LDO : Chapitre 2

LDO : Chapitre 1
LDO : Chapitre 3

002.     Un tuteur de fortune.

 

Je poussais sur la porte de toutes mes forces, mais n’ayant rien sur quoi prendre appui, je me demandais si c’était vraiment utile. Quoi qu’il arrive, ça ne lui ferait pas de mal.

Elle s’ouvrit petit à petit, et plus elle révélait ce qu’il y avait de l’autre côté, plus elle disparaissait. Comme si elle n’avait jamais existé, elle laissa simplement la place à une ouverture dans le vide, de laquelle s’écoula un puissant torrent lumineux, un flot qui vint se déverser dans l’espace infini et obscur dans lequel je me trouvais. Lorsque tout ce qu’il y avait de l’autre côté sembla s’être transvasé là où j’étais, l’ouverture s’effaça comme la porte, et il n’y eut plus rien d’autre que cet espace ténébreux, rempli d’une espèce d’immense flaque de lumière dans laquelle je pataugeais jusqu’aux chevilles.

Quand je parle de lumière, elle ressemblait plus à un rai de ténèbres. Si l’obscurité devait avoir une couleur, alors ça aurait sans doute été celle-ci, c’était noir, encore plus que ma peau, mais c’était un noir lumineux… J’y voyais clair dans un flot de ténèbres, et alors que la nuit a toujours été l’ennemi de l’humanité, je m’y sentais plutôt bien, en sécurité, même. Et tout redevint flou, alors que je m’éveillais.

Les paupières papillonnant, je repris mes esprits et me rendis compte que je n’étais plus seul dans la grotte. Il y avait devant moi un vieillard en longue robe violette et bleue nuit parsemée de petits points blancs brillants et de couleurs extravagantes. J’avais l’impression de regarder le ciel lors d’une nuit sans nuages. Sa robe était vraiment jolie. Moi je me promenais en pagne, et je n’avais pas très chaud.

Pourquoi ce vieux était là, d’abord ? Et qui était-ce ?

Je me relevai, une sensation étrange dans le ventre, comme si j’étais en train de digérer quelque chose qui n’était pas passé. Je lui adressai la parole, parce qu’il n’avait pas l’air de vouloir parler le premier :

– Bonjour, vieil homme. Qui es-tu ?

C’était simple, comme question, pour commencer une conversation. Il était étrange, ce type. Il n’était pas noir, mais pas blanc non plus, je n’avais jamais vu cette couleur de peau auparavant. Il avait un visage aplati et de petits yeux surmontés de deux épais sourcils albâtres. Sa longue barbe blanche tombait presque jusqu’à ses genoux, et il me souriait.

– Et toi, qui es-tu, jeune Sarrasin ?  me demanda-t-il en retour. S’il n’avait pas été un vieux bonhomme, j’aurais crié à la politesse, mais on m’avait appris à respecter les anciens.

– Je suis Osumba.

– Ah, Osumba. Alors c’est toi qui a éveillé ma conscience ? Je me demande combien de temps j’ai bien pu dormir… En quelle année sommes-nous ?

– Année ? Eh, je ne sais même pas où je suis, et tu me parles d’années ?

J’étais perplexe, ce qu’il disait n’avait aucun sens.

– Peu importe, nous verrons ça plus tard, en attendant, puisque tu m’as éveillé et que je suis lié à toi, je vais me reposer dans ton dantian, j’ai besoin de reprendre des forces. Le réveil a été rude.

– Hein ?

– Si tu as besoin de quoi que ce soit, puise dans ton dantian, il n’est pas développé, mais je peux toujours y laisser un peu de Qi si nécessaire.

– Heiiiiin ?

– Et si tu devais te retrouver en danger, sait-on jamais… Fais appel à moi, malgré ta cultivation inexistante qui limite sévèrement mes capacités, je devrais pouvoir t’être d’une aide quelconque.

– Heeeeeiiiiiin ?

A chaque mot qu’il prononçait, j’étais de plus en plus perdu. Rien de ce qu’il disait n’avait de sens. Je voulais lui balancer un tas d’interrogations comme une volée de cailloux, mais au moment où je rouvris la bouche pour lui demander de quoi il était question afin qu’il me réexplique tout depuis le début, qu’il me dise enfin qui il était, il disparut, comme ça, comme s’il n’avait été qu’un mirage.

