MWLU : Chapitre 14 Bonus

MWLU : Chapitre 13
MWLU : Chapitre 15 Bonus

Et pour votre plus grand plaisir, voici un chapitre bonus auquel vous ne vous attendiez pas !
Merci à Well97 et à Gaël pour leur soutien 🙂
Ce chapitre est à vous deux.

 


 

〈 14. Une Bête Spirituelle, le Loup Divin (3) 〉

 

〈 T… T… Tu as chopé ça ? Hé, j’ai dit, Est-ce que tu as filmé ça ?! 〉

Les cris sortaient de la télévision.

〈 Tu as réussi à voir ça ? Autour du Loup, des lumières fantomatiques sont apparues une après l’autre, comme si la créature manipulait le mana… Hein ? 〉

Le caméraman lui criait dessus aussi, pour lui répondre. Il était aussi excité que son supérieur direct.

Mais s’en souciant peu, le Loup se retourna et disparut derrière la colline. La caméra lui courut rapidement après, mais une fois sur place, il était déjà parti.

« Hmm… »

Hazeline fronça légèrement les sourcils en regardant l’hologramme projeté par son téléphone portable.

Une Bête Spirituelle… Une créature divine. Une existence qu’on peut apercevoir une fois dans sa vie, si on est quelqu’un de chanceux.

Lorsqu’elle était âgée de 25 ans, elle rencontra une Bête Spirituelle, la « Tortue Noire ». Même si elle était massive, à cause de sa nature paresseuse, elle n’était pas encline à bouger plus que de raison. Trouvée dans l’est de la Chine, c’était une créature qui aurait passé sa vie allongée comme une bienheureuse, mais elle finit par se faire assassiner parce que le gosse d’un quelconque richard du Moyen-Orient était atteint d’une maladie mortelle.

Il souffrait de surcharge de mana. Pour soigner cette affliction douloureuse et mortelle, pour laquelle aucune potion connue ne pouvait faire quoi que ce soit, la Tortue Noire qui avait vécue pendant plus de 400 ans à travers différents mondes fut transformée en matériel médical en une seule journée.

*Toc Toc*

Le son ramena Hazeline dans le présent et elle jeta un œil à l’heure. Il était 11 : 50. C’était l’heure du rendez-vous avec cet Alchimiste qu’elle avait réussi à obtenir après avoir réussi à le joindre enfin.

« Entrez, je vous prie. »

Une robe encapuchonnant un homme mystérieux passa la porte entrouverte.

« Bienvenue… À nouveau. »

« Ravi de vous revoir aussi. »

Ils se serrèrent la main et s’assirent tout en se regardant en chiens de faïence.

« Vous allez bien ? Vous… »

Hazeline inclina sa tête, confuse. Quelque chose était différent… Rapidement, elle remarqua ce qui avait changé, après avoir reniflé l’air.

« Vous avez acheté un parfum… »

La subtile mais plaisante fragrance venait bien de lui, et ça lui chatouillait le nez. Pas trop légère, pas trop insistante, l’odeur envahissait l’air de façon merveilleuse. Elle finit par fermer les yeux sans s’en rendre compte pour savourer cette senteur avant de retrouver ses esprits, et toussota un peu exagérément.

« Cough, cough. C’est bien. Si ce n’est pas indiscret, puis-je vous demander où vous avez acheté ce parfum ? »

Hazeline, qui possédait un odorat particulièrement sensible, était très intéressée et était une connaisseuse dans ce domaine. Il aurait été difficile pour elle d’ignorer cette toute nouvelle odeur. Il fallait qu’elle s’en procure pour en disperser chez elle ou elle ne serait jamais satisfaite.

« Je ne me suis pas parfumé. C’est naturel. »

Sae-Jin souriait en lui répondant simplement.

Les sourcils d’Hazeline se rapprochèrent un peu, une ride apparaissant au milieu. Il ne sentait clairement pas comme ça la première fois qu’ils s’étaient rencontrés. Alors pourquoi tentait-il de lui faire avaler une couleuvre aussi grosse ?

« Ah, je vois~ Vous avez… une odeur naturelle vraiment agréable. »

Elle ne pouvait rien faire d’autre que feindre de le croire sur parole et baptiser cette senteur « Sourire Capitaliste » pour le moment. Il avait toutes les cartes en main concernant leurs transactions, elle ne pouvait juste pas se permettre de l’offenser d’une quelconque manière.

