MWLU : Chapitre 68

MWLU : Chapitre 67
MWLU : Chapitre 69 Bonus
〈 68. La balle perdue (5) 〉

 

Deux semaines auparavant, le mois d’octobre avait commencé sous l’auspice d’un sujet chaud : Le Monstre.

Afin de recruter des nouveaux membres pour la Société, Kim Sae-Jin avait mis en ligne une note informative sur la page d’accueil et en avait ensuite informé tous ses abonnés. Le raisonnement était simple, n’avoir que six membres – et il incarnait trois d’entre eux à lui seul, en vérité – alors que la limite pour une Société de son rang était de 250 hors employés semblait être une opportunité gâchée pour lui.

C’était clairement aux antipodes de la façon de faire des grosses Sociétés qui ouvraient leurs recrutements dans le secret le plus total ; la page principale du serveur planta à plusieurs reprises sous l’afflux des visiteurs suite à cette déclaration publique, ce qui amena de nombreux différents sites à relayer la nouvelle.

Apparemment, un chaos important s’éleva dans les nombreuses salles de discussion en ligne dédiées aux Ordres de Chevaliers, même celui de l’Aube ; suivant la même logique, des Chevaliers affilés à ces Ordres tinrent même des réunions pour décider ce qu’ils devaient faire.

Le nombre final de candidatures durant cette longue semaine de recrutement, incluant des Chevaliers, des Sorciers et des Chasseurs, s’éleva à plus de 3000. Si on comptait les membres des autres professions, alors il y en avait encore 1000 de plus, ce qui rendait le tout complètement ridicule.

Cependant, parmi ces candidats, il y en avait un qui rendait Sae-Jin plutôt nerveux.

Kim Yu-Sohn.

Le patron de la taverne des Mercenaires, et celui qui était responsable de la transformation de Sae-Jin en un type légendaire, le Lycan.

Est-ce qu’il sait ?

Le Trait de ce type impliquait des rêves et des gens. En rêvant, il pouvait voir les choses comme s’il était une toute autre personne. En d’autres termes… Il y avait une forte probabilité que Kim Yu-Sohn savait que Sae-Jin était le Lycan.

« Hmm… »

Mais encore une fois, il se demanda s’il n’était pas plus pertinent de garder la source de son anxiété près de lui. Plus important encore, même s’ils ne s’étaient jamais rencontrés face à face, sa crédibilité était d’ores et déjà assurée. S’il avait été du genre à retourner sa veste, il aurait tout balancé au moment où la DES avait commencé à lui poser des questions.

En plus, Kim Yu-Sohn avait carrément fait les choses en grand pour une personne qu’il n’avait jamais rencontrée auparavant. Il avait pris les archives de son propre passé, lorsqu’il travaillait encore en tant que mercenaire de rang A, l’avait changé pour y indiquer le nom du Lycan, et lorsque la DES avait tenté d’enquêter sur les activités passées du Lycan, à la place d’une suspicion infondée, tous ses faits passés existaient et la légende naquit aussi facilement que ça.

- Monsieur le président. Monsieur Kim Yu-Sohn est venu vous voir. Dois-je le faire entrer ?

En parlant du loup… Kim Sae-Jin inspira profondément.

« Oui, s’il vous plait. »

Il salua l’homme en question, un tantinet nerveux.

 

*

 

« …Ce qui veut dire que vous saviez depuis longtemps ? »

Kim Sae-Jin avait tapé dans le mille. Kim Yu-Sohn lui avoua qu’à peu près trois mois plus tôt, quand Sae-Jin était ‘hors de contrôle’ en tant qu’Orque Démoniaque, il avait remarqué. Non, plutôt que remarqué, il l’avait compris.

« Oui. Le fait que vous êtes le Lycan… J’en suis venu à comprendre, en quelques sortes, à un moment. »

« Vous voulez dire que… vous avez vu les autres, aussi. »

« …Oui. »

En effet, Kim Yu-Sohn expliqua avoir été pas mal confus. Parfois, ses rêves commençaient dans la peau d’un Orque, parfois d’un Loup, parfois même d’un humain.

Et parce qu’il rêvait soudain de monstres, il s’était vu obligé de se demander si son Trait avait évolué ou quelque chose du genre. Mais il comprit réellement ce qu’il se passait quand Sae-Jin sauva tant de monde sous sa forme d’Orque.

« Bon, ok. C’est un peu gênant, hein. »

Vu à travers les Yeux du Loup, Kim Yu-Sohn n’avait pas une once de mauvaises intentions en lui. S’il avait eu le moindre soupçon de quoi que ce soit de mauvais, il aurait tenté de faire chanter Sae-Jin depuis longtemps.

