MWLU : Chapitre 76

MWLU : Chapitre 75
MWLU : Chapitre 77 Bonus

Et voilà le chapitre de demain jeudi 1er novembre 🙂
Je vous le donne un peu en avance parce que vous aimez Sae‐Jin et que Sae‐Jin vous aime aussi ! Venez faire un câlin d’Orque !

 


〈 76. Lune Rouge (2) 〉

 

Le périmètre de défense des Chevaliers contre la Lune Rouge avait été établi près de l’endroit où se trouvait Sae‐Jin.

Il le découvrit par l’intermédiaire du téléphone portable qu’il avait emmené avec lui.

« Attends voir une seconde. Est‐ce que ça va aller pour ces Orques ? »

Il commença à s’inquiéter de l’influence de la Lune Rouge, tout à coup. Il s’attendait à ce que selon le degré d’influence qu’elle pouvait avoir par rapport à ses propres compétences, les Orques allaient réagir différemment. Cependant, cette Lune Rouge était une catastrophe à grande échelle qui rendait les monstres complètement fous. Est‐ce que ses Orques à lui pourraient résister ?

« …Ramenez‐moi les derniers Orques restant. »

La puissante voix de baryton de Sae‐Jin le Grand Guerrier Orque résonna comme une déferlante.

Et à l’exception de quatre Orques agiles envoyés vers la montagne Geumgang en tant qu’éclaireurs, tous ceux présents dans le village se rassemblèrent devant lui.

« T’lm’de éla, Ô, gr’ g’rier. »

« … »

Celui qui était en charge du truc lui adressa la parole. Sae‐Jin fronça très légèrement les sourcils. Il regrettait un peu d’avoir donné à celui‐là la compétence passive ‘reconstruction des cordes vocales’. Il l’avait uniquement fait dans le but de faciliter la communication entre eux, mais sérieusement, la combinaison de la sacrément sale gueule de l’Orque et de cette prononciation rapide et gutturale était quelque chose de franchement stressant.

« Entre. »

Il prit la forme du Gobelin et commença à tatouer les Orques, l’un après l’autre. L’ingrédient de base utilisé était évidemment son propre sang ; il leur accordait l’effet simple mais potentiellement efficace ‘Résistance à la magie’, afin de pouvoir faire face à l’influence de la Lune.

Sa compétence d’Artisanat du Gobelin était désormais au rang B+, et cela lui prenait à peine plus d’une minute pour tatouer un individu. Au total, 30 minutes furent suffisantes pour tous les terminer.

Après sa besogne rapidement menée, il les chassa de chez lui et continua son entraînement visant à augmenter la compétence Corps de Mana.

Les utilisations étaient vraiment illimitées, mais malheureusement, il ne pouvait l’utiliser que 15 minutes au maximum, ce qui signifiait que ce n’était pas vraiment pratique en situation de combat réel. En plus de ça, sous sa forme humaine, ce temps était même réduit à 5 petites minutes. S’il l’utilisait plus longtemps que ça, il tombait dans les pommes.

Élève‐toi.

Alors, Sae‐Jin réfléchissait à des moyens d’augmenter cette durée en augmentant son niveau de maîtrise.

Cela dit, le temps lui manquait cruellement. Tout à coup, une lumière rouge s’abattit sur le monde.

 

*

 

Un épais brouillard de guerre enveloppait le périmètre de défense créé par les Chevaliers et les Sorciers.

Les militaires avaient déjà effectué une retraite stratégique loin derrière, conscients qu’ils ne seraient qu’un poids mort, voire une gêne, s’ils étaient restés. Les seules personnes attendant sur la ligne de front étaient les Chevaliers et les Sorciers ; mais même nombre d’entre eux étaient nerveux ou apeurés de ce qui se préparait.

Ce n’était pas la première Lune Rouge de l’Histoire – mais celle‐ci serait certainement bien plus compliquée à gérer que celles passées. Pendant les précédentes Lunes Rouges, les faibles monstres apparaissaient en premier, et graduellement, les monstres plus forts descendaient de la montagne – mais puisqu’il n’existait plus de limite entre les zones de niveau, il n’y avait plus aucune distinction entre les catégories de monstres.

