MWLU : Chapitre 69 Bonus

MWLU : Chapitre 68
MWLU : Chapitre 70

Allons‐y, on est parti pour un chapitre bonus offert par Antoine et Thibaut !

Et j’en profite pour placer une petite info, je ne suis pas là de toute la journée,c’était le cas hier déjà, je rentre tard le soir à cause d’une série de conférences et de séminaires cette semaine. Donc je n’ai pas eu le temps de traduire le chapitre de LVL1S supposé sortir aujourd’hui et j’ai naturellement donné priorité au chapitre bonus en attente.

Je ferai donc pour une fois une exception, et je sortira le chapitre de LVL1S d’aujourd’hui avec un jour de retard, vous l’aurez donc demain samedi 🙂

Sur ce, bonne lecture !

 


 

〈 69. Un nouveau point de départ (1) 〉

 

Le jour suivant, le soleil tapait fort en plein milieu de la journée.

Kim Sae‐Jin n’avait pas le choix que de s’aventurer directement dans la gueule du loup, ou plutôt dans l’antre du Tigre pour être précis, situé en plein Séoul. Yu Baek‐Song avait choisi sa propre résidence comme lieu du rendez‐vous, afin de minimiser les effets de l’odeur qui était imprégnée partout chez Sae‐Jin.

Et du coup, il était en train de vérifier le contenu de plusieurs documents tout en restant installé à une distance respectable de Yu Baek‐Song chez cette dernière. Il affichait des expressions graves et solennelles, en contraste total avec son hôte, la queue frétillante et occupée à renifler la fragrance qui parvenait tout de même à se frayer un chemin à travers la pièce.

« …Huh. »

Alors que Sae‐Jin inspectait les documents fournis par Yu Baek‐Song, il apprit plusieurs vérités dont il n’était pas conscient auparavant.

L’une d’elle concernait directement sa mère… Elle était une Mercenaire, alors que le père qu’il n’avait jamais connu était un Chevalier. Sa mère avait pris sa retraite au moment où elle tomba enceinte, alors que son père accepta les jobs qui auraient dû être exécutés par sa femme, pour finir tué par un Vampire.

Et la plupart de ce qui était relatif à tout ça, le fait que cette information fut effacée des archives du gouvernement, c’était là quelque chose qu’il ne pouvait absolument pas comprendre.

« Je n’étais pas à la tête de la DES à cette époque, mais de toute façon, je peux voir un paquet de trucs louches là‐dedans. Tout d’abord, il y a une trace de la DES menant une enquête… Mais quelqu’un a complètement retiré tout le contenu. »

Yu Baek‐Song étudia la réaction de Kim Sae‐Jin et continua à parler.

« En plus, ta mère était sous surveillance spéciale par la Police Nationale pour 8 ans, donc de ta naissance jusqu’à sa mort. Ce genre de choses n’est appliqué que pour des témoins importants ou des suspects majeurs, mais je ne sais vraiment pas pourquoi ta mère était surveillée, pour commencer. Comme je l’ai dit avant, toutes les données ont été effacées. »

Sae‐Jin leva la tête, des traces d’humidité aux coins de ses yeux injectés de sang.

« En d’autres termes, tu dis que tu ne connais pas les détails de tout ça ? »

« …Ouep. Pour l’instant, c’est tout ce que je peux trouver. Du temps doit passer avant que quelque chose d’autre puisse être fait. »

« Plus de temps ? »

Yu Baek‐Song fronça légèrement les sourcils.

« Je suis actuellement le chef de la DES, mais ça ne veut pas dire que je suis en haut de la hiérarchie. Nous faisons toujours partie du gouvernement, tu sais. Le précédent chef fait toujours partie de l’administration aussi, alors qui sait quel genre de problèmes je pourrais rencontrer si je commence à creuser dans ce genre de vieux cas ? Je ne veux pas faire face à des dangers inconnus. »

Cependant, Sae‐Jin soutint son regard. Yu Baek‐Song finit par soupirer grandement.