« Est-ce que ça va poser problème, que je connaisse la vérité ? »

Même si ses inquiétudes s’étaient avérées fondées, étrangement, c’était comme si un poids venait de quitter ses épaules. Dans tous les cas, il ne pensait pas que son secret allait être gardé éternellement quoi qu’il arrive – et puis, il n’aurait pas pu garder ça en lui pour toujours, non plus.

« Non, non. Bien sûr que non. C’est mon talon d’Achille, après tout… Hmm. On dirait que je n’ai pas d’autre choix. »

« …Pardon ? »

Suite aux mots de Sae-Jin, son interlocuteur trembla légèrement. Cet homme qui avait déjà la quarantaine révolue devait penser que Sae-Jin comptait disposer de lui, et il commença à reculer doucement.

« On dirait que vous allez devoir rester à mes côtés pour un sacré bout de temps, hein. »

Heureusement pour lui, Sae-Jin se contenta de sourire et tendit la main.

« …Oh. Hahaha… O, oui. Merci beaucoup. »

Et ce jour, la construction d’une nouvelle Taverne des Mercenaires débuta sur le territoire du Monstre, Kim Yu-Sohn à sa tête.

 

***

 

La quantité de choses à faire après être devenue une Société de rang B- augmenta de beaucoup – s’enregistrer en tant qu’entreprise, se procurer des licences de vente, et naturellement, recruter de nouveaux membres.

Grâce à ça, la quasi-totalité de son temps sous forme humaine devait être perdu en travail administratif pour la Société, et ça le conduisit irrémédiablement vers une diminution des contacts privés avec les gens.

« Est-ce que grand frère a vraiment besoin de faire tout ce truc de sélection de nouveaux membres ? »

Et il était devenu une habitude quotidienne pour Yu Sae-Jung de venir et de lui rendre visite dans son bureau après avoir terminé son propre travail – seulement après la période de punition imposée par son grand-père, évidemment.

Elle ne pouvait rien y faire, Kim Sae-Jin ne la rencontrerait nulle part ailleurs.

« Ouais. D’ailleurs, il n’y a plus qu’une centaine de personnes. »

« Hmpf… Je peux t’aider, tu sais ? »

« Je peux terminer ça en 30 minutes si c’est juste 100 personnes. Et puis, tu n’es qu’un niveau moyen, alors non. »

« Quoi, de nouveau ? Tu me regardes de haut, encore une fois ? Est-ce que je ne t’ai pas déjà dit qu’un niveau moyen et le plus jeune niveau moyen de l’histoire sont deux choses complètement différentes ? »

Elle fronça les sourcils pour exhiber clairement ce qu’elle en pensait. Il se contenta de sourire face à son insatisfaction et en termina avec les derniers trucs administratifs nécessitant son attention. Avec ça, ses corvées quotidiennes étaient bouclées, les rencontres avec les candidats n’ayant lieu que le lendemain.

« Hmmmm, grand frère ? »

Yu Sae-Jung étudia prudemment Kim Sae-Jin l’espace d’un instant alors qu’il se levait de son siège. Puis, les doigts incapables de tenir en place, elle lui demanda :

« …Tu ne peux pas te libérer un peu de temps aujourd’hui non plus ? »

Tous les jours. Elle voulait faire quelque chose – n’importe quoi – avec Sae-Jin.

Cependant… Il vérifia le temps qu’il lui restait sous forme humaine. 90 minutes. Pour être avec elle, ce n’était juste pas assez.

« Non, non. Ce n’est pas que je veux aller quelque part en particulier. Juste… On pourrait aller chez toi, tu sais ? »

Saisissant rapidement l’ambiance, Yu Sae-Jung ajouta cette précision avec tact. Son apparence timide était assez puissante pour que les désirs réprimés au fond de son cœur de Loup empirent, mais Sae-Jin était encore plus ou moins capable de le supporter. Il secoua rapidement la tête.

« Tu es encore trop jeune pour dire vouloir aller chez un mec célibataire comme ça. Entraine-toi simplement avec assiduité dans les locaux au sous-sol. »

Il frotta gentiment la tête de la jeune fille et quitta son bureau.

Sa destination était la zone de chasse. Comme la croûte terrestre était maintenant tordue, l’entrée en était lourdement régulée et les civils ainsi que les Chevaliers faibles en étaient interdits d’entrée. Mais Sae-Jin avait des choses à y faire.

« Mm ? »

Mais soudain, Yu Sae-Jung approcha et l’attrapa par le bras. Il se retourna pour voir ce qu’il se passait, et oublia ce qu’il voulait dire. Elle se mordait la lèvre, les yeux humides.

Yu Sae-Jung inspira profondément avant d’ouvrir lentement la bouche.

« On va où ? Je peux venir aussi ? »

« …Non. Tu ne peux pas. »

C’était regrettable, mais il devait être ferme.

Bien sûr, comme il n’était pas complètement idiot, il avait déjà compris les sentiments qu’elle avait pour lui depuis un moment.