Ce n’était pas exagéré de dire qu’ils pouvaient très bien rencontrer en tout premier des monstres de haut niveau comme les Basiliques, Manticores et autres Wyvernes, et ce, dès le premier jour.

Kim Yu‐Rin pouvait absolument sympathiser avec eux, partageant plus ou moins les mêmes inquiétudes. Après tout, même son propre cœur battait à cent à l’heure depuis un moment.

« Comment tu te sens ? »

Malgré ça, elle tenta de calmer la personne près d’elle – Yu Sae‐Jung, qui était tout aussi tendue que les autres Chevaliers.

« Eh ? Ah, oui, je vais bien. »

Sur la nuque de la jeune fille, visible à cause des cheveux relevés et attachés, était visible le contour léger d’un tatouage. Kim Yu‐Rin devina qu’il s’agissait sans doute là du fameux tatouage magique de Kim Sae‐Jin.

Certains le critiquaient pour ne tatouer que les membres de sa Société, mais qu’est-ce qu’ils pouvaient bien y faire ? Il pouvait bien faire ce qu’il voulait, après tout.

« Le président de la Société l’a fait pour moi, en me disant ‘ne va pas mourir, là‐dehors.’ »

Réalisant que Kim Yu‐Rin observait son tatouage, Yu‐Sae‐Jung rougit légèrement, peut‐être un peu gênée, ou un poil trop fière de ce cadeau.

Et Kim Yu‐Rin était quelque peu jalouse de ces sentiments propres à la jeunesse innocente d’une jeune fille.

« Alors c’est donc ça. Du coup, tu devrais t’assurer de ne pas mourir, hein ? »

« Yep. Evidemment. »

Alors que les deux filles discutaient en souriant… De nulle part, un brouhaha s’éleva rapidement au sein du périmètre de défense. Elles levèrent les yeux aux ciel, d’où une couleur sanguine se répandait sur la lune, qui était blanche encore quelques secondes plus tôt.

Ça commence. »

Quand Yu‐Sae‐Jung marmonna pour présenter une évidence, Kim Yu‐Rin hocha la tête d’un air grave.

« Kieeeeeeeeeeeek !! »

Et cela ne prit qu’un instant pour que les ténèbres nocturnes ne se changent en un voile rouge uniforme, accompagnées des cris des monstres devenus fous, qui résonnaient en descendant de la montagne. Les rugissements et leurs échos parcouraient la zone jusqu’à se perdre loin dans le ciel, plombant le moral des troupes juste un peu plus que ce qu’il n’était déjà.

Des vibrations incroyables, semblables à des tremblements de terre, parvinrent rapidement jusqu’à eux.

« Prêts au combat ! Allez ! »

Depuis le cristal de communication, le cri résolu d’un homme surgit comme un coup de tonnerre. C’était la voix de Kim Hyun‐Seok, le père de Yu‐Rin. Elle dégaina son épée suite à l’arrivée de l’ordre attendu et redouté à la fois.

Et à une certaine distance de là, un monstre révéla un corps immense et effrayant.

Des yeux injectés de sang surmontaient une mâchoire où étaient alignées des rangées de crocs pointus dessinés comme autant de lames, et ses nombreuses pattes piétinaient le sol sans remords. Le Centipède Géant approcha le périmètre de défense.

Dès le départ, un monstre de niveau élevé et difficile à affronter avait fait son apparition. Sa carrure massive et son apparence grotesque étaient suffisantes pour effrayer n’importe quel être vivant, et il en allait de même pour tous les jeunes Chevaliers présents.

Kim Yu‐Rin jeta un œil sur le côté. Clairement apeurée, Yu Sae‐Jung tenait fermement son épée en tremblant.

« N’aies pas peur. »

Yu‐Rin posa sa main sur celle de la jeune fille terrorisée.

« …Oui. »

Et celle‐ci la regarda en lui répondant d’un hochement de tête.

 

*

 

Des Basiliques, des Centipèdes Géants, des Wyvernes, des Griffons, Des Golems de Chair, et d’autres encore…

Des monstres de haut niveau, et un grand nombre d’entre eux qui plus est, incroyablement rares et qu’on ne pouvait rencontrer que par un coup du destin exceptionnel, se déversaient comme un tsunami.

