LDO : Chapitre 29

LDO : Chapitre 28
LDO : Chapitre 30

Bonjour 🙂

De même que dans LVL1S, je vais à partir de ce chapitre différencier les pensées des différents protagonistes.

C’est plus clair ainsi et vous allez rapidement comprendre pourquoi.


 

Chapitre 29     La salle antique

 

 

– C’est quand même un sacré démon. N’était-il pas supposé garder l’entrée de cette pièce ?

Osumba, les démons aussi ont tous leur caractère. Celui-là devait rechigner à accomplir sa tâche.

– Mais… Pourquoi moi, aujourd’hui, dans ce cas ? Il avait des centaines, des milliers d’années. Ne me dis pas que personne n’est venu pendant tout ce temps. Il aurait pu laisser passer n’importe qui.

Pourquoi cherches-tu à compliquer des choses simples ? Il t’a laissé passer parce que tu lui as dit que tu maîtrisais le Bagua du Taiji. Tu y vois un problème, vraiment ?

– Je… Je ne sais pas. Ce sanctuaire est tout de même étrange. Tu ne ressens pas toute cette puissance ? Ce n’est pas comme…

Oui, je le sens. Tu m’as pris pour une prune ?

– Une prune ? Mais quel est le rapport avec… Ah, laisse tomber. Entrons.

Je poussai la vieille porte de bois, qui avait pris plusieurs centaines d’années – voire plus – en quelques secondes une fois son démon dissipé. Aussitôt, une vive lumière jaillit de la pièce elle-même, comme si des dizaines de soleils y avaient été piégés pendant tout ce temps.

Je fermai immédiatement les yeux, par réflexe et mis même mon bras devant pour les protéger. Malgré ça, je sentis ma peau me brûler, la puissance qui se dégageait de cette pièce était décidément d’un tout autre niveau. Que pouvait-elle bien contenir pour me faire mal à ce point ?!

Le démon aurait au moins pu me prévenir au lieu de s’en aller comme si rien ne le concernait !

Au bout de quelques secondes cependant, la lumière diminua en intensité et la douleur disparut elle aussi. Lorsqu’il ne resta plus qu’une faible lueur ambiante, je me risquai à ouvrir les yeux lentement tout en desserrant les dents. Mes yeux n’y voyaient pas grand-chose mais j’entrepris tout de même de regarder la peau de mes bras et de tâter celle de mon torse.

– Pas brûlé… Ouf…

Cette immense douleur n’avait été qu’une impression. Je n’étais pas blessé. Peu à peu, mes yeux retrouvèrent leurs fonctions et l’éblouissement dont ils avaient été victimes s’amenuisa, me permettant d’observer la salle dans son intégralité.

Elle était bien plus grande que la précédente. Vraiment, beaucoup plus. Elle était aussi grande que mon village, sur Terre. J’aurais pu courir en en faisant le tour et mettre plus de trois minutes pour revenir à l’entrée.

– Comment une si grande pièce peut-elle exister… ?

Grâce à un pouvoir exceptionnel, mon garçon. Elle est construite à partir de Qi, grâce à une rune.

– Hein ? Zhou XueFang ? Tu connais ça maintenant ? Et que t’arrive-t-il ? Tu es enroué, d’un seul coup ?

Pardon ? Osumba… Non, ce n’est pas moi. Je n’ai rien dit.

Ha ha ha, évidemment qu’il n’a rien dit. C’est moi, jeune Osumba… Je m’appelle Xinlong.

– Hein ? Qu’est-ce que…

Deux voix distinctes me parlaient depuis l’intérieur de mon dantian. L’une d’elle m’était clairement familière, mais l’autre… était celle d’un vieillard, beaucoup plus âgée que celle de mon vieux habituel, comme si une vieille momie pouvait parler, la gorge sèche et crachant de la poussière à chaque syllabe.

Devenais-je fou ? Pourtant, Zhou XueFang avait lui aussi constaté une voix, il m’avait dit que ce n’était pas la sienne. Ceci dit, peu importait ce qu’il se passait, le plus simple était quand même de demander.

