occu­per ?

« Je vais essay­er de voir ce que je peux faire. » tran­cha finale­ment un sol­dat, un long couteau à la main.

« Non, je m’en charge. D’ailleurs, c’est moi qui vais récupér­er la plus grosse part du tré­sor. » s’opposa aus­sitôt Yu Ilhan, la voix légère­ment érail­lée par l’effort qu’il fit pour libér­er un homme du poids d’une Retona1)Jeep coréenne, pro­duite par Kia Motors, boîte coréenne aus­si..

« Ugh… » se plaig­nit l’intervenant.

Oui, finale­ment, la cupid­ité finis­sait tou­jours par repren­dre le dessus. De plus, cha­cun ici avait risqué sa pro­pre vie, alors il était bien nor­mal qu’ils récla­ment un dû, même si ça con­sti­tu­ait un prob­lème. Enfin, il n’était pas suff­isant pour que même un soli­taire se fasse bern­er.

« C’est quoi, d’après toi, le ratio à adopter ? » deman­da Yu Ilhan.

Éton­nam­ment, ce fut à l’Impératrice qu’il for­mu­la cette requête. Il n’accordait en temps nor­mal qu’un crédit très lim­ité aux juge­ments de l’autre, mais elle avait remis sa pro­pre vie entre ses mains, alors…

« Tu prends 60%, moi 20, et ils se partageront le reste. » répon­dit-elle sans la moin­dre hési­ta­tion.

Yu Ilhan s’étonna un peu. N’y en avait-il en ce bas monde que pour la vedette ? Mal­gré tout, son cal­cul lui sem­bla assez juste. Après tout, sans lui, un quarti­er entier aurait été détru­it, et un nom­bre impres­sion­nant de vies per­du.

« Quelqu’un a des objec­tions ? » lança-t-il alors à la foule.

Qui oserait s’opposer à leur force et au juge­ment de l’Impératrice ? Per­son­ne, car il n’existait sur Terre per­son­ne de plus expéri­men­té qu’eux.

« Bon, alors va pour 60%. » tran­cha-t-il.

Il y avait large­ment de quoi faire. Même après qu’il eut dimin­ué, le léopard restait plus grand que l’ours géant. Il était triste de ne pou­voir se faire d’armure avec sa peau, mais à en juger par les quelques zones encore intactes, il restait tout à fait envis­age­able de con­fec­tion­ner des gants ou des bottes. Quant aux os, ils étaient bien sûr splen­dides. Mais ce n’était pas réelle­ment là ce qui l’intéressait.

Il sauta sur la tête du léopard, au niveau de la blessure qu’il avait lui-même créée, et plongea le poing pro­fondé­ment à l’intérieur. Pas­sant par à peu près tous les reg­istres d’expressions faciales tan­dis qu’il sem­blait fouiller, il s’arrêta enfin sur celle de sat­is­fac­tion, après avoir heurté quelque chose de sa lame d’os.

« Il y en a une ! » s’écria-t-il.

« Il a fail­li obtenir sa troisième classe… Elle doit être d’excellente qual­ité. » lui répon­dit Her­ta.

Sa lueur bleutée était bien plus puis­sante que toutes celles qu’il avait jusqu’à présent pu obtenir. Elle n’était en out­re ni de la taille d’un grain de riz, ni d’un hari­cot, encore moins d’une amande, mais bien de la taille d’un putain de Fer­rero Rocher !

« C’est une pierre mag­ique ! » s’exclama un homme dans la foule.

« Une pierre mag­ique de deux­ième classe… wow… »

« Eh beh ! »

Yu Ilhan ne leur prê­ta pas atten­tion et se tour­na plutôt vers l’Impératrice, seule per­son­ne alen­tours dont le juge­ment sem­blait fiable.

« Alors ? » lui deman­da-t-il.

« Je pense que ça con­stitue les 60% de ta part. » répon­dit-elle.

« Bon, alors je prends ça, débrouillez-vous pour le reste. »

« Mais atten­dez, on par­le d’une pierre mag­ique ! » s’opposa vive­ment un sol­dat.