« …Et puis, il n’y a juste pas assez d’agents disponibles en ce moment. Tu es conscient que toutes les ressources de la DES sont concentrées sur les incidents et les Vampires, hein ? Tu vas devoir rester assis et attendre, disons trois ans, jusqu’à ce que tout ce chaos soit apaisé. »

« …Fuu. »

Peut‐être que ce qu’elle disait était juste. Fouiller dans des affaires closes plus de dix ans auparavant, et plus encore, un cas effacé de l’Histoire pour des raisons inconnues – même si c’était quelqu’un comme Yu Baek‐Song, le danger était grand.

Malheureusement, Kim Sae‐Jin tel qu’il était à ce moment ne pouvait pas prendre ce genre de choses en considération. Même s’il devait recourir à des tactiques lâches et injustes, il avait besoin de découvrir la vérité aussi vite que possible.

« …Mademoiselle Yu Baek‐Song. »

Sae‐Jin augmenta l’intensité de la compétence qui le faisait sentir comme un trésor sacré aux yeux de cette Bête Divine. Il l’augmenta au maximum. Il s’exprima même délibérément avec une voix de baryton, afin de conquérir les deux sens les plus vulnérables de son interlocutrice, l’ouïe et l’odorat.

« Je… Je t’ai dit, je ne vais pas… »

Il s’approcha d’elle à grands pas, avant de tendre les mains et de l’attraper par les épaules. Son tout petit corps trembla.

« Six mois. Je ne pense pas pouvoir attendre plus que ça. Qu’en dis‐tu ? »

Kim Sae‐Jin s’était avancé tout près et lui avait chuchoté à l’oreille. À ses oreilles de Tigre qui vibrèrent imperceptiblement – signe que sa voix fonctionnait mieux que toutes les magies. Il ébouriffa sa tête, cheveux et oreilles inclus, avant de continuer.

« Je ne dis pas que tu dois le faire gratuitement. Je te donnerai l’objet que tu désires de la part de notre Société. Avec ça, ça devrait être suffisant pour satisfaire les hauts gradés qui pourraient se trouver irrités par tes actions. »

Il avait ajouté une nouvelle condition. La poupée Athany 2.0 était effectivement quelque chose que le gouvernement voulait à tout prix, au point de souvent le supplier. Avec ça, ils allaient devoir lui pardonner au minimum un paquet de mauvaises actions.

« C… C’est… Je… Je ne… sais pas… Je… Non… »

Yu Baek‐Song avait la voix qui tremblait d’une manière pitoyable. Cette sensation indescriptible qui brûlait dans son corps était une chose qu’elle n’avait encore jamais ressentie auparavant.

« S’il te… Laisse‐moi… »

Elle devait résister… Un coup de poing aurait été suffisant pour assommer cet enfoiré… Mais étrangement, son corps ne bougeait pas comme elle le désirait. Cette chaleur transmise depuis ses oreilles envoyait sa conscience dans un pays trouble et nuageux et plongeait son corps dans un état de transe.

« Heu… »

Au bout du compte, elle expira sauvagement et s’affala dans les bras de Sae‐Jin comme si elle s’apprêtait à l’embrasser.

« Pas besoin de t’inquiéter. C’est une proposition merveilleuse, après tout. »

Tout en affichant un sourire froid, il lui chuchotait dans l’oreille.

C’était devenu le coup critique final.

 

***

 

Deux jours plus tôt, des agents de la DES étaient mobilités vers une certaine colline avec peu voire pas du tout d’activité humaine, et comme le Lycan l’avait dit, ils y trouvèrent un Vampire attaché à un arbre et tellement terrorisé que son âme était presque sur le point de s’échapper par sa bouche.

Les agents le ramenèrent aux quartiers généraux de la DES et commencèrent à l’interroger pendant deux jours d’affilée.

