LVL1S : Chapitre 137

LVL1S : Chapitre 136
LVL1S : Chapitre 138

Chapitre 137

 

J’apparus dans une allée, au sein d’une ville qui semblait avoir été construite par une civilisation de machines.

« Est-ce le bon endroit, Lena ? »

« Oui, je vais te montrer la localisation sur la carte. »

Une mini-carte apparut devant mes yeux, m’indiquant l’endroit où trouver la personne que je désirais rencontrer.

Comme je sortais de la ruelle, je vis une avenue emplie de fleurs d’une grande beauté, couverte dans son entièreté par un immense dôme.

« On se croirait dans un film de science-fiction. »

Après avoir vu que la ville était construite sous ce dôme – ou que le dôme l’était au-dessus de la ville – je ne pus retenir une exclamation de surprise. Même si je savais déjà tout ça grâce aux rapports de Machina, le voir de mes yeux était quelque chose d’un tout autre niveau.

La race humaine de cette époque avait déjà atteint les étoiles. Même si c’était une civilisation qui avait existé bien avant la mienne, il était étrange de les voir si avancés… Bien plus que sur la Terre que j’avais connue.

Cet endroit en particulier était une planète artificielle sur laquelle d’immenses gratte-ciels et une population de plus d’un milliard de têtes formaient une civilisation comme je n’en avais jamais vue.

La planète se nommait Géhenne. Elle était de taille moyenne et se situait dans un endroit reculé de la galaxie. D’ailleurs, il existait déjà plus d’un million de planètes artificielles un peu partout dans l’univers.

« Johra, la cible se déplace. »

« Ok, on se dépêche. »

J’accélérai afin de la rattraper.

« Que se passe-t-il ? Pourquoi bouge-t-elle si vite ? »

« On dirait que la cible a remarqué que tu la suivais. »

« Hmm… Utiliser la magie est risqué. Je vais juste la prendre de vitesse. »

Elle venait de regarder derrière elle tout en disparaissait au coin d’une ruelle en un coup de vent.

« Je vais te marquer la route qu’elle va probablement prendre et tu pourras l’intercepter en chemin. »

« Ok, je suppose que je peux attendre un peu avant de l’attraper. »

Je tournai au coin d’une autre rue et me mis à patienter.

« Maintenant, Johra. »

« Je t’ai eue… »

* Bam ! *

Je venais d’attraper la manche de ma cible. Cependant, la vision suivante qui me fut proposée fut celle du sol devant mon nez.

« Eh… C’est un peu trop, non ? »

Après m’avoir balancé comme un sac, elle s’échappa une fois de plus sans regarder en arrière.

« Huh… On dirait qu’elle n’aime pas les étrangers. Ha ha… »

Je me levai et tapotai mes vêtements pour les dépoussiérer.

« Elle va probablement retourner vers chez elle alors pourquoi ne pas simplement nous y rendre pour lui tendre une embuscade ? »

« Très bien. »

Lorsque je fus sur le point de terminer mes préparatifs, je reçus une notification de Lena.

« La maison de la cible a été localisée. Mais on dirait qu’elle est déjà partie. »

« Oh ? Devons-nous nous y introduire ? »

Je me plaçai devant l’entrée tandis que Lena pirata ce qu’il fallait pour la déverrouiller.

« C’est plutôt cool, hein ? »

« Bien sûr, mais c’est toujours inférieur à la technologie Rohim. »

Après avoir soigneusement ouvert la porte, j’entrai et me mis à placer les pièges avec entrain. Une fois tout ceci fait, je me rendis à la cuisine pour me préparer un repas.

« Il semble que leur régime alimentaire n’est pas si différent du nôtre. »

Je trouvai un réfrigérateur et après y avoir pioché quelques ingrédients, entrepris de les hacher menu.

« Pour fêter notre réunion si longuement attendue, un repas maison serait parfait. »

Une heure plus tard, la nourriture était fin prête à être consommée et le timing était parfait : il y avait du mouvement de l’autre côté de la porte.

« Juste à l’heure ! Entre ! »

« Tu es ce type de tout à l’heure. Que fais-tu chez moi ? »

Elle entra et le piège que j’avais installé se déclencha, la réprimant d’une étrange façon. Elle lutta et se mit même à baver au-delà du bâillon magique qu’elle avait désormais dans la bouche mais ne put réussir qu’à gigoter en vain.

« J’appelle ce truc le Rédempteur. C’est une combinaison de magie et de science et tu auras un sacré mal à t’en libérer. Peut-être que si tu possédais ta puissance originale, tu aurais une chance. Mais en tout état de cause, tu es ma prisonnière. »

Je sentis ses yeux brûler de haine.

« Ne me déteste pas trop. Tu n’as peut-être aucun souvenir de moi mais notre histoire remonte à des lustres. Bien plus que tu ne te l’imagines. Oh, le repas est prêt. Lena, amène-la à table. »

« Pas de souci ! »

Le Rédempteur était, de base, une sphère d’acier qui bloquait les membres de la proie aux extrémités. Pour faire les choses bien, elle pouvait rouler pour la déplacer.

« Bien. Maintenant, mangeons ! Le repas est prêt et ce serait un gâchis de le laisser refroidir. »

Même si je ne savais pas de quel genre de viande il s’agissait, je l’avais émincée si finement que ça n’avait pas d’importance. Servie avec une sauce spéciale, une salade accompagnait le tout.

« J’ai préparé ça avec attention. Lena, aide-la à profiter du repas. »

« Ok. »

Un bras robotique émergea de la sphère-prison et amena un morceau de viande à sa bouche.

« Oh, c’est vrai. Nous devons retirer le bâillon. Bon, assure-toi de ne pas faire trop de bruit, maintenant. D’accord ? »

Cependant, il était clair au fond de ses yeux qu’elle n’allait pas accepter ma demande.

