EER Chapitre 57

EER Chapitre 56
EER Chapitre 58

Chapitre 57 : Tout se taper 5/9

 

Vous obtenez 7 777 867 points d’expérience.
Force surhumaine : niveau 16 atteint.
Cuisine : niveau 21 atteint.

 

– C’est terminé ! Enfin ! s’exclama Yu Ilhan.

– Oui, c’est fini. Il n’y a plus de champions, lui répondit affectueusement Lita.

Il lui avait fallu un total de trois heures pour parvenir à bout de ces trois rapaces de foudre supplémentaires… Pour une raison toute simple. Après avoir tué le premier, les autres savaient parfaitement où il se trouvait. Le combat s’avéra d’autant plus difficile qu’ils étaient enragés après la mort de leur frère.

Enfin, il y avait au moins un point positif : le propulseur de lances s’avéra particulièrement efficace et utile. Il aurait été stupide de les attaquer directement au corps à corps. Par ailleurs, entre les lances et les grenades, les dégâts furent si colossaux qu’il osait à peine formuler le souhait de trouver des matériaux exploitables.

– Uff… je vais crever… lâcha-t-il, épuisé.

– Hmm. Tu as l’air faible, en effet, jugea Herta.

– Tu t’es bien débrouillé. Rentrons nous reposer, lui répondit Lita, à son habitude plus complaisante.

Son talent de dissimulation lui fut toutefois d’un grand secours, étant donné qu’il réduisait naturellement la précision des monstres. N’en restait pas moins qu’après avoir ingéré trois litres de boissang, Yu Ilhan ne se sentait pas tout à fait dans son assiette. Ça n’en demeurait pas moins un faible prix à payer contre sa vie. Et puis, il avait récupéré largement de quoi le satisfaire. C’était une bonne journée.

– Le lance-pieux !!!

– C’est ton familier ou quoi, ce truc ? se sidéra Herta.

S’il était un objet capable d’avoir souffert autant que lui-même, c’était bien celui-là. Sur le point de regagner sa liberté, le lance-pieux avait en effet été une nouvelle fois aspiré par un vortex de foudre et y était resté jusqu’à la fin du combat. Yu Ilhan pouvait s’estimer satisfait que celui-ci n’ait pas éclaté en morceaux lors de ce choc, mais il était bien plus inquiet du deuxième choc subi lorsqu’il était violemment retombé au sol.

À cet instant, les deux partageaient la même sale mine. Son concepteur fut en effet abattu de constater que contrairement au précédent, ce lance-pieux était conducteur et que le choix du métal comme matériau principal était loin d’être idoine.

– J’aurais dû me faire des gants isolants… se plaignit-il.

– Haha, ce n’est pas tout à fait comme dans un manga. Ils n’auraient pas supporté un tel courant, lui fit observer Lita.

Le temps faisant son œuvre, le courant se dissipa après un moment. Yu Ilhan hésita quelque peu à y toucher, sa couleur ayant viré au doré, mais… il ne se passa rien, aussi se calma-t-il. Enfin, presque rien.

Effrayant lance‐pieux de métal Destructeur modifié.

 

– Nooooon ! cria Yu Ilhan par réflexe.

– Calme-toi, il n’est pas cassé ! s’agaça Herta.

– Modifié ? Est-ce qu’il s’est amélioré, Ilhan ? s’interrogea pour sa part Lita.

Il allait tomber dans les pommes lorsque les paroles des anges le ramenèrent à lui-même. Il l’inspecta à nouveau.

Effrayant lance‐pieux de métal Destructeur de Foudre
Rang : Légendaire
Puissance d’attaque :
Projectile n°1 : 2200
Projectile n°2 : 3400
Projectile n°3 : 4600
Projectile n°4 : 6200
Options : Capacité de pénétration et puissance d’attaque augmentées de 40%

Le pouvoir de la foudre augmente les capacités des projectiles, mais le quatrième réduira définitivement la durabilité de l’objet de 200 points.

