MWLU : Chapitre 140 Bonus
MWLU : Chapitre 142

Et voilà le deuxième chapitre bonus offert par les soins de Gael ! Vous pouvez comme moi le remercier une fois de plus, il le mérite bien.
En plus, il vous offre les chapitres d’un putain d’arc !


 

〈 141. Un évènement Curieux (3) 〉

 

Yi Hye-Rin et Joo Ji-Hyuk se rendirent à la mer de l’est – ou plus spécifiquement vers une petite hutte située aux abords d’une forêt près de la plage.

Les reflux iodés poussés par le vent et les paisibles vagues étaient porteurs de douceur et de salinité ; les rayons du soleil qui brillait haut dans le ciel se séparaient en une cascade dorée et scintillante entre les feuilles des arbres.

Et au sein de cet idyllique paysage, sa hutte était un havre de calme.

« Si l’on estime la valeur de ce terrain en se basant uniquement sur le paysage, on doit excéder les 90 millions de dollars, non ? »

Yi Hye-Rin discutait casuellement avec Joo Ji-Hyuk.

« Probablement. »

Et de la même manière que durant les précédentes trente minutes, sa réponse s’avéra être dénuée de toute joie. Trop sérieuse et indifférente, voilà ce qu’elle était.

Yi Hye-Rin fit claquer sa langue, totalement insatisfaite, et pressa le pas en direction de la hutte. Joo Ji-Hyuk la suivit en silence.

« Je toque ? »

Joo Ji-Huyk acquiesça sans un mot. À en voir ses expressions dures comme pierre, elle était de plus en plus excédée mais pour le moment les circonstances exigeaient qu’elle n’exprime rien de son mécontentement. Elle lui jeta donc un regard furieux de plus avant de frapper prudemment à la porte.

Toc, toc.

Le vent souffla sur la forêt silencieuse et les branches se mirent à craquer et gémir tout bas. N’avait-elle pas entendu la porte, à cause des complaintes des arbres ?

Yi Hye-Rin frappa à nouveau. Elle put alors enfin sentir un léger mouvement de l’autre côté de la porte. Et peu après, un clic. Un loquet dont l’absence n’aurait finalement eu aucune espèce d’importance.

« Qui est… Oh, Hye-Rin ? Même le Chevalier Joo Ji-Hyuk ? »

Était-ce à cause du soleil qui brillait aveuglément par moment ? Une femme si divine que même la beauté Yi Hye-Rin ne pouvait espérer égaler se montra à la porte.

Sous ses cheveux cascadant comme une averse de soie, son visage radiait de toutes parts. Des lèvres courbées à la perfection, des yeux qui semblaient être doux comme ceux d’une mère, un nez si parfaitement défini qu’il aurait pu être sculpté là par un maître et cette peau… pâle comme le lait. Sa beauté était à même de provoquer une confusion sérieuse : était-elle une elfe ou un être humain ?

« Qu’est-ce qui vous amène ? »

« ……. »

Un écho clair et pur créé par une gorge idéale – même le son de sa voix était choquant.

Yi Hye-Rin fixa Kim Yu-Rin pendant un long moment avant de tourner la tête d’un seul coup. Et comme elle le suspectait, son collègue se tenait là, la bouche grande ouverte, perdu.

« Tu prétendais être si sérieux, et voilà que… !! »

La colère monta au nez de Yi Hye-Rin ; son poing s’abattit en plein plexus de celui qui ne semblait toujours pas comprendre l’entité divine qu’il avait face à lui. Et de sa bouche toujours bée sortit un liquide qui aurait aussi bien pu être du sang que de la salive.

 

*

 

Yi Hye-Rin et Joo Ji-Hyuk reprirent leurs esprits bon gré mal gré et entrèrent dans la hutte.

Ce n’était pas spécialement grand, là-dedans, mais il y régnait cette petite touche de chaleur, d’un domicile amoureusement entretenu ; tout dans cette endroit respirait l’affection. Yi Hye-Rin se surprit à sourire gentiment en observant les lieux avant de trouver quelques objets qui n’étaient pas là la dernière fois qu’elle était venue.

