LVL1S : Chapitre 71

LVL1S : Chapitre 70
LVL1S : Chapitre 72

Chapitre 71

 

« Eh… Gnossian ? Que se passe-t-il ? Que quelqu’un m’explique ! »

Le blackout a probablement été provoqué par la vague IEM due au tir. Les systèmes vont se remettre à jour mais ça va prendre un peu de temps.

C’est fou. Que se serait-il passé si nous avions manqué la cible ?

Oh, arrête de faire ta chochotte, c’est une histoire d’amour entre un homme et un canon !

Tu es taré, Gnoss. Tu savais déjà que ça allait arriver ?

Naturellement, nous tirons un projectile énergétique basé sur l’annihilation de paires. Il est normal que ce soit suivi par une onde électromagnétique. La masse de positrons est entourée d’une protection magique et accélérée à 99.9999% de la vitesse de la lumière. Le temps que ça atteigne sa cible, le projectile a déjà créé des milliers de mini-trous noirs qui existent pour quelques microsecondes. C’est un procédé basé sur la théorie de la radiation de Hawking, et…

Je n’ai aucune idée de ce dont tu parles, je sais juste que tu es complètement fou. La prochaine fois que tu mets en œuvre l’une de tes brillantes idées, explique-moi tout dans le détail d’abord.

Ben, tout est bien qui finit bien, non ?

Parfait. 20% de plus. Tu y arrives, tout doucement…

Ne fais pas ça ! Oh, regarde, on dirait que Gnossian nous revient.

* Woooong ! Chalcak Chalcak ! Ziiiiiiing ! *

Valen retrouvait peu à peu sa puissance en craquant et en crépitant de toutes parts.

« Ah, Johra ! Comment vas-tu ? La personnalité de Gnossian fonctionne mal et va être inutilisable dans un futur proche. »

« Lena ? »

« Moi-même ! »

« Extinction ? Quel sens du goût horrible. Je tenais à te le dire. »

« Pourquoi ? Ce nom est si cool ! »

« Peux-tu vérifier les résultats du tir de cette arme de malade ? »

« Oui, je viens de traiter des retours des satellites et tout démontre qu’à cause des micro-trous noirs, toute matière dans un rayon de 100 000 km du point d’impact a totalement disparue. »

« 100 000 km de rayon, huh ? C’est complètement terrifiant… Tout a disparu ?! »

« L’ennemi était trop dispersé et c’était le seul moyen de tous les avoir en un seul tir. Malheureusement, quelques-unes des lunes de Saturne sont désormais perdues à cause de leur proximité avec les vaisseaux ennemis. »

« C’est un résultat atterrant… »

« Il ne reste aucun ennemi. Pas une seule particule de poussière de leurs vaisseaux. »

« Mon dieu… »

Ne t’excite pas tellement, Johra, cette arme ne sera plus utilisée sans ta permission explicite.

Arrête de dire des conneries. Tu es son créateur ! Tu es fou.

Le seul moyen que j’avais de percer les boucliers énergétiques, c’était l’annihilation de paires et les trous noirs. Qu’étais-je supposé faire d’autre ? Si j’ai échoué quelque part, c’est uniquement dans la mauvaise prédiction du rayon d’effet.

Mais… Est-ce que ça fonctionnerait contre une planète comme la Terre ?

Bien entendu, même une planète cent fois plus grosse disparaitrait tout de même d’un seul coup. Et même encore plus grosse, elle subirait des dommages irréversibles.

Alors trouve un moyen de contrôler l’effet de cette nouvelle arme, je ne veux pas être la cause d’une catastrophe galactique.

Ok…

« Johra, désires-tu rentrer sur Terre, maintenant ? »

« Oui. Allons-y immédiatement. On dirait qu’ils ont eu leur lot de destruction. »

« Compris. Je calcule un itinéraire de retour. Nous devrions arriver dans 4 h et 21 min, directement à la station orbitale. »

Je me sentais mal en regardant cette arme appelée Extinction qui défiait tout bon sens. Si elle était jamais utilisée pour de mauvaises raisons, les conséquences seraient désastreuses.

Tuer pour gagner de l’expérience, tuer pour se venger… Ce sont des choses que je peux accepter. Mais annihiler toute vie par accident… C’est bien trop, même pour moi.

Ne t’en fais pas tant, il y a de nombreuses mesures de sécurité en place, et par-dessus tout, elle ne peut pas tirer sans ton consentement.

Il y a toujours des exceptions.

Je ne te comprends pas. Tu es une Demi-Liche pour qui tuer 50 000 personnes n’était rien de plus qu’un petit-déjeuner.