« Ah, oui, je sais. Merci. »

Sae-Jin déglutit en lui répondant, se sentant un peu gêné. Il pouvait presque deviner ce à quoi elle était en train de penser. Elle pensait sûrement qu’il était en train de lui mentir, parce qu’elle n’avait pas senti cette odeur la première fois, mais il ne pouvait absolument pas résoudre ce malentendu. L’odeur du Loup était une compétence passive, et il ne pouvait pas la désactiver à volonté.

« Haha, hé bien, ça vous va si on entre dans le vif du sujet ? »

Alors que Sae-Jin acquiesçait, elle sortit un document de l’une des pochettes sur le bureau. C’était une feuille blanche classique, totalement vierge.

« Qu’est-ce que c’est ? »

« Ah, je vous en avais parlé au téléphone hier… »

Elle lui avait répondu en lui tendant un stylo. Accessoirement, c’était la veille que Sae-Jin s’était rendu compte qu’il pouvait recevoir les appels à destination de son téléphone fixe directement sur sa montre.

« …Veuillez écrire la liste des ingrédients que vous souhaitez acquérir, nous les trouverons pour vous. Aussi longtemps que ce n’est pas un cœur humain ou un croc d’un Tigre à dent-de-sabre, il est possible de se procurer presque n’importe quoi en moins d’un mois. Après tout, l’un des rôles de la Maison de l’Alchimie est de réguler le marché des ingrédients, vous savez. Ah, mais ne vous en faites pas, ce n’est pas un service gratuit, vous allez devoir payer. Mais pour vous, hmm… Nous serons capables de le faire à prix coûtant, oui. Ce sera à peu près la moitié de ce que vous payerez sur le marché libre. »

« Oh, très bien. Merci. »

Sae-Jin attrapa le stylo et réfléchit consciencieusement à ce qu’il allait écrire, ses yeux lorgnant par inadvertance sur l’hologramme télévisé flottant au-dessus du bureau. Il s’agissait de la scène dans laquelle le Loup d’Ebène observait les humains sur fond de pleine lune, lorsqu’il s’était volontairement montré devant les caméras pour… rendre service.

C’était l’une de ces nuits qui le rendait un peu chaud bouillant et jouait avec ses émotions, aussi avait-il créé ce bazar… Maintenant qu’il se revoyait au calme et en plein jour, il ne put s’empêcher de rougir.

« Ah, une Bête Spirituelle ? C’est hors de question. »

Se méprenant sur les raisons de sa réaction, Hazeline leva le doigt et l’agita de droite à gauche d’une façon tout à fait sérieuse.

« Chasser une Bête Spirituelle est moralement et légalement répréhensible, vous savez. Nous ne savons absolument pas si elle a une influence directe sur la zone dans laquelle elle vit. Il pourrait survenir des désastres naturels, comme des glissements de terrain, si nous nous amusons à lui courir après. »

C’était ce qui s’était passé lorsque la Tortue Noire s’était faite tuer. À peine morte, le mana résidant au plus profond de l’océan perdit ce qu’on appelle un point de contrôle et créa un immense tsunami, qui finit par balayer toute la côte est de la Chine.

« Bien. Non, c’est clair, nous ne devrions pas tuer un Loup tellement cool. »

Il avait ravalé le fou rire qu’il s’apprêtait à laisser sortir et dit ça d’une manière sérieuse et naturelle. Bien évidemment pas au courant que Kim Sae-Jin et ce Loup ne faisaient qu’un, Hazeline continua son speech.

« Oui, enfin… C’est une créature ‘cool’, elle peut remercier son apparence imposante et ténébreuse ainsi que sa propension à aider les gens. Mais par-dessus tout, vous avez vu ces yeux, ressemblant à deux pleines lunes ? Je trouve parfaitement compréhensible que toutes les filles deviennent folles de cette bête sur les réseaux sociaux. Honnêtement, même moi, j’ai partagé quelques commentaires sur Profile Book. Oh, connaissez-vous Profile Book ? »

« Huuu… Non, je ne suis pas particulièrement fan des réseaux sociaux. »

Voyant Hazeline ricaner, même Sae-Jin finit par laisser échapper un sourire mystérieux. Elle le regarda avec un air empli d’interrogations mais il fit comme si tout allait pour le mieux et se mit à écrire.