Mais cet interrogatoire était le truc le plus fou. Le Vampire attrapé par le Lycan était différent des autres de son espèce et chantait comme un canari, tout ce qu’on pouvait lui demander trouvait une réponse. Comme il était une raclure de bas‐étage, il ne connaissait pas les détails importants, mais tout de même, les informations générales qu’il avait fournies étaient comme une douce pluie dans un désert sec depuis trop longtemps.

À la base, la DES avait imaginé utiliser ces informations pour continuer à enquêter en secret, mais ils choisirent finalement de mettre ces Vampires cachés parmi le public sous pression, et fournirent tous les détails nécessaires aux médias. Médias qui se battaient pour être les premiers à afficher les nouvelles brûlantes les premiers.

Et ainsi, l’information révélée de cette manière causa un énorme choc à travers le pays et le monde. Depuis l’Europe de l’Ouest, qui maintenait des relations amicales avec les Vampires, une étrange atmosphère commença à suinter ; et à l’autre bout du monde, les signes d’un nettoyage ethnique montraient le bout de leur nez en Chine.

« Comme il a été indiqué dans les divers médias, à partir de l’enquête née des efforts conjoints du Lycan et de la DES, il est maintenant clair que le but final des Vampires est d’ouvrir une Fissure au maximum, afin de créer un portail qui serait supposé les ramener dans leur monde natal. »

Même si la DES avait révélé toutes les informations, de nombreux journalistes se montrèrent quand même à la conférence de presse ; Yu Baek‐Song se tenait devant eux et énonça les dernières découvertes avec force. D’innombrables flashs crépitèrent, menaçant de l’aveugler, et elle ne broncha pas d’un cil.

« De plus, le nombre de Vampires se cachant dans la société actuelle est largement supérieur à ce qui était estimé. Et ils sont divisés en factions servant différents dirigeants. »

C’était tout ce que Dwayne avait confessé.

« Je vais maintenant répondre à vos questions. »

Quand Yu Baek‐Song commença à accepter les interrogations, les journalistes levèrent les mains sauvagement comme s’ils étaient soudainement en compétition pour leur vie. Elle désigna celui assis le plus près d’elle.

« Quelle relation est‐ce que le Lycan a avec Kim Sae‐Jin du Monstre ? »

« …Je ne sais pas. Posez‐moi des questions en rapport avec cette affaire, s’il vous plait. »

Pourquoi est‐ce que le nom de Kim Sae‐Jin résonne encore une fois, et en tout début de conversation ?!

Tout en se posant la question, elle fronça les sourcils et pointa du doigt vers un autre journaliste.

« Actuellement, une nouvelle rumeur circule. Le Lycan et vous‐même, mademoiselle Yu Baek‐Song, seriez en train de rejoindre la Société, le Monstre. Est‐ce que… »

Mais qu’est-ce que c’est que cette putain de merde, maintenant ?!

Elle ne laissa pas le type finir sa question et le coupa sec.

« Ça n’arrivera jamais. Si c’est tout, alors la conférence est terminée. »

Comme il lui semblait qu’il n’y avait décidément pas de journaliste utile à cette conférence, Yu Baek‐Song choisit de terminer la session questions/réponses plus tôt que prévu et tourna les talons pour quitter les lieux. Les journalistes commencèrent alors à lui poser en urgence les bonnes questions, mais elle resta froidement indifférente. C’était trop tard.

Et la conférence se termina comme ça, plus tôt qu’elle le pensait. Mais la vérité sur l’effort du Lycan dans cette affaire avait tout de même été affirmée.

Puis, une étrange et nouvelle tendance prit son essor à travers le monde – après qu’il fut de renommée publique que le Lycan avait grandement assisté l’enquête sur les Vampires et leurs buts.

Les gens désiraient devenir des Mercenaires.

Dit autrement, la profession qui avait dépassé le stade « sur le déclin » et était à la limite du stade « dissolution complète » commença à montrer des signes de renouveau.

- Nous avons reçu de nombreuses demandes. Des jobs de pistage, investigation, éradication, etc. Tout est varié par nature.