Il s’agissait d’un tas de mignonnes poupées de chiffon.

Il y avait là une poupée d’Athany, une autre ressemblant à une petite mésange blanche de Corée, une autre représentant clairement le Dragon Azur et finalement… même une effigie de ce qui ressemblait à un Orque. Et cette dernière occupait le meilleur emplacement parmi ses pairs, juste au-dessus du lit de Kim Yu-Rin.

« Qu… Que faites-vous ? Installez-vous et ne prêtez pas attention aux trucs bizarres. »

Tout à coup gênée, Kim Yu-Rin traîna les deux compères vers une petite table basse. Il n’y avait là que deux chaises ; Yu-Rin s’installa sur un coin du lit tandis qu’elle les offrait à ses invités.

« Vous avez déjà mangé ? »

« Non, pas enc… »

« Ouais, on a mangé juste avant de venir. »

Yi Hye-Rin couvrit rapidement la bouche d’un Joo Ji-Hyuk sans tact pour répondre à sa place.

« Oh, vraiment ? Alors, une tasse de thé ? »

« Nous n’en avons pas besoin non plus, capitaine. »

Yi Hye-Rin plaça une certaine emphase sur le dernier mot de sa phrase, et Kim Yu-Rin se mit à sourire légèrement.

« Quand est-ce que tu reviens ? C’est beaucoup trop long pour une pause post-traumatique, tu sais. »

Les toutes premières vacances que son capitaine avait prises en dix ans de carrière duraient déjà depuis presque six mois. Et c’était quoi, cette justification ? Récupérer des effets secondaires d’une procédure médicale ? Quand bien même, aussi décalée qu’elle pouvait être, les supérieurs de l’Ordre du Corbeau ne pouvaient que piétiner et patienter.

Non, ce n’était d’ailleurs pas que son Ordre. Le pays tout entier faisait de même.

« …Désolée. Attendez encore un peu. J’aimerais profiter de cet endroit encore un tout petit peu, ces vacances que je n’ai jamais eues. »

Sa volonté était légère mais inébranlable. Yi Hye-Rin soupira longuement et jeta un nouveau coup d’œil circulaire sur l’intérieur de la hutte.

« Et qu’est-ce que tu fais ici, seule, exactement ? 1)NdT : J’ai bien ma petite idée sur une fille seule chez elle et un lit, lis DMS et tu sauras… Bien sûr, la vue est belle mais ce n’est pas comme si tu pouvais regarder la nature toute la journée, hein ? »

« Fuhut, c’est l’impression que ça donne ? Cependant, il y a bien plus de choses à faire que ce que tu penses. »

Ses yeux s’arquèrent légèrement. Son invitée se plaignit en son cœur que de tels yeux étaient clairement une infraction à toutes les règles de discussion et jeta un rapide coup d’œil à son collègue. Et cette fois, ce n’était plus sa bouche mais ses yeux qui étaient grands ouverts.

« Je peux sortir pêcher, lire un livre, confortablement installée, et même méditer pour clarifier des choses que j’avais du mal à réaliser avant. Probablement… mon trait pourrait avoir gagné un niveau, également ? »

« …. »

Yi Hye-Rin la regarda sans dire un mot. Puis, ses yeux vagabondèrent vers une petite poupée lupine posée sur la table. C’était une petite chose sérieusement un peu trop adorable. Mais accessoirement, une légère aura en émanait et provoquait ce désir de la posséder… Elle repoussa cette envie dans un coin de son esprit.

« Heu, hmm. »

Comme si elle s’inquiétait de Yi Hye-Rin, Kim Yu-Rin attrapa la poupée et la serra dans ses bras avant de rapidement trouver une excuse :

« …Toutes les poupées dans cette hutte, le Maître de Guilde Kim Sae-Jin me les a amenées, ce sont des cadeaux, vous savez. Il a dit que c’était parce que je pourrais m’ennuyer, seule ici, sinon. Je ne les ai pas achetées, hein. C… C’est pourquoi je ne peux les donner à qui que ce soit. Si je le fais, ce serait comme si je ne prenais pas ses bonnes intentions au sérieux. »

Kim Yu-Rin mitraillait des mots qui reflétaient son intention de garder toutes ces poupées pour elle, de toute façon.

