LVL1S : Chapitre 54

LVL1S : Chapitre 53
LVL1S : Chapitre 55

Chapitre 54

 

[Acquis : Chant de Résurrection Nv 1]

Oh, c’est quelque chose qu’elle pouvait transmettre aux autres ?

C’est vrai, c’est une compétence qui a été créée à l’aide de la grâce divine, alors elle peut être transmise. J’ai fait de même lorsque je t’ai accordé la Création Magique.

Gnoss me répondit immédiatement.

« Seigneur, même si ce n’est qu’un petit présent, je pense qu’il vous sera utile. Je suis éreintée maintenant, j’ai besoin de me reposer. »

Noradriana s’allongea pour dormir immédiatement après en avoir terminé avec son affaire.

« Quand ta mère se réveille, dis-lui que j’apprécie grandement son cadeau. »

Le dragon en face de moi acquiesça en silence.

« Allons-y, Valenor, il est enfin temps de s’occuper d’une chose que j’ai déjà reportée depuis bien trop longtemps. Retournons tout d’abord à l’observatoire. »

Après être rentré au palais, je contactai Alpeon par télépathie.

Commence à ouvrir le passage que nous avons obstrué, celui vers les catacombes.

Oui, mon Roi.

Après quatre jours de travail acharné, le passage fut enfin libre à nouveau.

« Tout le monde reste ici, Valenor, tu viens avec moi. »

Ma promenade dans les tunnels, accompagné de Valenor, fut telle une immersion dans des souvenirs vivaces et fugaces à la fois. Je revoyais tant de choses à chaque pas.

« C’est ici que tu es apparu ? »

« Oui, je n’étais rien d’autre qu’un pauvre petit squelette tentant de son mieux de survivre dans ce monde fou. »

Nous marchâmes tandis que je me souvenais de mes aventures en tant que soldat squelette ; les gaz sulfuriques étaient toujours là, prêts à me sauver en d’autres occasions encore si j’en avais besoin.

« C’est ici que tu es tombé ? »

« Oui. »

Je hochai la tête, observant une pile de squelettes qui avaient très bien pu être mes camarades du tout début de ma nouvelle vie.

« Oh, c’est vrai. Et qu’en est-il des montagnes de trésor du Tyran ? Allons-nous aller voir ? Oh, attends, laisse tomber, ne me dis rien, je veux trouver toute seule ! »

Valenor reniflait comme une gamine excitée lors de sa première aventure.

« Tu as l’air d’un chiot. »

« Ah, silence !  J’essaye de me concentrer sur l’odeur du trésor. »

De manière assez surprenante, elle parvint tout de même à trouver la salle du trésor à la simple aide de son nez.

« C’est quoi, ce tas de métal pourri ? »

Valenor était vraiment déçue par la qualité des objets jadis collectés par le Tyran.

« C’est sûr, mais à cette époque, j’avais trouvé ça vraiment précieux et utile, tu sais. »

« Bon, continuons ! »

Je déplaçai le rocher qui masquait le trou à moitié bloqué derrière la pile de trésors. Il avait été scellé grâce aux toiles de Jenna mais dans l’état actuel, elles étaient clairement incapables de m’arrêter. En tendant simplement la main, la toile tomba en poussière.

« Je me souviens que cet endroit était bien plus sombre… Est-ce moi qui ai changé ? »

« C’est un endroit plutôt agréable, hein ? Johra, où es-tu né exactement ? »

« Hmm… Je ne suis pas tout à fait né ici. C’est plutôt la première fois que j’y ai ouvert les yeux. »

Tout en conversant avec ma dragonne de femme, nos pas nous menèrent vers des Gargouilles que j’ignorais toujours exister. Elles réagirent à notre approche – se souvenant de moi peut-être – et furent aussitôt pulvérisées pas Valenor, qui choisit de simplement les écraser sous sa forme la plus puissante.

Après une petite et agréable promenade, face à nous se trouva bientôt la majestueuse porte de Soleste.

