MWLU : Chapitre 135

MWLU : Chapitre 134 Bonus
MWLU : Chapitre 136
〈 135. L’Hivernage (1) 〉

 

« …Hazeline ? »

La voix de Sae-Jin s’éleva lentement dans le bureau où seules se trouvaient deux personnes.

Mais Hazeline ne réalisa pas son geste. Au lieu de ça, elle se mit à frotter son visage sur le torse de son bien-aimé et savoura ce sentiment de bonheur inattendu que son action impulsive avait fait monter en elle.

« … »

Sae-Jin regardait Hazeline le serrer d’un air béat. Ses frêles épaules tremblaient légèrement comme pour indiquer ouvertement qu’elle craignait déjà les conséquences de son geste, pourtant… la force qu’il pouvait sentir dans son étreinte en disait tout autrement.

– Il y a un problème ?

La voix de Lillia s’éleva du cristal suite à un moment de silence incompréhensible de son point de vue. À en juger par le ton de sa voix, elle devait être confuse et ne pas saisir la situation.

– Uhm… Ah, quel jour sommes-nous, aujourd’hui… Je… Je devrais y aller.

Lillia baragouina quelques mots étranges avant de couper court à la communication. Elle avait quelque chose à faire un samedi ?

Sae-Jin fit de son mieux pour penser à tout un tas de choses inintéressantes et sans rapport avec Hazeline afin de calmer à la fois son esprit et son corps, tous deux choqués par le contact inopiné avec l’Elfe. Mais ce salut convoité continuait de lui échapper et il finit par prendre plusieurs profondes inspirations.

« Fuu-woo… »

Honnêtement, il ne pouvait pas dire qu’il n’avait pas compris le genre de sentiments qu’elle éprouvait pour lui. En réalité… il refusait simplement d’y réfléchir en profondeur.

C’était assurément une façon assez lâche de faire face au problème mais que pouvait-il y faire ? Même si une relation romantique leur était interdite, elle restait quelqu’un de très précieux à ses yeux et quoi qu’il arrive, il était hors de question qu’il la perde. Au bout du compte, il maintint le mur du déni entre lui et le sérieux potentiel de ses sentiments ; c’était simplement une amitié profonde et particulière, après tout.

Cela dit, quelqu’un n’avait-il pas déjà parlé de ça par le passé ? De l’impossibilité d’une relation simple et platonique entre un homme et une femme ?

« Hazeline ? »

Sae-Jin la héla à nouveau. Et à nouveau, elle refusa de l’entendre. Revenir à la réalité était trop douloureux.

« …Hazeline. »

Sa voix se fit plus dure, rien qu’un peu ; mais cela suffit à faire trembler les épaules de l’Elfe. Elle relâcha son étreinte et releva ses mains vers sa tête. Puis, reniflant d’un nez déjà trop rouge, elle osa une voix tremblante.

« …Je suis désolée. J’ai agi sans réfléchir, parce que ce bâton, c’est… Je l’aime trop. Je suis si reconnaissante… Quelque chose en moi a décidé d’exploser d’un seul coup, tu sais ? Je n’ai pas pu le retenir… Tu le sais déjà, hein ? Que les Elfes sont comme ça, que c’est pour ça que je… »

Elle mettait tout sur le dos de la personnalité innée de sa race tout en hochant et en secouant la tête tour à tour.

En la voyant dans cet état, Sae-Jin grinça des dents.

Hazeline était une des personnes qui lui étaient les plus importantes, quelqu’un qu’il chérissait au plus haut point. Ça pouvait sembler égoïste au possible mais il ne voulait pas la perdre.

Il fut un peu forcé de montrer un visage plus apaisé, compréhensif, et soutira un sourire à ses muscles incertains. Il devait prétendre ne pas vraiment comprendre la situation et continuer à lui parler et même s’il savait parfaitement à quel point ça faisait de lui un putain d’enfoiré à ce moment précis, il ne voyait vraiment pas quoi lui dire d’autre.

« ……Ha… Haha. Tu aimes ce bâton… à ce point ? »

D’une voix calme, il rendit gentiment le bâton à Hazeline et referma les doigts de l’Elfe de force autour de la hampe. Elle était complètement perdue et ne savait plus ce qu’elle devait faire.