Enfin, c’est ce que j’aurais pu croire si je ne l’avais pas senti à l’intérieur de mon ventre. Je ne savais pas comment, mais il était clairement là, je pouvais remarquer qu’il était en train de s’endormir juste en-dessous de mon nombril.

– Qu’est-ce que c’est que cette histoire de fous ? Es-tu un dieu en colère ?

Comme pour répondre à ma question, j’entendis sa voix dans ma tête.

Jeune Osumba. Je vois dans ton dantian que tu es perturbé au plus haut point. Que se passe-t-il ?

– Hé ? Tu es où, vieux dieu en colère ?  m’écriai-je en regardant autour de moi, au cas où.

Je suis dans ton dantian, bien sûr. Tu ne me ressens pas ? Et je ne suis pas un dieu…

– Pas un… Dans mon quoi ?

Ça faisait plusieurs fois que je l’entendais parler de ça, mais je ne savais toujours pas ce que c’était. Maintenant qu’il était dans mon ventre, il n’avait plus le choix, il allait devoir tout m’expliquer.

Tu ne sais pas ce qu’est un dantian, mon garçon ?

– C’est ce que j’essaye de dire, oui. Je ne comprends rien. C’est quoi, un dantian ?

Mais… Tu arrives bien de la Terre ? Et tu as bien pratiqué le rituel du Ciel et de la Terre afin d’arriver ici ? Pour ce faire, tu ne peux pas ignorer ce qu’est la cultivation… Tout est expliqué dans le détail dans le livre que j’ai écrit et envoyé sur Terre avant ma mort…

Secouant les mains devant moi, je lui coupai la parole et répondis :

– Ah, non. Je n’ai rien fait de tout ça. Mais le chaman Ulumbaki avait un livre qui parlait de quelque chose avec ce nom… Il est mort, et je me suis fait aspirer parce que les dieux étaient en colère contre moi.

Oh. Je crois que je commence à comprendre… Pauvre garçon… Tu es arrivé ici sans le vouloir ?

– Je crois bien !  lui répondis-je en souriant de toutes mes dents, heureux qu’on puisse enfin s’entendre sur quelque chose.

On dirait bien que je vais avoir beaucoup de choses à t’expliquer…

– Ah, ben quand même !  m’écriai-je.

Et le vieux bonhomme dans mon ventre m’expliqua ce qu’il se passait. Et il reprit tout du début. Vraiment du tout, tout début…

Il y a longtemps, très très longtemps, à une époque où le temps ne pouvait même pas encore être calculé, il n’existait que la Lumière au Firmament et les Ténèbres dans les profondeurs. Elles ne s’aimaient pas et ne pouvaient pas coexister. Pendant des milliards et des milliards d’années, la Lumière voulut créer la vie, et les Ténèbres ne voulaient pas. Tout était dans un équilibre parfait, jusqu’au jour où la Lumière parvint à glisser une graine dans les Ténèbres sans être vue. Cette graine poussa et devint au bout de plusieurs dizaines de milliards d’années l’Arbre Immortel, immense comme le Ciel et la Terre, et plus ancien que le plus ancien des mondes. Sur chacune de ses branches finit par exister un continent, un monde à part entière. Le plus ancien d’entre eux fut la Terre, tout en bas, au plus près des Ténèbres. Pour protéger la Terre du pouvoir des Ténèbres, l’Arbre l’enferma dans un cocon magique, comme une grosse noix, la mettant à l’abri de tout ce qui l’entourait, y compris de sa propre influence.

Tous les autres mondes furent épargnés et purent vivre sous la Lumière et au-dessus des Ténèbres, car ils poussèrent sur des branches bien plus élevées, hors de la portée des Ténèbres.

L’Arbre Immortel se nourrissait des Ténèbres par ses racines, et de la Lumière par son feuillage, et possédait l’énergie de ces deux sources primordiales, qu’il raffinait et décomposait en son cœur, en douze énergies mineures circulant dans ses branches et dans les continents qu’il supportait.

Je compris immédiatement de quoi il s’agissait. Un schéma clair et précis apparut dans mon esprit.

Il s’agissait donc de douze énergies mineures, même la lumière et les ténèbres, qui n’étaient qu’une forme diminuée de leurs états originels. Ces énergies étaient communément appelées le Qi.

J’appris également que sur les Continents Immortels, chaque être humain naissait avec une affinité naturelle pour l’un de ces éléments, qu’il pouvait alors cultiver et raffiner dans son dantian.