Elle venait toujours le voir au moment où elle en avait terminé avec ses tâches. Et après s’être séparés, elle lui envoyait toujours des messages jusqu’à ce qu’ils aillent se coucher. Si elle n’avait pas une profonde affection pour lui, elle ne ferait pas ce genre de chose.

« Pourquoi pas ? Tu dis toujours que je ne peux pas, mais pourquoi ? »

« Parce que… Tu es encore jeune. »

Pour quelqu’un comme Sae-Jin, qui n’avait jamais entretenu de relation plus poussée que ça avec une fille, c’était la seule excuse qu’il avait trouvée.

Non.

S’il s’était décidé, alors…

Il aurait pu tout lui dire à propos de son putain de Trait. Après tout, Kim Yu-Sohn était déjà au courant de la vérité, de toute façon.

Mais elle n’était pas Kim Yu-Sohn. Parce qu’elle était une personne incroyablement précieuse pour lui, quelqu’un avec qui Sae-Jin avait construit quelque chose après tant d’efforts et d’obstacles, ça le rendait hésitant.

L’incompréhension, la peur, la terreur même, qu’elle pourrait ressentir après l’avoir vu se transformer en monstre… Cette éventualité pesait lourdement sur son cœur et dans son esprit. Et le plus important de tout… La raison pour laquelle elle avait commencé à développer des sentiments pour lui était précisément le panel de compétences dû à ses formes de monstres. Ce n’était pas quelque chose qui était né de façon naturelle.

Qu’est-ce qu’elle en penserait, une fois qu’elle aurait découvert le pot aux roses ?

Les instincts des monstres en lui lui criaient qu’aucune de ses inquiétudes n’avait d’importance, mais l’humain en surface ne voulait pas blesser cette jeune fille naïve et innocente.

« Tu es… »

Bien sûr, elle ne pouvait pas accepter un tel raisonnement. S’il continuait à lui ressasser sans cesse l’excuse de sa jeunesse, pourquoi est-ce qu’il lui avait fait tant de sous-entendus et d’allusions ?

Elle serra les poings. Elle voulait crier aussi fort qu’elle le pouvait, crier et lui demander, est-ce qu’il la menait en bateau avec cette drague au rabais, avec ces tendres allusions, ou s’il était sérieux – mais n’était-il pas un trop gros poisson pour elle, après tout ?

Mais…

« …Compris. »

Même si elle se trouvait pathétique et pitoyable, elle ne voulait juste pas qu’il la déteste.

 

***

 

« Keuheu-urhur… »

La Manticore laissa échapper un étrange cri avant de s’effondrer. Kim Sae-Jin le Loup d’Ebène planta alors ses griffes profondément jusque dans le cœur du monstre.

[La pierre de mana de la Manticore a été absorbée.]

- Toutes les statistiques vont augmenter.

- Acquis : compétence passive « Reconstruction des cordes vocales ».

[Reconstruction des cordes vocales, niveau F]

- Quand le niveau augmente, l’hôte sera capable de parler même sous forme de monstre.

Qu’est-ce que c’est que cette… ?

Le tout premier monstre sur qui il était tombé en entrant dans la zone de chasse en avait été un avec qui il avait déjà une expérience – la Manticore. La première fois, il n’avait pas eu le loisir de rester et d’absorber sa pierre de mana, alors il considéra cette nouvelle rencontre comme chanceuse.

Et la victoire lui fut accordée bien plus facilement cette fois, grâce à un objet de marque spiritualisé dans son corps.

Mais pourquoi est-ce que cette compétence est tellement ridicule ?

Il n’aimait pas du tout ce qu’il venait de recevoir après avoir absorbé la pierre de la Manticore. Les choses étaient carrément différentes quand Sae-Jin absorbait les pierres des monstres de niveau moyen supérieur.

Il avait gagné une nouvelle compétence en absorbant simplement une pierre de mana. Ce qui signifiait qu’aussi longtemps qu’il parvenait à chasser un monstre de ce niveau, il pourrait prétendre à une croissance exponentielle.

En plus, comme l’entrée des lieux étaient lourdement restreinte, il n’y avait aucun Chevalier ou Chasseur dans le voisinage.

Mais peut-être que ce n’est pas aujourd’hui ?

Cela dit, tout ça n’était que secondaire, et ce pour une raison précise. Kim Sae-Jin errait dans la zone de chasse à cause de la prémonition qu’avait eue Kim Yu-Sohn.

J’ai rêvé d’un Vampire solitaire marchant dans la zone de chasse. Je crois qu’il pourrait y avoir une grosse récolte si vous capturez cet individu et le faites parler par intimidation ou coercition.

« Heummmm. »

Kim Sae-Jin laissa échapper un soupir sans raison.