Il se fit cepen­dant tout petit sous les regards accusa­teurs des per­son­nes sec­ou­rues. Il les avait sauvés, qui étaient-ils pour oser ten­ter de négoci­er ? Mais l’avidité reprit une nou­velle fois le dessus.

« On devrait cal­culer la pierre mag­ique séparé­ment ! »

« On a tous mis notre vie en dan­ger, c’est injuste ! »

« L’armée aus­si a droit à une part de la pierre mag­ique ! »

La clameur prit tout à coup en inten­sité, du même temps qu’apparurent quelques évi­dentes ten­sions. Même Her­ta ne sem­blait ne pas en revenir.

« Les êtres inférieurs sont vrai­ment bons à rien… J’ai été idiote de penser qu’ils étaient comme toi. »

« La flagorner­ie ne prend pas avec moi. Tu n’obtiendras rien. » répon­dit Yu Ilhan, à nou­veau d’humeur à plaisan­ter.

« Au moins, tu sais que tu es digne de com­pli­ments comme ça ! »

Les deux s’adressèrent un sourire puis Yu Ilhan, dans le souci de calmer les esprits, sor­tit à nou­veau à la vue de tous la fameuse pierre mag­ique.

« Bien. Faisons comme ça, alors. » dit-il à l’intention des vis­ages mori­bonds.

« Hmpf, vous auriez dû com­mencer par là… »

« Au moins, vous vous êtes res­saisi avant que la sit­u­a­tion ne devi­enne réelle­ment désagréable ! »

La ques­tion restait de savoir qui était le plus agréable ici, comme le pen­sa Yu Ilhan… Mais peut-être, après tout, était-ce sim­ple­ment par principe ? Dès lors, chang­er leurs men­tal­ités rel­e­vait de l’exploit, tout par­ti­c­ulière­ment avec des gens aus­si bornés. Enfin, là, le prob­lème restait bien leur avid­ité. Et comme l’exemple valait mieux que mille mots, surtout avec des poings puis­sants comme un camion de douze tonnes…

Il ne trou­va rien de mieux à faire que de bal­ancer la pierre de toutes ses forces dans la tête du léopard, faisant sif­fler les oreilles de ceux qui s’étaient trou­vés à prox­im­ité. Un tel lancer n’aurait cer­taine­ment pas man­qué de lui garan­tir, en des cir­con­stances dif­férentes, une place au pan­théon des plus grands joueurs de base­ball.

Après un tel exploit, le silence s’effondra comme un coup de gour­din sur la tête. Ce coup de gour­din, c’était le sou­venir de son incom­men­su­rable puis­sance, qui avait la par­tic­u­lar­ité de met­tre tout le monde, fût-il un léopard géant, d’accord.

« Alors prenez ce que vous voulez, et remet­tez-moi mes 60%. Par con­tre, je vous préviens, s’il en manque ne serait-ce qu’un gramme, je vais tous vous défon­cer. » déclara-t-il, ce avec une telle assur­ance qu’elle ne lais­sait pas la moin­dre place à la con­tes­ta­tion.

Il agi­ta légère­ment sa lance et la plan­ta soudaine­ment dans le sol, brisant le béton dans un craque­ment assez sonore. Si d’aucuns auraient pu voir le geste comme une men­ace, il ne s’agissait en fait là que d’une ten­ta­tive de détourn­er leur atten­tion pour prof­iter à nou­veau de son pou­voir de dis­sim­u­la­tion. Sans grand effet, du reste… et le silence vint à son tour à se bris­er. Per­son­ne ne souhaitait l’affronter, surtout depuis qu’il avait récupéré toute l’expérience lors du dernier com­bat.

« Bon, prenez la pierre. » dit un homme.

« Ouais, faites comme vous voulez, au final… »

« Nous avons été trop gour­mands… »

Tous en vin­rent ain­si à bot­ter en touche. Loin d’en rire, Yu Ilhan se con­tenta de retourn­er au niveau de la tête du mon­stre et, à la lance cette fois, récupéra la pierre. Le malaise était total, surtout à le voir si à l’aise en dépit du cli­mat qui rég­nait.

« Si… si tu dépèces la par­tie qui doit me revenir, je t’en donne 40%, ce qui aug­mentera ta part à 68%. Je t’aurais bien don­né 50, mais tu as pris toute l’expérience pour toi. » lui dit soudain l’Impératrice.