Le dantian, bien sûr. C’était un endroit spirituel situé dans le ventre, à la fois dans le corps et hors du corps, comme s’il était situé dans une autre dimension mais toujours lié au corps physique. C’était l’endroit où l’énergie spirituelle, le Qi, était raffinée et stockée.

Sur Terre, on était isolé du pouvoir de l’Arbre Immortel, des Ténèbres et de la Lumière, et on ne pouvait pas y trouver ces énergies, et encore moins les raffiner. Mais le rituel qu’avait effectué le chaman Ulumbaki m’avait permis de passer à travers le bouclier autour de la Terre et de me propulser sur le continent le plus proche, sur une des branches les plus basses de l’Arbre Immortel.

Maintenant, je pouvais comme tout le monde absorber dans mon corps le Qi Terrestre, c’est-à-dire le Qi qui émanait de l’Arbre Immortel, qui passait de ses branches jusque dans le sol des Continents Immortels, et le raffiner dans mon dantian.

La cultivation du Qi passait par huit étapes primordiales, nommées les huit niveaux du Qi Terrestre, parmi lesquelles on pouvait progresser en ouvrant les portes Terrestres à l’intérieur du dantian. Le sortilège étrange qui m’avait frappé devant la stèle de pierre avait forcé l’ouverture de la première porte Terrestre, me permettant d’entrer dans ce fameux monde des cultivateurs de Qi, que je découvrais au fur et à mesure des explications du vieux.

Je ne comprenais pas encore tout, mais il continuait de me donner des détails, mettant les choses au clair dans ma tête.

Je suis originaire de la Terre, tout comme toi. Nous sommes sans doute les deux seuls de l’histoire de l’humanité à avoir pu entrer sur les Continents Immortels. Je vivais à une époque où nos empereurs s’appelaient Qin, et notre Empire était puissant. J’étais vieux et malade, et après avoir beaucoup prié les dieux, je fus envoyé ici. En cherchant un moyen de rentrer, je découvris qu’il fallait devenir puissant comme un dieu pour parvenir à traverser le cocon enveloppant la Terre. Je n’y suis pas parvenu.

– Alors tu es mort ici ?

Je commençais à comprendre quelque chose dans ce qu’il disait. Enfin.

Oui. Mais avant ça, j’ai effectué beaucoup de recherches concernant le cocon de la Terre, et j’ai découvert comment y envoyer un livre. Alors j’y ai inscrit les étapes d’un rituel permettant de faire ce que tu as fait… Tout ça pour pouvoir t’accompagner dans ta cultivation, et un jour… Rentrer en Chine, pour y reposer à jamais.

Il semblait mettre sur mes épaules une tâche incroyable, mais si importante pour lui ! Je sentais à quel point il était ému en me racontant tout ça.

– Si je peux t’aider, je t’aiderai. Explique-moi ce que je dois faire.

Il m’apprit à méditer, et je pus observer l’intérieur de mon dantian de cette façon. J’aperçus à nouveau cette étendue d’eau obscure, et j’appris que j’étais naturellement de l’affinité des ténèbres. Ce qui signifiait que je devais cultiver du Qi des ténèbres pour progresser, car seul ce Qi pouvait me permettre de forcer l’ouverture des portes Terrestres, me permettant de devenir plus fort.

Mais je n’avais pas envie de devenir plus fort ! Je voulais juste vivre et cesser de me faire poursuivre par des créatures étranges ! Si j’avais pu, j’aurais simplement tenté le rituel de passage à l’âge adulte pour rendre fiers mes ancêtres, je ne serais jamais venu ici !

Bon, je n’avais plus trop le choix maintenant, de toute façon. Il n’y avait pas de possibilité de retour. Ce vieux était le seul autre type du coin à être venu de la Terre comme moi, et il en était venu des années et des années auparavant, alors autant dire qu’un homme comme lui ne courait pas les rues. Il n’avait jamais réussi à rentrer sur Terre, et il était mort ici. Il a longtemps attendu que quelqu’un d’autre vienne de la Terre pour continuer sa quête, et j’étais là.

– Moi aussi, je veux rentrer ! Comment fait-on ?

Il va te falloir devenir fort. Très fort. Plus fort que je ne l’étais à mon apogée. Et crois-moi, j’étais puissant. Ce n’est que le manque de temps qui m’a empêché de… Enfin, tu le sauras bien assez tôt.

– Est-ce que c’est fatigant ?  interrogeai-je.