« C’est là ? »

La question de Valenor n’obtint qu’un hochement de tête sérieux de ma part. L’être derrière cette porte fut ma toute première expérience de défaite totale en ce monde. Peut-être que sans cette leçon, je n’aurais jamais lutté de toutes mes forces pour survivre et évoluer, et que les challenges suivants m’auraient anéanti. J’étais vraiment venu de loin et avais parcouru du chemin. J’étais désormais prêt à faire face à un ennemi qui m’avait forcé à montrer mon côté le plus humble.

* Kieeeeeeeik. *

« Ha ha ha… Tu es revenu pour moi, ennemi, parfait ! Approche afin de me tuer et avancer ! »

D’une certaine manière, Soleste avait l’air d’un PNJ plus que d’un Réincarné et racontait des choses incompréhensibles. Ce Soleste, celui que j’avais affronté à l’époque, semblait tel une montagne insurmontable. Désormais, il n’était plus qu’une existence que je pouvais écraser entre mes doigts.

« Est-ce vrai ? Il est vraiment le premier à t’avoir faire souffrir la défaite ? »

Valenor réagit de façon prévisible. Après tout, notre différence actuelle était des plus évidentes.

« Bon… C’était il y a longtemps. »

* Chomp Chomp Psshhh *

La légion de morts-vivants de Soleste s’effondra face à mon regard paralysant.

« Merveilleux ! Mon vœu a été exaucé ! Viens, et mets un terme à mon existence ! »

« Quel bavard, tu ne disais pas ça à l’époque, hein ? Même si tu prétends vouloir mourir, je peux voir que ton bras, celui qui tient le trône, est tout tremblant. »

« … »

Il n’avait plus rien à dire. Même s’il avait réussi à résister à mon regard paralysant, il n’y était pas immunisé et son corps réagissait avec grand mal.

« J’ai une question pour le Sage Suprême. Pourquoi as-tu tué autant de gens ? De ma propre expérience en tant qu’Archiliche, je peux dire que même si l’on est tenté par la voie des ténèbres, il n’est malgré tout pas si difficile d’y résister. »

« …Gnoss ? Est-ce que Gnoss va bien ? »

Soleste me posa la question d’un seul coup et d’une voix douce.

« Il n’est plus qu’une ombre de ce qu’il a été, mais il vit. Pourquoi ne pas plutôt répondre à ma question ? »

« Eh bien, tu vois, tout a commencé lorsque j’ai entendu cette prophétie. »

« Une prophétie ? »

« Oui. Elle parlait de la fin du monde. Rétrospectivement, c’était peut-être uniquement un piège élaboré, mais… »

« On dirait que l’histoire va être intéressante, continue. »

« Tout a commencé quand Talesias, l’Archisorcier du royaume, est venu me trouver. »

Qui est-ce ?

C’est un Messie. Mais je ne sais pas en quoi il est impliqué dans tout ça.

« Talesias me parla d’une prophétie et me convainquit de la certitude de celle-ci. Il disait que seule une Liche ayant dépassé le stade d’Archiliche pouvait y mettre un terme. »

« Dépassé le stade d’Archiliche ? »

« Oui, une Demi-liche, tout comme toi. Sigh, et dire que depuis tout ce temps, je pensais être le seul capable d’accomplir une telle chose. »

« Alors ? »

« Ayant entendu le conseil de Talesias, je me mis à massacrer une nation entière afin de gagner le plus de niveaux qu’il m’était possible de gagner. Je me mis à rationaliser le sacrifice d’un royaume en me disant qu’il n’était rien comparé à la destruction du monde. »

« Hmm… Talesias… »

Je pouvais aisément remplir le reste de l’histoire sans son aide. Pendant qu’il était occupé à massacrer un pays, il se fit intercepter par les guerriers et se fit sceller dans cet endroit.

« Ok, je vois, mais dans ce cas, pourquoi m’avoir appelé ‘ton ennemi’ ? »

« Talesias m’avait également informé que dans la prophétie, celui qui me tuerait un jour serait très probablement lui aussi un mort-vivant. Je voulais empêcher la destruction du monde, et ainsi, je ne pouvais pas me laisser tuer avant d’avoir dépassé ce stade. Mais maintenant que tu l’as fait… Je peux mourir. »

Il disait ça de la façon la plus honnête possible, et tout avait du sens. La différence de comportement avant et après en disait long sur la véracité de ses paroles.