« Mm ? »

Etrangement, il avait eu l’air plutôt humain, à ce moment.

« Bais G’est-ce ge ? »

Bien sûr, la prononciation correcte était trop compliquée pour lui. Kim Sae-Jin pouvait maintenant plus ou moins comprendre comment une Manticore pouvait chanter. Ce n’était pas une compétence avec une variété d’utilisations, mais il commença à se déplacer tout en décidant qu’il était finalement content, avoir plus de compétences était de toute façon toujours mieux.

Et peu après, Sae-Jin repéra l’odeur de ce pourquoi il était là.

 

*

 

Un Britannique d’origine latinos, un Vampire de bas étage nommé Dwayne, fut capable d’entrer en Corée de Sud sans trop de souci grâce à son identité de Chasseur d’un des plus puissants pays du monde. Son rôle était simple : il devait enquêter sur ce que la zone de chasse était devenue après la distorsion.

Spécifiquement, pour chercher le portail qui pourrait mener à leur monde natal, ainsi que la Fissure Morte, pour enfin faire un rapport à ses supérieurs.

Et alors que Dwayne marchait tout en faisant son job, il entendit le son des herbes qui bougeaient dans son dos.

Il tourna rapidement la tête pour regarder mais ne put rien voir de vivant dans lesdites herbes. Pensant que c’était sans doute le vent, il retourna son attention devant lui.

« …Uh. »

Et à ce moment, quelque chose d’inattendu se trouvait là.

C’était un Loup solitaire.

Un gigantesque Loup bipède.

Et le Loup esquissa une espèce de ricanement suspect avant de lentement ouvrir la gueule d’une manière terrifiante.

« Caaa fait euh momont. »

« … »

Une voix lourde, de basse fréquence. Même s’il n’avait prononcé qu’une phrase simple, Dwayne perdit connaissance sur le coup, de la mousse au coin des lèvres.

« … Gue ? »

C’était assurément une réaction étrange, mais Sae-Jin put en comprendre la cause immédiatement.

Il y avait deux ou trois compétences relatives à sa voix. Et quand ces compétences se mélangeaient avec la voix du Loup, le potentiel de peur doublait aisément.

Peu importe. Moins de boulot, comme ça.

Sae-Jin confirma l’énergie ténébreuse émanant du Vampire inconscient, et forma un lien avec lui.

 

*

 

Kim Sae-Jin laissa un ordre mental exprimant « l’obligation de coopérer entièrement à tout interrogatoire » à son prisonnier Vampire, et l’attacha avant de l’abandonner loin de toute activité humaine avec une note qui précisait « Ce mec va cracher tout ce que vous voulez savoir si vous le torturez un peu. »

Après être rentré chez lui, il téléphona à Yu Baek-Song.

Comme ils s’étaient revus plusieurs fois en privé à cause du cas de sa mère, Sae-Jin trouvait qu’ils s’étaient un peu rapprochés. C’est ce qu’il pensait.

« Mademoiselle Baek-Song. »

- … Je vais raccrocher.

« Huh ? Pourquoi ? »

- N’ai-je pas répété qu’il fallait s’adresser à moi avec mon nom complet ou je ne te parlerais pas ?

Malheureusement, Yu Baek-Song était toujours une petite Bête Divine arrogante et sans l’influence des phéromones, elle maintenait une attitude froide en toutes circonstances.

« …Mademoiselle Yu Baek-Song. »

- Ok. Quoi ?

« Veuillez envoyer quelqu’un à l’endroit que je vais vous donner. Le Lycan a dit qu’il avait laissé un Vampire là-bas. »

- …Un Vampire ?

 

 

Sae-Jin lui donna l’emplacement avant d’ajouter naturellement :

« Au fait, à propos de ce que j’ai demandé ? »

- Oh, ça. Toutes les informations sont prêtes.

« Alors on se voit demain ? »

- Tu veux qu’on se rencontre ?!

Yu Baek-Song montra des signes d’hésitation. Bien évidemment, à cause de l’odeur insoutenable.

« Oui. On ne peut pas confier la livraison de données aussi importantes à un coursier ou à un agent, après tout. »

- …Bien. Je t’appelle demain.

Tout en maintenant un ton d’indifférence la plus total, elle raccrocha.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 67
MWLU : Chapitre 69 Bonus

14 Commentaires

  1. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Mazz

    Merci pour ce chapitre !!

    Répondre
  4. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre merci à toute l’équipe du site je vous adore enfin j’adore ce que vous faites lol enfin lorsque vous traduisez lol vous avez compris quoi

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Il va bientôt pouvoir parler correctement. Youhou.

    Répondre
  6. hyralko

    merci pour le chapitre Raka

    Répondre
  7. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  11. Storm

    Merci Rlakaa, chap bonus ce soir ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Demain matin.

      Répondre
  12. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com