MWLU : Chapitre 124 Bonus

MWLU : Chapitre 123
MWLU : Chapitre 125

Un bonus ?

Ici ? Maintenant ?

Ben… Merci Antoine, dans ce cas 🙂

J’essaye d’être toujours efficace pour satisfaire monsieur avant qu’il ne m’enferme dans sa cave pour me forcer à traduire 24/7 haha.


 

〈 124. Les nœuds se dénouent (1) 〉

 

Tôt, un matin d’avril. Hazeline marchait vers le quartier général du Monstre pour la première fois depuis un long, long moment. Elle s’était convaincue qu’elle était simplement sortie pour une petite promenade mais en vérité, elle ne pouvait pas trouver le courage de l’appeler, alors elle espérait se servir d’un hasard fortuit ou d’une intervention divine pour le rencontrer.

« …Hmm ? »

Maintenant qu’elle était là, par contre, elle remarquait que sans même parler du quartier général, l’ensemble des terres de la guilde semblait avoir changé. Le vaste site qu’occupait la guilde offrait déjà une vue imprenable auparavant mais il y avait désormais là cinq ou six nouvelles structures monolithiques géantes qu’elle n’avait jamais vues et elle ne savait pas dans laquelle elle était supposée entrer. Et puis, il y avait tous ces employés qui l’entouraient en arrivant au travail de bon matin.

Elle se tenait là de manière hésitante parmi la foule de corps en mouvement avant d’approcher lentement de l’un des bâtiments, celui vers lequel la majorité se dirigeait. Elle pouvait sentir un sort perturbant tenter de l’affecter juste à cet instant mais qui n’était que la désagréable sensation d’être entourée par tant de monde. Elle supporta le malaise et passa la porte d’entrée.

Il semblait qu’elle allait avoir besoin d’une carte d’employé ici. Se posant des questions pendant quelques secondes, Hazeline attrapa prudemment sa carte de membre et la poussa contre le capteur.

Ce fut alors qu’une forte voix féminine automatisée émana d’un haut-parleur.

[Mademoiselle Shenarine, membre de Guilde.]

Membre de guilde’. Ces trois putains de mots.

Presque immédiatement, l’entrée vivide et bruyante se calma et un silence de mort s’abattit sur les têtes. Les yeux de toutes les personnes présentes étaient fixés sur elle.

« … »

Hazeline se figea comme une statue de marbre, dans la position exacte qu’elle avait lorsqu’elle avait appuyé sa carte contre le capteur.

Même si leurs regards contenaient de l’envie ainsi que de l’admiration, elle était toujours aussi paniquée par le fait d’attirer l’attention de cette façon. Ce ne serait qu’un doux euphémisme d’appeler ça de l’agoraphobie…

« Mademoiselle Shenarine ? »

Une employée s’approcha d’elle tandis qu’elle n’avait toujours pas bougé.

« Ou, oui. Je suis Shenarine. S… S’il vous plait, sauvez-moi. »

Même sa langue était pétrifiée. L’employée pencha légèrement la tête en comprenant la situation.

« Ah… C’est le quartier général de la branche entrepreneuriale du Monstre, ‘TM’. Vous pouvez y entrer si vous le souhaitez mais… Peut-être cherchiez-vous plutôt le quartier général de la guilde ? »

« Oui, oui, oui. Exactement, cet endroit. »

Hazeline rabattit son capuchon plus bas sur son visage et resta collée à l’employée. Elle ne pouvait rien y faire puisqu’elle ne pouvait compter que sur elle. Cependant, la femme semblait un peu perplexe mais passa tout de même quelques coups de fil avant d’escorter Hazeline à l’extérieur du bâtiment.

« C’est juste là-bas. »

Après avoir marché pendant dix minutes, elles purent voir le bâtiment qu’elle cherchait. Heureusement, c’était un endroit plutôt calme. Soupirant de soulagement, Hazeline se détendit et baissa la tête face à celle qui l’avait accompagnée.

