EER Chapitre 55

EER Chapitre 54
EER Chapitre 56

Chapitre 55 : Tout se taper 3/9

 

Pour une fois, Herta et Lita avaient dit vrai : les monstres au sein du donjon manipulaient l’électricité. Yu Ilhan s’inquiéta un peu des ressemblances qu’ils avaient avec certains Pokémons, de peur qu’on ne lui intente un procès pour utilisation de contenu licencié. Hormis les Roucoules et les Pikachus, il y avait aussi des reptiles et même des ours.

– Nul, lâcha‐t‐il finalement d’un air blasé, après avoir frappé un rat géant avec sa lance de faucheur anti‐dragons.

Vous obtenez 579 839 points d’expérience.
Gros rat de foudre (niveau 71) ajouté aux archives.

 

– Quoi donc ? s’étonna Herta.

– Ils sont vraiment trop faibles, je ne risque pas de me faire blesser ici…

– Ah, oui, tout de même. C’est grave, se moqua‐t‐elle.

– Non… faut pas ranger les pingouins ici… marmonna Lita, profondément endormie.

Un homme averti en valant deux, il prit tout de même le soin de vérifier le niveau des autres monstres. Il y avait bien quelques niveaux 90, mais dans l’ensemble, le donjon était effectivement adapté à un niveau 70. Autrement dit, aucun monstre ne pourrait résister à un coup de lance.

Pour cause, lors d’une attaque surprise, sa puissance d’attaque était augmentée de 130%, plus 20% contre les créatures vivantes… Cette augmentation de deux fois et demi sa puissance normale ne revenait pas simplement à frapper deux fois et demi. Par exemple, en imaginant que sa puissance d’attaque était de 1000 et la défense de son ennemi de 500, il infligerait 500 dégâts en un coup. S’il frappait deux fois et demi, il infligerait dès lors 1250 points de dégâts. Dans le cas présent, toutefois, les bonus conférés augmentant sa puissance sur un seul coup, sa puissance d’attaque monterait à 2500, alors que la défense de son ennemi n’aurait pas bougé. En d’autres termes, il infligerait 2000 points de dégâts !

Bien sûr, en situation réelle, il y avait fort à parier que ses ennemis auraient une défense bien supérieure, mais au moins, dans ce donjon, il pouvait se prétendre être un véritable faucheur.

Coup critique !
Vous obtenez 776 754 points d’expérience.
Ours de foudre (niveau 82) ajouté aux archives.
Coup critique !
Vous obtenez 822 122 points d’expérience.
Rapace de foudre (niveau 88) ajouté aux archives.

 

En outre, Yu Ilhan ne bénéficiait pas seulement d’avantages de combat purs. Le titre de tueur lui permettait en effet d’obtenir 20% de points d’expérience supplémentaires et augmentaient ses chances d’obtenir des pierres de mana, à condition bien sûr qu’il tue ses cibles en un coup.

– N’empêche… Pourquoi est‐ce que tu te plaignais de ne pas pouvoir être blessé ? lui demanda soudainement Herta.

– J’aurais voulu améliorer la compétence régénération transcendantale… expliqua‐t‐il.

– C’était donc ça…

– Je t’aime le lundi… je t’aime le mardi… et les autres jours aussi… reprit Lita, toujours endormie.

Depuis qu’il avait obtenu cette compétence, il avait un peu perdu l’habitude de dormir. Chaque instant loin du combat le reposait naturellement. L’ennui était que pour augmenter son niveau, il aurait bientôt à affronter des monstres de quatrième classe. Pouvait‐on vraiment appeler ça de l’entrainement ? Il ne restait donc plus qu’une chose à faire.

– Je vais m’occuper de la force surhumaine ! trancha‐t‐il.

Il avait bien pensé à l’entraîner dès le départ, mais les monstres étant incapables de souffrir plus d’un coup de lance, il avait vite abandonné l’idée. D’autant plus que si cette aptitude était capable d’augmenter ses attributs physiques pendant 3 minutes, ils seraient ensuite diminués pendant 10 minutes. Il ne risquait plus de pouvoir tuer des monstres de niveau 80 en un seul coup dans cet état.

