EER : Chapitre 85
EER : Chapitre 87

Chapitre 86

 

Après avoir terminé le massacre en règle des dragons de la caverne, Yu Ilhan récupéra leurs carcasses et vérifia l’était de ses propres blessures.

Peu importait l’efficacité de son camouflage, il lui avait été impossible de finir le combat sans égratignure ; ses joues étaient légèrement roussies et une couche de permafrost ne voulait pas dégager de ses épaules.

— Génial. Mon armure est résistante au feu, et on me crache des glaçons à la gueule. Je devrais me fabriquer une armure résistante au froid, tu crois ? demanda-t-il. Je pourrais en changer selon la situation.

Il n’y avait aucune raison de se retenir de forger de l’équipement de haut niveau. À l’avenir, les ennemis de Yu Ilhan allaient tous posséder leurs propres attributs, et s’il pouvait préparer une flopée de pièces d’armure spécialisées dans chaque type de résistance, de quoi pourrait-il encore avoir peur ?

— Tu ne te prépares pas pour un raid… se moqua Herta.

Hem ! cracha Yu Ilhan en se raclant la gorge.

Réagissant au commentaire aiguisé de Herta, il parvint malgré tout à soigner ses blessures dans un calme relatif. Bien entendu, elles n’étaient pas assez sérieuses pour ne pas pouvoir être simplement oubliées après un petit coup de Boissang et l’aide de la régénération transcendantale. Il s’agissait là de la raison pour laquelle Yu Ilhan pouvait enchaîner les combats contre les dragons de troisième classe sans avoir à se reposer vraiment.

— Je crois qu’il faut vraiment que je fasse quelque chose avec le sang de dragon, plus tard, nota-t-il d’un air cupide. C’est sûr, ça va devenir un truc super cool, peut-être même encore meilleur que le sang de troll.

— Euh, oui, hésita Herta avant de continuer, l’effet sera peut-être super cool mais ta vie sera aussi sacrément écourtée.

— Bah, j’ai juste besoin de développer ma résistance au poison.

Yu Ilhan et Herta étaient repartis dans un habituel échange banal et idiot tandis qu’il récupérait un peu de la tension et de la fatigue de son combat précédent. Reta soupira.

Si j’avais possédé des talents comme les tiens, alors j’aurais pu faire du sauvetage de Darus un peu plus qu’un rêve.

Sa voix était emplie d’un profond ressentiment, et un regret encore plus intense face à son propre manque.

Yu Ilhan se demanda ce qu’il devait lui dire. Tu n’as pas été seule pendant mille ans alors ta gueule ? Ou peut-être la consoler ?

Jugeant que ces deux options seraient définitivement décalées, Yu Ilhan s’humecta les lèvres. Bien qu’elle eût tort de se lamenter ainsi, la prendre de haut signifierait qu’il commettrait sans doute les mêmes erreurs.

Au lieu de quoi, il décida de changer son fusil d’épaule.

— Nous nous sommes déjà occupé de cet endroit, alors voyons ce qu’il en est des survivants. Ces Elfes, c’est l’espoir qui est né en toi, n’est-ce pas ?

……Oui. Faisons ça. Merci.

Effectivement, sa voix laissait entendre un soupçon d’espoir sous-jacent. C’était peut-être la première fois que Yu Ilhan avait choisi les bons mots, fût-ce dans la vie ou dans les jeux vidéo – il n’avait jamais réussi à sélectionner l’option la plus évidente à cause de son manque de relations avec les autres. Il considéra ce haut fait comme une grande étape dans sa croissance, et en offrit tout le mérite à Lita et Herta.

Ils quittèrent la grotte et foncèrent à travers les montagnes. Est-ce que tout était devenu ainsi après une série de Grands Cataclysmes ? Darus avait tout de plus gigantesque que la Terre. De plus hautes montagnes. Des plus gros arbres. Même des fleurs boostées au hormones.