– Qui es-tu, voix dans mon dantian ? Je ne connais pas de Xinlong.

Oh ? Tu es direct ! C’est bien. C’est parfait. J’aime ça. Je ne t’aurais pas répondu si tu ne m’avais pas posé la question. J’aurais continué à rire, oui, ha ha.

– Es-tu la voix de quelqu’un de particulièrement idiot ?

Quoi ? Mais… comment oses-tu prétendre une telle chose ! Moi, Xinlong, un idiot ? Ha ha ha, peut-être que oui, finalement ? Je suis resté mort pendant trois mille ans au moins, n’est-ce pas ? Moins ? Beaucoup plus ? Ah, je ne sais pas !

– Et tu ne m’as toujours pas dit qui…

Laisse-moi donc me réveiller un peu, bougre de gamin impatient ! Ha ha. Ha… Je suis Xinlong.

– …Je suis Osumba.

Oui, oui. J’avais compris ! Mais laisse-moi donc me présenter à mon tour.

Inutile. Arrête donc de tourner autour du pot, Xinlong. Sache que tu empiètes sur ma propriété, là. Regarde un peu où tu mets les pieds !

Ah ? Ah, désolé, je ne t’avais pas vu. Mais qui es-tu, toi ? C’est vrai qu’on est à l’étroit, par ici…

N’est-ce pas ?! Et maintenant que tu t’es incrusté dans mon espace privé, que crois-tu qu’il va nous rester comme place ? Hah ! Retourne donc d’où tu viens !

– Erhm… erhm…

Je toussai un peu, juste histoire de montrer que j’étais là et que je n’allais pas laisser deux vieux s’engueuler dans mon dantian. D’ailleurs, il était temps que j’aille y faire un tour moi-même ; après tout, c’était mon corps, pas leur propriété.

Fermant les yeux, je me plongeai dans mon dantian et me retrouvai bientôt les pieds dans mon océan de Qi, j’en avais jusqu’aux genoux. Au-dessus de ma tête flottait le Qi temporel, comme un énorme nuage menaçant – même si je le contrôlais à la perfection.

Les portes étaient là. De la cinquième à la huitième, elles attendaient de s’ouvrir ; et je ne voyais nulle trace des deux locataires qui continuaient à se chamailler sans se soucier de moi.

Et d’abord qui es-tu, toi ? Un peu de respect pour tes aînés !

Et puis quoi encore ? Moi, je suis Zhou XueFang, une légende ! Et j’étais là le premier, je te rappelle !

Une légende ? Hah ! Jamais entendu parler ! Elle est belle, la légende !

Tu étais sans doute déjà mort depuis des lustres, alors que sais-tu ?! Je suis celui qui étais à deux doigts de percer au royaume divin !

Au royaume div… ? Ha ha ha ! La bonne blague ? C’est quoi, le royaume divin ?!

Hah ! tu ne sais même pas ça ! Vieux fou ! La cultivation a dû bien progresser depuis ton époque révolue ! Quelle cultivation avais-tu ? Hein ? Dis-le, avoue-le !

…J’étais une Âme Immortelle. Le plus haut grade du Dao Spirituel ! Et toi, hein ? C’est quoi, ce « royaume divin », d’abord ?

Aaah ? Une Âme Immortelle ? Alors toi aussi, tu étais proche de percer au royaume divin ? Moi, j’étais au stade de l’Éclatement Suprême. Moi aussi, j’étais au pic du Dao Spirituel.

Hmmm… Un confrère, hein ? HAH ! Un rival, oui ! Et mainten…

– Oh ? Ça va, vous deux, oui ?

Je ne les voyais nulle part mais je commençais à en avoir assez de leurs jérémiades. J’avais l’impression d’être face à deux gamins dans les jupons de leur mère, en train de se battre pour montrer qui avait la plus grosse… liberté.

– Il se passe quoi, là ? D’abord, c’est chez moi ici, c’est mon corps à moi.