Enfin, quelqu’un de vivant ! Sa seule voix reviv­i­fia toute l’assemblée. Comme lors de l’invasion des mon­stres sur le cam­pus uni­ver­si­taire, elle fut la seule à con­serv­er son calme.

« Tu veux quoi ? » lui deman­da Yu Ilhan, de toute évi­dence intéressé par la propo­si­tion.

« J’ai besoin des os, mais je pense qu’il serait plus intéres­sant que je récupère de la four­rure. » répon­dit-elle.

Pour cause de son intéresse­ment, il parviendrait ain­si à s’octroyer quelques par­ties juteuses se la bête. Comme deux bouch­ers dans un abat­toir, les deux entre­prirent de dis­cuter tan­dis que Yu Ilhan s’activait avec la grâce des dieux. Il com­mença par tranch­er la bête avec une pré­ci­sion divine en deux par­ties par­faite­ment égales, et seule­ment 7 min­utes plus tard, il eut finit de sépar­er les dif­férentes par­ties intéres­santes. La foule pous­sa plusieurs cris tein­tés d’une excla­ma­tion admi­ra­tive, jusqu’à ce qu’il ait totale­ment ter­miné de sépar­er en tas dis­tincts les os et le cuir de cha­cun d’entre eux deux.

« Je devrais appel­er un chauf­feur… » obser­va l’Impératrice.

Même séparé des chairs tox­iques et de la par­tie qui reve­nait, suite à leur négo­ci­a­tion, à Yu Ilhan, sa part à elle restait colos­sale. Elle fut ain­si con­trainte de quérir les ser­vices d’une aide, mais que sa famille riche n’aurait aucun mal à lui financer. À moins qu’elle ne soit dev­enue riche seule… Tou­jours fut-il que Yu Ilhan ressen­tit le besoin de s’éloigner de toute cette mon­dan­ité.

« Tu veux que je te fasse apporter ta part ? » lui deman­da-t-elle, sans lâch­er son télé­phone.

« Non, pas la peine. Je pars. » répon­dit-il froide­ment.

L’Impératrice sem­blait s’être prise d’une cer­taine cama­raderie du fait d’avoir com­bat­tu à ses côtés. Elle eut beau faire mon­tre de bonne volon­té, Yu Ilhan dres­sa pour­tant et aus­sitôt un mur gigan­tesque entre eux, dans le seul espoir d’étouffer sa gêne.

« Atten­dez ! »

« Et notre part, alors ?! »

« Je ne suis pas un voleur. J’allais par­tir. » répon­dit-il laconique­ment, la voix tein­tée d’une cer­taine las­si­tude.

La vérité était que Yu Ilhan savait par­faite­ment ce qui les agi­tait…

« Ce n’est pas ça ! On ne peut pas retir­er son cuir nous-mêmes ! » s’offusqua une femme, pointant de la main la par­tie de car­casse encore vierge de dépeçage.

« Même si on y arrive, on va tout bousiller… »

« Je veux juste ma récom­pense pour pou­voir aller dans un autre monde… »

Les com­plaintes reprirent ain­si, et Her­ta com­mença à sérieuse­ment per­dre patience.

« Je me demande sincère­ment ce que je fais, ici. Je devrais peut-être aller me lancer dans l’agriculture en rase cam­pagne. »

« Surtout, ne te prive pas. Tant que tu y es, laisse Lita te rem­plac­er. » lui répon­dit, railleur, Yu Ilhan.

« Je… je crois que je vais réus­sir à sup­port­er, en fait. Oui, ça va. » fit Her­ta.

Celle-ci réduite au silence, il était temps d’envoyer un mes­sage fort. Il plan­ta une nou­velle fois sa lance dans le sol.

« Si vous me don­nez 50% de votre part, je dépèce tout. »

Loup par­mi les loups, le nom­bre d’individus con­sti­tu­ant la foule n’avaient aucune inci­dence sur sa déter­mi­na­tion. Per­son­ne ne pou­vait rien con­tre lui.

