LVL1S : Chapitre 126

LVL1S : Chapitre 125 BONUS, CADEAU
LVL1S : Chapitre 127

Chapitre 126

 

Après un long moment de réflexion, j’ouvris les yeux pour regarder Evelysla.

« Quand Abaddon va-t-elle apparaître ? »

« Dans quatre jours. »

« Quatre jours ? Donc, après trois couchers et levers de soleil ? »

« Oui. »

« Merde ! Dis à tout le monde de reculer de cent mètres ! »

« Ok ! »

Elle bondit afin d’exécuter mon ordre, dirigeant son petit peuple loin de la porte de pierre.

« Création. »

Je recréai en toute hâte les morceaux nécessaires çà et là sur le sable du désert.

« Hmm… J’ai été un peu trop vite. »

Après une douzaine d’heures, j’avais fini d’assembler les pièces de mon hyper-canon Extinction, qui vit le jour sous ce ciel bleu du désert. Il était pointé directement vers l’arche de pierre.

« Voyons voir si je peux recréer ça également… »

Je tendis le bras.

« Création. »

Un énorme marteau apparut dans le creux de ma main.

« Je suis le dieu de la création, c’est sûr. Il est un peu brut mais il devrait faire l’affaire. Evelysla, amène-moi ton guerrier le plus puissant. »

« Compris ! »

Peu après, elle revint me voir, accompagnée d’un énorme homme-rat.

« Hmm… Ça pourrait faire l’affaire, il a effectivement l’air costaud. »

« Odin est le plus puissant de nous tous ! »

« Od… »

Est-ce une putain de coïncidence ?! Il porte le même nom qu’Odin ?

« Prends ça. »

Je lui tendis le marteau et aussitôt l’arme entre ses mains, je pus voir l’excitation naître sur son visage.

* Psssrtk ! *

Un éclair descendit du ciel sans nuages et frappa le marteau.

Odin se mit à pousser des couinements de panique et laissa tomber le nouveau Mjölnir tandis qu’Evelysla plaçait ses mains sur ses oreilles aplaties tout en se couchant dans le sable.

« Eh bien, au moins, il fonctionne. »

L’homme-rat Odin prouva sa bravoure en se ressaisissant rapidement, ramassant le marteau une fois de plus avant de se prosterner devant moi.

« Tu as de bonnes manières. Tu peux garder cette arme. »

Evelysla, qui se relevait en voyant que les choses s’étaient calmées, nous servit de traductrice.

« Pas moyen, je ne peux pas accepter une arme divine ainsi. »

« Afin de m’invoquer, ton peuple a payé un terrible prix. Tu peux prendre ça comme une petite compensation de ma part. »

« Oui… Merci. »

Evelysla traduisait ses paroles en pleurant quelque peu, de tristesse, de reconnaissance et de fierté sans doute. Tous deux s’inclinèrent une fois de plus devant moi.

« C’est un cadeau exceptionnel donné par un dieu, tu peux te relever avec dignité. »

Evelysla eut beau tenter de convaincre Odin de se tenir droit face à moi, il continua à rester incliné à angle droit.

« Ah… C’est une chose de faite mais… Evelysla, viens avec moi. »

« Oui ! »

Je l’amenai jusqu’au siège de contrôle du plus puissant canon que l’Histoire avait sans doute connu et l’invitai à s’y installer.

« Qu’est-ce donc ? »

« L’endroit où tu es assise est l’endroit où tu vas contrôler le canon. Tu appuies ici pour tirer, et après un temps d’attente de dix secondes, le projectile sera tiré. Et puis, il ne peut être utilisé que trois fois. S’il dépasse ce seuil, il va très probablement surchauffer et exploser. Alors assure-toi que ces trois tirs soient utiles. »

« Ce sera assez pour l’arrêter ? »

« Je ne peux pas répondre à cette question mais j’ai fait tout ce que j’ai pu. Avec ce marteau et ce canon, vous pouvez affronter trois vagues de dieux puissants, alors j’espère que ce sera assez contre Abaddon… Vous allez trouver un moyen, j’en suis certain. J’ai donné tout ce que je pouvais et je vais m’en aller maintenant. »

« Merci, grand dieu ! Nous ferons de notre mieux alors vous pouvez partir sans vous soucier du sacrifice nécessaire ! »

« Non. Je ne partirai pas de cette façon. Le prix est stupidement ridicule. Utilise ce que je vous ai offert pour combattre Abaddon afin de sauver l’univers. Oh… Lorsque tu tireras avec le canon, appuie immédiatement sur ce bouton jaune, ce qui créera un bouclier autour du canon. Sois certaine de ne pas oublier, sinon le canon se retrouvera pris dans la zone d’impact. »

« Ok ! »

« Bien. Désormais, ne me suivez plus, toi et ton clan. Ok ? »

Elle acquiesça et se prosterna une nouvelle fois, le visage à moitié enfoui dans le sable.