Et comme premiers adversaires que les Chevaliers préparés pour la Lune Rouge devaient affronter, ils étaient bien trop puissants, vicieux et redoutables. Les Chevaliers qui avaient déjà fui se comptaient déjà – et c’était logique, après tout, ils étaient jeunes et inexpérimentés, et n’avaient jamais eu à faire face à une situation aussi absurde que celle‐là.

Certains Chevaliers fondirent également en larme en perdant bras ou jambes face à l’assaut ininterrompu.

Il était évident que les défenseurs étaient en position de faiblesse, absolument désavantagés.

Mais peu importait à Kim Yu‐Rin, qui balançait son épée de droite à gauche et inversement.

L’aura bleue entourant son arme était la tempête de mana qui balayait de nombreux monstres sur son chemin. Et dans les ouvertures qu’elle créait dans ce mur de monstres, elle repéra une Liche en train de lancer des sorts d’assez loin.

Depuis le tout début, les toutes premières cibles que les Chevaliers cherchaient à éliminer étaient les lanceurs de sorts. Aussitôt celui‐là repéré, elle retourna sa prise sur son épée et la planta violemment dans le sol.

Cette attaque contenait son Trait, Desideratum.

À cet instant précis, une énorme lame de mana se forma dans les airs juste au‐dessus de la Liche et s’abattit comme le couperet de la justice, tranchant le monstre en deux et le faisant disparaître en particules de poussière.

Et elle continua à mener bataille après bataille, sans désespérer, sans montrer de signe de fatigue.

Cependant, le combat à plus large échelle n’était pas en faveur des humains. La ligne de défense était sur le point de se briser, c’était une situation désespérée contre laquelle ils ne pouvaient plus rien faire. Peu importait les moyens, la ligne de front ne pouvait pas être percée, et pourtant, le choix ne leur appartenait presque plus.

Elle aperçut maintenant des Chevaliers moins expérimentés affronter un Ogre, l’une des auras tranchant sa main au niveau du poignet. Parmi eux se trouvait Yu Sae‐Jung, qui tout à coup rappela à Yu‐Rin ses jeunes jours en tant que Chevalier.

Elle fit appel à sa puissance une fois de plus et raffermit sa prise sur son arme.

« !!! »

Et tout à coup, d’un endroit non‐identifié, un violent tremblement se répandit à travers le sol. Et peu après, le puissant rugissement déchira le ciel rouge nocturne. Ce n’était définitivement pas un humain, assurément, carrément.

Et les bruits de pas accompagnant ce hurlement se joignirent rapidement au bruit, on aurait dit un éléphant en train de courir sur une terre trop fragile, provoquant explosion sur explosion.

Désespérés, les Chevaliers se tournèrent en direction de ce qu’ils voyaient déjà comme le boss de la bataille, celui qui allait apporter la dévastation à leur groupe déjà bien trop affaibli.

Et ils virent tous ce groupe d’Orques. Ils n’étaient pas en grand nombre, mais l’apparence de celui qui courait en tête était tellement imposant, comme s’il annonçait par sa présence qu’il pouvait faire le boulot de dix mille hommes à lui tout seul.

Ce Grand Guerrier Orque qui venait soudain d’entrer sur le champ de bataille, ses longs cheveux flottant au vent, se rua sans poser de question comme un météore – ou peut‐être comme une balle de fusil – en faisant tournoyer sa masse dans les airs.

Kwaaaaaaahhhhaaaaang !!

La terrible onde de choc induite par le premier impact traversa le champ de bataille comme un ouragan sur une mer déchaînée.

Et à en juger par leurs yeux rouges, le groupe qui le suivait était clairement sous l’influence de la Lune Rouge.

Cependant… Leurs ennemis n’étaient pas les humains, mais les monstres qui leur faisaient face.

À chaque fois que le Grand Guerrier Orque faisait un tour de sa masse, le son de la destruction se propageait tel le Big Bang, secouant le monde. Des morceaux de monstres volaient dans tous les sens, déjà transformés en pâté avant même de se détacher de leurs corps d’origine. Et des points d’impact de la masse, des flammes s’élevaient de temps en temps, des étincelles ou même des éclats de glace assez froids pour que même les Chevaliers puissent en ressentir les effets.