Cependant, en même temps que ces mots quittaient ces jolies lèvres, les invités se figèrent.

Après tout, Kim Sae-Jin avait été kidnappé. Et pas par n’importe qui ; par une entité si puissante que ça en devenait stupide à imaginer. Nul ne savait ce qu’il advenait de lui actuellement.

Kim Yu-Rin ouvrit les yeux en grand face à ce soudain changement d’attitude et leur jeta rapidement un regard inquisiteur.

« Quoi ? Quel est le problème… Pourrait-ce être… ? »

Des larmes se formaient au coin des yeux de Yi Hye-Rin, qui baissa la tête. Joo Ji-Hyuk serra les dents et son regard se perdit dans le lointain.

« Qu’est-ce qui lui est arrivé ? »

Kim Yu-Rin n’était pas idiote. Elle se leva de son siège d’un bond.

Tous deux furent incapables de lui répondre pendant un long moment. Après tout, Kim Sae-Jin possédait un Trait et ce Trait était un secret absolu. Cependant, afin de persuader Kim Yu-Rin, …

…il allait devoir être dévoilé d’une manière ou d’une autre.

« Qu… Qu’est-ce qui est arrivé ? Répondez… »

Kim Yu-Rin demanda à nouveau, devant le silence prolongé de ses invités. Yi Hye-Rin fut la première à soupirer et lorsque Joo Ji-Hyuk hocha la tête, elle se lança.

« Fuu… Ok. Écoute attentivement. Très attentivement, capitaine. En réalité, le Trait du Maître de Guilde… lui permet de se transformer en monstre. »

« ………………Pardon ? »

Kim Yu-Rin devint blanche comme un linge quasi immédiatement. Mais aussitôt, le choc de cette révélation fut remplacé par une série de pièces de puzzle se mettant en place, l’une après l’autre et comme par magie.

Et un choc encore plus grand traversa son visage à ce moment.

Un Trait qui permettait à une personne de se transformer en monstre. Et puis, le Héros Orque et Kim Sae-Jin. Les armes. La marque. Tout.

Sa bouche s’ouvrait de plus en plus grand. Tel un poisson rouge incapable de sortir de cet océan dans lequel les vagues étaient autant de chocs qu’elle ne pouvait pas surmonter.

« Qu… Qu’est-ce que tu veux dire, un monstre ? Ce n’est pas ‘un monstre’, c’est le Dragon Azur. »

Joo Ji-Hyuk amena un léger calme au milieu de cette tempête cérébrale et émotionnelle. Il apporta un léger sentiment de soulagement à un esprit actuellement ravagé par plusieurs années de choses à assembler de façon logique.

« Ah. Tu as raison. Le Dragon Azur n’est pas un monstre. »

« Le D… Dragon Azur… ? Pas un Orque ? »

Kim Yu-Rin posa la question par pur réflexe, sans même s’en rendre compte.

« C’est exact. Sae-Jin peut se transformer en Dragon Azur. Celui-là même qui sillonne la mer de l’est depuis longtemps maintenant. Mais qu’est-ce que tu veux dire, l’Orque ? Ne me dis pas que tu penses toujours à cet Orque ?! »

« Ah… Non, non. Ce n’est rien. C’est juste que tout était devenu si logi… Non, ce n’est rien. »

Kim Yu-Rin hocha la tête d’un air assuré tout en sentant que dans ce déni, des tas de choses clochaient désormais. Tout était devenu si logique pour d’un seul coup se faire renier. Elle ne savait même plus si ce qu’elle ressentait était une expression de soulagement ou de frustration.

Les deux, sans doute.

 

****

 

==========

[LE MONSTRE]

 

Nous souhaitons cordialement vous présenter une invitation, à vous tous ; ce sera la plus grande fête jamais organisée par le Monstre.

Vice-Président des Investissements de la Grande Sagesse, Kim Jong-Hyuk-nim, nous espérons sincèrement que vous pourrez y participer et que vous éclairerez cette fête par votre présence.