Durabilité : 1293 / 1955
Cette arme, longtemps exposée au mana et à la puissance de l’électricité, a évolué. Cependant, sa grande puissance nécessitera quelques sacrifices.

 

– Ouaaaah…

Dire qu’il suffisait d’une simple tempête de foudre pour faire évoluer un objet ! Yu Ilhan était trop abasourdi pour s’exprimer davantage, aussi était-il temps pour Hertapédia de faire son entrée en scène.

– Le fait d’absorber les archives pour évoluer n’est pas réservé aux espèces intelligentes et aux monstres. Les artéfacts, surtout s’ils sont réalisés par des maîtres, peuvent aussi évoluer grâce à des facteurs extérieurs, expliqua en effet Herta.

– Enfin quand même, 200 points, ça fait beaucoup… trouva-t-il pour seule réponse.

Même s’il le réparait, il ne pourrait jamais tirer que dix coups avec… Encore un lance-pieux à l’espérance de vie limitée, alors même qu’il venait à peine d’être conçu !

– Tu sais, c’est très difficile d’obtenir des armes de ce type. Enfin, toi, tu peux y arriver facilement. La preuve, lança Lita pour lui remonter le moral.

– Pas convaincu, rétorqua-t-il froidement.

– Disons que ça aurait pu être pire ? tenta-t-elle alors.

Et justement, leurs tentatives allaient-elles se révéler suffisantes ? Certainement pas !

– Je vais les scalper !!!

– Oui, tu vas les dépecer, quoi… soupira Herta.

Ce qu’il entreprit aussitôt. Quelques monstres passèrent bien çà et là, mais pas au point de l’attaquer. L’idée même de se faire arracher les chairs n’était pas de leur goût. S’il avait 20% de chances supplémentaires d’obtenir une pierre magique, le pourcentage total d’obtention restait malgré tout assez faible. Sa colère disparut toutefois pleinement lorsqu’il en tira deux des carcasses des 4 rapaces géants. Deux pierres de troisième classe remplies d’énergie magique électrique ! La question du bâton de Kang Mirae était réglée.

Le donjon était dès lors terminé. Il avait tout ce qu’il lui fallait, aussi ne lui restait-il plus qu’à se rendre à sa prochaine destination. Toutefois, en dépit de sa force et la boissang, combattre de tels monstres l’avaient épuisé.

– Je crois que je vais rentrer… trop fatigué, murmura-t-il à voix basse.

– Oui, allons coucher ensemble… fit Lita.

– Tu ne t’arrêtes jamais ? la tacla Herta.

– Herta, quand on a ferré un poisson, il faut encore le sortir de l’eau, réagit la plus lascive des deux anges.

– Je ne me suis jamais posée la question, puisque je n’ai jamais eu à les tirer de l’eau pour qu’ils se rendent vers moi…

Il n’entendit rien à leur esclandre et sortit du donjon, en se rendant chez lui. Le trajet se passa bien, sinon pour le fait qu’une jeune femme s’était involontairement assise sur lui avant de sursauter.

– Bon, comme il ne s’est rien passé dans ce donjon, j’imagine qu’il ne va rien se passer non plus en Chine ? Juste 25 champions et…

– Arrête de vouloir prédire le futur, tu vas encore nous porter la poisse ! le coupa Herta.

D’abord, rentrer dormir. Demain serait un autre jour. Pendant ce temps, le travail aux alentours du donjon à proximité de la colline chinoise progressait à bon train. Il était peut-être sur Terre, mais c’était en même temps un lieu qui avait réussi à échapper à la surveillance des anges. Il fallait rester sur ses gardes. Car c’était un pont vers un autre monde.

Un simple humain n’aurait certainement pas réussi cet exploit seul. Il avait fallu l’intervention d’un mage de quatrième classe et de son armée de petites mains, d’une quantité absolument affolante d’argent et surtout, d’un être supérieur.

– Je vais tester le vortex… c’est bon. Il ne s’est pas lié à un monde abandonné, jugea l’ange.

– Nous y sommes ? Il est terminé ? La connexion est établie !