« Ah oui ? »

Kim Sae‐Jin était au téléphone avec Kim Yu‐Sohn. Suite à ce développement, il était devenu incroyablement affairé.

- On devrait tous les refuser, hein ?

« Oui. »

À cause de leur situation actuelle, ils devaient refuser chacune des demandes, et pourtant, Kim Yu‐Sohn parlait d’une voix trahissant la joie.

- Et puis, il y a eu une augmentation du nombre de personnes venant ici, tous pour devenir Mercenaires. Il y a même quelques Chevaliers parmi eux. C’est pourquoi, monsieur le président… Hem, que diriez‐vous de former notre propre Armée Privée de Mercenaires ?

« Huh ? Une Armée de Mercenaires ? »

- C’est exact. Sous le nom de l’Armée de Mercenaires du Monstre. Bien sûr, bien que les anciens Mercenaires agissaient selon leur propre volonté, comme les temps changent, nous le devons aussi. Mon fils a également décidé de m’aider, lui aussi. Si vos idées et les nôtres correspondent, alors mon fils et moi allons…

« Ok. Faites. »

Il répondit d’une voix rapide.

Si c’était une Armée de Mercenaire affiliés à sa Société, ça signifiait qu’il pouvait les manipuler comme ses propres petits soldats. Depuis qu’il avait reçu les informations sur ses parents, Sae‐Jin avait de toute façon songé à faire quelque chose comme ça – après tout, il ne pouvait pas simplement rester assis sur son cul et regarder sans rien faire en attendant Yu Baek‐Song pendant un temps infini.

- Je vous demande pardon ? V… Vous êtes sérieux ? C’est bon, on ne va pas y réfléchir ?

« C’est cool. Demandez au département financier de débloquer les fonds nécessaires. Oh, et au fait, est‐ce qu’il serait possible d’augmenter les opérations de renseignement, aussi ? »

- Ah, ah ! Oui, c’est absolument possible. Après tout, j’étais spécialisé dans ce genre de choses, quand j’étais plus jeune.

Kim Yu‐Sohn était aux anges.

« C’est bien. Alors, monsieur Kim Yu‐Sohn, veuillez prendre les commandes de cette affaire et faites de votre mieux. Je vais vous promouvoir en tant que Commandant de l’Armée de Mercenaire, aussi. Ah, c’est vrai. Avant de choisir un Mercenaire, ramenez‐le‐moi au moins une fois. Je veux voir leurs visages. »

- Je comprends ! Cependant, le rôle de Commandant devrait être tenu par vous. Quant à moi… Directeur de l’Armée, c’est suffisant.

« Si c’est le cas, alors je laisse tout entre vos mains expérimentées. »

Après avoir raccroché, Sae‐Jin téléphona immédiatement aux départements de prévision et financier.

Et ce jour, sur un certain morceau de terrain appartenant à la Société, la fondation des futurs quartiers généraux de l’Armée de Mercenaires du Monstres fut posée.

 

*

 

« Ouah, c’est quoi ce truc ? »

Comme auparavant, aussitôt son travail terminé, Yu Sae‐Jung était venue au bureau.

Cependant, c’était un peu différent cette fois‐là.

Kim Sae‐Jin attendait sa venue et à peine arrivée, il lui offrit un artefact magique de sa confection. Yu Sae‐Jung montra des yeux aussi ronds que des pastèques face à ce cadeau inopiné ressemblant à un collier.

C’était un magnifique collier avec un rubis servant de pièce centrale – un chef-d’œuvre que Sae‐Jin avait créé au prix de nombreux efforts.

Il l’avait enchanté avec les effets du Guerrier du Renversement, désormais présents dans le rubis. Selon la quantité de mana qu’on infusait dans la pierre, la puissance et la durée de la compétence pouvait varier en concordance.

Bien sûr, c’était toujours une pâle imitation de la compétence réelle, mais pour les Chevaliers dont la position pouvait être décidée sur la moindre différence, un tel objet représentait un trésor inestimable.

