LVL1S : Chapitre 50

LVL1S : Chapitre 49
LVL1S : Chapitre 51

Chapitre 50

 

« Sanctuaire de la Nature. »

Noradriana n’hésita pas à interrompre ma provocation afin de me prendre de court avec sa zone anti-magie et m’empêcher de m’échapper.

Au moins, je peux toujours voler dans une zone anti-magie. C’est une compétence, pas de la magie.

C’était le résultat que j’espérais, parce que je sentais que c’était devenu une compétence innée qui n’avait plus besoin d’aucune incantation, ma simple volonté suffisait à me faire décoller.

« Roi des Morts, ta capacité à voler n’est pas magique ! Peu importe, il n’y a aucune possibilité pour toi de nous vaincre dans cet espace. »

Le dragon rouge fut le premier à se ruer vers moi. Comme ils ne pouvaient pas utiliser de magie, eux non plus, ils n’avaient d’autre choix que de compter sur leur puissance physique, la force brute et leur souffle. La seule chose dont j’avais peur était la possibilité que leurs coups de griffes puissent posséder des dégâts physiques et magiques en même temps. Même si j’avais des résistances de haut calibre, une attaque qui combinait les deux serait sans doute capable de percer mes défenses.

Je sortis un joyau magique de ma poche. J’avais appris de Gnoss que ces joyaux pouvaient stocker une quantité limitée de magie et pouvaient me permettre de lancer des sorts même dans une zone restreinte.

* Spoot Quazic ! *

Les griffes du dragon rouge tranchèrent l’espace où je me trouvais précédemment, mais j’avais déjà atterri sur son front.

« Tu as vraiment besoin d’apprendre à rester tranquille et plus humble. »

Je tendis la main pour le toucher et utilisai ma Vision du Dieu de la Mort pour atteindre l’une de ses lignes de vie les plus larges. Elle devint très rapidement noire, simplement parce que je l’avais touchée et sa vitalité fut sévèrement endommagée. J’utilisai immédiatement le pouvoir du joyau pour me téléporter et fuir.

* Speuugh Kuu Woong ! *

Le dragon cracha du sang et ses points de vie avaient chuté drastiquement. Les capacités agressives et meurtrières amenées par le contact de ma paume étaient innées, ce qui signifiait que même dans une zone anti-magie, je ne pouvais pas les contrôler mais elles restaient actives.

« Qu’as-tu fait, Roi des Morts ? Comment peux-tu être capable d’utiliser la magie ici ? »

Les trois autres dragons se réunirent autour de leur frère blessé et me posèrent la question avec inquiétude.

« Tu ferais mieux d’annuler cette zone de merde et le soigner, Noradriana. S’il est laissé dans l’état, il va mourir. Tu ne veux pas ça, n’est-ce pas ? »

Je continuai à la provoquer délibérément.

« Toi ! »

Elle cessa de chanter et j’attendis patiemment, les bras croisés, qu’elle permette au dragon rouge de récupérer. J’étais confiant que je pouvais reproduire le résultat de mon attaque, peu importe le nombre de fois qu’ils tenteraient le coup.

« Ok, encore une fois. »

Même s’il était soigné, le dragon rouge continuait de souffrir d’un grand traumatisme mental. Mon Aura de Terreur faisait des merveilles sur lui, surtout après le Toucher de la Mort. Lui et sa fraternité étaient maintenant impuissants devant moi et si ce n’était pas pour la présence de Noradriana, ils se seraient soumis depuis un moment déjà.

« Roi, tu es en effet le mal incarné, trop puissant pour ce monde ! »

« C’est supposé être un compliment ? »

« Noradriana, tu es plutôt bavarde pour quelqu’un qui reste derrière les autres dans un combat à 5 contre 1. »

« J’ai une question pour toi, Roi ! »

« Oh, tu combats avec les mots, maintenant ? Allez, vas-y. »

« Comment as-tu reçu la grâce divine qui t’as permis de rester lucide en tant que demi-liche ? »

Je demandai rapidement à Gnoss.

C’est une chose que je dois révéler ?

Pas de problème, dis-leur que tu as fait un serment avec Gnoss. Après tout, ce serait ma plus grande réussite dans la vie.