« C’est… Ce bâton a une valeur inimaginable, alors ne le perds pas. »

« …. »

Comme si elle pouvait le perdre, un cadeau de Sae-Jin en personne, pour elle, rien que pour elle. En l’entendant parler, Hazeline se mordit la lèvre et raffermit sa prise sur l’arme de façon résolue, presque comme si elle désirait déjà le briser.

Elle pouvait comprendre, quelque part loin au fond d’elle, le sens de ces mots. Elle le pouvait réellement. Mais elle ne voulait pas, elle détestait le sens qu’elle en saisissait et ne désirait pas le moins du monde le reconnaître.

Ce fut d’ailleurs pour cette raison qu’elle ne répondit rien pour se contenter de continuer à fixer bêtement le sol tout en pensant à tout un tas de futurs possibles et d’une impossibilité lointaine.

Le regarder de loin et en silence, ou rester près de lui ? Il y avait tant de choix et elle était perdue.

Elle connaissait clairement la condition. ‘Je ne peux pas l’avoir’. Elle savait ; et sous cette condition, quel choix représentait la torture la plus douloureuse ?

La question n’obtiendrait visiblement pas de réponse. Si les deux propositions étaient placées sur les deux plateaux d’une balance, elle était certaine que l’équilibre serait maintenu pour l’éternité.

Cependant, à ce moment précis, elle devait choisir et lui donner une réponse. Et… en tant qu’Elfe, c’était sans doute quelque chose qu’elle avait toujours su devoir arriver un jour, de façon inévitable et irrésistible.

Pouvoir discuter avec lui, face à face dans une même pièce et au minimum le voir de temps en temps… Elle n’était pas certaine quant au fait que ce fut suffisant pour la contenter, mais… ce serait sans doute mieux que de rester loin de lui, à ne regarder que lui… Maintenant qu’elle y pensait, c’était sans doute la pire des formes de torture qu’elle pourrait avoir à supporter.

Ce fut sur ces pensées qu’elle parvint à formuler quelques mots, qui montèrent Dieu sait comment à travers une gorge nouée.

« …….Oui. Évidemment. Je… ne le perdrai jamais. »

De manière surprenante, sa voix était désespérée mais ne trembla pas le moins du monde ; elle ne leva pas la tête pour autant, même si elle voulait ardemment le regarder dans les yeux, elle désirait tout aussi intensément lui cacher son expression mitigée, plus larmoyante qu’assurée. Bien sûr, elle luttait avec elle-même pour ne pas fondre en larmes.

Et Sae-Jin lui attrapa gentiment les mains, aussi considéré qu’il pouvait se montrer.

« Merci. »

Ce dernier mot fut suffisant pour rompre ce qui restait de volonté à l’Elfe Noire, qui se mit à pleurer à chaudes larmes sans plus pouvoir s’en empêcher.

« Non, non, non, pas du tout, non… »

Hazeline essuya le coin de ses yeux après quelques secondes à peine et leva la tête – maintenant, le mal était fait et il pouvait bien la voir, pour ce que ça changeait. Même si son visage affublé d’un nez rouge et d’yeux gonflés devait avoir l’air des plus pathétiques, elle lui offrit un sourire.

« C’est moi… qui devrait te remercier. »

 

***

 

Après que Sae-Jin eut réussi à calmer Hazeline et à la renvoyer chez elle, il rentra chez lui, tard dans la nuit. Yu Sae-Jung était déjà endormie, serrant dans ses bras un oreiller qui servait à tous les coups de substitut à son homme. C’était une scène adorable, suffisamment pour arracher un sourire au visage fatigué de Sae-Jin.

Il s’assit sur le coin du lit et lui caressa doucement les cheveux. Il ne s’arrêta qu’après cinq bonnes minutes, déposant un baiser sur son front et se relevant. Il restait des choses à faire.

Il se rendit vers un petit bureau dans le coin de la chambre et aussitôt assis, en sortit son journal.

Écrire un journal était une habitude qu’il avait prise longtemps auparavant. Il n’y couchait pas des mots de manière quotidienne mais s’assurait au moins de le faire une à deux fois par semaine – afin de toujours conserver une trace de son humanité et l’empêcher de disparaître, pour tenter à chaque fois d’enfouir ses instincts monstrueux loin au fond de lui.