« Je l’ai fait pour toi. C’est un artefact, mais il est différent des autres. »

« Oh, c’est la même chose que ceux que tu as donné à la DES ? »

Elle souriait de bonheur et enfila immédiatement le bijou.

« Ouais. Mais c’est aussi différent. Tu as entendu qu’un magasin d’artefacts allait ouvrir au sein de notre Société, hein ? »

« …Uh ? Ah… Tu comptes vendre ce collier dans la boutique ? »

Sa joie fut de courte durée, rapidement remplacée par une intense déception.

« Haha. Pas moyen. Je l’ai fait exprès pour toi, tu sais. »

Il gloussa en lui expliquant que ce collier avait été fabriqué spécialement pour elle. Les yeux de la jeune fille s’écarquillèrent à nouveau, comme si elle n’avait jamais entendu parler d’un tel artefact auparavant.

« Vraiment ? Je peux essayer tout de suite ? »

« Bien sûr. »

Elle infusa immédiatement du mana dans la pierre. Immédiatement, une mystérieuse vitalité commença à entrer en elle. Cette sensation explosive – tout le mana contenu dans son corps cherchait et qui cherchait à entrer en éruption, même si ça n’avait duré que 60 secondes, laissa une impression gargantuesque dans chacune de ses cellules.

« … »

Telle un génie devenu imbécile tout à coup, elle regardait Sae‐Jin la mâchoire pendante. Son expérience dans l’achat et l’utilisation d’artefacts lui disait tout ce qu’elle avait besoin de savoir après une seule et unique utilisation.

Une apparence extérieure excessivement belle et un effet spécial extravagant, c’était… un objet incroyable qui ne pouvait plus vraiment être décrit avec des mots.

« Je… t’offre ça, pour m’excuser. Mais ne te sens pas obligée, s’il te plait. Ce n’est pas un simple cadeau, de toute façon. Tu fais des tas d’apparitions à la télé, maintenant, hein ? Porte le collier face aux caméras. Si tu l’oublies une seule fois, sois prête à me le rendre, ok ? »

Face à sa réaction un peu trop franche, Sae‐Jin sourit d’un air satisfait.

Et malgré ça, elle continua à le regarder comme une idiote sans bouger un cheveu – jusqu’à ce que soudain, une larme ne coule sur sa joue.

« Quoi, pourquoi tu pleures ? J’ai fait quelque chose de mal ? »

« …Non, ce n’est pas ça… Juste… »

Je suis juste tellement reconnaissante.

Au lieu de prononcer les mots, Yu Sae‐Jung fit un pas en avant et le serra dans ses bras.

« …Uhm… »

Sae‐Jin l’humain fut confus, d’un seul coup, face à cet inattendu développement et ce câlin auquel il ne s’attendait absolument pas. Et sa réponse vint directement du fond de son instinct.

Il plaça gentiment ses mains autour de sa taille et la serra un peu plus fort.

Et juste comme ça, leur câlin dura, jusqu’à ce que Sae‐Jin puisse retrouver ses esprits.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 68
MWLU : Chapitre 70

14 Commentaires

  1. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Storm

    Yesss raja merci

    Répondre
  3. tang san

    merci pour cette excellent chapitre qui a mon avis nous tease sur la base du pouvoir de notre héros, il doit y’avoir un lien avec sa mére

    Répondre
  4. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Sae‐Jin, bourreau des cœurs

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Cèlen

    Merci pour le chapitre ! C’est vraiment un série super plaisante à lire !!

    Et merci au donateurs \o/

    Répondre
  9. Smortate

    Juste génial hâte de lire la suite

    Répondre
  10. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  11. Hinomura kid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Gryffender

    Wow, c’est dingue le boulot de Monstre(haha) que tu abats chaque jour pour nous fournir ces précieux chapitres. Je ne peux que rester admiratif et te souhaiter une bonne continuation

    Répondre
  14. Shirosuu

    Merci pour le chapitre ! On en apprend un peu plus sur sa famille, c’est cool

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com