— Intéressant. Il n’y a aucun monstre dans les environs.

— Bien qu’ils ne représentent rien pour toi, l’aura des dragons de troisième classe est supposée être effrayante, tu sais ? lui fit remarquer l’ange. Un monstre sans intelligence ne peut pas y résister.

Yu Ilhan ne possédait aucune compétence de pistage, mais comme Reta était capable de repérer les Elfes avec exactitude, il se contenta de courir en ligne droite. Il arriva enfin un moment où Yu Ilhan parvint même à ressentir faiblement la présence des Elfes de lui-même.

— Mm ?

— Que se passe-t-il ?

Et il entendit des voix. La cachette des Elfes devint claire comme de l’eau de roche. Ils avaient creusé l’intérieur d’arbres proches et vivaient à l’intérieur. Ils étaient, en tout et pour tout, treize, créatures décharnées tenant plus du Somalien que de l’Elfe de légende.

— Ce n’est rien, j’avais l’impression que l’alarme magique avait tremblée, l’espace d’un instant.

— Mais elle n’est pas brisée, donc rien ne l’a traversée. Les Dragons sont incapables de ne pas la déclencher.

Ils n’avaient pas ressenti la présence de Yu Ilhan à la perfection. Non, c’était simplement leur magie de détection qui avait enregistré un instant de perturbation, une simple et légère brise dans le flux de mana. Réalisant une fois de plus que la magie n’était pas une chose à prendre à la légère, Yu Ilhan s’arrêta au milieu des arbres.

— Je ne sens rien. Conserve ton énergie au lieu de discuter. Il reste encore du temps avant qu’il ne revienne de la chasse avec de la nourriture.

— Merde, combien de temps devons-nous encore vivre ainsi ?

Yu Ilhan se trouvait en plein milieu des deux Elfes, et voyant à quel point ils ne le remarquaient pas, finalement, il se dit que l’alarme magique n’était pas plus impressionnante que ça.

Comme les choses pouvaient vite mal tourner, Yu Ilhan vérifia d’abord leurs puissances, et confirma qu’ils n’étaient qu’aux alentours du niveau 50. Puis, il désactiva son camouflage.

En fait, il se sentait totalement fier, fier à s’en faire péter le torse, de pouvoir ainsi choisir de mettre un terme à son invisibilité par sa propre volonté. Mais bien sûr, il ne le montra pas ouvertement, sans quoi Herta l’aurait sermonné pour les années à venir.

— Quoi ?!

— C… C’est un humain !

— Les humains sont tous morts ! C’est un dragon transformé ?

Les treize Elfes présents explosèrent en une éruption de panique. Ceux qui se cachaient dans les arbres se ruèrent à l’extérieur et tentèrent tous de fuir sans la moindre hésitation.

Il aurait été mensonger de dire qu’il n’avait pas pitié d’eux, mais agit d’un seul coup à contrario. Yu Ilhan se jeta sur la débandade et assomma les pauvres Elfes un à un pour finir par les traîner au centre de la clairière.

— Si vous ne résistez pas, ça ne fera pas mal !

— Q… M…Non…

— C’est carrément une réplique de méchant ! lui fit remarquer Herta.

Yu Ilhan hocha la tête d’un air sérieux.

— Oh, tu as peut-être raison. Alors, voyons… Ce sera fini en un instant, alors fermez simplement les yeux, lâcha-t-il avant de rire d’un air glauque.

— C’était encore pire ! s’effondra Herta. Tu le fais exprès, hein ?!

— Tu as remarqué ?

Yu Ilhan s’affaira, même sous les réprimandes de l’ange, auxquelles il ne prêtait pas attention. Peu importait les tentatives de résistance des Elfes, ils étaient totalement sous contrôle, et il ne lui fallut pas plus de 18 secondes pour clarifier la situation.