Et pour bien le leur faire comprendre, pourquoi ne pas aller un peu plus loin ?

– Ce ne sont pas deux parasites qui vont commencer à faire la loi dans mon dantian.

D’un seul coup, je sentis deux puissances écrasantes, comme deux dieux qui me regardaient depuis au-delà des nuages, derrière les cieux et dont un claquement de doigts pouvait à tout moment me réduire en bouillie sanglante.

– Euh…

Je n’étais qu’une projection au sein de mon propre corps et pourtant je pus sentir la sueur froide couler le long de mon dos, dans le monde réel. Frissonnant alors qu’il ne faisait absolument pas froid, je jugeai d’un seul coup que mon meilleur choix à ce moment était de ne plus prononcer le moindre mot.

Heureusement, la sensation oppressante se calma, et j’étais déjà persuadé que la chamaillerie des dieux allait recommencer. Fort heureusement, Zhou XueFang fut le premier à prendre la parole, sur un tout autre ton.

Dis-moi, Xinlong. D’où viens-tu. Ou plutôt, de quand viens-tu ? Qu’as-tu fait dans ta vie ? Quelque chose dont les gens se souviendraient ? Pourquoi es-tu là, dans ce dantian, maintenant ?

Et l’autre voix reprit sur un ton plus calme elle aussi.

Je suis Xinlong.

Bon sang, il était trop fier de son nom, lui.

Je viens d’une époque sans doute oubliée aujourd’hui. Une époque majestueuse ou la cultivation en était à ses débuts. Nous explorions toutes les possibilités, les voies, les puissances qui s’offraient à nous…

Hmm… Tu es vraiment une antiquité, alors.

Pu… Comment te permets-tu, espèce de v… ?! …Hm… Bref. Qu’ai-je fait de ma vie ? Que sais-je de quoi les gens peuvent se souvenir après des milliers d’années ? La Grande Guerre des Affinités ?

Jamais entendu parler.

Le Voyage d’Immortalité ?

Sans doute perdu dans les annales.

Les Cinq Monarques ?! Quand même… J’en ai placé trois sur leur trône !

…Connais pas.

Pardon ?! Même les cinq… HAH ! Mais de quoi le monde se souvient-il, aujourd’hui ?!

Eh bien… Il faut croire que tu es devenu un personnage anonyme de l’Histoire. Tu n’es même pas capable de me dire ce que tu as fait de grandiose dans ta vie et dont le monde se souviendrait ? Haha… Le monde ne se souvient pas de toi. Moi, en revanche, les gens me consid…

– Haaaaaa ! Stop !!

J’en avais plus qu’assez. « Moi je, moi je, moi je, et pas toi, na na na ».

– C’est bon, au bout d’un moment, oui ? C’est qui, le gamin, ici ? Vous deux, ou moi ?

Je devais encore observer cette pièce, qui contenait pas mal de choses. Peut-être allais-je trouver là des richesses, des trésors, des objets magiques et des runes ?!

Ce type dans mon dantian – le deuxième – je m’en occuperais plus tard. Après tout, j’avais le sentiment que ce n’était pas comme s’il allait disparaître de sitôt. J’étais désormais coincé avec une voix de plus dans mon ventre, mais au moins, j’avais désormais deux vieux à ma disposition. Un vieux et un encore plus vieux. Si je connaissais l’utilité du premier, il fallait encore que je trouve à quoi allait me servir le deuxième. Après tout, il fallait bien qu’il me paye le loyer.

– Bon. Et maintenant… Oh ?

Je venais d’apercevoir une petite stèle non loin, et sur cette pierre grise et froide, il y avait une rune ! Je la voyais de mes yeux et elle n’attendait que moi !

– Une… Une rune…

J’avais touché le gros lot une fois de plus. En entrant dans cette pièce, j’avais certes hérité d’un parasite dans mon dantian, mais si je pouvais mettre la main sur cette rune, alors ça en valait le coup, définitivement.

