Rebirth – Chapitre 110

Rebirth Chapitre 109
Rebirth - Chapitre 111

Et voici votre deuxième Rebirth, encore de 2500 mots. Ils commencent à rallonger ces chapitres !

 

 

Rebirth – Chapitre 110 : Marché en émoi

 

Nie Yan avait attentivement inspecté ses environs, s’assurant de ne pas ignorer la moindre pierre. Ses mouvements étaient extrêmement précautionneux. Il n’osait pas faire le moindre son de peur d’alerter l’Elémentaire de Feu qui dormait dans les profondeurs.

Finalement, son avancée l’avait amené dans une crevasse cachée. A cet endroit, derrière un rideau de vapeurs de souffre obscurcissant sa vision, il avait trouvé un petit coffre ne payant pas de mine derrière un rocher.

Le coffre était fait de planches en bois. Avec le passage des années, le bois s’était vermoulu et décomposé, le parsemant de trous. Et pourtant, le fait qu’il ne soit pas entièrement détruit dans cet environnement violent était grandement surprenant. Il avait l’air relativement ordinaire, n’ayant pas les gravures qu’on pouvait retrouver sur ceux en argent ou en or. Le seul détail qui valait qu’on y prête attention était la rune d’immunité au feu gravée dans le bois.

Bien que l’ancien caractère semble simple, c’était exactement cette rune si anodine qui avait permis au coffre de se protéger contre l’environnement infernal de la grotte, assurant son intégrité.

Si mes spéculations sont correctes… Ça devrait être le bon ! Nie Yan s’était agenouillé devant le coffre avant de l’ouvrir. Il lui avait fallu ensuite un moment à farfouiller à l’intérieur avant d’en ressortir un anneau.

Anneau Rampant : Non identifié

L’Anneau Rampant ! Avec l’Anneau Fileur, ces deux accessoires étaient essentiels pour tout joueur souhaitant atteindre le sommet !

Nie Yan avait utilisé Vision Transcendante pour identifier ses propriétés.

Anneau Rampant (Bronze) : Accessoire Unique

Prérequis : Niveau 0

Propriétés : Permet à l’utilisateur de s’accrocher aux murs et aux surfaces similaires pendant 10 minutes. (Temps de recharge : 1 heure)

Poids : 0.05 lb

Restrictions : Peut être équipé par toutes les factions.

L’anneau Rampant était similaire à l’Anneau Fileur, c’était un accessoire unique qui aidait le joueur à traverser des obstacles difficiles. Pourquoi avait-il risqué sa vie à traverser le nid du Varan de Gaia avant de sauter dans le vide ?

C’était précisément pour obtenir cet anneau !

Maintenant que Nie Yan avait les deux anneaux en poche, il n’y aurait plus le moindre obstacle qui pourrait se dresser sur son chemin !

Rempli d’excitation et d’espoir, il avait immédiatement équipé l’anneau.

Après avoir obtenu l’objet de son désir, il avait réfléchi un moment. Il pouvait tout simplement se téléporter en ville avec un Parchemin de Retour, mais il risquait de réveiller l’Elémentaire en faisant ça et il ne voulait pas prendre ce risque. Après tout, un Parchemin de Retour émettait beaucoup de lumière pendant une vingtaine de seconde avant de s’activer.

Alors qu’il rebroussait chemin vers la sortie, il avait entendu une sorte de ronflement rythmé remonter depuis les profondeurs de la caverne, chaque souffle accompagné par une brise suffocante.

Il était discrètement arrivé à l’entrée de la caverne quelques instants plus tard. Là, il avait activé l’Anneau Rampant, sentant une étrange sensation de succion provenant de ses paumes. Ses deux mains s’étaient facilement collées à la surface de la paroi et il avait commencé à descendre de la falaise.

Si quelqu’un avait pu l’observer au loin, il aurait eu l’impression de voir une araignée qui s’accrochait au mur. Il était capable de se déplacer rapidement et facilement alors qu’il se rapprochait petit à petit du niveau du sol.

Pour lui, les parois et les murs n’étaient plus des obstacles désormais !

Alors qu’il cherchait un point d’arrêt correct tout en descendant, il avait finalement réussi à trouver une protubérance dans la roche sur laquelle il pouvait s’arrêter. De là, il serait capable de se libérer les mains pour utiliser son Parchemin de Retour.