Les Elfes qui avaient été balancés contre les arbres criaient et pleuraient, comme s’ils avaient perdu tout espoir, tout en regardant leur agresseur droit dans les yeux. La scène était étrangement… érotique ?!

Même s’il y avait plus d’hommes que de femmes, comment Yu Ilhan avait-il pu s’imaginer cette scène maudite d’un anime maudit… ? Yu Ilhan se maudit intérieurement pour avoir pu penser que ça avait valu le coup de venir, juste pour assister à ça, mais peut-être parce que sa résistance aux malédictions était trop importante, rien ne se passa.

— Q… Qui es-tu ?!

— Est-ce le polymorphe légendaire ? P… Putains de dragons !

— Tu… Tue-nous ! Nous ne te dévoilerons jamais les cachettes de nos frères et sœurs !

Même s’il n’avait rien fait de plus que simplement les forcer à rester tranquilles, Yu Ilhan finit par apprendre sans l’avoir jamais demandé qu’il y avait d’autres Elfes, ailleurs. Il prit deux secondes pour réfléchir sérieusement à la possibilité de refaire carrière et de devenir détective. Finalement, il leur adressa enfin la parole normalement.

— À vous de me croire ou non, mais je suis un humain, et je chasse les dragons sur Darus. Je le fais car mes intérêts coïncident avec ceux de Reta Kar’iha.

— Reta… ?! Reta Kar’iha ?! Le dernier héros du continent…

— Tu es vraiment humain ?

Leurs yeux étaient plus larges que ce que Yu Ilhan aurait considéré sain. Encore un peu et ils allaient faire plop et il était doué en dépeçage, pas en re-peçage. Il s’en inquiéta pendant quelques secondes, surtout parce qu’il n’y avait pas moyen qu’ils pussent croire ce qu’il racontait après avoir vécu ainsi et souffert face aux dragons.

— Non ! Tu es un dragon ! finit par cracher l’un d’eux.

— Ceux qui ont fait ça à Reta Kar’iha sont aussi des dragons ! Nous ne vous ferons jamais confiance ! ajouta un autre.

— Ok, ok. Alors ne me faites pas confiance. J’avais simplement une chose à demander, mais c’est cool, j’ai pu confirmer qu’il existait d’autres espèces intelligentes qui ont survécu.

Yu Ilhan se retourna pour partir. À cause de son entrée immaculée et de sa tentative de départ sans demander son reste, les elfes tombèrent dans un état de confusion.

— N’es-tu pas venu parce que tu voulais nous demander quelque chose ? osa un Elfe.

— Ne me dis pas que tu prévois de tous nous tuer en même temps quand les autres seront de retour ?!

— Ça ne se passera jamais ainsi !

Yu Ilhan n’avait toujours pas répondu, et les Elfes continuaient à tout révéler les concernant, comme des imbéciles.

Quand il tenta réellement de s’en aller sans dire un mot, les Elfes se levèrent et lui attrapèrent les vêtements.

— A… Attends ! Si tu n’es réellement pas un dragon mais un humain, alors je veux savoir pourquoi tu es venu ici !

— Heh.

Exactement comme prévu.

— Ce n’est pas que tu agisses réellement mal, lui susurra Herta, mais… tu pourrais éviter d’arborer ce sourire carnassier et diabolique…

Magnifiques compétences de communication, je dois l’avouer, ajouta Reta.

Ecoutant vaguement les compliments de Reta qui ne collaient pas vraiment à sa personnalité, Yu Ilhan se retourna vers les Elfes. Heureusement que ceux-ci ne pouvaient voir son visage à cause de son casque…

— J’ai une requête de la part de Reta Kar’iha. Elle pensait être le dernier Elfe, mais maintenant que nous savons qu’il y a des survivants ici, elle se demandait comment.

— Comment un humain peut-il…

— Reta Kar’iha est morte. Comment pourrait-elle… ?