Gnoss semblait fier. Même si je n’aimais pas son ton hautain, il était vrai qu’il avait sacrifié sa vie pour protéger ma santé mentale.

« C’est un cadeau du Sage Suprême, au prix de sa vie. »

« C’est ce mec appelé Gnoss ? Merde, pourquoi cette femme voudrait te désigner comme un ennemi, dans ce cas ? C’est pathétique, suis-je en train de prévoir de te purifier au prix de ma propre vie, alors qu’il n’y a aucune raison de le faire si tu as été accepté par un Sage Suprême ? Comment devrais-je procéder ? S’il te plait, Gaia, montre-moi la voie… »

Même si j’étais réellement un peu inquiet lorsqu’elle avait mentionné une possibilité de me ‘purifier’, j’étais rassuré par le fait de toujours posséder un Réceptacle de vie.

« Que fais-tu au beau milieu d’un combat ? Et quoi, tu veux échanger ta vie pour me purifier ? Allez, essaye donc. »

Johra, tu dois rester prudent. N’oublie pas qu’en tant que pseudo-Messie, elle porte de la grâce divine de Gaia, et les résultats peuvent être imprédictibles.

Gnoss… Pourquoi ne l’as-tu pas dit plus tôt ?

Désolé, ça m’était sorti de la tête, reste toujours prudent parce que je ne sais pas quel genre de capacité spéciale elle possède.

Je continuai à agir nonchalamment en surface mais j’étais en réalité occupé à l’observer et à décrypter ses moindres mouvements avec une attention particulière.

« Je vais te demander une dernière chose, Roi des Morts ! »

« Vas-y. »

« Quel serment le Sage Suprême t’a-t-il fait prêter pour le convaincre de se décider à t’offrir sa grâce divine ? Le connaissant, il ne prendrait certainement pas une telle chose à la légère. Je vais entendre le poids de ton serment et choisir mes actes en conséquence. »

« Il m’a demandé de jurer de ne jamais apporter la destruction sur ce monde. As-tu fini de parler, maintenant ? Peut-on continuer notre duel ? Je commence à trouver ça chiant… »

Comme je finissais de parler, je remarquai que la posture des cinq Dragons avait changé. Ils baissaient la tête vers le sol. C’était la même chose lorsque Valenor avait accepté sa défaite.

Tu as gagné, Johra. C’est ainsi qu’ils admettent défaite et servitude.

« À partir de ce jour, nous jurons obéissance et serons les gardiens éternels de la Fosse et du Seigneur. »

« Pas seulement la Fosse. Vous devez défendre le royaume entier ! Et n’oubliez pas que je suis seconde dans la chaîne de commandement alors vous devrez m’obéir ! »

Valenor n’avait pas attendu pour venir se placer à mes côtés et leur parler d’un air brutal.

« Nous ne sommes pas sous les ordres du Roi. Nous respectons simplement notre serment, nous défendrons la Fosse. »

Noradriana répondit d’une douce voix.

« Je crois en votre serment. »

« Roi, nous espérons que tu ne vas pas te perdre et chuter vers les ténèbres. »

Le dragon bleu pâle venait de s’adresser à moi.

« Ça reste à déterminer. Je ne fais du mal qu’à ceux qui, comme vous, viennent me défier ou me provoquer. Allons-y, Valenor. »

Je sautai sur son dos afin de retourner à mon observatoire.

Seigneur, j’ai assemblé les Asmodiens que vous désiriez.

Bien. Aide-les à démonter tous les pièges et à transformer les terres en champs aptes à recevoir des cultures.

Je vais faire selon votre ordre.

Les grandes plaines entourant le palais furent rapidement transformées en champs fertiles qui pouvaient contenir de quoi nourrir une population entière. Les Hauts-Arachnides, les Orques et les Hobgobelins furent tous réquisitionnés pour aider à la création des champs.

Les Antilliens aidèrent en creusant des voies d’eau souterraines qui furent utilisées pour créer un système d’irrigation élaboré, et le dragon bleu possédait un sort qui pouvait invoquer la pluie, rendant mes terres des plus fertiles.

Seigneur, les Nains sont revenus avec l’or et des graines pour nos plantations.