Hmmm… Le contrebas semble être une zone de niveau 20. Et si je me souviens bien, il y avait quelques Meneurs en plus ! Avait-il pensé, fixant les monstres dans la vallée en contrebas. Il avait alors jeté un coup d’œil à son Parchemin de Brasier Foudroyant et une idée avait émergé…

Prenant en considération son niveau et son équipement, c’était trop difficile, voire impossible pour lui de gérer un seul monstre de niveau 20, mais ce n’était pas le cas pour le parchemin !

C’était un parchemin rare de rang intermédiaire qui avait la possibilité de tuer des monstres de niveau 20 !

Hélas, Nie Yan ne possédait pas l’Intelligence nécessaire pour lancer le sort, mais il pouvait facilement y remédier en trouvant quelques équipements à l’hôtel des ventes ! Après avoir établi son plan dans sa tête, il avait alors activé son Parchemin de Retour. Le morceau de vélin avait alors émis une puissante lumière et un cercle de téléportation était apparu sous ses pieds.

Vingt secondes plus tard, le cercle avait pulsé et il s’était retrouvé de nouveau à Calore.

Après avoir quitté la zone de transfert, il avait arpenté la rue principale de la ville aérienne. Il pouvait voir des joueurs partout autour de lui, criant à la volée qu’ils achetaient du Phénol Noir pour vingt-cinq pièces de cuivre la bouteille, bien qu’il soit évident que personne ne souhaitait vendre. A ce moment précis, les bouteilles de Phénol Noir étaient une ressource rare. Toutes les guildes se battaient pour en avoir, donc qui aurait osé en vendre aux intermédiaires ?

Vingt-six pièces de cuivre ! Trente pièces de cuivre !

Trente-deux pièces de cuivre !

Plusieurs guildes tentaient de réduire la compétition en faisant grimper les prix rapidement. Et malgré ça, les joueurs refusaient toujours de vendre, à la surprise de ces guildes.

Certaines guildes avaient décidé de stationner certains de leurs joueurs à l’hôtel des ventes pour la journée. Occasionnellement, les Alchimistes qui pouvaient créer du Phénol Noir en mettaient en ventes quelques bouteilles, provoquant un raz de marée d’enchères, tels des piranhas devant un steak. La bouteille vendue au plus grand prix était partie pour cinquante pièces de cuivre.

Comparé à sa vie précédente, le Phénol Noir avait atteint la pénurie plus tôt et de façon bien plus féroce, au point d’en devenir terrifiant. La majorité des guildes n’avaient pas la moindre idée de comment gérer ces circonstances.

Avec le prix du Phénol Noir augmentant à cette vitesse, les profits de ces guildes en parcourant la Vallée de Sosil étaient minimes, voire inexistants. Malgré ça, il était nécessaire qu’ils continuent de run le donjon puisque la liste des équipements et le taux de drop étaient disponibles sur le site officiel.

Obtenir le set d’équipement de Guerrier des Loup-Garous étaient absolument essentiel pour que leurs groupes puissent s’améliorer. Et l’expérience obtenue sur les monstres était tout aussi importante. Le seul problème était que c’était trop dur. Il y avait déjà eu plusieurs dizaines de tentatives jusque-là mais personne n’avait réussi à battre le donjon. A ce rythme, combien de Phénol Noir finiraient par être utilisés avant que quelqu’un ne finisse le donjon ?

Peut-être bien qu’à ce moment-là, la seule guilde capable de run le donjon était Holy Empire. Grâce à Nie Yan et sa provision de Phénol Noir, ils en avaient assez pour librement parcourir le donjon quelques temps.

Lorsque Nie Yan avait constaté la férocité des joueurs face à la pénurie de Phénol Noir et la hauteur des prix atteint en même pas une journée, il avait été pris de court. Il croyait que les joueurs auraient au moins quelques stocks et que les guildes déploieraient des joueurs pour obtenir les ingrédients dans la nature. Et pourtant, en l’espace de quelques heures, alors que la pénurie n’en était qu’à ses débuts, le prix du Phénol Noir avait déjà atteint un niveau aussi terrifiant.

Mais quoi qu’il en soit, Nie Yan se rendait compte que le prix avait atteint sa limite la plus probable. Si les prix augmentaient encore, ces guildes n’auraient plus d’intérêts à run le donjon car ils y perdraient en ressources. Bien évidemment, qui accepterait de faire quelque chose à perte ?