Tandis que je m’approchais de la stèle, le regard brillant et la main tendue – presque la bave aux lèvres – la voix de Xinlong s’éleva à nouveau en moi. En réalité, il s’engueulait toujours avec mon premier vieux et je ne les écoutais plus, et à ce moment, il s’arrêta en m’adressant directement la parole sur un ton intéressé.

…pour ce que tu as fait… Hmmm ? Osumba ? Que fais-tu sur cette stèle ?

– Une rune… Il y a une rune sur ce caillou…

Ah ? Tu peux donc voir les runes ? Tiens donc… C’est bien étrange…

Ah ! Toi ! Ne change pas de sujet et réponds ! Dis-moi donc ce que tu t’apprêtais à dire ! Oseras-tu ?!

Oh, toi, la ferme, monsieur le « presque dieu ».

Comm…

Osumba ? Comment peux-tu voir cette rune ? Elle est invisible aux yeux des mortels.

– …Grâce au Bagua du Taiji, évidemment…

… ?

Xinlong ne répondit rien, mais je sentais qu’il était perplexe dans mon dantian. Comme s’il ne comprenait pas ce que je disais, ou plutôt… comme s’il le comprenait au contraire trop bien.

Tu maîtrises mon Bagua, que j’ai moi-même créé ? Vraiment ? Je… Je veux dire, il existe toujou… Euh… Non… Ha ha ha, c’est évident ! Tu dois obligatoirement te servir du Bagua du Taiji pour voir cette rune !

Il bombait son torse de fantôme, je ne le voyais pas mais c’était clair comme de l’eau d’oasis. De son côté, Zhou XueFang reprit la parole.

Ainsi, tu serais le créateur du fameux Bagua du Taiji ?!

…Alors ? Quelque chose à dire ? D’un seul coup, je ne suis plus cet « anonyme de l’Histoire » ?!

Certes non. Mais tu restes un idiot arrogant d’aujourd’hui.

Hah ! Regarde qui dit ça !

Ces deux-là n’arrivaient décidément pas à se parler sans se chamailler ou s’insulter. Par contre, le créateur du Bagua ? Vraiment ? Peut-être essayait-il juste de se vanter et ne connaissait-il pas ce dont il parlait.

– Dis-moi, quel est l’effet de cette rune ? Vaut-elle le coup ?

S’il parvenait à me convaincre, alors j’allais définitivement trouver une utilité à ce type. Soudain, je me mis à sourire. J’imaginais que posséder dans mon dantian, pour moi seul, un vieux qui connaissait tout sur tout et un autre vieux qui avait créé ma technique légendaire, c’était… comme devenir un couteau suisse. Ou plutôt un couteau éthiopien ? Hm… Mais l’étais-je encore vraiment ? La Terre me paraissait déjà être un bien lointain souvenir.

Cette rune est la rune Sir, une rune du Feu. Elle te permet de lancer une attaque en défiant les lois de la matière.

– Une rune du Feu ? Mais mon affinité n’est pas le…

Je ne parle pas d’affinités, Osumba.

– Alors je ne comprends pas.

Les huit piliers du Bagua n’ont rien à voir avec les affinités du Qi.

J’avais l’impression que mon premier vieux m’avait déjà expliqué tout ça, mais réviser la chose ne pouvait pas faire de mal, aussi le laissai-je parler. Et puis, ça me permettait de vérifier qu’il savait bien de quoi il retournait.

Les huit piliers sont les extrêmes fondamentaux de l’existence. En les combinant, on obtient ce qui forme l’essence même de la vie. Cette technique permet à ta propre existence de former les piliers qui la compose. Leur séparation en une technique te permet d’invoquer chaque caractéristique précise de ce qui fait ton existence afin d’en utiliser tous les pouvoirs.

– Rien compris.

Huhut.