— J’ai mes méthodes, et je suis accompagné de ses pensées, expliqua honnêtement Yu Ilhan. Dois-je le prouver ? Si je vous montre que la formation magique créée par l’Empire est sous mon contrôle, serait-ce suffisant ?

Il n’y avait pas de meilleure preuve, en effet. Les Elfes acceptèrent instantanément Yu Ilhan en leurs cœurs une fois qu’ils eurent été témoin d’une petite démonstration de la part de Reta. Ils savaient très bien ce qu’il en était de cette dernière, le dernier héros.

— Nous ne pouvions aider, parce que nous étions trop faibles, expliqua un Elfe. C’est vraiment triste.

— Mais nous étions effrayés à mort, également… Nous ne pouvions que nous cacher ainsi…

— Alors, comment se fait-il que vous soyez toujours en vie ? coupa Yu Ilhan.

Même s’il était sûr qu’il y avait un secret caché sous cette histoire et qu’il allait devoir leur tirer les vers du nez, un autre Elfe lui répondit aussitôt.

— Ceux qui se font appeler Le Jardin du Crépuscule nous ont aidés, nous ont cachés, tout en nous disant que notre monde n’était pas destiné à disparaître, pas encore…

Quoi… ? Quel était ce nom étrange qui sonnait comme un nom de guilde dans un MMORPG joué par des gamins d’école primaire ? Yu Ilhan fut à son tour confus, mais Herta avait une petite idée de ce qu’il se passait.

— Le Jardin du Crépuscule est un groupe d’existences supérieures qui prétendent avoir le pouvoir de voir le futur et de réaliser d’autres choses mystérieuses. Bon, ils ne s’opposent pas directement à nous comme l’Armée du Démon de la Destruction et l’Armée de la Lumière Brillante, mais ils agissent assez étrangement pour que nous préférerions qu’ils se déclarent ouvertement nos ennemis.

— Hmmm… Alors, c’est une espèce de culte, marmonna Yu Ilhan.

— C’est un peu pareil, acquiesça Herta. Comme ce sont des transcendants, il leur est compliqué d’interagir directement sur les mondes inférieurs, à moins de contacter des personnes exceptionnelles.

— Merci, répondit Yu Ilhan. Tu es la meilleure, Hertapedia.

À ce moment, Yu Ilhan était de moins en moins sûr de lui. Et la raison en était simple.

Comme l’ange venait de le dire, ceux qui appartenaient au Jardin du Crépuscule devaient être des créatures inférieures, mais pas des Elfes apparemment, tout en était assez puissants pour que des existences supérieures eussent décidé de les contacter. Néanmoins, pour autant qu’il pouvait le dire, il n’existait qu’un seul type de créatures qui remplissait ces conditions dans les environs.

Enfin, ç’avait été le cas jusqu’à ce qu’il arrivât sur Darus lui-même, bien sûr.

— Les dragons vont ont cachés ? demanda-t-il alors.

Les dragons étaient définitivement responsables de la ruine de Darus. Mais si quelqu’un était capable de cacher des Elfes aux yeux des dragons, il s’agissait forcément d’autres dragons.

— Oui. Les dizaines de dragons qui vivent non loin d’ici ! Ils ont dit qu’ils obéissaient aux ordre du Jardin du Crépuscule et nous ont cachés ici.

— Ooooh ! s’exclama Yu Ilhan, qui considéra réellement devenir détective, plus tard. Alors c’était vraiment ça ! …Je savais que j’aurais peut-être dû discuter avec eux avant de les tuer.

— Tu te fous de moi ? Tu les as massacrés sans hésitation, fit remarquer Herta.

— C… C’est faux ! J’ai hésité !

— Oui, tu t’es souvent demandé si tu devais leur balancer ta lance à la gueule ou les frapper au corps-à-corps avec, je te l’accorde, soupira Herta.

Bien sûr, il ne le regrettait pas. S’il devait vérifier à quelle faction appartenait chaque monstre qu’il tuait, alors il serait le premier à y rester. De plus, il n’aurait jamais pu imaginer qu’il existait des dragons capables de désirer protéger les Elfes.