« Merci beaucoup. Je suis venu ici auparavant, mais… Tout a tellement changé. »

« Oh, non. Tout va bien. Si vous avez besoin d’un guide à nouveau, n’hésitez pas à m’appeler. »

Hazeline empocha la carte de visite qui lui était tendue avec hâte et pénétra dans le quartier général de la guilde. Il n’y avait qu’une seule personne présente, une réceptionniste derrière un comptoir dans le spacieux hall d’entrée.

Hazeline braqua son regard sur elle immédiatement. Voyant le haut de ses oreilles pointues, elle était évidemment une Elfe.

Elle a l’air bien plus jeune que moi, alors elle devrait me montrer le respect approprié sans que j’ai besoin de le lui dire, hein ?

Tandis qu’elle continuait à l’observer, emplie de ses petites désillusions…

« Ouah, l’entraînement d’aujourd’hui était vraiment dur. »

« Mais quand même, ce qu’on a fait était plutôt facile, tu sais ? »

Du couloir situé sur le côté et accompagné par une discussion enjouée émergea un groupe de Chevaliers, les cheveux toujours humides. C’était un groupe de cinq femmes et mis à part Yu Sae-Jung et Yi Hye-Rin, les trois autres étaient des nouvelles recrues.

« Uh ? Grande sœur ? Pourquoi es-tu là ? »

Hazeline se retournait pour s’enfuir mais trop tard, Sae-Jung l’avait reconnue au premier coup d’œil.

« Ah… »

« Elle est l’un des membres fondateurs, la Sorcière Shenarine. »

Yu Sae-Jung présenta tout le monde tandis que la Sorcière en question paniquait intérieurement. Puis, avec un large sourire, Yu Sae-Jung attrapa sa main.

« On va manger ensemble ? La cafeteria ici sert de la super nourriture, tu sais. »

 

*

 

Après avoir été traînée dans la cafeteria sans trop réaliser, Hazeline trouvait difficile de s’acclimater à cette atmosphère bruyante. Comment pouvaient-ils simplement être aussi bavards les uns avec les autres ? Ses oreilles allaient probablement saigner le lendemain…

« Ah, c’est vrai… Mademoiselle Shenarine, par hasard, savez-vous qui est ce Sorcier de Bangbae-Dong ? Je n’ai jamais vu une commotion pareille auparavant. J’ai entendu que des éclaireurs de pays étrangers le cherchent, même. »

« Ah… Je n’ai pas non plus la moindre idée de qui il pourrait être. On dirait un Sorcier célèbre qui tente de rester anonyme, mais… mais j’ai tourné le dos à ce monde il y a bien longtemps. »

Le Sorcier de Bangbae-Dong était l’un des Sorciers les plus tendance de la péninsule. Et c’était simplement par patriotisme, parce qu’il était Coréen et qu’il était mentionné dans les médias étrangers. C’était du genre |Des grimoires corrigés à la perfection – comme pour le monde de l’Alchimie, une autre déferlante coréenne en vue ?|

« Alors c’est tout… Mais tu sais, tu n’es pas obligée de parler aussi formellement. C’est bon, on n’utilise pas d’honorifiques, tu es plus âgée que nous. »

« … »

Hazeline désirait plus que tout dire à cette gamine de bien vouloir fermer sa gueule une bonne fois pour toutes.

« Ah, c’est vrai. Uhm, au fait, grande sœur… C’est vraiment… non ? Avec Jin Seh-Hahn ? »

Cependant, Yu Sae-Jung, qui n’était définitivement pas du monde des Sorciers, avait déjà quelque chose d’autre en tête.

Jin Seh-Hahn.

Bien que plus d’un mois s’était déjà écoulé, il restait un sujet fort de discussion parmi la population. Merde, on aurait dit que les gens allaient toujours parler de lui-même un an après, de son école d’arts martiaux ‘Jin Mudo’ qui avait désormais plus de 10.000 disciples ainsi que des Nations Unies qui avaient créé une nomination spéciale appelée ‘Jin Seh-Hahn : Le héros du monde’.