Il se souvint d’un seul coup, il avait commencé ce journal le jour exact où il avait perdu le contrôle et massacré ce Vampire, plusieurs années auparavant. Bien sûr, il avait pris soin de s’assurer par magie qu’il resterait la seule personne à pouvoir le lire.

« Fuu-woo. »

D’un geste vif et serein, il attrapa le stylo et se mit à coucher des lettres, une après l’autre dans un crissement régulier et hypnotique.

Il ne fallut pas longtemps au lit pour rappeler au monde qu’il possédait un sommier. Sae-Jin termina rapidement ce qu’il faisait et le rangea prestement dans le tiroir du bureau.

« …Tu écrivais encore dans ton journal ? »

Entendant la voix à moitié endormie derrière lui, Sae-Jin se retourna et vit Yu Sae-Jung les cheveux en vrac en train de le regarder, les yeux mi-clos.

« Ouais. Mais j’ai fini. »

Il lui offrit un petit sourire, du genre à lui dire que tout allait bien et que ce n’était qu’un mauvais rêve avant de s’approcher d’elle. Elle le suivit d’un regard qui menaçait de lâcher prise à tout moment pour la renvoyer au pays des songes mais il l’attrapa gentiment par la nuque pour déposer un baiser sur ses lèvres. Contre toute attente, elle posa une main sur son torse et le repoussa. Lorsqu’il lui présenta un air incrédule et interrogateur, elle s’expliqua un peu honteusement.

« Je viens de me réveiller, idiot. J’ai mauvaise haleine. »

« …Pft. Tu sais que je m’en fous. »

« Mais moi, je ne m’en fous pas. »

Elle le regarda d’un air si mignon avant de se souffler dans la main pour sentir la catastrophe. Ce ne devait pas être pire que ça car elle laissa immédiatement entendre un soupir de soulagement.

« Argh, tu es si adorable ! »

C’était vraiment ce qu’il y avait de plus mignon à l’état brut (NdT : ???). Sae-Jin lui sauta dans les bras.

« Attends !! Je t’ai dit que je venais juste de me… Ah, ahat !! Arrê… Ah, ça chatouille !!! »

Elle offrit d’abord une résistance vaine mais elle ne put lutter bien longtemps et fut forcée d’admettre une défaite évidente face aux assauts sournois concentrés sur ses zones érogènes.

Son pyjama de soie se déchira petit à petit et il se trouvait qu’elle ne portait pas de sous-vêtement dessous.

Cette nuit-là, Sae-Jin donna tout ce qu’il avait.

Le jour suivant, Yu Sae-Jung n’eut d’autre choix que de se faire porter pâle et demander un jour de repos à son travail.

 

***

 

[Le Sorcier de Bangbae-Dong a mis en ligne la nouvelle magie qu’il a personnellement développée, le Souffle. Elle possède une puissance sans précédent capable de tuer une Wyverne en quelques secondes ; le monde de la magie fait face à un nouveau choc, et la cause en est toujours la même personne. La Tour la mieux classée du monde, ‘La Grande’ des USA, se demande s’il s’agit d’un hybride de sorts existants ou une création originale…]

Comme d’habitude, à peine Sae-Jin eut mis à disposition l’enregistrement du drone via son blog, l’enfer se déchaîna. Et exactement comme il s’y attendait, tout le monde se demanda en premier lieu s’il s’agissait d’une fraude, d’une combine consistant à simplement combiner des sorts existants tout en prétendant autre chose. Cependant, l’opinion des experts et les données enregistrées à l’intérieur de la zone de chasse prouvaient que ce sort était vraiment à part.

[Le Sorcier le plus haut gradé de la Tour de Seoul, l’Elfe ‘Remeline’.]

– Quand vous regardez ce bâton, vous pouvez voir le mana être amplifié d’une manière incroyable autour de ce rubis au moment où le sort est lancé. L’amplification est suffisante pour permettre à un Sorcier de bas rang une démonstration de puissance extravagante, égale à ceux de haut rang. C’est pourquoi j’estime que ce Sorcier de Bangbae-Dong ne fait que se servir du pouvoir de son bâton…

L’attaque suivante vint comme prévue en direction du bâton. Comment pouvaient-ils être si prévisibles à chaque fois qu’ils s’exprimaient ? C’en était choquant. Sae-Jin gloussa légèrement, un peu amer de ne plus se laisser surprendre et il continua à regarder les informations défilant sur l’écran de télévision.

