LVL1S : Chapitre 45

LVL1S : Chapitre 44
LVL1S : Chapitre 46

Chapitre 45

 

De si haut, les Elfes en‐dessous de nous avaient l’air plus petits que des fourmis. Des milliers d’entre eux marchaient déjà vers ma Fosse, et leur nombre continuaient à augmenter.

Création : Mur de Glace.

[Acquis : Mur de Glace Nv 1]

« Mur de Glace ! Mur de Glace ! Mur de Glace… »

C’était un sort tout simple avec lequel je créai de gros blocs de glace en plein air. Chaque bloc mesurait environ dix mètres de long, trois mètres de hauteur et un mètre d’épaisseur. Même s’il n’y avait habituellement rien de menaçant dans un mur de glace, j’étais quand même à 20.000 m dans les airs.

* Quaaaaaa Quaa *

Tandis qu’ils se mettaient à chuter en direction du sol, leur vitesse rapidement incroyable créa une friction certaine, la plupart d’entre eux se brisant alors en trois morceaux. Ils pesaient tous entre 100 et 200 kg et combiné à leur accélération, je n’aurais pas aimé être en‐dessous.

* Kuooong Kung, Quazzic *

Tous ces blocs de glace qui s’écrasaient n’étaient pas différents d’une vraie pluie de météores. Bien sûr, j’aurais également pu lancer Météores, mais ça consommait bien plus de mana et était plus long à incanter. Je m’étais donc contenté de balancer la sauce sous forme d’une tempête de grêle du niveau d’un désastre naturel.

Même s’il était difficile de viser avec précision ou de prédire à quel point chaque Mur de Glace allait se briser au vol, où les morceaux allaient tomber et quelle quantité de dégâts allait s’en suivre, ce n’était finalement pas nécessaire. C’était devenu un sort à grande échelle qui était en train de réduire en charpie les forces des Elfes, les écrasant avant qu’ils n’arrivent près de ma frontière. Le seul point négatif était que je ne recevais pas d’expérience, parce que je n’avais qu’indirectement provoqué leur mort.

Bon, ce qui importait était que ma victoire était sans équivoque, la guerre allait être d’une simplicité extrême à gagner.

« Continuons à voler vers le reste de leurs troupes, Valenor. »

« Ok, faisons ça. »

J’insistais en lançant encore d’autres Murs de Glace et les troupes Elfes commençaient sérieusement à battre de l’aile. Leur armée de milliers de têtes était d’ores et déjà divisée de moitié, les survivants s’éparpillaient avec le moral dans les chaussettes.

« C’est assez pour aujourd’hui. »

« Pourquoi ne descends‐tu pas combattre en personne, Johra ? »

« La guerre n’a pas encore officiellement commencé, je voulais juste un peu écailler les bords en notre faveur. Malheureusement, je ne m’attendais pas à ne pas recevoir d’expérience, alors je pense qu’on devrait arrêter là. »

« Ok, je retourne à la Fosse. »

Après être rentrés ensemble, je décidai de rassembler mes armées pour évaluer notre puissance de combat. J’étais finalement assis sur le trône de mon très anticipé palais, Valenor assise avec moi et les quelques chefs de ma Fosse assemblés devant moi. Au‐devant se tenait Alpeon, d’une attitude cordiale.

« Alpeon. Est‐ce que les pièges ont été préparés selon mes instructions ? »

« Oui. Tout est terminé, Seigneur. »

« Bien. Est‐ce que les gobelins sont prêts ? »

« Oui, Seigneur. »

En observant les gobelins, je remarquai qu’il y en avait 500, tous attendant d’évoluer.

« Voyons voir… Hobgobelin ou roi gobelin. »

Naturellement, je comprenais qu’avoir trop de rois gobelins serait contreproductif alors je choisis le plus puissant d’entre eux pour ce rôle tout en changeant le reste en hobgobelins.

« Seigneur, merci de vous occuper de nous. »

Le roi gobelin savait désormais parler le langage humain. Après avoir eu confirmation qu’ils suivraient tous les ordres du roi, je leur donnais mes propres directives.

« Bien, à partir de maintenant, tu t’appelles Chuck. Prends tes troupes et écrase nos ennemis. »

« Oui Seigneur, je vais vous offrir une glorieuse bataille. »

J’avais assigné les gobelins à la partie la plus limitrophe de la Fosse, aux frontières.