C’était la voix du mage de quatrième classe, mais cet être humain fasciné par l’idée du pouvoir était tout aussi excité. Leurs sourires étaient aussi mauvais que ceux d’un super-vilain de comics…

Au sujet de son organisation, il fut décidé que le portail en lui-même serait installé au centre du donjon. Il tirait son énergie du piège de la destruction et apparaissait comme un vortex bleuté. À leur tour, ceux de l’autre côté envoyèrent une pomme, qui ne ressemblait nullement à celles terrestres. Le portail fonctionnait dans les deux sens.

– Dire que vous avez enfin réussi… Ce n’était pourtant pas très compliqué, mais vos standards ne sont pas les mêmes que les nôtres, lança l’ange sur un ton railleur.

– Si c’était aussi simple que ça pour toi, tu aurais peut-être pu nous aider ?!

Les tensions entre les anges et les humains semblaient être une habitude… malgré tout, la satisfaction d’avoir réussi toucha aussi la plus méprisante des existences.

– Ce n’est que le début. Il va falloir augmenter le nombre de portails fonctionnels et transférer les troupes terriennes, tout en prenant soin d’éviter toute interférence de la part du corps céleste. Tu vas t’en sortir ?

– Bien sûr, répondit l’homme.

Cependant, il était une autre personne face à laquelle il se devait d’admettre ses faiblesses.

– Si je dois être raisonnable, il me faut vous admettre que je vais avoir du mal à tout gérer seul. J’apprécierais un…

– Vous admettez vos faiblesses devant quelqu’un que vous ne connaissez pas ? Enfin, rassurez-vous, j’en ai bien conscience. Je vous aiderai ! déclara le mage dont l’existence même était un secret. C’était Daki Von Illastra.

– Voilà qui me rassure ! répondit son partenaire dans cette affaire.

À la vérité, il était tout sauf rassuré. Monsieur Daki, comme il le surnommait, était l’essence même de ce projet. Sans lui, rien ne se serait jamais passé. Il viendrait pourtant bientôt sur Terre, mais pour lui-même, ça signifierait tout recommencer. Pendant combien de temps encore ?

– Je ferai de mon mieux pour vous assister, ajouta-t-il.

– Hmm… Oui. Préparez-moi quelques femmes. Si je dois me dépasser, il va bien falloir que je transgresse quelques règles… lui ordonna Daki.

– Des… des femmes ? Je n’ai aucune compétence dans…

– Je vous ai dit de vous préparer à ma visite, l’interrompit-il sèchement.

– … bien.

Espèce de vieux porc !

Il n’aurait d’autre choix que d’enlever ces femmes… enfin, la Chine était si grande que peut-être personne ne remarquerait leur absence. Bien sûr, personne n’aurait jamais considéré une telle idée, mais on ne parlait pas vraiment de quelqu’un de standard.

– Je traverserai le portail demain. Si vous n’êtes pas capable de satisfaire des demandes aussi simples, je me demande à quoi vous me servez ?

– Non, ne, ne vous en faites pas. Vous ne serez pas déçu !

– T’es vraiment un abruti… lui chuchota l’ange.

Ce qu’il ne réalisait pas, c’est qu’il en était un aussi. Un homme rétablirait bientôt la justice en les jugeant tous de la même manière et ce quel que soit leur plan existentiel. Enfin, aussitôt qu’il s’éveillerait.

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 56
EER Chapitre 58

12 Commentaires

  1. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. Cèlen

    Merci pour le chapitre !!

    Répondre
  4. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Super, des armes évolutives !

    Répondre
  5. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. Wild

    Merci pour le chapitre mais j’ai une question.
    Quand est ce que tu vas en sortir de nouveau ? Tu es en pause ou tu arretes ?

    Répondre
    1. Wild

      C’est bon j’ai compris pour wazouille force à lui !

      Répondre
    2. Wild

      Ah merde mais c’est nostra qui traduit cette série… Toi aussi tu es dans le mal comme notre petit wazou ?

      Répondre
  10. Wild

    Ah merde mais c’est nostra qui traduit cette série… Toi aussi tu es dans le mal comme notre petit wazou ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com