Il ne tentait pas de se justifier. Déjà bien avant que la Terre eut à faire au Cataclysme, Yu Ilhan s’était résolu à vivre de façon égoïste. Depuis le moment où il avait été oublié sur Terre, seul, avec Lita pour toute compagnie.

Il s’avérait simplement qu’il était devenu légèrement plus inquiet concernant tout ce qui pouvait interférer avec sa situation.

— Ne vais-je pas devenir l’ennemi du Jardin du Crépuscule, à ce rythme ? s’interrogea-t-il.

— Ils ne peuvent pas te toucher directement, appuya Herta une fois de plus. Ils prétendent pouvoir lire l’avenir, alors peut-être savaient-ils déjà que les dragons allaient être décimés, et que tu serais leur bourreau. Tu n’as pas à t’en inquiéter. C’est leur problème, pas le tien.

— Alors ça me va, fit Yu Ilhan en haussant les épaules.

Maintenant qu’il avait sans aucun doute massacré ceux qui faisaient partie de ce Jardin du Crépuscule, il ne pouvait plus rien y faire. Leur réaction n’était plus de son ressort, aussi décida-t-il de s’en moquer.

Son seul objectif en venant sur Darus était d’oblitérer tous les dragons. Il n’avait aucun besoin de trouver un autre intérêt, encore moins dans une guerre politique qui ne le concernait pas. Ils n’avaient qu’à mourir, et son objectif serait rempli.

— Alors continuez à vous planquer ici, lança-t-il finalement aux Elfes.

— Et… Et toi ?

— Moi ? Je n’ai aucunement l’intention de leur raconter que des Elfes se cachent sur Darus, alors ne vous en faites pas. Oh, par contre, si vous dites à qui que ce soit que vous m’avez vu, alors je reviens vous buter. Ok ?

— Waaa… !

Yu Ilhan leur tourna le dos sans attendre de réponse, et Reta lui fit part de sa satisfaction après la rencontre des Elfes.

Même s’il ne s’agit que de les laisser vivre en paix, nous devons tuer tous les dragons qu’il reste encore. S’il te plaît, aide-moi, Yu Ilhan-nim.

— L’affaire est dans le sac.

Il était encore débutant, mais le domaine d’expertise de Yu Ilhan n’était-il pas, après tout, la mise à mort d’autrui ?

Reta se trouvait désormais plus motivée, maintenant qu’elle avait rencontré les survivants de sa race. Yu Ilhan quitta les lieux tandis que Herta cachait ses yeux avec une de ses mains, se demandant avec honte ce que le Jardin du Crépuscule allait inventer.

Même s’il avait prévu de chasser des dragons de quatrième classe avant d’en finir avec ceux de troisième classe, peu importait si Yu Ilhan massacrait des dragons ou s’il se promenait sous le ciel de Darus au travers du continent, les dragons restèrent parfaitement inconscients de ses mouvements et de sa présence.

Rien n’arriva à la formation, également. Le voyage était agréable, si agréable que le voyageur en était presque déçu.

Dix-sept jours s’étaient désormais écoulés.

Yu Ilhan avait tué les dix mille dragons de troisième classe demandés par la quête, et se résolut finalement à faire face plus sérieusement aux dragons de quatrième classe.

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
EER : Chapitre 85
EER : Chapitre 87

Related Posts

8 thoughts on “EER : Chapitre 86

      1. Hum….. Après quelques années a avoir vogué dans des light novels asiatiques (malgré mes efforts pour sélectionner…), je me permets de dire que par rapport a d’autres.
        Je veux dire que son caractère est plus lié a l’agoraphobie (être mal a l’aise au sein des gens) qu’une « simple » misanthropie (tous les hommes sont des connards)

        Au fait, merci pour avoir repris la traduction de ce titre, RAKA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com