« Lena, prépare une formation d’isolation phonique. »

« Ok. »

« Au secours ! Au secours ! Un psychopathe s’est introduit chez moi ! C’est une urgence ! »

Aussitôt le bâillon relâché, elle s’était mise à crier du plus profond de ses poumons. Je ne lui prêtai aucune attention et me concentrai sur mon steak, conscient que ses hurlements n’allaient pas sortir de sa maison.

« Arrête de gaspiller ton énergie à ça. Nous avons des choses à nous dire. »

Finalement, après une longue période de cris et d’appels à l’aide aussi bruyants que vains, elle abandonna. Résignée à son destin, elle soupira.

« Alors maintenant, tu t’appelles Noren ? »

« Comment connais-tu mon nom, sale pervers ?! »

« Pervers, hein ? Bon, je suppose que ce n’est pas totalement faux. »

« Que veux-tu ?! De l’argent ? Ma clé d’autorisation est dans le bureau derrière mon lit. Si tu la prends, tu auras accès à mes économies. »

« De l’argent ? Ai-je seulement besoin de ça ? Même si c’était le cas, je ne prendrais pas le tien. Création. »

Pour illustrer ce que je venais d’avancer, j’ouvris la main, de laquelle des pièces d’un or massif tombèrent au sol en cliquetant. Je les balayais du pied pour montrer que je m’en fichais bien.

« …Alors quoi ? Ma vie ? »

Ne prêtant pas attention à la surprise de me voir effectuer un tel tour de magie, elle se mit à craindre pour sa sécurité.

« Allez, je n’oserais pas. »

« Alors… »

Elle se mit à rougir.

« Quoi ? Ne me dis pas qu… »

« Mon corps ? »

« Ha ha ha ! Je m’en doutais ! Tu me fais craquer à me prendre pour une espèce de violeur. »

« Alors… Pourquoi m’avoir fait ça ?! »

Je lui lançai un regard sérieux avant de parler.

« Quel est ton souvenir le plus ancien ? »

« Quoi… Mes souvenirs ? Pourquoi désires-tu savoir ça ? »

Le visage de Noren montrait clairement l’étendue de son embarras.

« J’ai été informé que tu effaçais régulièrement ta mémoire. Est-ce vrai ? »

« Comment peux-tu… »

« Eh bien. J’ai regardé en toi, tout simplement. Tous les dix ans, ta mémoire est effacée, voilà ce que j’y vois. »

« … »

« Je suppose que ce silence est éloquent. »

« … »

« Et celui-là aussi. »

Son visage était à nouveau celui d’une jeune femme embarrassée jusqu’aux yeux.

« Tu ne sais pas depuis combien d’années tu as vécu, n’est-ce pas ? »

« Comment peux-tu seulement savoir que je ne sais pas ?! Je n’ai jamais… »

« Eh bien, eh bien. Je souhaitais bel et bien que tu puisses vivre en paix, cachée de l’univers. Mais il semble que quelqu’un s’en est déjà mêlé. Pourquoi ne pas vous montrer, vous autres ? Vous pensez que je ne vous vois pas ? »

Avant que je puisse même finir ma phrase, deux entités équipées de longues ailes grises apparurent devant nous.

« Maître Johra ! Pourquoi ne pas nous avoir dit que vous étiez arrivé ?! »

« Imbéciles. Comment pouvez-vous dire ça alors que vous êtes ceux qui étaient censés me récupérer ? »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 136
LVL1S : Chapitre 138

18 Commentaires

  1. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  2. Yukielie

    Merci raka pour le chapitre euu c’est qui la meuf ? Un grand merci de traduire et de finir cette histoire

    Répondre
    1. NorticusNorticus

      Je pense que c est celle qui a perdu ces pouvoir (abadon si je me souviens bien)

      Répondre
      1. Yukielie

        Merci

        Répondre
    2. Gunts92

      je pense plutot a la nana qu’il a pas tué (celle qu’il a transformé en squelette)

      Répondre
      1. RakaRaka (Auteur de l'article)

        Alors, il est retourné 20 milliards d’années dans le passé, et il vient de faire 2 bonds de 6.7 milliards d’années dans le futur. Donc il est encore à 6.7 milliards d’années de son époque.

        Et puis, il l’a transformé à l’époque Necropolis, donc avant de se faire TP sur Terre puis à nouveau 20 ans dans le passé. C’est compliqué hein ?

        Répondre
        1. Gunts92

          prepare nous un recap abrégé (je suis sur que l’histoire peux tenir en moins d’un chapitre lol)

          Répondre
          1. RakaRaka (Auteur de l'article)

            Ha ha. Je le ferai peut-être tout à la fin 🙂

  3. Hyrtik

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. Gunts92

    Quelqu’un a compris parce que moi pas du tout

    Répondre
  5. Hinomurakid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Un peu le bordel xD

    Répondre
  7. farenn

    De mieux en mieux !! j’en veux encooore 😀

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. Storm

    Ptn y a pas à dire les écrivains de light novel et bcp d’ecrivains de manga ont un sacré soucis. À quel moment il se disent que la réaction d’une fille qui va se faire violer c’est de rougir?? Nan mais faut vraiment être déco de la realité quoi et c’est partout comme ca… Genre on me ligote je peux plus bouger on m’annonce que je vais me faire *** par Gislenne 50 ans et genre je vais bander ? C’est vraiment des trucs qui me font drop ca

    Répondre
    1. Gunts92

      Merci pour ta réaction je me sent moins seul.

      C comme ces hentai de monstre/enfant c pas grave si on fait de la pédophile ce sont des monstre pas de vrai petite fille humaine… A vomir

      Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  11. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com