Je suppose qu’il est temps pour moi de me débarrasser de mes stocks !

Nie Yan avait alors placé dix bouteilles de Phénol Noir dans l’hôtel des ventes, provoquant une ruée vers les enchères. Le prix ne cessait d’augmenter avant de s’arrêter à cinquante pièces de cuivre. Une fois les dix bouteilles vendues, il avait obtenu des profits décents ! Après quoi il avait mis en vente dix nouvelles bouteilles. Et comme on pouvait s’y attendre, une bataille financière avait de nouveau eu lieu afin de s’approprier le liquide d’ébène.

Il procédait en vendant de petites quantités à chaque fois, dans un cycle continuel, lui rapportant toujours la somme maximum que les joueurs acceptaient de mettre dans l’or noir.

Rapidement, des nouvelles selon quoi du Phénol Noir était vendu à l’hôtel des ventes étaient rapidement parvenues aux oreilles des maîtres de guildes, causant une attraction de ces monarques vers le lieu de la vente.

Nie Yan marchait tranquillement au milieu de l’auditorium de l’hôtel des ventes, avant de finalement s’asseoir sur un siège à l’arrière. Ses yeux avaient alors scanné le lieu dans son entièreté. Il y avait plusieurs visages connus, tous appartenant au gratin des guildes majeures. Il était évident que le Phénol Noir était devenu la raison de nombreuses migraines pour ces personnes.

Assis pas très loin de lui, deux joueurs avaient commencé à discuter du sujet doucement, bien qu’ils restaient à sa portée de voix.

« On dirait que tous les joueurs sont focalisés sur le Phénol Noir maintenant. Dis-moi, tu crois que c’est qui qui a autant de bouteilles à vendre ? Cette personne met constamment des lots de dix dès que la dernière est vendue. On dirait bien qu’ils ne comptent pas tout vendre d’un coup. C’est vraiment astucieux. Tout mettre d’un coup ne rapporterait probablement même pas un tiers de ce qu’il est possible de gagner en vendant petit à petit toujours au prix maximum. »

« Une bouteille pour cinquante pièces de cuivre, un tel prix est à la limite de l’arnaque. Le coupable doit avoir les poches qui débordent. Dommage qu’il ait caché son nom en listant le Phénol Noir. Personne ne sait qui c’est. »

Alors que Nie Yan entendait ces murmures, sa bouche s’était étiré en un sourire. Il était temps pour lui de gagner le jackpot !

Du fait qu’il avait trop de Phénol Noir dans son coffre personnel, s’il ne s’en débarrassait pas rapidement, les grosses guildes finiraient par réussir à s’approvisionner en tuant les monstres et il finirait par avoir des surplus invendables.

Il avait donc passé son temps dans l’hôtel des ventes, arpentant le pavé. Pendant ce temps-là, il ne tuait pas de monstres ni ne gagnait d’expérience. Son esprit était simplement détendu.

Dans un marché avec une demande aussi haute, sa réserve de Phénol Noir s’écoulait relativement bien. Les guildes qui avaient réussi à en acheter un peu étaient déjà reparties en exploration dans la Vallée de Sosil, laissant ceux qui n’en avaient pas eu en pleine déprime. Et même en sachant qu’ils s’étaient fait plumés avec des prix aussi indécents, progresser à travers le nouveau donjon devait quand même être fait de toute façon.

Bien que le Phénol Noir se vendait en petites quantités, beaucoup de guildes n’avaient pas d’Alchimistes pouvant créer ce produit. De peur que le dernier lot soit réellement le dernier, elles ne pouvaient pas s’empêcher de tout parier dessus. Sous la pression de la demande du marché, le prix du Phénol Noir restait donc constamment au sommet.

L’hystérie du moment avait commencé à faire pleuvoir de l’argent dans les poches de Nie Yan, emplissant ses poches jusqu’à les faire craquer.