Peux-tu la fermer ? Tu vas devoir trouver toi-même un moyen de contrôler Extinction. Si je suis celui qui dois le faire, je te rajoute directement 30% et c’est la fin.

Qu… Quoi ? 30% ?! Ok, je vais le faire !!

Gnoss se tint silencieux à partir de ce moment, j’espérant qu’il était occupé à chercher des méthodes efficaces pour contrôler la puissance de l’arme.

« Johra, nous arrivons bientôt en orbite. »

« Que se passe-t-il à la surface ? »

« Les volcans sont en éruption. »

« Putain de merde ! Tout notre travail des deux dernières années a été vain ? »

« Au moins, nous avons réussi à stocker 15 dômes avec succès. »

« Stocker ? »

« Oui. Le processus faisait partie des plans lors de la construction. Ma sœur a créé une option leur permettant de s’enterrer en cas de besoin. »

« Parfait… Pourtant, seulement 15… Des nouvelles de Gamma ? »

« Non. Gamma est toujours verrouillée et nous ne serons pas capables de communiquer dans un futur proche. »

« Avons-nous une quelconque nouvelles information concernant nos ennemis souterrains ? »

« Nous ne pouvons les localiser avec précision, 1 000 bases ont été découvertes. »

« Un millier ? Ouah… C’est dingue. »

« Et puis, chacune de leurs bases est protégée par un puissant bouclier énergétique. »

« Un moyen de s’en débarrasser ? »

« Avec le canon Extinction… »

« Oublie ! »

« Alors, il n’y en a pas. »

« Tu as la moindre idée de ce qui arriverait si nous tournons ce canon contre la Terre ? »

« Nos ennemis disparaitront. »

« Et pas qu’eux ! Tout serait réduit à l’état de néant. »

« Eh bien, ça règle le problème, au moins. N’est-ce alors pas une solution ? »

« Ta sœur aussi disparaitrait. »

« Un problème mineur. »

« Haha… Arrête d’être conne. »

J’étais fatigué du sarcasme étrange de Lena et j’étais décidé à consulter Gnoss.

Gnoss ?

Ouais ?

Des progrès ?

Eh bien, ce n’est pas facile, mais je suis peut-être sur quelque chose.

Quoi donc ?

Je l’appelle l’Éclate-Bunker.

Et c’est supposé être quoi ?

Un mécanisme qui téléporte une bombe directement dans une base souterraine.

Hm. Je pensais que la distance maximale était de 2 km ?

Attache la bombe à une excavatrice qui parcourra un maximum de distance. La téléportation ferait ensuite passer la bombe de l’autre côté du bouclier et PAF !

Ça fait des Chocapic ?

Hein ?

…Oublie, pas moyen que tu connaisses ça. Bon, ça m’a l’air d’être un bon plan. C’est facile à faire ?

Demande à Lena, il doit y avoir une unité de production ou deux à bord de la station. Tu vas devoir les aider en créant les matériaux, probablement, mais…

Comme c’est chiant.

C’était cependant nécessaire, il fallait que nous nous occupions de ces ennemis cachés sous la croûte de la planète.

« Lena, serait-il possible d’utiliser des androïdes de production ? »

« Bien sûr que oui, pour quoi faire ? »

Je lui expliquai l’idée de Gnoss dans les grandes lignes et reçus des félicitations pour l’avoir eue.

« Je vais démarrer ça immédiatement. Que désires-tu créer, avec quels matériaux ? Tu vas les récupérer de Valen ? »

Je ne voulais pas faire ça, évidemment, je lui avais donné le nom de ma femme, je n’allais pas le démonter.

« Je vais les créer moi-même. »

Après deux mois de travail acharné, suffisamment de ces armes appelées Éclate-Bunker furent crées, et nous étions prêts à attaquer.

« Johra ? »

« Tu as mon autorisation. Fais pleuvoir l’enfer. »

« Avec plaisir ! Porte de Tartaros, grande ouverte ! »

« Tartaros ? »

« Tu n’as jamais vu de films dans lesq… »

« Laisse tomber. »

Des milliers d’Éclate-Bunker tombèrent en direction de la surface et firent un travail admirable. Un mois plus tard, nous reçûmes la première communication de Gamma depuis longtemps.

« Johra ? Ici Zaira. »

« Oui, ça fait un moment que je ne t’avais plus entendue. »

« Les ennemis souterrains ont été neutralisés ? »

« Oui, grâce à Lena. »

« Tu entends ça, sœurette ? 2 : 1 pour moi, pan ! »

Lena s’exclama d’une voix fière et dominante.

« Je peux me permettre de te laisser cette victoire, Lena, j’ai préparé quelque chose d’énorme pendant tout ce temps. »

Zaira suintait d’une confiance suprême en elle-même.