Fatigant ? Non, pas vraiment, mais…

– Parce que je n’ai pas envie de faire trop d’efforts… C’est ennuyant, même si je veux t’aider.

Ne t’en fais pas. Avec mon aide, tu deviendras plus puissant que je ne l’ai été.

– Bon, d’accord… On commence par quoi ?

 

***

 

Nous étions d’accord : il fallait tout d’abord que j’ouvre les huit portes du Qi Terrestre afin d’ouvrir mon œil Céleste et entrer dans le vrai domaine de la cultivation. Il n’avait pas voulu m’en dire plus sur cet œil Céleste, prétextant que j’en apprendrais davantage en temps voulu.

Enfin, c’était surtout lui qui m’avait dit ce que je devais faire, et moi qui étais d’accord, parce que de toute façon je ne savais pas quoi faire d’autre.

Il s’appelait Zhou XueFang (走雪访) et avant de mourir, il avait posé un sceau, qui était une barrière magique, empêchant tout être vivant disposant d’énergie spirituelle d’approcher. C’est pourquoi j’avais pu entrer dans la grotte sans crainte. En réalité, c’était un sceau qui empêchait tout être vivant dont le dantian était ouvert de passer. Il avait fait ça dans cette grotte, à proximité de l’endroit où le rituel du Ciel et de la Terre ferait apparaitre celui qui arriverait depuis la Terre afin de trouver quelqu’un comme moi, dont les portes étaient fermées, et qui donc venait obligatoirement de la Terre. C’était le seul moyen qu’il avait de trouver quelqu’un qui avait envie de retourner sur Terre.

Il n’était pas idiot, ce vieux.

Tout d’abord, il m’invita à vivre dans cette grotte, me promettant que j’y serais en sécurité pendant les semaines à venir. Le sceau ne s’était pas encore effacé, et il tiendrait encore bon. Evidemment, il n’allait pas durer maintenant que Zhou XueFang était dans mon dantian et plus dans la stèle de pierre, mais je pouvais, d’après lui, ouvrir au moins une ou deux portes de plus avant ça.

J’avais donc une affinité des ténèbres… Est-ce que ça signifiait que j’étais quelqu’un de mauvais ?

Cela signifie plusieurs choses, mon garçon. Premièrement, pour cultiver, tu dois intégrer de l’énergie des ténèbres, tu ne peux pas simplement t’asseoir et devenir fort comme par magie. Deuxièmement, tu as des affinités mineures avec les deux énergies adjacentes, respectivement Terre et Magma, ce qui te permettra de les maîtriser dans une moindre mesure. Troisièmement, l’élément opposé est ton Némésis. Si tu affrontes avec ton Qi de ténèbres un Qi de lumière de même puissance, alors aucun des deux ne sortira vainqueur de l’affrontement.

– Oh, oh, Hola. Ne parlons même pas d’affronter quoi que ce soit. Si je dois me battre ou tuer, ce sera pour me nourrir, comme me l’ont enseigné mes ancêtres. Mais tu dis que je dois intégrer du Qi de ténèbres ?

Oui… Cultiver dans un endroit dont le sol regorge de ce type d’énergie est sans doute l’un des meilleurs moyens à ton niveau, mais nous nous trouvons sur le continent d’Irus, alors il n’y a pas de tel lieu par ici, je le crains. A moins de vouloir te rendre dans des endroits qui te seront mortels, même avec mon aide.

– Alors que dois-je faire ? Attendre la nuit ?

Non, évidemment. Ce ne serait vraiment pas rentable. Ce n’est pas parce qu’il fait nuit que du Qi de ténèbres circule. Non, il te faut des pierres spirituelles de ténèbres.

– Tu recommences à dire des choses que je ne comprends pas.

En venant ici, n’as-tu pas croisé de créature jaune et crépitante ? Il y en a quelques-unes dans cette forêt…

Ah, oui, j’avais croisé un gros blaireau. Alors c’était une créature possédant une affinité de foudre ? C’était donc ça qui me crépitait dans la nuque ?

– J’ai croisé une créature comme ça, en effet.

Parfait ! C’est une créature avec une affinité de foudre. De la même manière, il en existe d’autres avec une affinité de ténèbres. Elles sont rares mais pas inexistantes dans cette forêt. On va aller chasser.

– Ah ouais, mais non, pas envie.

Pardon ?