Après avoir vendu quelques cinq-cents bouteilles, il avait fait une pause pour calculer ses gains. Il avait gagné environ deux pièces d’or et demi juste avec le Phénol Noir. Additionné aux profits de la Poudre Aveuglante, et des Parchemins de Filet et de Transformation, il avait un total de seize pièces d’or dans sa bourse. Durant la semaine suivante, les profits obtenus par les guildes parcourant la Vallée de Sosil finiraient tous dans ses poches. A ce niveau-là du jeu, une telle somme d’argent pourrait causer des crises cardiaques. Sans parler du fait qu’il avait encore trois cent bouteilles en stock, deux-cent-vingt recettes et une monstrueuse quantité de matériaux.  Les recettes étaient la véritable poule aux œufs d’or. Une seule recette avait déjà atteint la somme de vingt pièces d’argent. Et le prix était toujours en pleine ascension. Il n’avait pas besoin de se précipiter pour se débarrasser des recettes. Après avoir vendu tout le Phénol Noir et les matériaux, il pourrait alors décider de vendre les recettes.

Avec ses poches biens remplies, il était instantanément devenu riche. Même les grosses guildes n’avaient probablement que trois ou quatre pièces d’or dans leurs réserves. Les joueurs débutants avaient tous besoin d’argent. Les joueurs de niveau moyen n’avaient déjà pas suffisamment d’argent pour eux, donc pourquoi en feraient-ils don à leur guilde ? Après tout, la plupart d’entre eux étaient de nouvelles recrues et n’avaient pas encore de loyauté envers leur guilde. C’était une des raisons qui poussaient les maîtres de guilde à se creuser les méninges pour trouver une solution à leurs problèmes de trésorerie. Ils ne pouvaient demander qu’aux joueurs qui leur étaient déjà fidèles et de taper dans leur propre trésorerie pour obtenir le délicieux liquide sombre. Mais à force de tirer sur la corde de leurs anciens membres, ils pourraient tout aussi bien se les mettre à dos.

Maintenant qu’il avait de l’argent, Nie Yan ne pouvait pas se permettre de le laisser pourrir dans sa bourse. Il allait transformer son capital en encore plus d’argent ! C’était la chose la plus sensée à faire. Dès que cette pensée avait traversé son esprit, il s’était souvenu qu’il pouvait acheter des terres et des propriétés.

A ce moment, la boîte qui avait lancé Conviction avait déjà commencé à vendre des terres dans Calore. Certaines résidences dans les rues étaient destructibles afin de permettre aux joueurs de créer des magasins. Chaque section importante de la rue principale était actuellement en vente. Cependant, le Chef Administrateur Telus, la personne en charge de ces ventes, n’avait pas énormément de travail. Le hall principal où se déroulait les ventes était pratiquement vide. La raison était que les clients potentiels ne pouvaient pas se permettre de s’acheter le moindre lopin de terre car le prix le plus bas était d’une pièce d’or alors que les propriétés les mieux placées pouvaient valoir plusieurs dizaines de pièces d’or. Pour dire ça plus simplement, les grosses guildes ne pouvaient pas se permettre de mettre autant d’investissement dans un magasin pour le moment.

Quant à ces terrains à seulement deux ou trois pièces d’or, ils étaient localisés dans des zones peu appréciées des joueurs et personne ne souhaitait donc les acheter. C’était pourquoi même les joueurs pouvant se permettre d’acheter un terrain étaient réticents à l’idée d’acheter un terrain dans les bidonvilles pour une somme aussi énorme.

Mais dans le futur, beaucoup de guildes finiraient par avoir suffisamment de capital pour investir dans l’immobilier. L’économie du jeu s’épanouirait encore plus et chaque terrain finirait par être acheté après une guerre d’enchères ! C’était le futur de Conviction !

Chaque guilde essayait de consolider ses finances afin de se préparer à cette expansion.

Avec autant d’argent en poche, Nie Yan n’avait besoin de garder qu’une ou deux pièces d’or pour son usage personnel et cela lui permettrait de couvrir ses dépenses pour un bon moment. Les fonds restants allaient donc lui permettre d’acheter des terres, ce qui lui permettrait de non seulement les garder, mais aussi en augmenter la valeur. Qui ne voudrait pas faire ça ?

L’immobilier virtuel était le même que l’immobilier réel. Ils avaient tous les deux de la valeur !

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

Rebirth Chapitre 109
Rebirth - Chapitre 111

9 Commentaires

  1. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. flo

    merci pour le chapitre enfin on arrive bientôt au même stade qu’avant 🙂
    en plus j’ai lu sur wuxiaworld que le traducteur en anglais était passé a 10chap par semaine 😀

    Répondre
  3. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. Mehlroth

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com