« Soleste, aurais-tu par hasard été un étudiant dans ta vie précédente ? »

« Oh, comment… ? »

« J’ai parlé avec Lorina de ta situation. »

« Oui, ces guerriers parlent vraiment de choses inutiles. Mais je n’ai plus d’inquiétude, je sais que tu t’es occupé de tout. Je suis prêt pour le repos éternel, maintenant que je sais que tu es là pour sauver le monde. Allez. Mets un terme à mon supplice. »

Je secouai simplement la tête.

« Non, j’ai encore bien trop de questions à te poser et je vais avoir besoin de ton aide à l’avenir. »

« Comment pourrais-je t’aider quand je ne peux pas quitter cet endroit ? »

« Dis-moi quel est l’objet qui te maintient prisonnier ici, et je te libèrerai. Je suis d’accord, nous ne devons pas permettre la destruction du monde, alors sers-moi et tu pourras m’aider à arrêter tout ça, ok ? »

« Uhm… N’as-tu pas peur de me libérer ? Je reste un monstre, j’ai pris de si nombreuses vies. »

« Ouais, t’as fait deux ou trois vilains trucs, mais tu me seras encore utile. M’obéiras-tu ? »

« Que tu te moques du sang sur mes mains est incroyable. Si tu peux défaire mon sceau, alors je te rejoindrai et t’aiderai à empêcher la destruction du monde. »

Je forçai alors Soleste à se soumettre à moi grâce à l’Autorité du Mort-Vivant, qui était une branche de la Création de Morts-Vivants. Je m’occupai alors d’amener mon Avatar, Gaspard, sur place.

« Basculement d’Avatar ! »

Alpeon avait conservé mon autre corps en parfaite condition en le nourrissant constamment de nectar. Je me sentais si léger et je pouvais à nouveau ressentir des émotions humaines ‘normales’. Ce corps n’était pas maudit pas l’ennui éternel.

« Je suppose que ce ne serait pas mal de sortir mon Avatar de temps en temps. »

J’accourus vers mon corps principal et Soleste, et fit suivre Alpeon.

« Oh, tu es devenu un Guerrier Elu ? »

J’acquiesçais.

« Ce corps s’appelle Gaspard. Je vais l’utiliser de temps en temps, alors souviens-t-en. »

J’utilisai la Grâce Divine que le corps avait accumulée depuis un ou deux ans pour faire disparaître le sceau placé sur les porte de Soleste et qui l’empêchaient de quitter les lieux. Je me changeai ensuite à nouveau en Demi-Liche et confiai mon Avatar à Alpeon pour qu’elle le ramène à bon port.

« Soleste, à partir de cette seconde, je vais choisir un nouveau nom pour toi pour que tu puisses tout recommencer. Ce sera comme une nouvelle vie, propre et claire. »

« Je ferai ainsi. »

« Ton nouveau nom sera Noc, cela signifie ‘Nuit’. Le mien réfère au matin alors je pense que puisque tu as foulé ce monde le premier, c’est parfait. »

« Merci. »

J’avais plusieurs raisons qui me poussaient à garder Soleste près de moi plutôt que de l’éliminer définitivement, mais la plus importante restait ses compétences d’invocation. C’était une compétence spéciale que seuls les Réincarnés comme lui et moi possédions.

Je voyais déjà une grande armée capable de rivaliser avec la puissance des dieux, ou quoi que l’autre dimension avait à nous opposer. Je sentais que ses invocations allaient jouer un rôle énorme dans toute cette histoire.

« Noc, je vais te demander des faveurs, comme l’invocation… »

« Tu n’as qu’à ordonner et j’obéirai. »

Je laissai Noc dans sa crypte et retournai à Necropolis avec Valenor. Du haut de mon observatoire, je posai un regard sur ma propre ville.

« Valenor, faisons ça. Allons donner une arme à Lorina. »

« Ah, oui. Tu veux y aller maintenant ? »

Je lui signifiai mon intention et elle en fut ravie. Elle semblait vouloir regarder Lorina souffrir autant que moi. Basculant sur sa vue, je réalisai qu’elle s’était adaptée plutôt bien et qu’elle chassait désormais les sangliers qu’elle était incapable de tuer auparavant. Et elle cherchait actuellement une proie plus grosse.