Tandis qu’un vieux était bouche bée devant mon incompréhension face à des mots difficiles, l’autre vieux ricanait, comme s’il s’y attendait et qu’il voyait actuellement l’expression de détresse sur le visage immatériel de Xinlong. Ce dernier ne perdit cependant pas les pédales et reprit :

 Lorsqu’une vie est une vie, elle contient en elle les huit piliers fondamentaux de l’existence. Ils s’opposent et se complètent pour balancer chacun de leurs domaines, ce qui fait qu’une personne ne maîtrisant pas le Bagua ne pourra jamais utiliser le pouvoir des runes. Par exemple, si tu voulais utiliser une rune de la montagne sans séparer le pilier de la montagne, alors celui du lac, son opposé, t’en empêcherait. Voilà tout.

– Toujours rien compris.

!!! Rah !

– Pas de ma faute, hein. Il faut toujours m’expliquer les choses plusieurs fois avant que je les comprenne à la perfection.

Ha ha ! Il a raison, tu sais !

Oh, toi, la ferme… Bon… Pour être plus concis, plus clair et plus précis, laisse-moi graver dans ton esprit le diagramme complet du Bagua du Taiji, ainsi que l’emplacement des piliers de la vie.

Je sentis une douce chaleur en moi, avant même d’avoir eu le temps de répondre. Soudain, une somme d’informations s’agrégea dans ma tête, et je pus comprendre ce qu’il me disait ; je savais. Je connaissais ce diagramme comme si je l’avais appris par cœur depuis toujours.

 

– Oh… Je vois… Alors quand tu parles du Feu… Il s’agissait du pilier du feu, qui s’oppose à celui de l’eau. Ce ne sont pas des affinités, mais des piliers de la vie… Je comprends, maintenant. Lorsque j’invoque le Bagua, je sépare ce qui fait ma vie, mon existence même, en ces huit piliers. Bien ! Parfait !

Je claquai des mains.

– Et maintenant, explique-moi ce que fait cette rune du Feu ?

Il s’agit, comme je te l’ai dit, de la rune Sir. Le pilier du feu possède, comme tu le sais désormais, le principe du mouvement pur, de l’absence de résistance. Cette rune te permet de libérer une attaque de qi capable de traverser la matière comme s’il s’agissait de vide.

– Ooooh… Cette rune m’a l’air très puissante !

Je savais que j’avais déjà des étoiles qui brillaient au fond de mes yeux. Et je tendis naturellement la main pour toucher la rune Sir.

Je fus projeté en arrière, m’écrasant contre le mur tandis que la rune pénétrait mon esprit.

 

**

 

– Alors, c’est donc ça, le pouvoir de la rune Sir…

Je n’en revenais pas. C’était exactement comme il l’avait dit. J’étais désormais capable, et je le savais, de libérer une vague de qi à travers toute matière, sans distinction. Aucune armure ne saurait l’arrêter, pas plus que des défenses de qi. C’était une attaque qui, digne du pilier du Feu, ne connaissait pas de résistance.

Satisfait ?

– Oui. Je te remercie. Elle vaut le coup, cette rune, c’est fou ! Je vais devenir si puissant grâce à elle…

Tu cherches la puissance, jeune Osumba ?

– Oui. Je dois…

Ah, non, stop. Ne lui dis pas. Il n’a pas à savoir.

Savoir quoi, et de quoi te mêles-tu ? C’est ma conversation, pas la tienne !

Bla bla bla, voilà tout ce que j’entends ! Ne lui dis rien, Osumba !

– Mais…

Il semble bien désormais que mon repos dans ce sanctuaire est terminé, après des milliers d’années… En pénétrant dans cette pièce, tu m’as éveillé et…

…Oh, bon, ça va, on a compris ! …J’ai fait pareil, après tout…

Pareil ?

Non, rien. Ce n’est pas comme si ça te regardait !

Quoi qu’il en soit, je ne te quitterai plus, Osumba. Jusqu’à ce que tu deviennes assez puissant pour me faire sortir de force et reconstruire mon corps, je suis coincé en toi ; donc tu peux parler sans crainte, tu sais.

Je hochai la tête. S’il allait rester avec moi pour si longtemps, alors oui, je pouvais lui faire confiance.

– Je viens de la Terre.