Zhou XueFang avait l’air choqué de ma réponse. Mais ne pouvait-il pas comprendre que j’avais déjà failli me faire tuer par ces animaux ? Et il n’y avait pas que ces blaireaux, mais j’avais également failli me faire pourchasser par un truc de la taille d’un éléphant, et il y avait aussi ces plantes… Non, cette forêt était dangereuse.

– Toutes ces créatures sont effrayantes. Et puis, sans mon javelot, je ne peux pas chasser.

Ton javelot ? Qu’est-ce que tu… Te défendre ? Ho ho ho, mon garçon, cette forêt est ridicule. Les créatures spirituelles qui s’y trouvent sont au maximum au deuxième niveau du Qi Terrestre, tu n’as pas grand-chose à craindre maintenant que je suis là pour te guider, et que tu as ouvert la première porte.

– Bon. D’accord. Mais je ne peux pas chasser sans arme. Je dois me tailler un javelot, et ça prend du temps.

Nul besoin, mon garçon. Tu veux une arme ? Moi, Zhou XueFang, vais t’en offrir une. Mon corps est mort depuis des lustres, et ma conscience est maintenant enfermée dans ton propre corps, mais je peux toujours user de mes pouvoirs en puisant dans ton propre dantian. Evidemment, je ne peux pas égaler ma puissance passée avec si peu de Qi Terrestre, mais ce sera suffisant… Oui…

– Qu’est-ce que tu racontes encore ? Je ne comprends pas… Héééé !

Ma main venait de se lever toute seule et était en train de faire des mouvements étranges.

– Qu’est-ce qu’il se passe ?!

Moi, Zhou XueFang, de l’affinité de la foudre, t’offre cette arme. Prends-en soin.

Une lance qui semblait fait en une matière lisse, jaune, crépitante, et brillante venait d’apparaître dans ma main. Elle avait l’air si solide ! Elle était plus longue et plus lourde que mon javelot en bois, mais étonnamment, je n’avais aucun problème à la manier.

– Je suis crevé, d’un seul coup…

L’arme cessa de crépiter et les petites étincelles qu’elle dégageait furent comme aspirées à l’intérieur. Elle ressemblait désormais à une lance en bois banale.

Je viens de vider ton dantian pour créer cette arme… Un premier niveau du Qi Terrestre est décidément bien faible, et possède bien peu d’énergie… Repose-toi, nous partirons chasser ensuite.

Utilisant la méthode de méditation qu’il m’avait enseignée, je me mis à observer la source de ténébres qu’il y avait dans mon dantian. C’était si facile, je ne comprenais pas comment je n’y étais jamais parvenu avant. Ah, c’est vrai, c’est parce que sur Terre, il n’y avait pas de Qi…

Suivant ses instructions, je fis circuler tout ce que contenait la source à travers mon corps. De la même manière que le dantian était un endroit du corps mais n’étant pas vraiment dans le corps, les veines spirituelles étaient comme les veines de sang, mais n’étaient pas réellement dans mon corps. C’était elles qui permettaient au Qi de circuler dans mon corps, et c’était plus facile que je ne le pensais.

J’aimais faire ça, au moins ce n’était pas fatigant de rester assis, les yeux fermés, à ne rien faire d’autre qu’observer du Qi couler à travers mon corps. C’était reposant et très relaxant.

Au bout de plus d’une heure – sans doute – je me sentis revigoré, comme après une bonne sieste. Plein d’énergie et mon dantian à nouveau empli de ténèbres, je bondis sur mes pieds avec un – Hop !  et demandai immédiatement à mon locataire :

– Et maintenant ? On fait quoi ? … Hé, t’es toujours là ?

Où veux-tu que j’aille ?! Je réfléchissais. Nous allons chercher des blaireaux ténébreux. Ce ne sont pas les créatures les plus communes de cette forêt mais tu ne devrais pas avoir de mal à en trouver.

– Blaireaux ténébreux ? … Quel nom original.

Hé, ce n’est pas moi qui les ai nommés. Allez, en route.

Ramassant mon javelot planté dans le sol, je me mis en marche dans la direction d’où j’étais arrivé plus tôt. Bien plus prudemment, j’avançais en guettant mon environnement. Il s’agissait là d’une chasse, et je connaissais les bases de cette pratique, même si je ne l’avais jamais pratiquée avec les adultes ; nous les avions tant écouté raconter leurs histoires que nous connaissions toutes les techniques et stratégies, que nous avions tant et si bien reproduites lors de nos séances de jeu, avec mon ami Faya. J’espérais d’ailleurs qu’il allait bien… Qu’il avait réussi à rentrer.