Les créatures auraient alors l’occasion de contre‐attaquer, et enfin, il prendrait un mauvais coup ! Ainsi pourrait‐il entraîner les deux compétences d’un coup, et tout le monde serait content !

– Mais ouais, c’est le plan parfait ! se satisfit‐il.

– Obsédé… grommela Herta.

– T’as qu’à traverser la rue… tint à signaler Lita, en proie au plus étrange rêve.

Herta eut beau critiquer son choix, Yu Ilhan en était si satisfait qu’il fonça à toute vitesse vers un groupe de monstres afin de profiter autant que possible du bonus conféré par la force surhumaine, jusqu’au moment où sonnerait le gong du malus.

Force surhumaine : niveau 2 atteint.
Force diminuée de 50% pendant 9 minutes et 52 secondes.

 

Yu Ilhan, dont la force taclait celle d’un initié de troisième classe, exprimait son avarice vis‐à‐vis de ses points d’attributs. Il en avait tellement que la moindre perte lui coûtait terriblement, au point qu’il en vienne à désirer s’allonger. C’était pourtant hors de question ! Plus que jamais, il fallait s’activer, et il le savait. Alors il se dirigea vers un rapace de foudre un peu plus gros que les autres et le frappa.

– Ha ha ! Il a survécu, je le savais ! se satisfit‐il.

L’oiseau poussa un cri strident et lui balança un arc électrique, qui semblait venir tout droit de ses entrailles. Bien sûr, Yu Ilhan fut immédiatement touché. D’abord parce qu’il était trop fatigué pour penser à l’éviter, et ensuite parce qu’il l’avait bien désiré.

– Ça chatouille, c’est très étrange…

À l’évidence, le rapace était incapable de produire le moindre effet sur une armure de rang légendaire. Qu’il l’ait ou non ignorée n’y changerait pas grand‐chose dans l’esprit de Yu Ilhan, qui désirait en voir la véritable puissance. Et surtout, la foudre allait‐elle finir par l’atteindre ?

– Je devrais peut‐être enlever mon armure ? se demanda‐t‐il à haute voix.

– Tu vas vraiment finir par l’énerver, lui fit remarquer Herta.

Fort heureusement, il plaisantait. Même si les monstres ne semblaient pas représenter de véritable danger pour lui, oser retirer son armure en un donjon aurait été profondément stupide. Après environ une trentaine d’attaques supplémentaires, Yu Ilhan perdit patience tandis qu’il ressentit une légère perte de sensations dans le dos. La régénération transcendantale allait peut‐être faire effet ?

– Et bim ! cria‐t‐il en frappant le monstre, le découpant en deux dans le sens de la longueur.

Vous obtenez 784 343 points d’expérience.

 

– Deux coups seulement, malgré le malus ? C’est décevant… se plaignit‐il, comme si l’on venait de briser son jouet.

– Tu sais parfaitement pourquoi, c’est un être vivant. Encore que même face à un mort‐vivant, le résultat aurait été le même. Paradoxalement, faucheur et ami des anges sont deux classes très complémentaires, lui expliqua Herta.

– Mouais. Bon, je vais essayer de me faire frapper un peu plus avant que ça se termine.

– T’aimes te faire du mal, hein ?

Il réalisa soudainement que si son état de fatigue continuait d’augmenter, sa régénération transcendantale finirait par faire effet d’elle-même. L’ennui était qu’il aurait ensuite besoin de se reposer, sa compétence repos étant solidaire de celle‐ci. Or, il avait justement la parade pour répondre à ce problème.

– Pourquoi tu sors ça de ta besace ? s’étonna Herta.

– Parce que la boissang c’est reposant ! Hahaha ! lança‐t‐il en explosant de rire.

– Hein ?! s’offusqua-t-elle.

– J’ai perdu mes chaussettes… grmbl… continua Lita, imperturbable.

