ICDS – Chapitre 297

ICDS - Chapitre 296
ICDS - Chapitre 298

ICDS 6/20

Et voici un petit ICDS pour patienter en attendant la suite 😉

 

 

 

Chapitre 297 : Se Rapprocher, Aller plus Loin (3)

 

Notre bataille avait pris une échelle colossale, et les répercussions l’étaient tout autant. Les défaites du Roi des Bêtes et du Roi de la Peur pouvaient être considérés comme se débarrasser des portails de Bordeaux, donc ce n’était rien d’impressionnant pour le commun des mortels. Mais on ne pouvait pas dire la même chose pour la capitale d’une religion regroupant plus de 1,2 milliards de croyants.

Le Roi des Morts s’était révélé au-dessus du Vatican et avait tué quasiment tous ses habitants. Bien que Revival ait marché droit sur le Vatican après avoir entendu ce qui s’était passé, nous n’avions pas pu empêcher le nombre de victimes de s’empiler. Le Vatican en lui-même n’avait pas beaucoup d’habitants, mais il y avait toujours des touristes dans ce lieu religieux.

Heureusement, le Pape avait survécu assez longtemps pour que Revival vienne à son aide. Bien que nous n’avions pas vraiment prévu de le secourir en particulier et que nous l’avions considéré comme n’importe quel autre humain, après tout ça, il avait requis que je le rencontre en personne, seul, pour exprimer sa gratitude.

Mais comme nous avions besoin de temps pour pleurer les morts de nos camarades, nous avions mis sa requête de côté. Le Pape était la moindre de nos priorités.

Autres que les membres déployés au Vatican, tous les membres de la guilde avaient commencé à tuer les monstres du Japon et de la Chine. En conséquence, ils n’avaient pas eu à affronter la poupée démoniaque.

Si certains d’entre eux avaient été forcé de combattre la poupée démoniaque, je ne sais pas ce qui se serait passé. Ils auraient peut-être pu empêcher la capture de ma mère, mais il était plus probable que nous aurions dû organiser plus de funérailles.

Après avoir vaincu le Roi des Morts et tué les monstres restants du Vatican, le domaine de mort mis en place par la liche avait enfin disparu. Ce n’était qu’après ça que le système du donjon avait pu de nouveau être accessible. C’était aussi à ce moment que Licorice avait enfin découvert la mort des succubes. Le Roi des Morts avait même réussi à rompre le lien spirituel des succubes !

Mais peut-être était-ce pour le mieux. Trente-huit succubes étaient mortes cette-fois. Si elles étaient toutes mortes en même temps, Licorice, en tant que commandante, aurait subi d’énormes dégâts mentaux.

En fait, dès que le lien avait été rétabli, Licorice s’était évanouie sans pouvoir dire quoi que ce soit. Si c’était arrivé en plein milieu d’un combat avec des milliers de mort-vivants, le résultat n’aurait pas été beau à voir.

« Je suis inquiète pour Licorice, mais lorsque le pouvoir du donjon est désactivé et qu’on est séparé, le lien des succubes est notre seul moyen de communication… Est-ce que le Roi des Morts n’était-il pas vraiment spécial ? »

Dans notre avion de retour vers la Corée, avec une Licorice évanouie dans mes bras, Hwaya m’avait murmuré ça en examinant le visage de la reine des succubes. J’avais haussé les épaules.

« Si tu y penses, le lien des succubes est basé sur le mana avant d’être basé sur un trait particulier. C’est juste que c’est la première fois que ça arrive, mais il est possible de rompre la connexion avec suffisamment de mana. Ça pourrait arriver de plus en plus souvent. »

« … Huuu. Dans ce cas, il va peut-être falloir que nous retirions les succubes de la première ligne. Même si nous les déployons, on ne fera que mettre leurs vies en danger. »

Ce qui était arrivé aujourd’hui était sans précédent. Je ne parlais pas de la rupture du lien de connexion. Je parlais d’un ennemi qu’elles étaient incapables d’affronter après s’être faites embusquer. Sans parler du fait que, c’était une situation où tous les membres de Revival étaient partis.

Personne ne savait combien de batailles nous devrions encore avoir à affronter, et en considérant que ça ne ferait que devenir plus difficile, mettre les succubes en première ligne revenait au même que de les envoyer comme chair à canon.

« Tu as raison, elles ont suffisamment souffert. Il y a d’autres endroits où elles peuvent se rendre utiles, donc à partir de maintenant… Mm ? »

A ce moment, Licorice avait ouvert les yeux. Pour une raison inconnue, quelque chose semblait étrange chez elle. Les particules étoilées dans ses yeux avaient disparu et au lieu de ça, des cercles concentriques étaient apparues dans ses pupilles.