« Non, vraiment, ce n’était pas ça. Nous étions… simplement proches. »

« Ah… Vraiment ? »

« Oui. Mais pourtant… »

Voyant Yu Sae-Jung déçue pour une raison quelconque, Hazeline décida d’ajouter une paire de mots qui n’étaient pas nécessaires.

« Mais je l’aimais quand même énormément. »

« … »

D’un seul coup, l’atmosphère retomba. Comme ce n’était pas ce qu’elle désirait, Hazeline secoua la main tout en souriant d’un air gêné.

« Non, non, je rigole. D’ailleurs, Sae-Jung, est-ce que tu… as déjà reçu ‘une bague’ ? »

Hazeline cherchait désespérément un autre sujet duquel parler, mais elle en vint à réaliser sa propre erreur aussitôt les mots sortis de sa bouche. Elle n’aurait jamais dû demander ça, pour son propre bien…

« Oh. Oui, il me l’a donnée. »

Yu Sae-Jung remarqua qu’Hazeline avait baissé le regard vers sa main et aperçu une bague à son doigt.

« Ouah. Vraiment ? Elle a l’air tellement hors de prix ! Combien ??? »

Tandis que l’Elfe avalait sa salive amère, Yi Hye-Rin saisit l’occasion pour s’exciter.

« En fait… Il l’a créée personnellement pour moi. Il n’y en a qu’une comme ça dans le monde entier. »

« Sérieusement ? Oh, mon, dieu !! Je suis tellement jalouse !! C’est un artefact, hein, hein ? Quel genre d’effet est-ce qu’il possède ? »

« …Eh bien… Il améliore la peau et adoucit les rides… »

« Heok. »

Cet artefact, en plus d’être un bijou luxueux, possédait sans doute les effets les plus dévastateurs parmi la gente féminine.

Hazeline se mordait les lèvres en écoutant la conversation. Elle n’était pas submergée par des émotions négatives comme je veux ce truc.

Mais je suis la plus âgée, ici.

…Bon, une part d’elle se sentait ainsi, mais ce n’était pas tout.

Quelque chose était en train de naître au fond d’elle. De la frustration, de la colère, de la jalousie, de l’envie ? Ou peut-être l’ensemble ?

« Oh, vraiment ? Mm… Mais, est-ce que tu savais ? »

Hazeline posa la cuillère sur la table de façon sèche.

« La première personne à avoir rencontré Sae-Jin était probablement… moi ? Quand il n’avait littéralement rien au monde, ce fut moi qui lui prêta 5 millions de dollars. À l’époque, il s’appuyait sur moi tout le temps, il avait sans arrêt besoin de mon aide… »

Personne ne lui avait demandé de dire ça et pourtant Hazeline voulait vraiment, vraiment laisser échapper ce poids de sa poitrine.

Les autres Chevaliers hochèrent la tête du genre Oh, c’était donc comme ça à cette époque et n’en pensait rien de spécial mais Yu Sae-Jung était différente. Elle fronça les sourcils et cracha sa réponse.

« …Quand ? »

« Probablement… Avant qu’il ne devienne Chasseur. »

« … »

C’était longtemps avant sa rencontre avec Yu Sae-Jung. Se mordant les lèvres, elle mit activement son cerveau en action, jusqu’à ce que quelque chose lui vienne à l’esprit.

« J’ai également rencontré quelqu’un qui lui ressemblait quand j’étais vraiment jeune, tu sais ? J’avais peut-être 7 ou 8 ans. C’était il y a 14 ans… »

« Mais c’était juste quelqu’un qui lui ressemblait. S’il te plait, cesse de te ridiculiser. »

« …… »

Les deux filles se regardèrent avec des yeux brûlants.