Kwang ! Kwang ! Kwang !

Et la raison pour que de tels changements soient induits dans les attaques étaient clairement le mana qui enveloppait forcément l’arme de l’Orque.

Il démontrait une puissance guerrière tellement écrasante que même les monstres en face de lui ne faisaient pas le poids. Sa masse ne faisait pas de différence, quel que fut le monstre, elle broyait et tuait. D’autres Orques, des Ogres, des Gnolls, des Spartois, et tant d’autres… À peine étaient‐ils à portée de l’arme qu’ils explosaient de toutes parts comme des pastèques trop mûres.

Le physique parfait du Grand Guerrier Orque s’élevait au milieu de toutes ces attaques. Même lorsqu’il était encerclé par une centaine de monstres, il ne recevait absolument aucun dégât. Et il ne se préoccupait plus du tout de se défendre face aux assauts ennemis désormais concentrés sur lui pour la plupart, il ne tentait pas même de les esquiver, se contentant de laisser libre cours à une frénésie destructrice.

Eclatant l’estomac d’un Ogre qui lui bloquait la voie, puis congelant le Chevalier sans tête Dullahan sur place – L’Orque envoya même son aura glacée en direction d’une Wyverne pour la faire chuter dans la mêlée.

Cette scène profondément impressionnante d’un Orque combattant des centaines d’ennemis pour que les humains n’aient pas à le faire, des milliers de monstres seul – le Dieu de la Guerre venait simplement de descendre sur Terre.

Les Chevaliers présents sur le champ de bataille étaient les témoins perplexes et incrédules d’une démonstration de force vicieuse et complètement écrasante. Aucun d’eux ne doutait du fait qu’ils ne seraient pas capables de l’affronter, même s’ils s’y mettaient à toute une armée. Il devait être un Dieu parmi les monstres. Les niveaux n’avaient assurément plus aucun intérêt s’il s’agissait de le classifier.

L’Orque hurla violemment, couvert de sang de la tête aux pieds.

En d’autres temps, un tel cri aurait provoqué une peur panique chez les Chevaliers les plus expérimentés, mais étrangement, tous ceux présents le trouvèrent en quelque sorte… rassurant. Il était suffisamment puissant pour les convaincre que l’issue de la bataille pouvait encore être renversée, et les cœurs se ragaillardirent sur‐le‐champ. Quelques Chevaliers se surprirent même à hurler de concert avec le monstre qui leur servait désormais d’étendard tandis qu’ils renouvelaient leur volonté commune de faire face à la mort.

Parmi eux se trouvaient Kim Yu‐Rin et Yu Sae‐Jung, bien entendu.

Ainsi commença le deuxième round.

 

***

 

La Lune disparut finalement à l’horizon et les lueurs du jour commencèrent à réchauffer le monde.

La Lune Rouge était passée, pour une nuit au moins. Il y avait de nombreux dégâts. Pas juste des Chevaliers qui avaient perdu des membres et qui pouvaient, sous certaines conditions, trouver des potions pour y remédier, mais également ceux qui étaient tout simplement morts sur le champ de bataille.

« … »

Cela dit, ceux rassemblés là ne pouvaient pas exprimer leur peine si facilement. Ils ne pouvaient simplement pas, après avoir vu l’expression triste et solitaire du Grand Guerrier Orque, accroupi au‐dessus du corps de l’un des siens.

Les braves héros Orques venus les aider malgré l’influence de la Lune Rouge – le groupe initial de 30 individus était désormais réduit de moitié, au moins. Il était difficile d’évaluer la profondeur de la tristesse de ce fabuleux leader, leur chef, le héros parmi les héros.

« …Soo‐Gyeom. »

Kim Yu‐Rin s’adressa à l’un de ses subordonnés, Kim Soo‐Gyeom, après avoir observé l’Orque avec des yeux tout aussi tristes.

« Oui ? »

« Tiens. Tiens‐moi ça un instant. »

Elle lui tendit son épée, son trésor, et approcha lentement le Héros Orque d’un pas léger.