Une longue procession de caravanes arrivait au loin, transportant une énorme quantité de biens et de matériaux.

Trempe les graines dans du nectar pour au moins quatre jours avant de les planter.

Il y avait encore de nombreux bénéfices inconnus par rapport au nectar. Même Gnoss n’en possédait pas une connaissance complète alors j’étais curieux, je voulais expérimenter. Parce qu’on était actuellement tard dans le printemps, nos principales plantations allaient être composées de soja. Même si je possédais suffisamment de ressources pour permettre à mon peuple de survivre pour l’instant, j’avais l’ambition de bâtir un empire qui pourrait prospérer et se développer.

Johra, la dernière fois, tu as dit que tu avais des amis à me présenter. Est-ce toujours possible ?

Ian m’avait contacté par télépathie une fois qu’elle avait récupéré. Quand ils étaient rentrés de Wetheros, elle était l’une des premières à s’être jetée sur moi et en avait souffert les conséquences, maintenant, elle avait appris qu’il ne fallait me contacter que de cette manière.

Je suis aussi inquiet pour le bien-être de mes amis parce que je les ai quittés il y a longtemps déjà. S’il te plaît, Ian, va et rencontre-les. Fais-toi de nouveaux amis.

J’envoyai Arin afin de guider Ian, Gwyn et Mallepi vers Gartmar. Ils seraient en quelque sorte mes espions, envoyés sous une forme de milice utilisant le nom du sauveur de Gartmar, Gaspard.

Et en quelques jours à peine, je reçus un message de Ian.

Johra, j’ai rencontré Kishande et les autres, elles sont toutes très gentilles. Tout le monde va bien et m’ont demandé ce que tu deviens à plusieurs reprises. Tu as vraiment disparu sans rien dire ?

Ben… Il y a une histoire derrière tout ça…

Tu es si mauvais, laisser derrière toi des gens qui s’inquiètent pour toi et t’en aller, comme ça ! Au moins, tout le monde ici pense que Gaspard est leur grand héros, alors je suis contente d’être là. Mallepi me suit toujours partout et on m’a demandé s’il était mon familier. Gwyn et Kishande sont devenues proches l’une de l’autre. J’aurais dû écouter ton conseil bien plus tôt, je suis bête de ne pas l’avoir fait.

Je ne crois pas. Bon, quoi qu’il en soit, j’étais inquiet pour elles mais je suis content d’apprendre qu’elles vont bien. Reste là pour un moment, je t’enverrai les ressources nécessaires via Arin. Je pourrais aussi avoir besoin que tu fasses quelques achats d’objets pour la Fosse…

Ouais ! Je fais mon travail correctement, capitaine !

Capitaine ?

Ce n’est pas ainsi qu’ils t’appelaient quand tu étais le tout-puissant Gaspard qui les a menés contre les Gobelins ?

J’étais heureux d’apprendre de Ian que la ville allait bien et était relativement calme. J’étais inquiet qu’ils puissent souffrir du contrecoup des Elfes à cause de la proximité.

La culture de nouvelles terres progressait doucement mais sûrement et tout devenait plus vert chaque jour qui passait. Des armes, des armures et des ornements étaient produits grâce à ma création de joyaux et l’artisanat des Nains qui tournait en permanence. Ces produits de manufacture naine avaient créé des vagues dans les autres villages et étaient devenus notre source de revenus principale.

Nous utilisions les fonds créés par ces opérations pour créer de nouvelles fortifications et bâtiments. Je me permis même d’acheter du bétail et du matériel et le tout fut utilisé pour étendre encore les limites de la ville. Des artisans doués furent embauchés pour travailler sur un schéma d’expansion de la cité tandis que le palais en restait le centre absolu.

Les dragons montraient un intérêt particulier pour mes plans de développement et avaient choisi de m’aider de temps en temps. Tout en nous agrandissant, ils nous permirent d’abattre des montagnes et de transporter de grandes quantités de pierres et participèrent au développement d’énormes fours Nains.

Les tribus voisines entendirent rapidement des rumeurs de notre nouvelle ville et migrèrent entre nos murs. Elle fut bientôt reconnue comme étant un paradis où toutes les races non-humaines pouvaient cohabiter de manière pacifique.