– Malgré toute la controverse, le Sorcier le plus actif actuellement, le Sorcier de Bangbae-Dong est entré dans le top mille des Sorciers les mieux classés du monde et continue à progresser d’une manière qui semble irréversible. Les grimoires qu’il a corrigés et vendus sont déjà devenus les trésors que de nombreuses Tours tout autour du monde n’arrivent pas à se procurer à cause de leur rareté. Et le grimoire numéro 24 qui va être publié bientôt a déjà provoqué une excitation à un niveau sans précédent, l’anticipation et les rumeurs quant à son contenu sont complètement ridicules dans le monde entier.

Cependant, même après avoir été la cible d’une jalousie maladive, la notoriété et l’influence du Sorcier de génie se répandaient chaque jour un peu plus.

« Je ne m’attendais vraiment pas à ce que ce Sorcier soit notre Maître de Guilde… »

Joo Ji-Hyuk marmonnait de façon audible, la voix emplie d’admiration et de respect.

Ils se trouvaient actuellement dans la salle de conférence top secrète construite dans les souterrains du quartier général du Monstre, une pièce dont extrêmement peu de gens connaissaient l’existence même.

Et à l’intérieur de cette pièce décorée de nombreux artefacts de premier ordre, d’équipements incroyables et de potions inconnues du public se trouvaient sept personnes.

Pour faire tache dans l’atmosphère sérieuse, ils étaient tous assis de manière décontractée sur des canapés et regardaient tranquillement la télévision.

Sae-Jin, Yu Baek-Song, Joo Ji-Hyuk, Hazeline, Yi Hye-Rin, Kim Sun-Ho et la Soo-in, Rejen. Tous étaient désormais au parfum.

« Alors, uh, ce mec de Bangbae-Dong, c’est vraiment toi ? »

Yu Baek-Song posa la question pour confirmer les dires de Joo Ji-Hyuk. Sae-Jin hocha la tête en silence.

« Hmpf. J’ai entendu qu’un seul des grimoires écrits par ce type peut provoquer des aléas digne d’un budget national dans les actions des Tours de Sorciers… Je suis choquée. »

Les actions d’une Tour se procurant un grimoire de Bangbae-Dong pouvait grimper de 19 millions à 30 millions de dollars en quelques jours à peine. En réalité, Sae-Jin les avait aidés à se procurer cinq grimoires d’un coup, juste parce qu’il avait remarqué l’humilité que cette Tour montrait au monde au quotidien.

« Mm ? La directrice de la DES ne savait pas ? »

« L’information protégée par nos agents ne va pas fuiter aussi facilement, monsieur. »

Kim Sun-Ho répondit aussitôt, presque automatiquement. Ses paroles possédaient quelques traces d’une fierté non-dissimulée.

« Sérieusement… C’est trop. Bieeeeen trop… Pourquoi ai-je étudié la magie pendant plus de vingt ans ? Tout ce dont j’avais besoin, c’était un bon Trait… »

Ces mots impuissants et emplis de déprime sortaient tout droit de la bouche d’Hazeline, dont l’esprit avait quitté le corps à peu près vingt minutes plus tôt, au moment où Sae-Jin avait révélé son énième identité cachée.

Un cristal posé à côté de la télé se teinta soudain d’une couleur rouge. Quand Joo Ji-Hyuk se hâta d’éteindre l’écran, la voix de Lillia s’éleva.

– Vous tous, j’aimerais vous exprimer ma gratitude concernant votre décision ; après tout, vous avez choisi de participer à une opération très dangereuse. Cependant, celle qui dirige la maison Bathory est une femme qui possède un pouvoir des plus destructeurs. S’il vous plaît, envisagez de partir maintenant, car c’est la dernière opportunité dont vous disposerez.

Comme Sae-Jin et Hazeline avaient déjà expliqué le plan dans le détail au reste du groupe, tout ce que Lillia eut besoin de faire fut de réaffirmer la résolution générale et de s’assurer de la détermination de chacun.

« …Je sais tout à propos des pouvoirs de cette femme après en avoir suffisamment entendu. C’est pour cette raison que je suis d’accord avec toute cette opération. Il faut qu’on s’en débarrasse avant que la situation ne devienne incontrôlable. »

Yu Baek-Song exprima tout haut ce qu’elle pensait tout en gratouillant la tête de Kaiser 2e du nom. Malheureusement, le chat ne faisait que lorgner vers les cuisses de Sae-Jin.