« Bon, quand même. Peu importe qui l’a rencontré la première. »

« … »

« Ce qui importe le plus, c’est qui est à ses côtés maintenant. »

Les yeux d’Hazeline tremblèrent, d’un seul coup. Les nouvelles recrues étudièrent sa réaction rapide et son humeur qui oscillait du mauvais côté et décidèrent de se lever le plus vite possible. Cependant, Yi Hye-Rin les arrêta. Il était toujours plus rentable d’assister à un tel développement entre d’autres personnes.

 

**

 

Au même moment, Kim Sae-Jin s’engageait dans la nature verdoyante et luxuriante du flanc de montagne avec deux Mercenaires à ses côtés. La brise caressait les montagnes tranquilles, faisant danser les feuilles des arbres ; de temps en temps, les animaux sauvages grognaient mais n’osaient s’approcher.

Et à l’intérieur de ces terres sauvages où l’on ne trouvait aucune trace d’humanité, les Vampires se terraient. Sae-Jin tourna la tête vers les Mercenaires, se sentant quelque peu inquiet. Comme il désirait bouger dans un secret absolu, il n’avait emmené que deux Mercenaires, un homme et une femme. Ils étaient les meilleurs des meilleurs de la Compagnie, sélectionnés personnellement par Kim Yu-Sohn pour ce travail. Ils étaient plus que qualifiés pour agir en tant que guides.

« …Je vous laisse ouvrir le chemin. »

Suite à l’ordre de Sae-Jin, la femme appelée Rejen fit un grand pas en avant.

« Veuillez me suivre. »

Sae-Jin lui emboîta le pas tandis que l’homme fermait la marche.

Et l’endroit où ils s’arrêtèrent, au-delà de la forêt tranquille, était un précipice sérieusement effrayant dans lequel les vents soufflaient avec grand bruit.

« Mais qu’est-ce qu’il se passe ici… »

Soudain, Sae-Jin se rappela d’une certaine légende urbaine parlant de GPS guidant les gens par inadvertance vers des précipices qui devenaient leurs tombeaux. Quand il posa des yeux interrogateurs sur ses compagnons, ils secouèrent rapidement la tête.

« Tout ce que vous avez à faire est de descendre là, tout en bas. Ce serait difficile pour des civils réguliers, mais ce devrait être parfaitement simple pour vous, monsieur. »

Rejen s’excusa et se tint au bord du gouffre.

« Je monterai la garde ici. »

L’autre Mercenaire avait pris la parole. Pensant que seul ce mec avait le boulot facile, Sae-Jin le regarda avec un air désireux de le gêner. Cependant, il se contenta de feindre l’ignorance et évita simplement de croiser son regard.

« …Alors, je dois vraiment sauter d’ici ? »

Sae-Jin jeta un œil en se penchant. C’était clairement à pic. Et si profond qu’il ne pouvait dire s’il y avait un sol solide au fond, ou un océan, ou même une mer de flammes.

« Vous serez capable de le faire ? Avez-vous besoin d’aide ? »

Rejen était tout de même inquiète.

« Non, uh, c’est bon… Je peux le faire. Je pense. »

Sae-Jin aspira une bouffée d’air et regarda en bas une fois de plus. Et c’était toujours aussi à pic, toujours aussi profond et toujours aussi terrifiant. Il en avait le vertige. En plus, un puissant vent soufflait dans le trou…

« Besoin de mon aide ? »

Rejen lui demanda une fois de plus.

« …C… Comment voudriez-vous m’aider ? »

Sae-Jin était sceptique, il savait qu’il n’aurait pas dû poser la question.

« Accrochez-vous à votre caleçon. »

Rejen entoura Sae-Jin de ses bras sans changer d’expression. À ce moment à peine, Sae-Jin aperçut une paire d’yeux animale sous sa capuche.

Oh. C’est une Soo-in, alors.

Bon, avant qu’il ne puisse se préparer, elle sauta tel un mignon chaton.

« KKYAAAHHHH….. »

Un cri quelque peu pitoyable de panique d’un type en manque de confiance fit écho entre les parois du précipice. L’autre Mercenaire s’approcha du trou avec prudence et s’aventura lui aussi à regarder en bas.