« J’y vais. »

Je me retournai et entrepris de m’aventurer une fois de plus dans le désert.

« Merde ! J’ai fait tout ce que j’ai pu ! Pourquoi ai-je du mal à évacuer ce sentiment de culpabilité ? »

J’étais une fois de plus entouré par cette immense étendue brûlante et désertique, ne voyant toujours rien d’autre après une demi-journée de marche, tentant de ne pas regarder derrière moi.

« Ce devrait être suffisant, non ? Création. »

Je me créai un parasol et une petite piscine dans cet enfer sans pitié.

« Je peux aussi bien me détendre un peu. Lena aura fini ses calculs bien assez tôt. »

Je me refroidis gentiment pendant un moment avant de ressortir et de faire apparaître un lit sous le parasol, afin d’y profiter d’une sieste bien méritée.

« Johra. Johra ? Oh, mon dieu ! »

Je me fis réveiller par les cris excités de Lena au moment exact ou les soleils se couchaient et que la froideur de la nuit commençait à mordre légèrement.

« Alors tu es de retour, Lena… La prochaine fois, ne t’immerge pas autant, à un point tel que je ne peux même plus te parler. »

« Désolée. Je pensais que tout airait bien. Il n’y avait aucun signe de vie à proximité et les calculs étaient très difficiles. »

« Je vois. »

« Alors… Est-ce que tu as découvert où nous sommes ? »

« Euh… C’était ton travail de le découvrir, je me trompe ? »

« En étudiant la position des étoiles et le mouvement des forces cosmiques, j’ai réalisé que nous sommes retournés vingt milliards d’années dans le passé. L’univers n’était alors âgé que de cent millions d’années. »

« Tu es sérieuse… Vingt milliards d’années ? Merde. »

Je m’attendais à quelque chose comme ça après avoir appris d’Evelysla que cet endroit était l’origine de la vie mais je n’avais jamais imaginé être parti si loin. »

Je levai la tête pour observer les étoiles du ciel désormais nocturne.

« C’est à peu près à ce moment que les constellations ont commencé à se former, n’est-ce pas ? Elles ne ressemblent pas du tout à ce qu’elles étaient au XXIème siècle. »

« De quoi tu parles ? Pouvoir être témoin de la vie de ces jeunes étoiles, qui deviendront un jour la pierre angulaire de l’univers connu par l’Homme, il n’y a aucun mot pour exprimer ce sentiment. »

« Lena… Parfois, tu as l’air tellement humaine, dans ta façon de parler. »

« Ha ha ! Je suis une IA bien faite. »

« Peu importe. Tu as trouvé un moyen de rentrer ? »

« Eh bien… »

« Rien du tout ? »

« Il y a bien quelque chose… »

« Quoi donc ? »

« Les hommes-rats t’ont invoqué, n’est-ce pas ? »

« En effet. »

« Ils peuvent te renvoyer d’où tu viens. »

« Hors de question. Ils doivent sacrifier un total de trente mille de leurs membres. Je refuse. »

« As-tu oublié que je suis la meilleure lorsqu’il s’agit de calculer et estimer la dilatation temporelle ? Si j’utilise une nouvelle pierre magique créée par tes soins, on pourrait remplacer leur sacrifice. »

« Oh ? Alors devrais-je retourner les voir ? »

« Oui. Mais lorsque tu y retourneras, au lieu de marcher, crée ceci. »

Lena projeta quelques hologrammes juste devant moi.

« C’est quoi ? On dirait… »

« C’est un hovercoptère personnel, un petit modèle. Les rotor situés sur le dessous ont assez de puissance pour te permettre de léviter et il est très maniable. »

« Ça a l’air fun. »

Après une demi-heure de travail, j’embarquai sur mon propre véhicule futuriste.

Je décollai et me rendis compte qu’il était capable de me faire voler à une trentaine de mètres du sol, au-delà de quoi les rotors ne fournissaient plus assez de puissance par rapport au sol. Lena avait tenté de m’expliquer la théorie mais je n’avais pas compris grand-chose.

Dans le nuage de sable nouvellement soulevé, je regardai autour de moi.

« Quelle direction ? »

« Je vais projeter ça dans ton œil. »

« Merci, Lena. »

Après à peu près une demi-heure, je vis apparaître une fois de plus le clan des rats. Evelysla remarqua mon arrivée et elle bondit jusqu’à moi joyeusement.

« Qu’est-ce qu’elle est pataude, ha ha. »

« Je sentais que tu n’allais pas la détester. »

« De quoi parles-tu, Lena… ?  Tu insinues que je suis attiré par les rats ? »

« Tu n’es pas convaincant du tout, tu as vu ton sourire ? »

« Ridicule. »

Je me mis à questionner Evelysla, cherchant à comprendre comment fonctionnait la magie d’invocation.