C’était après son combat face à Reta Kar’iha que Yu Ilhan s’était interrogé sur la meilleure façon de développer ses compétences. Quelques pondérations l’avaient amené à la conclusion que seule la régénération transcendantale lui poserait un véritable problème. En effet, avec un délai de 3 heures entre chaque utilisation, il lui faudrait plusieurs dizaines, voire des centaines d’années avant qu’elle n’atteigne un niveau satisfaisant.

Naturellement, c’était exclu. Il lui fallait un moyen permettant de se reposer autrement qu’en 3 heures. Na Yuna et ses pouvoirs divins furent sa première solution hypothétique, mais il lui semblait assez difficilement envisageable de la promener partout comme une batterie. Plus tôt, dans son atelier, il s’était alors remémoré les propriétés régénératrices du sang de troll, et c’était ainsi qu’il en était arrivé à créer cette boisson de sang, intelligemment (ou pas) appelée boissang. Il en avait à sa disposition quelques milliers de litres, séparés dans des pochons rangés dans sa besace.

Herta n’étant toutefois pas de nature à se satisfaire d’une plaisanterie, il dut ainsi lui expliquer l’intégralité de sa réflexion.

– Vu que les trolls passent leur temps à bouffer et à dormir, j’me suis dit que ça pourrait faire l’affaire. Tu m’avais dit que leur sang était chargé d’énergie régénérative, non ? demanda‐t‐il à l’intéressée.

– Oui, en effet, confirma‐t‐elle.

– Bon, eh bien voilà. Le sang de troll raffiné dans cette boisson est le seul moyen de se reposer sans considérer le facteur temps.

– Encore faut‐il pour ça l’avaler, donc avoir suffisamment de résistance au poison… tenta‐t‐elle de le provoquer.

– Je ne crains plus rien de ce côté, la calma‐t‐il. Donc cette potion ne va pas seulement me permettre de me soigner, mais aussi d’améliorer la compétence régénération transcendantale !

Aussi absurdes ses propos purent‐ils paraître à Herta, la logique était indéniable. 200ml de boissang équivalaient à 3 heures de sommeil.

– Je dois admettre que je suis frustrée de ne pas avoir eu cette idée, avoua‐t‐elle finalement. D’ailleurs, je m’étonne que personne n’y ait jamais pensé…

– C’est sûrement que personne ne l’a jamais apprise.

– Ah oui, exact.

Seule une poignée d’élus était parvenue à apprendre la compétence repos, alors de là à la maîtriser et ainsi apprendre la régénération transcendantale… Il existait bien des êtres présentant des caractéristiques similaires, tels que les démons, une classe de briseurs évoluée, les infernaux et les draconiques, sans parler des chevaliers sacrés, mais cette compétence spécifique ne faisait pas partie de leur arsenal. En fait, Yu Ilhan était sans doute la seule personne au monde à avoir appris cette compétence.

Résistance au poison extrême : niveau 8 atteint.
Cuisine : niveau 15 atteint.

 

– Cool, les autres compétences évoluent aussi ! se satisfit‐il encore une fois.

Cuisiné ou non, le sang de troll restait un poison si toxique que ses compétences ne pouvaient qu’évoluer. Il se sentit presque l’âme d’un chef sushi rompu à la préparation du fugu.

– J’en ai marre de m’interloquer pour rien. Les êtres supérieurs peuvent contrôler leurs émotions, lança Herta pour se convaincre.

– Reviens gamin… c’était pour rire… balbutia Lita.

Il en allait de sa fierté, aussi entreprit‐elle d’exercer davantage de contrôle dans l’expression de sa surprise. Yu Ilhan continua ainsi de progresser vers les parties les plus profondes du donjon, à une vitesse parfaitement hallucinante pour quelqu’un sous l’effet d’un malus…

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 54
EER Chapitre 56

12 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.

    Allez moi je vais vite dormir car travail dans 4H

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Dur… tiens le coup !

      Répondre
      1. HinomuraHinomura

        Merci

        Répondre
  2. Cèlen

    Merci pour le chapitre!!!

    ET tout le reste ^^

    Répondre
  3. PoloZore

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    J’adore cette logique à la con de Yu Ilhan.

    Répondre
  6. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com