« Polymorphe ! »

Valenor se transforma en dragon et m’attendit comme une gamine patienterait ses parents pour partir promener.

Je me rendis auprès d’Alpeon, qui avait préparé quelques pièces d’équipement de débutant, avant de sauter sur la tête de Valenor.

« C’est parti. »

« Accroche-toi bien ! »

J’avais demandé aux Nains de créer un harnais qui rendait la chevauchée de Valenor plus agréable. Il était fait à l’aide des fées et d’un matériau qui devait être assez durable, alors nous avions utilisé les écailles de Valenor, tout simplement. Tout ça rendait le voyage bien plus reposant.

Je n’avais plus d’autre choix que de me tenir fermement si je voulais supporter sa vitesse maximale. Après à peu près 30 h de vol, nous vîmes apparaître le Nouveau Continent et je localisai rapidement Lorina dans les plaines.

« C’est ce squelette, là ? »

« Oui, c’est elle. »

« Elle se débrouille plutôt bien, non ? »

C’était vrai. Le squelette face à nous maniait un couteau d’os et portait une armure de cuir faite en cuir de sanglier. Toutes choses considérées, elle avait l’air d’une chasseresse plutôt douée.

« Valenor, restons hors de vue pour l’instant. »

Après avoir atterri plus loin dans les plaines, je désignai un endroit dégagé.

« Invocation de Mage Squelettique ! »

* Clac Clac *

Je l’équipai d’un bouclier, d’une armure et d’une épée longue, tout ce que j’avais ramené de Necropolis. Il y avait une différence de niveau bien trop importante entre lui et Lorina, alors je le fis utiliser des armes de guerrier plutôt que la magie afin de balancer les chances. Si elle pouvait le battre, elle gagnerait ces objets.

« Hmm… Est-ce un handicap assez important ? »

Même s’il était interdit de magie, c’était tout de même une créature de niveau 10, largement plus puissante que Lorina. Utilisant mon Autorité du Mort-Vivant, j’ordonnai à mon serviteur d’aller tuer Lorina.

« Valenor, ça commence ! »

« Huh ? Mais je ne peux rien voir. »

« Haha ! Moi, je peux ! »

« Ce n’est pas juste ! »

« Ne t’inquiète pas, je vais te décrire la situation pas à pas. »

* Sheesh ! *

Tandis que je regardais le mage courir après Lorina, je retournai à Necropolis, accroché à Valenor.

Le jour suivant, je me rendis chez Noc.

« Merci de me rendre visite, Seigneur ! »

Noc me reçut aimablement tandis que je m’installais sur son trône.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 53
LVL1S : Chapitre 55

15 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Notre machouilleur est devenu grand maintenant.

    Répondre
  3. Gunts92Gunts92

    Il est orgueilleux garder ses anciens ennemis en vie et si proche de lui, il va évidement le regretter.

    En tout cas cela confirme qu’il est pas allez voir les filles humaine avec gaspart c’est dommage

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      En même temps il le contrôle avec sa compétence maintenant… Ancien ennemi ou pas.

      Répondre
  4. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    —-
    « Que tu te moques tu sang sur mes mains est incroyable. Si tu peux défaire mon sceau, alors je te rejoindrai et t’aiderai à empêcher la destruction du monde. »

    => C’est pas plutôt “du sang”

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Si.

      Répondre
  7. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. FenrirFenrir

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  10. Coco

    Tous ceux qu’il a rencontré semblaient assez pressés de le servir au final 🙂

    Répondre
  11. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Coco

    En vérité, qui est le plus dans les ténèbres ?
    Celui qui massacre une nation pour sauver le monde (bon logique un peu foireuse) ou celui qui massacre des millions d’insectes pour de l’expérience à utilité douteuse, qui rechigne à tuer un golem tuant des milliers de vie par minute sans récompense et qui sacrifie celui qu’il l’a le plus aidé pour un choix d’évolution qu’il préfère ?

    Répondre
  13. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com