Suivant une piste au sol, accroupi et alerte, j’avançai derrière des branches cassées, excréments et baies à demi dévorées, sur la trace de l’un de ces animaux.

– Ils ne sont pas carnivores ? Vu la façon dont il me courait après, je pensais.

Chaque créature spirituelle est différente, mon garçon. Celle-ci est omnivore, elle t’ajoutera à son repas au même titre que des fruits ou des plantes. D’autres chassent pour le plaisir. D’autres encore sont plus pacifiques. Attention, regarde devant.

– J’ai vu,  chuchotai-je.

Il y avait un blaireau noir comme le jais, en train de renifler un buisson. Je savais que c’était lui que je traquais, ses excréments étaient tout aussi noirs que lui et dégageaient une aura ténébreuse. Je les avais appelés les crottes obscures, pour moi-même.

J’étais face au vent, et il ne pouvait pas me sentir. En tout cas, je l’espérais. Moi par contre, je le voyais très bien. C’était la première fois que j’allais lancer une arme sur une créature vivante, et non par jeu, et j’étais un peu hésitant.

Mais j’aurais dû passer le rituel pour devenir un adulte et partir chasser, moins d’un an plus tard. Qu’est-ce qui aurait changé en un an ? Si j’en étais capable un an plus tard, alors je pouvais en être capable immédiatement. L’âge n’attend pas la bravoure, comme on disait. Ou bien était-ce ‘La bravoure n’att…’ Oh, bref. Je me rendais compte que je m’égarais encore une fois dans mes pensées au moment où la bête releva la tête dans ma direction.

Mais ce n’était pas moi qu’elle regardait.

Un autre blaireau apparut juste sous mon nez, de l’autre côté des buissons derrière lesquels j’étais caché. Je ne faisais pas le moindre bruit, retenant même ma respiration. Il était à moins de deux mètres ! Quelque chose en moi me retenait de l’empaler directement, et ce quelque chose était le vieux dans mon dantian.

Ne sois pas trop pressé, Osumba. C’est une femelle. Elle va aller rejoindre le mâle là-bas. Tu pourras les tuer tous les deux d’un coup. Fais bien attention.

Je ne lui répondis pas, de peur d’alerter la bestiole. Mais en effet, tout en raffermissant ma prise sur mon arme, je vis celle qui était la plus proche de moi s’avancer prudemment vers l’autre tout en reniflant et en agitant la queue d’une façon étrange. Elle était sans doute en chaleur… Ce qui me fit penser que bon sang, je ne pourrais jamais trouver quelqu’un avec qui me marier si je ne rentrais pas chez moi ! Mes ancêtres auraient honte de moi si je ne pouvais pas leur donner de descendance. Aujourd’hui je chassais, ce qui signifiait que j’étais un homme adulte avant l’heure, et pourtant je ne pouvais pas trouver de femme. J’avais envie de pleurer.

Et j’avais encore plus envie de pleurer parce que j’arrivais à penser à de telles choses dans cette situation critique. Les deux blaireaux se collèrent l’un à l’autre pour former une espèce de boule de poils toute noire de laquelle sortaient quelques vapeurs obscures de temps en temps.

Me relevant lentement et silencieusement, je brandis ma lance et l’envoyai de toute mes forces. Je savais qu’elle toucherait parce que j’étais doué et que je m’étais beaucoup entrainé, et même si elle était plus lourde que l’arme que j’avais utilisé, mon corps semblait s’adapter naturellement pour compenser l’excès de poids, qui signifiait également une puissance de frappe plus importante.

Mon arme siffla dans l’air et les deux créatures n’eurent même pas le temps de relever la tête ou de remarquer quoi que ce soit, ils se retrouvèrent transpercés et cloués au sol, ensemble. Ils cessèrent immédiatement de bouger, je les avais tuées sur le coup. Je pouvais le sentir, je ne savais pas comment, mais elles ne dégageaient plus de force vitale.

Bien, mon garçon, magnifique ! Beau doublé. Maintenant, ouvre leur torse et regarde dans leur cœur.

Je savais faire ça. J’avais déjà aidé les hommes du village à dépecer des gnous et des gazelles au retour de leur chasse. Je n’avais pas peur du sang d’une créature morte, et ce que me demandais le vieux était encore plus facile, il suffisait de les ouvrir en deux.