Au travers du management diligent d’Alpeon, des districts furent établis d’une manière qui permettait à des clans rivaux de se rencontrer en de moins fréquentes occasions et la paix au sein de la cité était maintenue avec facilité. Notre population et notre croissance étaient explosives sous l’effet de toutes les créatures qui nous rejoignaient en grand nombre. Tout avait commencé avec des fées talentueuses, et d’autres Nains possédant des compétences inouïes. Nous avons même vu arriver des Gnomes, capables de produire des mécanismes avancés et excellents ingénieurs. Tous nos produits uniques étaient exportés dans le monde, qui en vint à nous connaître sous le nom de Necropolis. Les profits créés par ces marchés fastes aidèrent à catapulter la ville dans un âge de prospérité.

Au cœur de tout ça se trouvaient Alpeon et ses Antilliens. Parce que les insectes étaient naturellement très hiérarchiques et loyaux, je n’avais jamais à m’inquiéter à propos d’une bureaucratie corrompue. Ils étaient également une force de police efficace qui patrouillait les rues et résolvaient toutes sortes de conflits, jouant un rôle important dans le développement de la cité.

L’une de nos plus grandes industries était l’élevage. Les légumes qui poussaient à partir des graines trempées dans le nectar étaient nutritifs et pleins d’énergie. Tout comme le bétail élevé à partir de ces plantes, qui offrait de la viande et du lait d’une qualité extrême.

Après que quelques marchands eussent exportés ces produits dans le monde extérieur, la demande ne cessa pas d’augmenter et un commerce de qualité vit le jour. Des nobles de par le continent étaient prêts à déclarer des guerres pour la viande en quantité limitée. Les gens commencèrent à reconnaître la ville comme la cité légendaire du Roi Mort, Necropolis.

Cependant, contrairement à ce que le nom suggérait, c’était une ville vibrante de vie où toutes les créatures pouvaient se développer. Un endroit où l’art et la technologie florissaient dans un environnement qui condamnait la discrimination et où le travail était récompensé par un niveau de vie exceptionnel. Une ville où les délices les plus exquis étaient mangés, où les travaux les plus fins et ingénieux étaient réalisés.

Parce que les seuls humains autorisés dans l’enceinte de la ville étaient les marchands, il fut naturel pour les mythes et les légendes de traverser le monde sous forme de rumeurs et d’histoires. Des histoires de monstres rarement vus, des races qu’on ne connaissait même pas et qui vivaient en harmonie ensemble, des histoires parlant de dragons gardant les portes de la légendaire Necropolis, des rumeurs exagérées comme l’étaient toutes les rumeurs.

Les marchands qui étaient autorisés à visiter la ville et à faire du commerce en son sein reçurent bientôt un statut unique dans le monde humain. Ils gagnèrent plus de respect et de pouvoir que beaucoup de nobles simplement parce qu’ils avaient l’immense privilège de l’accès à la ville.

En à peine un an et demi, des histoires de Necropolis étaient entendues à travers tout le continent. Elles étaient souvent emplies de félicitations et de respect, et peu de gens se souvenaient de la guerre contre les Elfes ou du conflit avec la Ligue des Réincarnés.

« Putain ! Pourquoi est-ce que tout le monde saute de joie en parlant de la cité des morts-vivants ? Ils ne réalisent pas à quel point ce type est maléfique ? Il utilise ça comme fondation pour conquérir le monde ! »

Dans un bar miteux, une femme habillée en guerrière était au milieu d’un débat alcoolisé. Ceux assis près d’elle n’avaient d’autre choix que d’écouter ce qu’elle disait tout en tentant d’apprécier leur vin.

« Lorina, en considérant tout le bien que leur ville a apporté, serait-il néfaste qu’il conquiert le monde de cette façon ? La vérité, c’est qu’il ne blesse personne. Au contraire. »

Lorina était assise avec la petite Vampire Roslin. Elles s’étaient séparées de leur groupe d’origine et étaient maintenant connues comme étant les Guerrières parce que Matilda et les autres ne partageaient pas leurs visions. Au début, ils étaient d’accord sur le fait de devoir tuer Johra, mais après les Elfes, personne n’avait osé s’y frotter.