Foulant les mares de sang séché au sol, elle vint se placer en face de ce Dieu Orque.

« …Hé. »

Elle tendit prudemment la main et la posa sur l’épaule du monstre. Ce dernier sentit très légèrement que quelque chose le touchait et quand il tourna la tête pour voir…

« *&@#%** !! »

…Il se leva et recula de quelques pas, instinctivement, sous le choc. Il fut si surpris qu’il faillit même se retrouver les quatre fers en l’air.

« Eh… »

Face à sa réaction, Yu‐Rin afficha une expression quelque peu blessée.

…Qu’est-ce que qu’elle veut, maintenant ?

Kim Sae‐Jin était nerveux, et il ne parvenait pas à se calmer facilement.

« Tu te souviens peut‐être… de moi ? »

« … »

Malgré sa réaction, Kim Yu‐Rin tentait de discuter avec lui. Se demandant si cette fille avait développé une espèce de hobby qui la poussait à vouloir discuter avec les monstres, Sae‐Jin continua de la fixer d’un air profondément confus.

« Madame, que faites‐vous ? »

De plus loin à l’arrière, des exclamations apeurées purent être entendues.

Même s’ils avaient combattu côte à côte avec lui jusqu’à maintenant, cet Orque venait de perdre la moitié de sa tribu. Personne ne savait ce qu’il pourrait se passer s’il s’énervait tout à coup contre elle.

« … »

Heureusement, les peurs de ces Chevaliers furent de courte durée, l’Orque se contenta de hocher la tête.

« Ah. C’est… une très bonne nouvelle. Quel soulagement… monsieur. »

Sans trop le réaliser, Yu‐Rin commença à lui parler poliment. C’était comme si cet Orque pouvait comprendre ce qu’elle disait.

« Je… suis vraiment navrée pour ces pertes. »

Kim Yu‐Rin désignait les corps des Orques bleus éparpillés au sol. Cependant, le Grand Guerrier Orque se contenta de l’observer fixement pendant un moment, ne montrant aucun signe de réaction.

Et tout à coup… il leva la main droite.

« Madame !! »

Une simple claque d’un tel monstre pouvait assurément être fatal à Kim Yu‐Rin. Les Chevaliers se précipitèrent.

« …Huh ? »

Et au même instant, ils cessèrent tous de courir.

La main levée de l’Orque descendit lentement sur la tête de Yu‐Rin pour la tapoter doucement.

« Keum. »

Après avoir sorti une toux d’un air des plus faux, gêné au possible, le Grand Guerrier Orque se retourna alors et quitta le champ de bataille, juste comme ça. Les Orques survivants lui emboîtèrent le pas.

« …Mmm… »

Yu‐Rin suivit des yeux ce dos puissant qui s’en allait, jusqu’à ne plus le voir. Etrangement, ses joues étaient un tantinet plus rouge qu’à l’habitude.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 75
MWLU : Chapitre 77 Bonus

17 Commentaires

  1. emile

    Olala ce qu’il est bien ce chapitre!!!
    chargé d’émotion et de combats épiques!!!
    Encore merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Gunts92Gunts92

    Mais quel abruti tu as pas déjà tapoter la tête comme ça en tant qu’humain ?

    Répondre
  6. Dagua

    Quel chapitre juste énorme !!
    Il lui a déjà tapé sur la tête comme ça. Il me semble aussi qu’il aurait aimé tout lui avouer sur certains passages. Peut être qu’il a fait ça pour lui laisser des indices afin qu’elle le découvre d’elle même.

    Répondre
    1. Alexisempereur

      Non il veut garder son identité « secrète »
      C juste qu’il manque d attention

      Répondre
  7. tang san

    merci pour ce chapitre vraiment bien 🙂

    Répondre
  8. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Alexisempereur

    Merci du chapitre

    Répondre
  10. Cèlen

    Excellent chapitre merci bcp !!!

    Répondre
  11. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  12. Shirosuu

    Un chapitre spectaculaire, merci !

    Répondre
  13. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Je comprend pas pourquoi elle rougit.

    Répondre
    1. ULmadMS

      la monstrophilie 🙂

      Répondre
  14. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com