« Seigneur, nous attendons aussi de nous battre ! »

C’était Brugan des mi dragons, mi humains, un Asmodien, qui avait pris la parole. Ils avaient grandement assuré leur force depuis qu’ils consommaient du nectar et qu’ils chassaient les Sabords du Vide. Les Asmodiens étaient des guerriers naturels, alors leur puissance allait être un grand atout dans la guerre à venir.

« Toi et ta tribu défendrez le centre. Ceux qui peuvent voler rejoindront l’avant-garde pour passer à l’offensive. »

Les Asmodiens avaient un talent inné pour la magie. Je les considérais comme une partie centrale de mes forces grâce à leurs compétences utiles comme la magie de renforcement et les mini souffles draconiques.

« Oui, je vais défendre la position de ma vie. »

« Quelles instructions avez‐vous pour nous, Seigneur ? »

Numéro 0, le capitaine des chimères et renommé Grégory, parla. Ils échangeaient des regards glacials avec le groupe des Orques depuis le début.

« Tu prends le commandement d’une patrouille et tu pars en éclaireur avec elle. Arin, tu commanderas les deux, mais tu rejoindras l’escadron de reconnaissance volant.

« Oui, Seigneur, je suis à vos ordres. »

Les chimères suivirent Arin sans piper mot.

« Bianca. »

« Tu m’as appelé, mon Roi ? »

« Oui, prends tes haut‐arachnides et tisse une toile le long du sommet de la Fosse. »

« Dois‐je réellement couvrir le ciel tout entier ? Cela ne dérangerait‐il pas Valenor ? »

« Ha ha ha ! Ne t’inquiète pas, comme si vos petites toiles pouvaient même me ralentir. »

Je sentais la tension monter entre elles alors je décidai de vite passer à la suite.

« Bianca, les Elfes ont l’air d’utiliser des oiseaux, alors prépare rapidement la toile. »

« Je suis sur le coup ! »

Elle quitta la salle du trône, suivie par ses troupes. Les seuls restant désormais étaient Alpeon, Nymue et les Orques Totem.

« Vous agirez en tant que support. Spécialement les Orques, vous manquez d’entraînement et êtes trop faibles pour engager l’ennemi directement. J’espère utiliser la bataille à venir comme une opportunité pour vous améliorer, entendu, Grockson ? »

« Merci, Seigneur. »

La tribu des Orques Totem était devenue douée pour parler l’humain après avoir consommé du nectar et j’avais choisi de nommer leur chef Grockson. Leur puissance avait augmenté et leurs niveaux étaient passés de F à E. Malheureusement, ils n’avaient pas encore d’option pour évoluer alors je ne voulais pas utiliser leurs vies pour rien.

Bien sûr, le fait que les Orques et les chimères étaient des ennemis mortels me filait la migraine. Par chance, Valenor avait eu une idée intéressante et nous allions organiser un duel officiel par an afin de régler leurs différends. J’avais quelque peu mis un terme aux tensions pour l’instant et induit une rivalité à long terme qui allait être bonne pour leur croissance future.

« Johra, quand allons‐nous sortir pour une petite promenade ? »

« Mon plan est simple : on attend que la guerre commence et je vais en tuer quelques‐uns moi‐même. Ce serait trop bête de louper une opportunité pareille et de laisser filer encore de l’expérience. »

« Ah, bonne idée. »

« Alors nous attendons. Prenons le temps de nous reposer un peu. »

« J’ai entendu qu’il y a un lit dans notre chambre, Inor a mentionné que nous devrions le tester… »

« Et ça m’a l’air d’une bonne idée ! »

« Allons‐y, alors ! »

Valenor avait plus ou moins toujours gardé sa forme humaine les derniers jours, elle devait aimer rester assise sur mes épaules. Pour l’instant, elle était toujours sur mes genoux sur le trône et m’adressa un drôle de petit clin d’œil.

« Ok, ok. »

« Seigneur, à propos des Elfes, il va y avoir des complications ? »

« Ne t’inquiète pas pour ça, Alpeon, ils sont maintenant un adversaire facile. »

« Alors je vais tenir mon Roi au courant s’il y a le moindre changement. »

Peut‐être que j’aurais dû prendre les inquiétudes d’Alpeon plus au sérieux, mais depuis que j’avais regagné mes émotions, j’étais devenu confiant, arrogant même. Et ça me mettait souvent dans de drôles de situations.