 

==========

« Je pense que ce devrait être assez, non ? Oy, j’ai envoyé l’invitation à toutes les célébrités dont vous m’avez parlé. C’est bon ? »

Yu Baek-Song étudiait le carton d’invitation tout en posant la question. Rhosrahdel hocha la tête. Accessoirement, comme il travaillait en tant qu’agent double jusqu’à présent, il n’avait plus d’endroit où retourner désormais et il avait décidé de se dévouer entièrement à ce groupe de personnes qui l’avaient finalement accepté, lui, un Vampire et ennemi de l’humanité.

« Oui. Actuellement, il y a un Ancien assigné à Kim Jong-Hyuk, alors les chances pour qu’il l’accompagne à cette fête sont plutôt élevées. Après tout, il y aura un bon paquet de proies juteuses et grasses – tant en chair qu’en positions sociale – et il va se faire un plaisir de chercher à les contrôler mentalement. »

« Alors, nous l’attrapons et nous lui faisons avouer où se cache Bathory, c’est ça ? »

« C’est bien ça. Les Anciens sont efficaces lorsqu’il s’agit de camoufler leur identité et même le meilleur équipement ne permet pas de les repérer. Mais puisque je serai là, ce devrait être suffisant. »

« Hmpf. Bien. Je te fais confiance, dans ce cas. »

Aussitôt Yu Baek-Song en ayant terminé avec sa déclaration, les portes de la salle de conférence secrète s’ouvrirent en grand.

C’était le duo Yi Hye-Rin – Joo Ju-Hyuk, qui étaient sortis en prétendant aller chercher quelqu’un. Et il semblait qu’ils avaient réussi dans leur quête – il y avait une troisième personne qui marchait derrière eux.

« Nous avons amené le meilleur renfort de tous les temps ! »

En entendant la voix énergique de Yi Hye-Rin, Hazeline jeta un coup d’œil nonchalant dans leur direction. Et en même temps, quand son regard croisa celui de cette personne, elle devint rigide des pieds à la tête, en une fraction de seconde.

Il en alla exactement de même pour Kim Yu-Rin.

 

****

 

Seul le premier jour avait vu la barrière d’isolation recouverte de morceaux de chair et collante de sang coagulé – des montagnes de chair et des rivières de sang. Désormais, cet endroit en était l’opposé complet. Il était clair que Bathory était du genre maniaque de la propreté et puisqu’elle pouvait gérer cet endroit selon ses propres souhaits, Sae-Jin et elle étaient désormais dans ce qui ressemblait maintenant à une suite luxueuse du meilleur hôtel du pays.

« Un Lycanthrope… Ouais, j’ai entendu parler de ton espèce. Sérieusement, ta vitesse de régénération est vraiment chiante. »

Bathory parlait comme à un vieil ami, son corps profondément enfoncé dans un sofa des plus confortables. Elle portait une robe rouge dont la conception avait dû rencontrer quelques problèmes de matière première si on en croyait le fait qu’elle était incroyablement trop échancrée et révélatrice d’endroits critiques.

« Peu importe. Mais toi… Qu’est-ce que tu es ? Tu as également un Trait ? Comment peux-tu survive alors qu’il ne te reste qu’un doigt ? »

« Hmm… Tu es curieux, mon chou ? »

Bathory passa lentement son index sur ses lèvres. C’était un mouvement incroyablement séducteur.

« Tu me le dirais si j’étais curieux ? »

« Bah, ce n’est pas comme si je ne pouvais pas te le dire. Tu vas mourir de ma main un jour ou l’autre, de toute façon. Te tuer après avoir assouvi ta curiosité fera de moi une personne pleine de compassion, n’est-ce pas ? »

Tout en affirmant des choses avec une assurance certaine, elle afficha un très léger mais très brillant sourire. Elle avait l’air d’adorer la situation actuelle, pour une raison qui échappait à Sae-Jin.

« Maintenant, n’en perds pas une miette. »

Bathory ouvrit la main. Un mana rouge et électrique crépita dans sa paume.

