Rebirth – Chapitre 114

Rebirth – Chapitre 113
Rebirth - Chapitre 115

Rebirth 4/6

Rebonjour ! Alors vous avez dû remarquer le manque de chapitres après les 3 premiers. Histoire marrante, comme pourra en témoigner Raka, que je salue ici au passage, après le troisième chapitre, je me suis rendu compte que mon pouce droit était gonflé, rouge, et qu’il refusait de bougeait (j’avais aussi, au passage, perdu toute sensibilité dedans).

J’ai donc appelé les urgences qui m’ont amené à 20 bornes de chez moi pour me faire examiner au bout de 2h par un docteur qui m’a foutu un bandage avec de l’eau froide (oui, vous avez bien lu, de l’eau… froide…) sur une compresse en me disant “si ça va pas mieux demain, allez chez votre médecin traitant”.

J’ai donc pris un taxi (30 boules dans le vent) pour rentrer comme j’étais à 20 bornes de chez moi, et je ne pouvais pas traduire car mon pouce était toujours gonflé comme jamais (l’index commençait aussi à faire la gueule).

Au final, j’ai retiré la compresse inutile, je me suis plongé le doigt dans la glace pendant 20 minutes (ça m’a bien brûlé au passage, sa maman!) pour que ça dégonfle un peu. Et j’ai enfin pu reprendre le chapitre que j’avais commencé à traduire.

Et quel chapitre mesdames et messieurs ! 4000 mots le bousin ! Donc voilà, j’arrête pour le moment, parce que c’était bien bourrin quand même. Je vais essayer de sortir régulièrement des chapitres pour rattraper le retard, en commençant par Rebirth pour vous faire bien mariner sur ICDS x) (je sais, je suis un ange).

Donc voilà, Rebirth 4/6, ICDS 0/12 🙂

 

Rebirth – Chapitre 114 : Insei Rais l’Estropié

Nie Yan avait sauté du bord de son perchoir, descendant la paroi afin de procéder à la collecte de son butin de guerre.

De la part des Kobolds Meneurs, il avait obtenu cinq pièces d’équipement de rang Argent, une pour chaque classe : Guerrier, Voleur, Mage, Paladin et Prêtre, mais elles étaient seulement pour les niveaux 20 ou plus. D’ici qu’il ait atteint ce niveau, ce genre d’équipement ne vaudrait rien à ses yeux.

Il avait jeté l’équipement dans son inventaire avant de commencer à collecter l’argent qui était tombé des autres monstres. Confirmant qu’il n’avait rien oublié, il avait fait son inventaire : vingt pièces d’argent, à une vache près, ce qui était une somme considérable.

Néanmoins, l’objectif de ce voyage avait été de rapidement augmenter son niveau. Avec ce but accompli, il avait remis son équipement standard avant de prendre un Parchemin de Retour.

Vingt secondes plus tard, une lueur l’avait enveloppé, le transférant de nouveau en ville. Avant de faire quoi que ce soit, il avait regardé sur le tableau des rangs. Pour le moment, le joueur au plus haut niveau était lui aussi au niveau 9, comme lui.

La vaste majorité des joueurs n’étaient pas encore passés niveau 5. Voyant ça, Nie Yan n’avait plus senti le besoin d’exp aussi rapidement. Au moins pour le moment, sa priorité numéro un était de récupérer le second chapitre du Livre de l’Ordre.

Soudain, il avait reçu un appel…

[Boss, J-Je…]

[Quoi ? Parle.]

[Les matériaux que vous m’avez donnés, j’ai fini de les utiliser, seulement…] Bird avait la voix qui sautait nerveusement.

[Oh ? Quels sont les résultats ?]

[Vous devriez probablement pouvoir récupérer trois pièces d’argent… Je suis vraiment désolé… C’est juste que mon taux de succès est vraiment bas…] Avait répondu Bird sur un ton assez embarrassé. Il comprenait parfaitement que les ingrédients alchimiques que Nie Yan lui avait fourni valaient au moins dix pièces d’argent. Après avoir pratiqué diligemment, il avait réussi à réduire à néant ce stock en moins d’une journée. Et malgré ses efforts les plus sincères, il n’avait même pas pu réduire les pertes. Peu importait à quel point son boss était riche, Bird avait peur qu’il ne tolère pas un tel niveau d’incompétences.