« Cher Mari, tu étais inquiet ? »

« Oui, et je le suis toujours. »

« Ne t’inquiète pas. J’ai connu une perte similaire sur Enesis. »

Elle avait touché son front avant de répondre calmement. Les cercles concentriques dans ses pupilles s’étendaient avant de se réduire constamment, m’effrayant un peu. Elle avait continué, toujours aussi calme.

« Cher Mari, tu te souviens ce que je t’ai dit à propos de la mort des succubes ? Qu’elles disparaissent comme la rosée du matin ? »

« Je me souviens. »

« Désolé, mais c’était un mensonge. Les Succubes sont une sous-espèce des Mares, qui incluent aussi les Vampires et les Incubes. Lorsqu’une succube meure, elle ne retourne pas à la nature. Au lieu de ça, elle donne son mana à son espèce. C’est ce qu’on appelle communément ‘le rassemblement dans la mort’, le lien ultime que nous pouvons partager. »

Je ne savais pas qui appelait cela ‘communément’ mais je n’avais rien dit. Elle avait continué.

« Par le passé, l’Alliance des Mares savait à ce propos et ils ont proposé de tuer tous mes subordonnés pour concentrer leur pouvoir en moi. »

« Quoi… ?! »

« Cruel, n’est-ce pas ? Même si je deviens plus forte avec une centaine de morts, la douleur peut me tuer à tout moment. »

« Mais le fait que les autres succubes sont encore là signifie… »

Elle avait hoché la tête comme si c’était évident.

« J’ai, bien évidemment, refusé. Mais après cet incident, les dirigeants et moi avons toujours gardé une relation houleuse. Ce qu’ils considéraient important était différent de mon point de vue. Qu’est-ce que ça pourrait bien nous apporter de voler un pouvoir de monde si nous n’avions plus personne avait qui le partager ? Plutôt que de gagner avec cette méthode, j’aurais préféré mourir. C’est aussi pour ça que j’ai accepté l’offre du Seigneur du Donjon. Ma priorité était la survie de mon espèce, et nous autres succubes, avons donc évité les attaquants autant que possible. »

« Donc tes yeux… »

« Oui. » Avait-elle répondu en hochant la tête.

« Je ne voulais pas suivre un plan aussi cruel, mais je savais aussi que concentrer le pouvoir des succubes dans une seule personne serait mieux efficace que de le voir réparti sur cents individus. Donc les membres de mon clan ont accepté de m’offrir leur pouvoir en mourant. Même lorsque six succubes meurent comme la dernière fois… Ou même maintenant, avec un aussi grand nombre, je reçois leur mana. Il y a juste eu un petit délai à cause de cette liche. »

Elle avait serré les dents en disant ça. Ses yeux tremblaient légèrement.

« Trop sont mortes. Beaucoup trop. Je ne voulais pas devenir plus forte comme ça… »

Ses yeux n’étaient pas la seule chose qui avait changé. L’apparence de sa queue et de ses ailes aussi, ayant une couleur un peu plus sombre. En voyant ça, j’avais pensé au moment où nous avions combattu le Roi de Lave. Lorsque les six succubes étaient mortes, Licorice avait eu un pic de puissance soudain. C’était probablement parce qu’elle avait absorbé leur mana.

« Désolé Cher Mari. Nous ne pouvons plus envoyer les succubes au combat. La situation de la Terre est trop tendue, et nos ennemis trop puissants. En tant que chef des succubes, c’est ma faute. »

Elle avait doucement secoué la tête. Après avoir réfléchi un moment, elle avait murmuré d’une voix douce.

« … J’ai besoin de plus de temps. Je dois sélectionner une équipe. »

« Sélectionner ? Licorice, les succubes sont- »

Elle m’avait arrêté avec un doigt sur la bouche.

« Nous devons devenir plus forts… Même si nous devons affaiblir les autres. »

« Tu… »

« Un transfert de mana, il n’y a pas nécessairement besoin de mourir pour faire ça. »

Elle avait souri. Sur son front, la corne d’agneau avait changé de direction, pointant vers le haut. On aurait dit une bête sauvage dont la résolution à survivre était forte même en étant acculée.