La Gentillesse du Gobelin était impossible à fabriquer sans croc de Tigre à dents-de-sabre, aussi posa-t-il quelques autres ingrédients sur la feuille. Il pensa même à des noms de potions en avance. La potion permettant de renforcer les statistiques serait appelée ‘La Rage du Gobelin’, et… et…

« Si vous pouvez me trouver tout ça, je vous en serai reconnaissant. »

Lorsqu’il lui tendit le papier, elle en étudia chaque mot avec soin, même si elle paraissait faussement détachée et désintéressée par ce qu’elle lisait. C’était une liste totalement normale d’ingrédients tout à fait normaux, qui ne différait en rien de ce que les autres Alchimistes lui demandaient.

« Parfait. Aussitôt que je les ai, je vous appelle. Oh, et… Si cela vous convient, serons-nous également partenaires lors de votre prochaine vente de potions ? »

« Bien sûr, faisons comme ça. »

Sae-Jin répondit sans une once d’hésitation. En toute honnêteté, il ne pouvait pas vraiment aller où que ce fut d’autre, parce qu’il ne pouvait rester sous forme humaine que pendant 2h par jour.

« Vraiment ? Vous êtes vraiment rapide pour prendre ce genre de décisions, sieur Alchimiste. Normalement, les autres Alchimistes hésitent à se décider, mais vous… »

« C’est Kim Sae-Jin. »

Il décida de lui donner son nom tout en la fixant dans les yeux. Il put ainsi voir la surprise naître dans cette paire de joyaux alors qu’il se présentait subitement.

« Et je suis un humain. »

Il lui tendit la main de façon directe. Hazeline resta perplexe pendant un instant, avant de laisser échapper un sourire et de la lui serrer.

« Oui, sieur Alchimiste Kim Sae-Jin. Je ferai absolument tout ce qui est en mon pouvoir pour que vous ne regrettiez pas de nous… de me faire confiance. Ainsi qu’à la Maison Yoseon, bien entendu. »

Ils finirent par tous deux se lever de leurs sièges.

« C’est l’heure du déjeuner. Vous avez déjà mangé ? »

« Oui. »

« Oh, dans ce cas, pourquoi n’irions-nous pas ens… Hein ? »

Hazeline pencha légèrement la tête à la réponse de Sae-Jin, confuse. Elle se demandait si elle avait bien entendu. Une Elfe comme elle n’était pas du tout habituée à se faire rejeter de la sorte, au point qu’entendre une réponse positive était devenue une habitude, presque un instinct. Et voilà que… D’un homme, en plus… C’était clairement la première fois de sa vie. Même s’il avait répondu gentiment.

« J’ai déjà déjeuné. »

« Mais… Mais il n’est que midi ?! »

« Ah, je mange toujours un peu plus tôt, désolé… »

Bien sûr, il avait ses propres raisons, de bien malheureuses raisons, d’agir de la sorte, mais il avait profondément choqué Hazeline, qui ne pouvait qu’acquiescer, les yeux papillonnant, en répétant les mêmes mots en boucle.

« Ah, oui, oui, ah. Oui, bien sûr… Bien sûr, ça doit être ça… Bien sûr, oui… »

« Oui, bon. Si nous avons le temps, une autre fois. Si vous voulez bien m’excuser. »

Ses derniers mots portèrent le coup fatal.

La bouche d’Hazeline pendait au plus bas. Elle ne pouvait simplement pas concevoir qu’une telle situation était réelle. Il lui avait dit « Une autre fois », mais c’était elle qui disait ça aux hommes, d’habitude, elle n’était pas celle à qui on le disait ! C’était un choc qui n’était pas plus attendu que bienvenu par tout son système, et elle ne pourrait jamais, jamais comprendre ce qui venait de se passer.

Elle observa Sae-Jin qui quittait les lieux, perplexe, et s’effondra lourdement dans son fauteuil.

« … »

Elle resta ainsi pendant plus de 10 minutes, comme si son âme venait d’être aspirée hors de son corps pour un quelconque rituel macabre et qu’il ne restait plus là qu’une coquille vide.

*Snif, snif*

Par pur accident, elle finit par renifler l’air ambiant. L’odeur avait disparu, à présent, et elle le regrettait du fond de son cœur.

*Snif, snif*

À renifler autour d’elle à la recherche d’une trace de fragrance, elle se sentait devenue une Soo-In mais elle ne pouvait réellement rien y faire.