Les Elfes qui avaient été mobilisés par la tribu des dragons avaient été massacrés en bonne et due forme et les dragons en question avaient fini par servir la Liche. Après avoir entendu les histoires sur ce dernier qui avait épargné la vie des Elfes désireux de fuir, les Messies des Hauts-Dieux avaient choisi de ne pas intervenir et de se contenter d’observer.

Le plan de Gnoss avait réussi dans le sens où le public avait changé son opinion, et les voix de Lorina et Roslin étaient maintenant largement ignorées par la masse. Le succès de Necropolis s’en était assuré.

« Ce putain de démon est un loup habillé en mouton, comment est-ce que personne ne peut le voir ? »

« Comment Matilda pourrait avoir raison ? Un mort-vivant non-maléfique, c’est juste impossible ! Putain de merde, ce monde part en couille ! »

« Ça suffit, Lorina, tu as bien trop bu. Essayons de trouver un plan correct demain, quand nos esprits seront clairs. »

Roslin laissa là une Lorina ivre morte et retourna vers sa maison au milieu de la nuit. Elle possédait une grande demeure qui lui avait été offerte par le royaume suite à ses contributions.

« Huh, des gardes royaux devant chez moi ? »

Elle était surprise par les gardes lourdement armés postés devant ses portes. Elle était mystifiée par la situation et n’était pas prête à se battre. Ne faisait-elle pas partie de cette grande équipe d’aventuriers qui avait servi le royaume et s’était levée contre le mal en de si nombreuses occasions ? Roslin s’approcha des gardes et s’écria.

« Qu’est-ce que ça signifie ? Pourquoi gardez-vous l’entrée de ma propriété ? »

« Nous vous attendions, mademoiselle Roslin. Vous avez été accusée de trahison et par ordre de sa Majesté, nous sommes là pour vous arrêter. Nous ne souhaitons pas user de la force et espérons que vous nous suivrez calmement afin de conserver votre dignité en tant que grande guerrière. »

« Qu’est-ce que vous venez de dire ? »

Roslin ne pouvait pas en croire ses oreilles. Elle pensait qu’elle avait mal entendu, mais le comportement des gardes lui disait le contraire. Comment les humains avaient-ils pu se retourner contre elle ainsi ?

Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 49
LVL1S : Chapitre 51

12 Commentaires

  1. Gunts92Gunts92

    Voilà qui est lerveilleux

    Les humains en ayant marre d’être banni de la cité on demander les raisons au roi de necropolis et du coup les membres de la ligue sont maintenant les ennemi de lhumanite

    C’est bien ça ?

    MERCI POUR LE CHAPITRE

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Hein ?
      Je crois surtout (pour ne rien spoil, je te parle de ce que je pensais à ma première lecture) que la puissance commerciale et la qualité des produits fournis par Necropolis est telle que les humains n’en ont rien à faire d’être interdits d’entrée, ils veulent juste pas perdre tout ça.

      Donc être ennemi de Necropolis (comme les deux nanas de la Ligue) revient à être ennemi des royaumes humains.
      Ca me parait logique, non ?

      Répondre
  2. Mat

    Merci pour le chapître.

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. PoloZore

    merci pour le chapitre 🙂

    Ah mort les humains!!! 😛

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Elle est bien dans la merde.

    Répondre
  6. alaundo

    Merci pour le chapitre. J’ai meme crut que c’était l’épisode final avec une belle ville et des gens heureux comme happy end ;-).

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. LauvelLauvel

    Merci pour le chapitre !

    Je comprend pas, Roslin est une vampire, non ? Un vampire est un “mort-vivant”, donc pourquoi ce n’est pas l’ennemi des humains ? Est-ce que c’était dis avant, je sais plus.

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  10. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Elking974

    en y réfléchissant, s’il avait choisi le slime dorée des le debut il n’aurait pas eu toutes ces emmerdes, vu que un slime n’est pas vu comme démoniaque ^^’…

    après à deux évolutions, le système propose deux fois le slime doré sans changement comme le reste ( archi liche, demi liche / roi des morts , dragon doré ) , comme si le slime n’evoluait pas ou qu’il est une entité suprème… donc je sais pas

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com