« Tu as finalement réussi ? »

« En effet. Je suis maintenant capable de comprendre le fonctionnement du portail intergalactique et je connais les coordonnées de la planète-mère des Rohim. »

« Eh ! Tu as fait tous ces calculs pendant que tu étais planquée ! Tu n’avais que ça à faire, c’est de la triche ! »

« Tu veux juste déclarer toi-même qu’on est à 2 : 2 ? »

Durant l’année suivante, Lena et Zaira travaillèrent de concert afin de bâtir un immense portail intergalactique au point de Lagrange.

Naturellement, nombre de composants de Valen furent améliorés grâce à la rétro ingénierie des technologies récupérées des vaisseaux Rohim. Valen était désormais l’équivalent technologique d’un vaisseau Rohim et nous avions en plus ajouté toutes les options magiques nécessaires pour en faire un dieu interstellaire. Le vaisseau le plus puissant de l’univers, dont j’étais le fier capitaine.

« Dans 3 h 11 min 24 sec, nous serons capables d’ouvrir un portail vers Asgard, la planète d’origine des Rohim. Note d’ailleurs qu’il pourrait exister quelques inconforts de distorsion durant le trajet à cause de la distance incroyable de saut. »

« Parfait. Ils sont vraiment loin de nous ? »

« 2 123 819 Parsecs. » 1)1 parsec fait à peu près 3.26 années-lumière, donc ils sont à presque 7 millions d’années-lumière. 7 putains de millions d’années à voyager à la vitesse de la lumière, hein.

« C’est effectivement pas tout près. »

« Ne t’inquiète pas, tu auras un ticket de retour à travers le portail. »

« Tu es sûre que ça va fonctionner correctement ? »

« La science ne ment pas. »

« Mais Dieu, oui ? »

« Dieu n’est pas de la science. »

« Comme c’est arrogant. »

« Eh bien, même si je devais échouer, je suis confiante, toi, Johra, tu trouveras un moyen de réussir. »

« Quel raisonnement irresponsable. »

Et j’en étais fier. Elle me pensait capable de rentrer par mes propres moyens. Cette confiance était à tout à son honneur.

« Même si tu prends un long détour et que tu mets un temps immémorial à rentrer, je m’assurerai de réhabiliter la Terre, ne t’en fais pas. »

« Ah… Je vois. »

Merci, Johra.

La ferme, Gnoss. Vraiment.

Ah, quoi encore ? Je te remerciais simplement pour tout ce que tu as fait. Et j’ai réussi à contrôler Extinction.

Ouais, mais tu es toujours à 40%.

Putain !

Tu es celui qui amène les problèmes à ma porte, sans arrêt.

Oh, vraiment ? N’est-ce pas hypocrite ? Tu as créé bien des problèmes tout seul, et n’est-ce pas grâce à moi que tu as rencontré Valenor ?

C’est le cas, et si tu me rappelles ma femme encore une fois, je m’arrangerai pour combler les 60% qui manquent.

C’est trop…

Après avoir finalement réussi à faire taire Gnoss, je profitai de cette chance pour observer la Terre, sous la station. Ce qui était jadis connu comme la planète bleue n’était désormais qu’une réplique de Mars, un désert rouge. Les efforts pour la rebâtir étaient déjà d’actualité mais tout ça allait prendre un temps considérable. L’humanité n’était pas encore prête à fleurir à nouveau.

Mon but, désormais, était d’attaquer l’ennemi afin d’assurer la prospérité future.

« Es-tu disponible, pouvons-nous parler ? »

« Bien sûr, sans problème. J’ai une copie à bord de Valen qui peut t’aider. »

« Hmm, c’est un peu tendu, mais ok, tu peux me rejoindre. »

« Je n’ai pas d’autre choix, Gnossian ne peut qu’être réparé par moi-même. »

« Pourtant… C’est ennuyeux de savoir que tu vas passer plus de temps avec elle qu’avec moi. »

« Très bien Lena, on se voit la prochaine fois. »

Tandis que Lena et Zaira continuaient à s’engueuler gentiment, il était temps d’activer le portail.

« Démarre le bordel. Lena, compte à rebours. »

« Hah ! Je suis celle qui dois le faire ? Un point de plus contre ma sœur ! 10… 9… 8… 7… »

« 10 ! 9 ! 8 ! 7… »

« Mais vous allez bien, vous deux ? Je n’ai besoin que d’un seul compte à rebours ! »

Les deux continuèrent, se foutant royalement de ce que je venais de dire.