« Le mana des Vampires est rouge. Tu vois ? Parce que nous avons tendance à utiliser le mana et le sang de la même manière. Les formes de vie inférieures ne peuvent en faire autant, bien sûr. Pour des blaireaux comme toi, le sang n’est que du sang, après tout. »

Le Mana cessa de s’agiter comme de violents arcs électriques et se coagula soudain pour former un objet rouge et pointu.

« Les Vampires transmettent leur puissance via leur lignée. Et la mienne est la plus puissante et très spéciale parmi toutes celles que nous connaissons. C’est pourquoi je peux utiliser des dizaines et des dizaines de sorts que ces petits Elfes n’ont aucune chance de maîtriser un jour. Mes os et ma chair son des dizaines de fois plus résistants que le plus costaud des Soo-Ins de ce monde. »

En une seconde, la pointe rouge qui dansait au-dessus de sa main devint plus longue et se précipita vers la gorge de Sae-Jin. Il déglutit involontairement – l’objet avait cessé de bouger juste avant sa pomme d’Adam.

« Mais le truc le plus impressionnant, dans tout ça… »

Khugugugung !!

Un bruit assourdissant explosa et en même temps, le mana se mit à bouillir autour de Bathory. C’était comme de la vapeur qui émanait de l’eau lorsqu’elle était bien trop chaude – son corps tout entier se changea en mana.

Le mana rougeoyant devint un épais brouillard et se dirigea lentement vers Sae-Jin avant de se changer à nouveau graduellement en Bathory elle-même.

« Tu vois, mon sang… C’est du mana. »

Portant un élégant sourire sur le visage, elle pinça sensuellement la joue de Sae-Jin. Voyant à quel point il était perplexe face à cette démonstration, elle ne s’arrêta pas là et sa main descendit plus bas. De son visage à son torse. De son torse à son abdomen…

« Oy. »

Et juste alors que sa main allait atteindre une zone critique, la voix de baryton du Loup résonna.

« Quel est le problème ? Peut-être es-tu excité par ce que je fais ? »

Elle renifla de dédain tout en regardant Sae-Jin dans les yeux.

Ahgeujack !!

Et en même temps, les dents du Lycanthrope pénétrèrent profondément dans son cou.

« Kkyack !! Sérieusement ?! Ce putain de fils de pute ! Pervers ! Sadique ! »

Souffrant d’une attaque soudaine, elle frappa violemment le torse de Sae-Jin pour le faire lâcher prise et tandis qu’il volait en arrière, il finit par avaler un peu de son sang et de sa chair.

« Argh !! Phew, spit !! »

« Gra… Ah, ça fait mal… »

« Argh, c’est dégueula… »

Kim Sae-Jin ouvrait la bouche pour jurer comme un routier lorsque tout à coup, une fenêtre informative apparut sous ses yeux.

Il cessa de penser. Son cœur arrêta de battre l’espace d’une seconde. Son esprit cessa de fonctionner. Il arbora un large sourire.

[L’hôte a ingéré du sang de la lignée Bathory. La compétence unique du Lycanthrope, « Sens du Loup » est activée. Désormais, l’hôte gagnera une compréhension automatique et la puissance de la lignée Bathory en fonction de la quantité ingérée.]

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
MWLU : Chapitre 140 Bonus
MWLU : Chapitre 142

References

References
1 NdT : J’ai bien ma petite idée sur une fille seule chez elle et un lit, lis DMS et tu sauras…

Related Posts

17 thoughts on “MWLU : Chapitre 141 Bonus

  1. qu’elle est conne, elle lui fil gratos le moyen de la tué et littéralement de la bouffé lol mais il va devenir un loup garou vampire au final lol

    merci pour les deux supplément

  2. Merci pour le chapitre ! 

    Quel fin épique ! Il peut copier même les lignées xD Je sens qu’elle va être surpris :p

    Et un Grand merci à Gael 🙂

  3. Merci pour ce chapitre 

    Moi perso je me serais fait la petite vampire avant de la bouffer mais ça doit être mon coté Lycan qui ressort -_-« 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com