Même si le cercle a disparu, je devrais être capable de le reproduire de mémoire. »

« Oh, alors peux-tu le refaire à tes pieds ? »

Elle se mit alors à dessiner un grand cercle magique dans le sable, à ses pieds. Bientôt, il mesurait déjà dix mètres de diamètre.

« Incroyable ! »

« Oh, Johra, tu n’as même pas idée à quel point ça l’est. Grâce à ça, nous allons pouvoir ajuster n’importe quelle dilatation temporelle avec aisance. Après tout, une simple erreur et nous pouvons louper la date d’arrivée d’un million d’année. Je trouve incroyable qu’autant d’informations puissent être stockées dans un dessin en deux dimensions. Tu sais, ça dépasse de très loin n’importe quelle méthode de compression de données que nous possédons dans le futur… »

« Lena, concentre-toi. »

« Yep. »

« Dieu, à qui parlez-vous ? »

« Mon assistante. »

Elle n’était pas capable d’entendre la voix de Lena qui me parlait à travers les nanorobots présents dans mon corps, en faisant vibrer mes os.

Après une dizaine d’heures d’analyse, Lena sortit de son silence une fois de plus.

« Eureka ! Je devrais maintenant être capable de reproduire le design afin de l’incorporer dans un environnement en trois dimensions capable d’utiliser des pierres magiques. Cependant… Il n’est pas impossible que des radiations puissent… fuir. »

« Qu’est-ce que tu veux dire ? »

« Que dans cette construction, la perfection ne peut être atteinte. »

« Alors… on pourrait faire des erreurs ? »

« C’est exactement ça. »

« Quelle marge d’erreur ? »

« Environ 0.00001%. »

« Ce qui se concrétise en combien de temps ? »

« Plus ou moins vingt ans. »

« Ugh… »

Je ne pus m’empêcher de grogner. Dans le pire des scénarios, je pourrais arriver trop tard pour sauver Valenor.

« Si nous y retournons et que nous n’aimons pas le résultat, pouvons-nous revenir et recommencer ? »

« Ce serait compliqué. Altérer la fabrique de l’espace-temps affecte l’intégrité de l’univers entier. Le faire deux fois d’affilée le pousserait vers une limite que je ne veux pas connaître. »

« Je comprends. Nous allons traverser un pont de vingt milliards d’années, Lena. Prépare-toi. »

« Ok. J’ai besoin de douze heures pour ça. »

« Bien sûr. »

Il restait encore seize heure avant l’arrivée d’Abaddon alors même si nous arrivions dans la dernière ligne droite, aussitôt que Lena aurait terminé la création de la formation, nous pourrions partir et tout irait bien. »

Bien sûr, c’était une anticipation utopique de ma part.

« Sauveur, le marteau que vous nous avez offert est vraiment incroyable. Avec lui, Odin peut créer des éclairs, invoquer une tempête de foudre et même disparaître en un instant ! »

« Oh, eh bien, ce n’est rien de spécial, je savais qu’il allait fonctionner de la sorte. Où est Odin, actuellement ? »

« Il voyage tranquillement en direction de notre village afin d’en revenir avec les ressources nécessaires à la bataille à venir. Avec ce marteau divin, il semble qu’il n’y a rien qu’il ne puisse achever… »

« Hmm… »

J’étais secrètement impressionné par les capacités de Mjölnir que le dieu Odin avait créé. Il était même compatible avec un homme-rat, un peuple qui vivait vingt milliards d’années dans le passé sur une planète inconnue.

« Ok, alors avant de partir, je vais vous offrir une arme encore plus exceptionnelle. »

« V… Vraiment ? »

« Ah, ne t’excite pas trop. Ce sera juste moyen, peut-être. Je vais me concentrer sur sa création, maintenant. »

Je m’éloignai d’elle tout en me frappant la tête.

« Merde ! Pourquoi est-ce que je lui ai fait cette promesse, d’un seul coup ? Mais qu’est-ce qui m’a pris ?! Comment pourrais-je créer une arme encore plus puissante ? »

Après avoir trituré ce qui me servait de cerveau pendant plus de trois heures, je décidai de créer une copie améliorée de l’arme la plus puissante que j’avais un jour eue entre les mains.

« Création. »

Après avoir utilisé cette compétence plus d’un millier de fois, une grande épée blanche nacrée était finalement complète et scintillante.

« Alors… J’ai réussi à recréer et améliorer Excalibur. »

L’épée elle-même était de la même nature que Mjölnir, elle servait à amplifier le pouvoir d’une personne. Cependant, elle était sensiblement supérieure au marteau car elle possédait la capacité unique d’ignorer tout type de défense.