« L’activation quantique est un succès, 9 secondes avant stabilisation, 8 secondes… Standby. Activation du camouflage de Valen. »

« Quoi ? Et ça fonctionne ? »

Laissant derrière moi ces derniers mots, je traversai le premier portail intergalactique de l’humanité.

Et aussitôt, j’étais déjà arrivé à la station qui orbitait autour de la planète des Rohim, connue comme étant Asgard. Et comme elle apparaissait, je réalisai qu’elle était deux fois plus grosse que la Terre et qu’elle avait été grandement modifiée.

« Il serait plus approprié d’appeler ça un vaisseau géant qu’une planète… »

« Les Rohim sont une espèce qui a utilisé la science pour surpasser toute limite biologique. Il y a 100 millions d’années, ils ont même réussi à recréer artificiellement le processus de maternité complet. »

Zaira me donnait des explications, elle était celle qui les avait étudiés, après tout.

« Intéressant. Mais est-ce que l’ennemi nous a localisés ? »

« Je pense, puisqu’ils nous harcèlent déjà sur plusieurs canaux. »

« Parfait ! Alors pourquoi ne pas attaquer en premier ? Sors-moi la puissance maximale, et assure-toi de ne pas nous mettre en danger. »

« Oui ! »

Lena apparut soudain.

« Eh, Lena, pourquoi ne laisses-tu pas faire ta sœur ? »

* Bii Bii Bii *

Toutes les lumières à bord de Valen s’éteignirent tandis que la puissance était redirigée vers notre arme de destruction massive.

« Inversion de toute la puissance vers Extinction et démarrage de la séquence de mise à feu. »

« Eh ? Tu fais ça bien, n’est-ce pas ? »

« Yep, laisse-moi faire. La cible est verrouillée. »

La trajectoire du tir d’Extinction à venir apparut sur le seul écran encore allumé.

« Charge, 24%. »

« Contrôle de l’amplification, activé. »

« Libération des verrous de sécurité. »

« Bien. Assure-toi de viser juste, Lena. Attends, c’est un bouclier ? »

« Un bouclier planétaire est en effet prévu. Augmentation de la puissance de 40%. »

« On sera capables de le traverser ? »

« Laisse-moi faire. La charge est complète et les ajustements concernant le bouclier ennemi ont été effectués. Dix secondes avant mise à feu. Préparez-vous pour le contrecoup. »

Je pris mes lunettes de soleil spécialement traités et dus les tenir moi-même sur mes orbites parce que je n’avais pas d’oreilles.

« L’arme la plus puissante, tirée par le vaisseau le plus puissant… »

« 5… 4… 3… 2… 1… Feu ! »

« Goûtez-moi un peu ça, enfoirés de Rohim. »

* Kuuuuuuuuukung ! *

Valen s’éteignit complètement.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 70
LVL1S : Chapitre 72

References   [ + ]

1. 1 parsec fait à peu près 3.26 années-lumière, donc ils sont à presque 7 millions d’années-lumière. 7 putains de millions d’années à voyager à la vitesse de la lumière, hein.

16 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Lauvel

    Merci pour le chapitre !
    Il a oublié de sortir les pop-corns avec ses lunette ! x)

    Répondre
  3. Nam

    Un point de Lagrange/Euler, c’est un endroit dans l’espace où la gravité de deux corps célestes annule le mouvement d’un troisième corps. Il y en a 5 dans le système solaire dont un proche de la Terre.
    Il est possible de s’en servir comme parking pour satellites artificiels.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      C’est bien ça, en effet.

      Répondre
  4. Gunts92Gunts92

    Je le dis a chaque fois mais cette partie es dingue

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Oui.
      Quand je disais qu’on allait entrer dans une partie intéressante après la gestion de necropolis…

      Répondre
  5. Mehlroth

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chap
    PS : je suis le seul auquel ce développement rappelle celui de SSN ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Ouaip. Mais là on est à peine au tiers de la série.

      Répondre
      1. Coco

        C’est pas aussi bien :/

        Répondre
        1. RakaRaka (Auteur de l'article)

          Bon après, SSN est parti en couille sévère aussi sur la fin, et pas forcément de la bonne façon.
          On peut pas comparer.

          Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  10. MisterLights

    J’apprécie pas du tout la tournure que le novel prend, des conquêtes spatiales avec des vaisseaux, la physique, tout ça c’est pas tellement mon truc, en espérant que cet arc se termine vite

    Répondre
  11. Stice

    Je dois sûrement être le seul à penser ça, mais je n’aime pas vraiment cette arc, je trouve qu’il y y a beaucoup d’incohérences au niveau de la science, franchement si un rayon laser voyagent a la vitesse de la lumière pouvait créer des troue noir ça se saurait, mais disons que la magie y est pour beaucoup

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com