Oh ? La Terre ? Comme c’est étrange ! On parle bien de cette toute petite planète située tout en bas de l’Arbre Immortel, n’est-ce pas ? Voyons… La dernière fois que j’y suis allé…

– Que tu y es allé ?! Tu sais donc comment t’y rendre ?!

Ha ha ha ! Bien évidemment, mon garçon ! Rien de plus simple ! Bon, naturellement, il te faudra atteindre une tout autre puissance que celle que tu possèdes aujourd’hui, mais avec mon aide, ce ne devrait pas trop poser de probl…

Avec ton aide ? Hah, laisse-moi rire. Je suis plus au courant du monde actuel que toi, vieux fou.

Aah… Que répondre à ça ? …La qualité d’un enseignement ne se juge pas sur la connaissance du monde…

Oui, oui, défends-toi comme tu peux.

Et c’était reparti, ils se bataillaient encore comme des mômes. Par contre…

– Tu as dit que tu y étais allé ?

…a gueule, un p… Ah ? Oui, oui. J’y ai mis les pieds, plus d’une fois même. Tu sais, à mon époque, on découvrait des choses, et je dois dire que la viande de ces lézards verts géants était succulente. Ha ha ha !

– Lézards verts ? Des dinosaures ?

Hm ? Je ne sais pas comment vous les appelez. Cela dit, c’était un met si délicat que j’en ai créé tout un marché ! J’ai tant chassé et tué ces bêtes gigantesques qu’elles ont fini par devenir introuvables… À mon grand dam. J’avais trop chassé, trop tué, et je pense que j’ai détruit leur population…. Enfin, peu importe, hein ? Ha ha ha !

– …

Ce nouveau vieux était vraiment cinglé. Cinglé et bizarre. Mais peu m’importait, s’il était vraiment le créateur du Bagua, alors… alors je venais de mettre la main sur un jackpot sans précédent.

Et maintenant, Osumba, voyons voir… Il me semble avoir gardé des tas de trésors dans cette pièce. Désormais, puisque je t’accompagne afin que tu puisses me faire revenir à la vie… je pense que je peux aisément dire qu’ils sont tous à toi.

– Des trésors… !

Viens. Laisse-moi te montrer ce dont tu pourras te servir. Il y a des armures, des parchemins d’invocation de familiers, et tout un tas d’autres choses que tu vas sans doute beaucoup apprécier.

 


 

 

A vous de jouer.
Vous pouvez proposer tout ce qui vous passe par la tête, pour continuer dans cette logique 🙂

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LDO : Chapitre 28
LDO : Chapitre 30

34 Commentaires

  1. NoctisNoxNoctisNox

    familier kawai genre un slime

    Répondre
  2. volames

    un objet equivalent à un inventaire
    un set de rune pouvant être appliqué sur la lance d’osumba afin de l’amélioré
    des vetements avec des poches ^^

    Répondre
    1. TesaYuuTesaYuu

      Ou des vêtements tout court parce que la pagne il commence à être vieux et j’imagine mal un type super badas en pagne…

      Répondre
  3. IsybileXiaoNovels

    De quoi invoquer le démon-porte de la première fois dans sa lance.

    Merci pour le chapitre, je suis trop content que tu es accepté ce choix (même si j’avoue qu’une femme aurait été vachement drôle )

    Répondre
  4. coincoin

    Le coup des dinosaure m’a fait hurler de rire, bien trouvé !

    2tant donné qu’il a déjà acquis une rune puissante, une arme serai de trop.
    Vu son coté simplet, j’opte pour un instrument de musique qui lui rapellerai son temps sur terre !