– Évidemment.

« Mais, vous savez quoi ? Je trouve aussi toutes vos histoires assez incroyables… »

– …

Les yeux de la Tigresse se rétrécirent comme ceux d’un prédateur en chasse.

« Les Vampires sont des êtres indignes de confiance, pour commencer, alors au minimum, ne devriez-vous pas vous montrer pour prouver votre sincérité ? »

Les oreilles dressées sur sa tête, elle observait le cristal. Et Sae-Jin se hâta de les attraper pour les pincer légèrement.

« Ouch ! Eh !! Qu’est-ce que tu fais ?! »

Tout en regardant la petite féline sauter dans tous les sens, Sae-Jin fit claquer sa langue et s’expliqua.

« Je garantis sa crédibilité. D’ailleurs, maintenant que le Seigneur Vampire est éveillé, comment pourraient-ils sortir ouvertement sans se faire contrôler ? »

« …Je peux toujours me renseigner sur ce point, non ? Et puis, pourquoi m’as-tu pincé les oreilles ?! »

Elle se frottait encore les oreilles en boudant. Cette apparence adorable fit éclater tout le monde de rire.

« Dans tous les cas, avez-vous décidé ? Participer à cette mission, c’est mettre vos vies en danger. »

Sae-Jin brisa l’humeur générale en parlant d’une voix grave.

Et tous y répondirent énergiquement, chacun à sa façon.

« Très bien. Alors s’il vous plaît, rendez-vous vers le studio de tatouage. Un tatouage par mois – assurons-nous de nous renforcer en nous tatouant jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place ! »

Il restait cinq mois. Sae-Jin décida d’offrir à chaque participant un tatouage par mois.

 

*

 

« Est-ce que… ça fait mal ? »

« Pas pendant la procédure, alors ne bouge pas. »

« Comment ça, pendant ? Et après, il se passe quoi ?! »

Tout le monde avait reçu son tatouage sans problème, mais étrangement, Yu Baek-Song continuait à esquiver les mains de Sae-Jin.

« L… Lâche-moi !! Grow !! Grrroooowww !!! »

« Tiens-toi tranquille !! Je t’achèterai quelque chose de vraiment succulent quand on aura terminé ! »

Sae-Jin parvint finalement à l’attraper et la maintenir en place grâce à une tactique en appelant à son estomac et ses papilles. Il semblait bien que, les lèvres désormais closes, elle était finalement prête à recevoir son tatouage magique.

Mais à peine l’aiguille scintillant sous la lumière, elle se remit à bondir dans tous les sens comme un chat échaudé tout en criant d’une voix puissante, trop puissante pour son petit corps :

« NOPE !! Maintenant que j’y pense, je n’en ai pas besoin, je suis déjà super forte !!! »

« ………. »

Sae-Jin secoua la tête et attrapa une potion, qu’il envoya en vitesse se déverser dans sa gueule.

« Eeek !! Qu’est-ce que tu… »

Elle tenta de recracher le liquide entré dans sa bouche tout en criant mais à peine trois secondes plus tard, elle était déjà dans le coltar.

Elle allait reprendre ses esprits moins de cinq minutes plus tard, mais ce serait largement suffisant.

« Ouaouh… »

Sae-Jin soupira et entama l’opération délicate.

Et comme l’aiguille allait et venait, le corps de la petite Tigresse tremblait par intermittence.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 134 Bonus
MWLU : Chapitre 136

14 Commentaires

  1. sieter

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Miriatha

    C’est légale la fin ?
    Merci pour le chapitre

    Répondre
    1. 4Help4Help

      Chhhuuuttt c’est C.O.N.F.I.D.E.N.T.I.E.L .
      Tout se qui se passe dans cette salle reste dans la salle.
      Bon t’as compri ^^.

      Répondre
  4. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Au revoir Hazeline. Victoire pour la #TeamSaeJung.

    Répondre
  6. Gunts92

    Trop mignon

    Répondre
  7. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. 4Help4Help

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. Gobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  10. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. tang san

    merci pour ce chapitre, mais quel interet de révéler qu’il est le magicien ?

    Répondre
  12. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com