« Eh mais non ! Pourquoi c’est 40% pour l’Impératrice et 50 pour nous ?! »

« C’est n’importe quoi ces his­toires de ratio, là ! C’est juste éplucher de la peau ! »

« Euh, atten­dez les mecs… Si Iron Man n’avait pas été là, per­son­ne de vivant n’aurait pu récupér­er quoi que ce soit. » ten­ta de tem­pér­er quelqu’un.

« Vous êtes tous plus cons les uns que les autres ! »

« Suf­fit. Refuser est votre droit le plus entier, mais sans con­sen­sus, nous n’irons nulle part. » les aver­tit Yu Ilhan.

Deux camps se for­mèrent, cer­tains trou­vant encore à redire en dépit du fait que sans lui, ils ne pour­raient rien récupér­er. Yu Ilhan se détour­na alors d’eux. Il avait bien assez obtenu comme ça, et ce n’était que par pure provo­ca­tion qu’il leur avait pro­posé ce marché inéquitable. Après avoir fait un balu­chon avec la peau du léopard, dans lequel il plaça les os, il s’apprêta à par­tir sans le moin­dre regret, n’écoutant même pas le résul­tat du vote des deux camps qui, de toute façon, ne parvint jamais à trou­ver un ter­rain d’entente.

« Attends, j’aimerais te pro­pos­er autre chose. » lui fit une voix.

« Encore ? Qu’est-ce qu’il y a ? » répon­dit-il sans même se retourn­er, ayant recon­nu la voix de l’Impératrice.

Même lorsque le camion appelé par ses soins arri­va et com­mença à charg­er son butin, elle ne ces­sa de le suiv­re bête­ment. Yu Ilhan, d’ailleurs, la lais­sa faire. C’était la pre­mière fois que quelqu’un le suiv­ait ain­si, et il s’en émou­vait quelque peu. Elle le dépas­sa après quelques pas et plan­ta son regard dans le sien.

« Si je me con­cen­tre assez, sans jamais te lâch­er du regard, j’arrive à te trou­ver. Tu as des capac­ités de dis­sim­u­la­tion très impres­sion­nantes… »

Il n’eut pas le temps de se plain­dre de ce qu’il n’avait jamais demandé.

« J’aimerais qu’on fasse un groupe, tous les deux. Je n’ai encore ren­con­tré per­son­ne aus­si digne que toi d’être mon parte­naire. » ajou­ta-t-elle.

« Je ne marche pas comme ça. » rétorqua-t-il.

Décidé­ment, le mur était sacré­ment solide. Elle ne s’en offusqua pour­tant pas le moins du monde.

« Tout comme toi, j’aimerais m’investir davan­tage pour la Terre. Je ne suis pas faible au point d’avoir besoin de retourn­er dans un autre monde et faire de stu­pides quêtes. Il en est de même pour toi, je me trompe ? De toute façon, on se recrois­era, tous les deux. » lui dit-elle.

Il en pen­sait tout autant, même si pour lui ce n’était pas une ques­tion de désir mais d’impossibilité totale à aller dans un autre monde. L’Impératrice lui ten­dit alors sa carte de vis­ite, où était ren­seignés son nom, Kang Mirae, ain­si que ses coor­don­nées. L’entreprise à laque­lle elle apparte­nait lui était par­faite­ment incon­nue, mais elle devait à l’évidence lui accorder pleine con­fi­ance pour lui révéler son iden­tité alors qu’il ne l’avait tou­jours pas fait.

« Appelle-moi, ok ? » ter­mi­na-t-elle.

Après quoi, elle le lais­sa seul. L’Impératrice était digne de louanges… mais cette Kang Mirae l’ennuyait telle­ment ! D’un autre côté, le soli­taire avait enfin trou­vé un intérêt dans le regard de l’autre… Que faire ? Yu Ilhan prit la déci­sion de hauss­er les épaules.

« Ren­trons, j’ai beau­coup à faire. » tran­cha-t-il soudain.

« J’étais cer­taine que tu allais dire ça. » soupi­ra Her­ta.