    Répondre
  5. TesaYuuTesaYuu

    Moi je veux trop qu’il essaye d’invoquer une créature ça serait bien qu’elle soit faible et mignonne au début et puis qu’elle devienne trop badas !
    Ou alors une arme de super haut niveau qu’il garderai toute sa vie, bon après je sais pas trop quoi comme arme…
    Ou bien encore un artefact pcq il n’en n’a pas encore ça serait cool qu’il en ai un comme ça il auras les deux une technique et un artefact…
    Finalement, j’arrête d’être chiante ^^, merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Karsus30

    Merci pour le chapitre…
    Toujours aussi fun et hilarant…

    Hey… Hey… pourquoi pas un familier un peut fumé mais avec un caractère exécrable et indiscipliné…
    Qui ferai tourner en bourrique notre jeune cultivateur…

    Répondre
  7. Karsus30

    Ou un artefact avec une conscience mais toujours dans l’idée d’un caractère dur, lol ça nous ferai une vrai ménagerie d’esprits…
    Plus on est de fou plus on ri

    Répondre
  8. Xen

    Merci pour le chapitre.

    Et je pense que quelque chose comme un familier serais cool, un qui lui rappellerais la terre.

    Répondre
  9. bubuche62

    Donc, après l’explication de la découverte du théorème de Pythagore, tu introduit une nouvelle explication de l’extinction des dinosaures… J’attends avec impatience d’autres allusions historiques XD

    Répondre
  10. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre
    Un familier serait cool mais il ne faut pas qu’il soit trop fort : soit il ne lui obéit pas, soit il sert à rien.

    Répondre
  11. MaxPoy

    Merci pour le chapitre !

    Pour les idées j’ai pensé :

    – Un familier très fort mais possédant un handicap (aveugle, sourd ou autre) qui ferait qu’il aurait du mal à écouter Osumba et du coup que ça pourrait créer des gros quiproquo. Ou alors un gros caractère de merde, qui fait chanter son proprio par exemple. Du genre une taupe ou quoi.. Ça pourrait être sur base d’un oeuf qui serait le descendant du familier du créateur du bagua du Taiji. Et le familier serait noir, évidemment..

    – pour le set d’armure, je voyais plus Osumba sur la version d’un mage plutôt que d’un chevalier donc je verrai plus un ou deux équipements de magicien (genre botte et cape, ou un chapeau) et s’il retrouve l’ensemble ça fera un truc en combinant les options des différents items.

    – une carte de la zone souterraine avec des passages secrets (ou un seul) permettant d’accéder au plan supérieur qui n’avaient pas été repéré par le bandit qui permettrait à notre héros d’entrer et de sortir de cette zone et de venir boter le cul du gars qui l’attend par derrière ou en l’envoyant dedans.

    En tout cas merci pour ce système de proposition c’est hyper cool !

    Répondre
  12. yannick345yannick345

    Un petit dinosaure carnivore type (Compsognathus) qui mange les victimes de son maître et les transformes en pierres spirituelles de l’affinité de la créature ingérée. Par contre pour l’invoqué, c’est comme une rune, il faut utilisé de l’énergie, mais dure que 10 minutes par jours pour le moment du à son bas niveau, et plus il seras puissant, plus longtemps il pourra êtres invoqué.

    Répondre
    1. KingloanKingloan

      J’aime beaucoup cette idée donc +1
      Mais pourquoi pas une plante plutot . Semi intelligente ( pour le moment) avec une évolution lente ^^

      Répondre
      1. yannick345yannick345

        carnivore la plante alors ? pourquoi pas. Mais il faut la rendre badasse cette plante alors, genre… plante à 3 têtes qui ne voit pas avec des yeux, mais en sentant le QI autour d’elle. (et qui raffolerai des soldats de lave comme repas XD)

        Répondre
        1. TesaYuuTesaYuu

          J’aime trop cette idée de la plante carnivore !

          Répondre
          1. TesaYuuTesaYuu

            Si c’est dinosaure Xinlong va vouloir mettre le dernier de cet espèce dans son assiette après avoir ressusciter

        2. varas

          j’aime beaucoup l’idée de la plante donc +1 à cette idée 🙂

          Répondre
          1. Lebob

            +1
            pour cette idée elle est cool j’aime bien idée d’un plante piranha