« Désolé de te le dire aussi tard, Cher Mari. Je ne voulais pas voler le pouvoir de ma famille. Mais j’ai agis comme un enfant gâté. Ce n’est que maintenant que je réalise… Qu’elle mauvaise reine je suis. »

« Tu es déjà forte. Tu m’as beaucoup aidé jusqu’à présent, et c’est la même chose pour toutes les succubes. Cet incident était juste… »

« Non, ce n’est pas assez. Cher Mari, toi et Hwaya êtes bien plus fort que lorsque nous nous sommes rencontrés, mais je suis restée la même. Les autres succubes n’ont pas non plus changé. De plus, nous avons moins d’une année. »

Les yeux de Licorice avaient brillé d’une lueur intense. De nouvelles particules lumineuses étaient apparues.

« Une demi-année est suffisant. Je deviendrais assez forte pour me tenir à tes côtés en tant qu’égale, Cher Mari. »

En comprenant sa résolution à accomplir ce plan, je n’avais rien dit. Après un moment, elle avait claqué la langue avant de se corriger.

« C’est probablement trop dur, mais je deviendrais au moins aussi forte que Hwaya. »

« Pourquoi je suis le second choix ?! »

« Mon Cher Mari a déjà dépassé les limites des espèces ! Je n’arrive pas à imaginer à quel point il sera fort dans une demi-année ! »

L’affirmation de Licorice m’avait rendu heureux, et un peu triste. Avec cette émotion complexe en tête, j’avais caressé le dos des deux jeunes filles. Même si elle continuait à grommeler, Hwaya avait arrêté de se plaindre à Licorice, et cette dernière avait enfin souri.

… Ce n’était qu’après être arrivé en Corée que j’avais réalisé avoir laissé la route en or au Vatican.

Je voulais organiser de grandes funérailles pour les succubes, mais Licorice et les autres succubes voulaient la même cérémonie que la dernière fois. Les élémentaires avaient chanté pour les succubes et Plene s’était jointe à eux. Bien que peu extravagant, je pensais toujours que c’était probablement une des plus belles funérailles du monde.

Après la fin de celles-ci, et une lourde période de réflexion, j’avais décidé de faire de ma mère une Exploratrice.

La raison était simple. Si quelqu’un voulait la cibler, plutôt que d’investir dans beaucoup de Manieurs de Talents pour la protéger, ça serait plus sûre pour elle et les autres qu’elle puisse se cacher dans le donjon.

Bien que nous ne serions pas capable de récupérer un droit d’invitation pour le donjon de sa part pendant un moment, c’était un faible prix à payer pour sa sécurité. Je n’avais pas pensé qu’ils déploieraient un ennemi aussi puissant pour la kidnapper, mais comme elle pouvait être utilisée pour me menacer, moi le Héros, c’était juste logique d’agir ainsi.

Augmenter le nombre d’Explorateurs était le moindre de mes soucis. Plutôt que d’avoir quelques Explorateurs en plus, avoir ma mère saine et sauve dans le donjon était tout simplement mieux puisque ça m’éviterait de m’inquiéter. Si notre ennemi changeait de mode opératoire, c’était normal que nous changions le nôtre.

Mais comme ma mère n’avait pas de réelles capacités de combat, nous avions décidé au départ de ne pas en faire une Exploratrice. Mais maintenant que venait la nécessité qu’elle aille dans le donjon, nous avions décidé d’appointer un rang S Coréen pour qu’il l’aide à grimper les niveaux. Comme mon père avait déjà appris à ma mère comme s’enfuir et rassembler du mana, j’étais persuadé qu’elle ne serait pas un trop lourd fardeau. Probablement.

Après être entrée dans le donjon et en être ressortie, elle avait ri joyeusement. Elle semblait avoir totalement oublié le fait qu’elle s’était faite kidnapper quelques heures auparavant. Dans un sens, c’était mieux, étant donné le côté traumatique de l’expérience. Je comptais bien faire en sorte que ça ne lui arrive plus jamais.

… Mais en y pensant, elle allait tout de même voir des visages de monstres tous les jours dans le donjon.

« Entrer et sortir est si simple. Quel mystère. Donc, quand est-ce que je vais enfin pouvoir visiter la maison de mon fils ? »

« Tu dois atteindre le niveau 21, Maman. »

« Huhu, tu sais, je suis vraiment bonne aux jeux vidéo. Quand j’étais jeune, j’avais le rang de classe le plus élevé dans Maplestory. Le 3ème, c’est ça ? »

« Non, ce n’est pas aussi facile. Si ça l’était, je t’aurais laissé devenir Exploratrice depuis longtemps. Et en plus, je crois que ce jeu a 5 rangs maintenant… »

Ça ne me surprendrait même pas qu’il y en ait un 6ème

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 296
ICDS - Chapitre 298

10 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  5. Mike

    Merci pour le chapitre, ça fait du bien de te lire 🙂

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Ben

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Répondre à Gobles Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com