Je m’allongeai sur le lit tandis que l’humaine Valenor grimpa jusqu’à moi. Au plafond de la chambre était peinte une grande et belle fresque, représentant le territoire dans ma Fosse. Au centre de tout ça se tenait mon magnifique et grandiose portrait, s’y tenant tel un dieu.

« Bien que c’est mon apparence, ça m’a l’air faux. Est‐ce à cause de mes souvenirs humains ? »

Pour les humains, squelettes et crânes étaient une représentation parfaite de la mort. Alors bien que je possédais l’autorité d’un dieu sur la peinture, je me donnais l’impression d’être un grand méchant. J’étais en phase avec mon corps de mort‐vivant mais j’avais tout de même ces étranges états d’âme conflictuels de temps à autre.

J’étais désormais une existence anormale avec le pouvoir de potentiellement revenir à la vie sans fin. Et puis, maintenant que j’étais une Archiliche, je pouvais créer un réceptacle de vie qui pouvait me garantir l’immortalité. Peut‐être qu’avec l’absence de la peur de mourir, je ne profitais plus vraiment des petites choses de la vie. Elle ne m’avait plus l’air aussi précieuse qu’elle devait sans doute l’être. J’avais fait face à une annihilation plus de fois que je ne pouvais le compter l’année précédente et j’étais toujours sorti de ces situations grandi.

Je possédais maintenant une femme qui était un dragon, une puissance militaire à disposition et de nombreuses terres, incluant ma Fosse et les montagnes de Wetheros. Mon pouvoir ne pouvait plus être comparé à ce qu’un faible humain pouvait contrôler et peut‐être que seul un dieu vengeur pouvait encore insinuer la peur en moi désormais.

Quand je comparais tout ça à ma vie précédente, lorsque je n’étais qu’un jeune diplômé anonyme avec un futur plus qu’incertain, j’étais satisfait de ma situation actuelle.

Bien que les Elfes fussent arrivés pour mener une guerre, j’étais confiant et n’avais pas une seule fois imaginé perdre contre eux. En fait, j’étais assuré dans le fait de pouvoir prendre n’importe quel pays au monde.

Devrais‐je envisager d’établir un empire, ensuite ?

Du calme, Johra. Ne laisse pas tout ce pouvoir te monter à la tête. Les Elfes ne sont pas particulièrement puissants, quand on y pense…

Oh, la ferme, Gnoss, tu es trop bruyant et tu ruines mon rêve, là.

Hmmmmmm.

Bien sûr, je savais qu’il avait raison et qu’il y avait des tas d’ennemis potentiels très puissants que je ne pouvais pas espérer égaler. Mais était‐il vraiment interdit à un type comme moi de se permettre de temps en temps quelques petites fantaisies ?

« Miam, miam… Je ne peux plus manger, je suis plein, Johra. »

Valenor avait l’air si adorable, parlant dans son sommeil. Je lui caressai la tête.

Ehhhhhe

Je lui bloquai rapidement nez et bouche, inquiet qu’elle puisse brûler nos nouveaux quartiers.

Foo Foo Foo~ fuuuuu…

Elle luttait inconsciemment pour laisser sortir l’éternuement. Et comme je la regardais profondément endormie, j’espérais que cette paix puisse durer pour toujours.

« Si je suis assez fort pour supporter tous les conflits futurs, il ne devrait pas y avoir de problème. »

Les morts‐vivants n’avaient pas besoin de dormir. Même si c’était avantageux dans certaines situations, c’était plutôt dérangeant parce que je ne pouvais pas reposer mon esprit. Et il en résultait une réflexion permanente tandis que je ne passais pas par le cycle naturel des hauts et des bas qu’induisaient le sommeil et la fatigue. Imaginez une musique qui frappe le même rythme en continu sans aucune variation… Telle était ma vie.

Heureusement, j’avais ma belle Valenor près de moi. Son cœur battait comme un petit tambour, apportant une musique et de l’énergie dans ma vie, emplissant le vide qu’était cette malédiction d’immortalité.

« Seigneur, je vous demande pardon pour l’interruption mais j’ai des nouvelles urgentes. »

« Pas de souci, parle. »

J’étais de bonne humeur, satisfait de ma vie.

« Ben… »

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 44
LVL1S : Chapitre 46

8 Commentaires

  1. Mat

    Cette fin…
    Merci pour le chapître.

    Répondre
  2. Lauvel

    Merci pour le chapitre !
    Sacré fin x)
    Je me demande que devienne les 3 filles humaines ‚-,

    Répondre
  3. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    L’immortalité lui monte à la tête.

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Alpha2710

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com