Me servant de la pointe de l’arme que j’avais récupérée, je découvris qu’il y avait effectivement des petits cailloux noirs dans leurs cœurs. Ils avaient la taille d’un ongle, dans le creux de ma main. Je pris avec moi les corps des blaireaux, et retournai à la grotte, non loin.

Avant tout, sur les conseils de Zhou XueFang, je confectionnai rapidement deux sacoches que je pus accrocher à ma taille, à l’aide de la peau des blaireaux. C’était mieux que rien en attendant de trouver mieux, me disait-il. J’en aurais besoin pour chasser plus loin et plus longtemps.

Maintenant, avale la première pierre spirituelle de ténèbres, puis médite et observe ton dantian.

Je m’apprêtai à obéir quand un cri résonna dans la forêt. Ce n’était pas un cri bestial. C’était… Une femme ?

– Quoi ? Quelqu’un est en danger ? C’était un cri empli de peur et de panique !

Ce cri venait de l’orée de la forêt non loin derrière la grotte. Il y a une route par là-bas, et des voyageurs y circulent de temps à autre. Alors que les créatures spirituelles des environs ne peuvent pas, en toute honnêteté, leur causer de problème, il s’agit sans doute d’une attaque de bandits. Je serais toi, je ne m’en occuperais pas, tu n’as rien à gagner, et la vie à perdre. Raffine ces deux pierres spirituelles de ténèbres, mon garçon.

– …

 


 

Et maintenant, les amis ? Que va faire Osumba ?
N’oubliez pas de vous connecter pour pouvoir donner votre avis !

Sorry, there are no polls available at the moment.

Fin du sondage LUNDI 13 août à 19:00.

 


Et pour votre information, voici les résultats du sondage précédent :

 

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LDO : Chapitre 1
LDO : Chapitre 3

36 Commentaires

  1. noname.exenoname.exe

    Merci pour ce nouveau chapitre !!

    Répondre
  2. sean

    Merci pour le chapitre, petit question il y aura combien de chapitre en tout ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Aucune idée. Beaucoup, sans doute.

      Quand j’en aurai fini avec MWLU et LVL1S, j’accélèrerai le rythme.

      Répondre
  3. Sawshier

    Merci beaucoup pour le chapitre !
    J’avais voté pour le métal, pour info, intrigué de voir quelles capacités pouvaient en découler. ^^

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      On rencontrera beaucoup de monde, ne t’inquiète pas. Ce ne sera pas le MC qui sera d’affinité du métal, mais on en croisera quand même.

      Répondre
  4. Lauvel

    Merci pour le chapitre !! Je m’en douté un peu pour l’attribut des ténèbres xD Comme il est noir, une attribut noir xD

    Je suis impatient de sa

    Répondre
    1. Lauvel

      Je suis impatient de savoir quel suite sa va être x)*

      Répondre
  5. Champitron

    C’est vachement cool ! J’espère pouvoir lire au moins 1200 chapitres^^ Courage !

    Répondre
  6. neodaoistneodaoist

    Merci pour ce chapitre consistant !
    Sympa l’univers dans le quelle l’histoire va évoluer et content que l’élément magma à un lot de consolation .

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Comment ça ? Un lot de consolation ?
      Ah, les affinités mineures tu veux dire. Oui.

      Répondre
      1. neodaoistneodaoist

        Si y a des affinité mineure , j’imagine que il y aura des compétenceq (même si c’est moindre) .

        Répondre
        1. RakaRaka (Auteur de l'article)

          En effet, on peut dire ça 🙂

          Répondre
  7. Shirosuu

    Merci pour se super chapitre !!

    Répondre
  8. Froward

    ha mince j’ai été obligé de m’inscrire sur ce site, pour dire à qu’elle pour les premiers chapitres me botte 😉 bon courage pour la suite 😀

    Répondre
  9. Danicool

    Merci pour le chapitre, j’avais voté le magma car je trouvais cela cool ☺

    Répondre
  10. Isybile

    Merci pour le chapitre !

    Ch’uis un petit peu déçu par son affinité qui à mes yeux est trop commune mais en même temps je me doutais que ça se jouerait entre les tenebres la foudre et le feu… Mais bon tant pis, le peuple a choisi alors je ferai avec 🙂 (Et toi Raka, t’as voté pour lesquel ?)

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      En réalité, ça ne s’est pas du tout joué pour le feu, qui n’a reçu que très très peu de votes (de l’ordre de 2 ou 3 contre 22 ou 23 pour les ténèbres).