  13. Wolverine

    Bonjour la communaute et merci a god RAKA jme suis bien marré
    Pour la suite je verrai bien un familier de rype dinosaure genre un qui vole (pteraudactyle) mais dattribut lumiere qui ecoutera plutot dai lin que notre jeune hero et que une fois invoquer reduse de repartir d’où il vient avec un sacré caractere quoi
    Ainsi que divers objet mais tous trop vieux qui tomberai zn poussiere qauf une clé qui laidera par la suite mais que meme l’ancien a oublié l’existence
    Zncore merci hate d’être a mercredi prochain

    Répondre
  14. Storm

    Un moulin à vent de poche, totalement inutile sur le coup mais il sera bien loin (et ses professeurs aussi) que c’est en faite une arme évolutive qui pourrait devenir extrêmement puissante

    Répondre
  15. Un inconnu

    Un jeune familier qui pourra faire office de monture dans le futur (en grandissant) ainsi que combattant mais avec un caractère manipulateur et exécrable
    Pour ce qui est du type de familier, un oliphant ou bien un éléphant pour rappeler sa terre natale 😀
    Sinon un renard pourrait être bien
    Voila voila

    Répondre
  16. Aqua

    Pour ma part je pensais à un oeuf que même Xinlong n’aurait jamais pu faire éclore or cette oeuf va réagir avec le Qi temporelle de Osumba pour la suite je laisse ton imagination faire la suite si bien sur tu choisie mon idée 😉

    Répondre
    1. TesaYuuTesaYuu

      Là ça ressemble à l’oeuf que Nie Lie a fait éclore dans TDG d’ailleurs on en parle pas beaucoup de cet créature pour le moment ..

      Répondre
  17. Sawshier

    Merci pour le chap

    Considérant que la courbe de progression du personnage est assez rapide, j aimerai au contraire qu il ne trouve pas un autre objet pété car sinon on ne ressentira plus le danger de là même manière…

    N oublions pas qu il n est encore que sur le premier plan !

    Donc, pourquoi pas trouver un fragment de relique, que le nouveau vieux a gardé ici car cet objet lui rappelait son amour de jeunesse ?
    Au final, cette relique est la pièce d un puzzle qui debloquera là clefs pour le plan des dieuw. Mais ça on ne le saura pas avant le chapitre 84, quand osumba se fera fait trahir et laissé pour mort par un faux frère d arme et secouru par une bête spirituelle yamakassi

    Répondre
    1. Sawshier

      Comme quoi la relecture ne fait pas de mal

      Répondre
  18. varas

    merci pour le chapitre
    je propose une armure légère pour lui et qu’il prenne de l’équipement pour Dai Lin 🙂

    Répondre
  19. gutsguts

    Merci pour le chapitre.
    Je pense qu’il serait en effet temps qu’il est de l’équipement le pagne a trop duré xp

    Répondre
  20. kvingt

    Merci pour le chapitre
    -De l’équipement serait bien je pense mais pourquoi pas ridicule (slip kangourou, tong et chaussettes )
    – une évolution du bagua, un genre d’ option des runes (genre régénération des corps qu’il a transformé et faire repousser sa tête à Pio)

    Répondre
  21. Hastin

    Encore un bon chapitre 😀

    J’aime beaucoup l’idée de la plante version familier, ça change des classiques.
    Et pourquoi pas… de la teinture ? Avec des effets relativement inconnus bien sûr. De quoi créer un peu d’espoir pour les personnes ‘Osumbatifiés’. Et de le réduire à néant juste après. :3

    Répondre
  22. mlop12

    Je veux une carte magique qui permet de voir tout les objets et chemins cachés ,voir aussi pourquoi pas les personnes,à ses alentours et qui les révèlent uniquement si il passe à genre plus ou moins X mètre,selon ton avis et bien sur une zone découverte reste visible.
    Bien sure elle sera noire quand il la prendra.

    Répondre
  23. FayFay

    Moi, je dis : Un morceau de tissu imprégné de l’élément lumière avec lequel il se confectionne un nouveau pagne.
    Comme ça, on a la dualité parfaite :p.

    Répondre
  24. Shirosuu

    Un costume de lapin en mode artefact de défense sa pourrai être drôle hmhm

    Répondre
  25. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com