Elle joua un peu avec ses cheveux, comme pour lui indi­quer de ren­tr­er chez lui. La foule ne réal­isa même pas son départ, tou­jours aus­si activée à par­lementer sur la con­duite à tenir vis-à-vis du dépeçage. En de telles cir­con­stances, per­son­ne ne remar­qua le léger sur­saut de la charogne…

 


 

[spoil­er title=’Notes de Toï­ka :’ style=’default’ collapse_link=’true’]
1) Pour une fois, je finis sur un cliffhang­er !
2) Note de Nos­tra : Référence non-per­ti­nente et sup­primée pour éviter une for­mule ultra lourde.
3) Au sujet de l’expérience, ça ne fonc­tionne pas de sorte à ce que celui qui tue le mon­stre récupère tout, mais sur un sys­tème de MVP. Autrement dit, celui qui a eu le plus d’influence dans le com­bat, la vedette, récupère tout.[/spoiler]

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 20
EER Chapitre 22

References   [ + ]

1. Jeep coréenne, pro­duite par Kia Motors, boîte coréenne aus­si.

26 Commentaires

  1. ManaMana

    Mer­ci pour la tra­duc­tion.

    Répondre
  2. gutsguts

    mer­ci pour la tra­duc­tion

    Répondre
    1. gutsguts

      et le chapitre ^^

      Répondre
  3. Khultima

    Mer­ci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Mirahau

    Mer­ci pour le chap

    Répondre
  5. Helda

    Mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  6. sai1905

    un leg­er sur­saut du cadavre ?
    au moment de mourir je veux bien, mais la il est con­pé en 2 et dépessé. ya presque plus d’os et de peau^^

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Du coup, c’est quoi ta théorie ? Je rap­pelle du reste qu’il ne s’est occupé que de la moitié supérieure du corps, il reste le bas.

      Répondre
      1. Khultima

        Je ne com­prend pas trop non plus là. S’il n’était pas réelle­ment mort, il n’aurait pas gag­né l’exp, la mon­tée de niveau et l’ajout du mon­stre à ses archives. On peut sup­posé que c’est un sys­tème qui a été mis en place par dieu en per­son­ne, je ne pense pas qu’on puisse le bern­er si facilement…Bref je ne com­prend pas pour le coup et l’attente sera longue.

        Répondre
        1. NostraNostra (Auteur de l'article)

          Ahah. T’y es pas ^^

          Répondre
          1. Buthler

            C’était une femelle

          2. essitamessitam

            no spoil Buth­ler 🙁

  7. KryllaKrylla

    Mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  8. TesaYuuTesaYuu

    Mer­ci pour le chapitre
    Mais, il y a une par­tie que je ne com­prend pas vrai­ment :
    L’Impératrice était digne de louanges… mais cette Kang Mirae l’ennuyait telle­ment !
    L’Impératrice et cette Kang Mirae sont la même per­son­ne non ?!? Jecom­prend pas vrai­ment…

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Oui oui. C’est pour met­tre une emphase sur le fait que ses capac­ités de com­bat l’intéressent, mais la per­son­ne en elle-même pas du tout.

      Répondre
      1. TesaYuuTesaYuu

        Aaa j’ai com­pris main­tenant mer­ci pour l’explication ^^

        Répondre
  9. yann

    Arrr Nos­tra tu peux pas nous lais­sez comme ça !!!

    Répondre
  10. noname.exenoname.exe

    Mer­ci pour le chapitre
    P.S. Va-t-on avoir droit à une nais­sance digne de Pégase ?

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Je ne dirai rien, même sous la tor­ture.

      Répondre
      1. nikos74190

        faut te tor­turé en met­tant des chapitres bonus ? c’est çà ?

        Répondre
        1. NostraNostra (Auteur de l'article)

          C’est juste­ment pour ça que je dis ça, le chapitre suiv­ant ne répond pas exacte­ment à l’interrogation.

          Répondre
  11. Buthler

    Mer­ci pour le chapitre.

    Répondre
  12. Mayel

    °=° l’impératrice est de la famille de shin ??? (Cf.ICDS)

    Répondre
    1. gutsguts

      ou de Woo­jin (cf SSN)

      Répondre
      1. NostraNostra (Auteur de l'article)

        Chaque nom coréen est une syl­labe, et le prénom est com­posé de deux. Con­séquence de quoi, il n’y a que très peu de patronymes en Corée. 😉

        Répondre
  13. essitamessitam

    mer­ci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com