      Personnellement, je n’aurais pas voté, ça aurait été pareil, j’ai voté vers la fin quand les ténèbres étaient déjà données gagnantes, alors j’ai voté ténèbres. J’ai failli ne pas voter du tout 🙂
      J’avais juste décidé de privilégier le vote en tête.

      Répondre
      1. sai1905sai1905

        tu devrais voter en premier, pour ne pas te faire influencer par nous, la populace^^

        Répondre
  11. devilex29

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Smortate

    Je trouve que c’est une super idée que de faire ce genre d’histoire. Je suis super accroché à la tienne alors continu de tout cœur ! Je suis ravis de ce chapitre, j’aurais bien aimé que se sois métal mais bon tout se qui est sombre se correspond ^^ et l’explication du datian et comment y accéder est vraiment cool j’aime beaucoup, de plus… Bin merci pour se chapitre !!

    Répondre
  13. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  14. sai1905sai1905

    » Je compris immédiatement de quoi il s’agissait. Un schéma clair et précis apparut dans mon esprit. »

    eh bien, pour un vieux qui a vécu a l’époque de Quin et qui est coincé dans un dantian, il maitrise vachement bien powerpoint quand même.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Excel, mon ami, excel.
      Mais ouais, t’as vu ça ! C’est un cyber-papy. On sous-estime trop ce qu’apporte une bonne cultivation.

      Répondre
  15. NarcxNarcx

    Super . Sa faisait longtemps que je n’avais pas lus quel que chose d’aussi original , continue tu fait du super taff

    Répondre
  16. hollowrebel

    merci pour le chapitre.
    Ton idée est excellente, mais surtout addictive ! On veut savoir ce qu’il va se passer et surtout on peut transformer l’histoire en quelque chose d’original !
    Bonne continuation, j’ai hâte. <3

    Répondre
  17. hollowrebel

    merci pour le chapitre.
    Ton idée est excellente, mais surtout addictive ! On veut savoir ce qu’il va se passer et surtout on peut transformer l’histoire en quelque chose d’original !
    Bonne continuation, j’ai hâte. <3

    Répondre
  18. hollowrebel

    merci pour le chapitre.
    Ton idée est excellente, mais surtout addictive ! On veut savoir ce qu’il va se passer et surtout on peut transformer l’histoire en quelque chose d’original !
    Bonne continuation, j’ai hâte. <3

    Répondre
  19. Heindall

    merci pour le chapitre.
    J’apprécie vraiment cette idée de vote mais j’aimerais savoir si on pourrait voir le nombre de voix pour les différents choix lorsqu’on a voté. Ce serait sympa de voir l’avancement du vote.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Non et c’est voulu.

      Tout est fait pour éviter que les lecteurs ayant déjà voté ne puissent pas influencer les autres par mégarde en leur parlant des résultats, et à la fois pour éviter de se Spoiler la suite de l’histoire.

      Répondre
  20. TesaYuuTesaYuu

    Dommage que se soit les ténèbres qui on gagnait moi j’avais voté esprit pour savoir quelle genre de pouvoir il aurait eu, enfin bref les votes sont les votes… Mais c’est mieux les ténèbres que le feu !! (j’en ai marre du feu)

    Répondre
  21. sai1905sai1905

    les pouvoir seront classique(genre foudre=rapidité, vent= agilité, lumière= soin etc…) ou tu va prendre tout çà a contrepied et nous proposer des trucs originaux ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Aha, tu verras ça 🙂 Il y aura de tout.

      Répondre
  22. vico70

    yeah suoer chapitre et au fait tu pourrais faire en sorte qu’après avoir voté (et commenté pour pas de spoil ou d’influençage) on puisse voir les votes qui ont été fait

    Répondre
  23. RakaRaka (Auteur de l'article)

    Je ne préfère pas.
    Nombreux sont ceux qui discutent sur discord également et un lapsus est vite lâché

    Et puis ça évite au lecteur de se spoil la suite tout seul, aussi.

    Répondre
  24. unPassant

    Avant tout merci !

    Ceci dis, j’ai peur qu’une histoire qui se construit au fur et a mesure ne mène nulle part.… Donc je me pose une question, tous les choix que tu nous propose ont été pensés et il y a une histoire déjà construite derrière elle même si elles ne sont pas choisies par la suite ?

    A bientôt.

    Répondre
  25. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com