« Ouah… »

Tout ça avant de se tapoter le torse tout en laissant sortir un long soupir de soulagement.

 

*

 

« …Fuu. »

Tenant sa tête pleine de vertiges, Sae-Jin se mit debout sur des jambes peu assurées. Grâce à sa réserve de mana qu’il avait invoquée avant qu’il ne soit trop tard, il n’avait souffert d’aucune blessure externe.

« Alors, on fait quoi maintenant ? »

« Par ici. »

Vers l’endroit que Rejen désignait, il y avait tout un tas de rochers étranges, suspects mais très lourds qui bloquait un coin de l’un des murs. Il n’y avait pas de raison de les accuser d’être trop insouciants de leur sécurité ; après tout, même la ‘condition’ d’entrée était déjà largement assez terrifiante.

Sae-Jin déglutit et s’approcha. Ce fut tout. Cependant, même s’il ne fit rien de plus, avec un crissement bruyant, le tas de rochers glissa sur le côté et révéla un passage.

« … »

Il regarda par-dessus son épaule et vit Rejen, sans capuche, qui étudiait l’intérieur du couloir nouvellement découvert avec grand intérêt.

« Allons-y ensemble. »

« …Mais puis-je ? »

« Oui. Mais s’il te plait, abstiens-toi d’intervenir quand je leur parlerai. »

Bon, voyant qu’ils avaient ouvertement déverrouillé l’entrée sans poser de question, il était probable qu’ils étaient plutôt d’accord pour avoir une petite discussion avec lui. Rejen hocha la tête et entra la première d’un pas léger et décidé.

Dans le passage, tout était étonnamment long et ténébreux. Et le plus ils marchaient, le plus évidente devenait l’odeur de sang. Mais de manière assez surprenante, cette odeur était différente de celle des Vampires que Sae-Jin avait l’habitude de chasser. C’était un peu compliqué à expliquer.

« …Quelqu’un vient. »

Rejen ouvrait la voie et venait de s’arrêter, les oreilles dressées avant de lever le bras pour stopper la marche.

« Qui est là ?! »

Elle cria comme un chat sauvage et la silhouette d’une personne couverte dans une robe épaisse émergea de l’obscurité.

C’était un Vampire. Sans s’en rendre compte, Sae-Jin se mit à grincer des dents. Cependant, ce Vampire les étudia nonchalamment et commença à parler.

« …Ça fait longtemps. »

Longtemps ?

« Qu’est-ce que vous voulez dire par là ? »

« Oh. Ah, mes excuses. Je vous ai pris pour quelqu’un d’autre. »

« … »

Quelqu’un d’autre. Probablement son père. Le père de Sae-Jin.

« Dans tous les cas, nous vous attendions. Voulez-vous bien me suivre à l’intérieur ? »

Sae-Jin observa furtivement ce nouvel arrivant, avant de…

« …Bien sûr. »

…hocher la tête lentement.

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
MWLU : Chapitre 123
MWLU : Chapitre 125

14 Commentaires

  1. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    J’attend les révélations mais encore plus le crêpage de chignon.

    Répondre
  2. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. PoloZore

    merci pour le chapitre ! 🙂

    Team #Hazeline first !

    Hate de lire la suite 😉

    Répondre
  4. Wolf

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. LauvelLauvel

    Merci pour les chapitres !

    Répondre
  8. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre
    Les vampires attendent sae Jin oulala

    Répondre
  9. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. 4Help4Help

    Un combat épique avec des vampires contre des “hautes-vampires où le combat entre 2 femmes …mmmhh dure de savoir laquelle est la plus dangereuse pour les spectat….Je voulais dire les sous-fifres.

    Répondre
    1. 4Help4Help

      Ah oui mrc bcp pour le chapitre.

      Répondre
  11. tang san

    merci pour les chapitres, merci aux donateurs

    Répondre
  12. Shirosuu

    En vrai jsp ce que vous avez avec hazeline mais moi elle me gonfle de plus en plus. Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com