La légère réminiscence olfactive à l’intérieur de son nez était là pour lui rappeler à quel point cette odeur lui manquait déjà terriblement, même après seulement 10 minutes.

« J’aurais dû juste demander… »

Si ce parfum était capable de créer une telle sensation de manque après seulement ça, alors c’était clairement un parfum hors du commun. Et à ce niveau, elle aurait dû insister pour trouver de quoi il s’agissait, même au risque de l’ennuyer. Elle ronchonnait tout bas, pleine de regrets.

En cherchant encore une trace quelconque dans l’air, elle se surprit à naviguer sur un site de parfums pour hommes.

 

***

 

Sae-Jin pouvait entendre des fragments de conversations partout où il passait, et tout le monde parlait de ce Loup Spirituel. Les étudiants, les chevaliers, même les magiciens – c’était comme si le moindre habitant de la Province de Gangwon avait déjà parlé de lui au moins une fois. Et une couche supplémentaire fut ajoutée à son histoire, juste comme ça.

Comme il pouvait rester sous forme humaine plus longtemps, Sae-Jin décida de passer par l’entrée du terrain des monstres, l’entrée classique, en passant par la réception. C’était l’endroit dans lequel chevaliers et chasseurs pouvaient s’accorder un bref répit avant de se lancer dans une chasse, ou après en avoir fini une autre.

C’était habituellement un endroit plutôt calme, mais avec tous ces journalistes mêlés aux chasseurs et chevaliers et tentant de grappiller quelques histoires inédites sur la Bête Spirituelle, la réception se trouva être bien plus chaotique qu’à l’accoutumée.

« Ah, maintenant que j’y pense, son hurlement, c’était un peu comme s’il disait ‘Il y a un monstre par là-bas, n’y allez pas’, non ? C’était bien ce que ça voulait dire ? C’était une sacrément bonne idée de faire demi-tour, en fait. »

« Hein ? Est-ce que ça veut dire que vous avez aussi aperçu ce monstre ? »

« … Eh ? Ah, eh bien, non. Mais… Mais, je l’ai réellement entendu, oui !! C’était genre Awoooooo et tout ça. Vous le savez aussi, les Loups dans la zone des monstres ne hurlent pas, hein ? Sérieusement, juste au moment où je me demandais si je n’étais pas allé un peu trop loin, le hurlement me surprit et me convainquit de filer vers la sortie. »

« Donc ce Loup a déjà aidé des gens, avant ça ? »

« Bien sûr ! Je vous le dis, vous ne trouverez pas une créature plus maligne que celle-là. Ouais ! Ce mec juste là, c’est lui qui a été aidé par le Loup Brun – Hé, Hé, monsieur Kim Tae-Jo ! Venez voir. Ce journaliste veut vous demander quelque chose… »

Sae-Jin esquissa un sourire satisfait en entendant cette conversation parmi d’autres.

Maintenant, son histoire avait pris des proportions hors de contrôle. On allait continuer à parler de lui encore longtemps, aussi longtemps que tous ces gens désirant un peu d’attention allaient continuer à inventer toutes sortes d’histoires les concernant.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 13
MWLU : Chapitre 15 Bonus

17 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. XiaoNinger

    Merci pour le chap et merci au donateur 🙂

    Répondre
  4. neodaoistneodaoist

    Merci pour les chapitre et merci well97 et gaël .

    Répondre
  5. newkan

    merci pour le chapitre ont passe toujours de bon moment ici ^^

    Répondre
  6. drak

    merci pour le bonus ^^

    Répondre
  7. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Et merci à well97 et Gaël.

    Répondre
  8. 4Help

    Mrc du chap et au donateurs.
    Question :que signifie Soo-In ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Hello.

      Un Soo-In est un homme-bête dans les légendes coréennes.

      Répondre
  9. Cèlen

    Merci bcp pour le chapitre ^^

    Répondre
  10. CuchulainCuchulain

    Encore merci pour ce chapitre ^^

    Répondre
  11. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Merci aux donateurs aussi !

    Répondre
  12. Shirosuu

    Quelle bonne surprise ^^, merci pour ce chapitre

    Répondre
  13. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  14. lemajaninjalecteur

    Merci à l’argent ^^

    Répondre
  15. Danicool

    Merci pour le chapitre et merci aux donateurs ☺

    Répondre
  16. tang san

    merci les gas c’est cool

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com