Je tentai de frapper l’air devant moi. En atteignant le sol, la lame désintégra le sable, qui disparut en une myriade d’étincelles scintillantes.

« Hmm… Peut-être est-ce un tout petit peu trop puissant. »

Après un temps de réflexion, je décidai d’y ajouter un limiteur.

« Est-ce ainsi qu’Odin a ajouté un limiteur à Mjölnir ? Non, comme je vais leur donner l’épée pour toujours, je devrais ajouter un limiteur temporel, plutôt. Alors, en changeant ça, et ça… Bien, parfait. »

Je fis signe à la ratte qui me regardait toujours en silence, au loin.

« Avez-vous fini votre travail, Sauveur ? Est-ce cette épée ? Elle a l’air tellement extraordinaire ! »

« Ah… C’est juste une épée normale. »

« Comment s’appelle-t-elle ? »

« Excalibur. Voilà, prends. »

« Je devrais la donner à notre plus grand épéiste. Est-ce juste ? »

« Bien sûr, amène-le devant moi. »

« Oberon a un talent formidable, une épée dans la main. C’est vrai, il est également doué avec un arc mais son jeu à l’épée est vraiment extravagant. »

« Oberon ? Ce nom est familier. Qui sait ? La prochaine fois, tu vas me présenter des rats nommés Zeus et Thor ? Ha ha. »

Je ris de ma blague tout en lui tendant Excalibur.

« Co… Comment connaissez-vous le nom des anciens de mon clan ?! Pas étonnant que vous soyez un Sauveur tout-puissant ! »

« Ah… Attends… T’es sérieuse, là ? »

Je ne pus m’empêcher de plonger dans une réflexion intense.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 125 BONUS, CADEAU
LVL1S : Chapitre 127

19 Commentaires

  1. Hyrtik

    Merci pour le chapitre ! 🙂

    Répondre
  2. Cèlen

    \o/ Merci Mme Raka!!

    Répondre
  3. Luc21

    Merci

    Répondre
  4. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre, Mme Raka ! Vous nous faites plaisir :). Honnêtement, on sent une petite différence entre votre style et celui de Raka. Après, je ne saurai dire en quoi. Malgré tout, ça reste plaisant à lire ;).

    Répondre
  5. Shiro

    Merci pour le chapitre Mme Raka!!

    Répondre
  6. IsybileXiaoNovels

    Rakette, élue meilleure compagne du monde.

    merci beaucoup pour le chapitre !

    Répondre
  7. Lauvel

    Merci pour le chapitre Mme Raka !

    Voici l’ancienne apparence des dieux il y a des milliards d’années : des rats xD

    Répondre
    1. DarkramDarkram

      C’est bien connu : les rats sont à la fois les sauveurs et l’avenir de l’humanité :p !

      Répondre
  8. Hinomurakid

    Merci pour le chapitre Mme Raka

    Répondre
  9. ptitkudo

    Merci pour le chapitre, et pour la paix des ménages… : c’est mieux traduit que d’habitude… ^^
    Bon rétablissement à Raka.
    Vivement la suite !!! Et j’ai comme dans l’idée que le Dieu tout-puissant c’est lui dans le futur…

    Répondre
  10. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.

    Raka family au top

    Répondre
  11. KingloanKingloan

    Merci Mme Raka pour cet excellent chapitre ^^

    Répondre
  12. PoloZore

    Merci Mme Raka =D

    Répondre
  13. Siphore

    Mme Raka merci beaucoup ^^

    Répondre
  14. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  15. flo

    merci 🙂
    franchement je n’avais pas lu le petit mot de l’auteur avant et je l’ai lu que quand j’ai lu merci Mme raka. Je n’y et vue que du feu tu traduis super bien 😀

    peut être une futur traductrice (écrivaine) sur le site 😀

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Tu rigoles ? Ça m’a étonné qu’elle le fasse gratuitement déjà une fois, si tu veux qu’elle continue elle va te dire “Je fais que sur don”.

      Donc tu peux oublier 😀

      (Et je rigole pas, elle m’a déjà demandé si les gens seraient prêts à payer 12 euro par chapitre si c’était publié uniquement sur don mdr)

      Répondre
      1. flo

        Dommages 🙁

        Au moins elle a la notion de l’argent 😀

        ça doit être cool d’être un couple qui parle bien plusieurs langues. Quand on traduit ou autres vous pouvez vous aider à trouver les meilleures tournures de phrases voir même amener à des débats :D.
        ça me fait penser au seigneur des anneaux de Tolkien ou les livres en anglais on des phrases subtile comme “Fly, you fools” qui a amené de nombreuses théories alors quand français c’est traduit par “fuyez, pauvres fous” qui est donc “plus pauvres”.

        En tous cas encore merci 🙂 à toi et elle (elle revient quand elle veut ^^ )

        Répondre
  16. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com