[Rends-toi à la Guilde des Alchimistes. Je te retrouverai là-bas.] Avait dit Nie Yan après avoir calmé son ton. Même l’incompétence avait ses limites… Son taux de succès n’était-il pas trop bas ? S’il avait donné le même nombre d’ingrédients à n’importe quel autre Alchimiste, bien qu’il n’aurait pas fait énormément de profit, il aurait au moins récupéré sa mise de départ ! Pourquoi donc ces ingrédients finissaient à la poubelle entre les mains de Bird ?

[Okay…] Avait répondu l’Alchimiste sur un ton d’où perçait le désespoir. Il semblait bien que Nie Yan allait finir par, lui aussi, le virer.

Bird faisait impatiemment les cent pas devant la Guilde des Alchimistes. Nie Yan lui avait juste demandé de le retrouver là, mais il avait déjà sauté aux conclusions. Il allait certainement se faire botter le cul.

De nombreux Alchimistes entraient et sortaient de la Guilde. Bien que leurs habits diffèrent, la vaste majorité avait des badges avec une lune argentée sur la poitrine, un symbole d’Apprentis Alchimistes. Occasionnellement, un ou deux Alchimistes Juniors avec une lune dorée apparaissaient aussi. Lorsque ces joueurs-là passaient, une expression d’envie pouvait être vue sur le visage de Bird.

A ce niveau-là du jeu, un badge en or représentait un statut noble. Dans une guilde, les Alchimistes étaient tenus en haute estime du fait des pilules, des potions, des toniques et des autres concoctions qu’ils pouvaient préparer, ces consommables étant absolument vitaux pour la croissance d’une guilde !

Généralement, une grande quantité de matériaux d’alchimie serait donné aux Apprentis Alchimistes rejoignant une guilde, mais en échange, ils ne recevaient pas de profits de leur pratique. Pour résumer, ils ne servaient à rien d’autre qu’à de la main d’œuvre gratuite. D’un autre côté, en améliorant leur taux de réussite et en gagnant des grades, par exemple celui d’Alchimiste Junior, leur statut pouvait grimper en flèche. Une fois un talent suffisant pour valoir l’investissement repéré, l’Alchimiste pourrait recevoir d’énormes bénéfices, et même sans pouvoir gagner de profits sur leurs ventes, leur salaire augmenterait énormément.

Pas si longtemps auparavant, Bird aussi rêvait de ce genre de position. Mais à présent, il avait abandonné toute idée dans sa tête.

Dark Hero, la guilde à laquelle il avait appartenu précédemment, était bien connue. Avant la sortie de Conviction, elle avait déjà assuré sa postérité dans le monde du jeu-vidéo. Bien qu’elle ne soit pas constituée de grands joueurs dans Conviction, elle n’en était pas moins supérieure à la guilde moyenne montée par des joueurs classiques. La seule raison qui avait permis à Bird d’être accepté chez eux était qu’il avait obtenu un sort caché. Mais après plusieurs jours, il avait été viré à cause de son taux de réussite médiocre. Ils avaient rapidement réalisé que s’ils devaient investir dans ce gouffre sans fond qu’était Bird, cela leur prendrait une quantité de ressources incroyable. Même s’ils n’étaient pas pauvres au premier sens du terme, l’argent ne tombait pas des arbres.

Pourquoi n’était-il donc capable de rien alors que tant d’autres étaient déjà devenus riches dans le jeu ?

Comme il n’avait qu’à peine assez d’argent pour vivre dans la vie réelle, il sentait un réel sentiment d’urgence. Juste alors que sa situation avait semblé s’améliorer, ayant enfin trouvé un mécène, il avait fini par faire de la merde à nouveau. En tout état de cause, chaque Apprenti Alchimiste devait avoir environ le même taux de réussite, et pourtant, pourquoi le sien était-il aussi bas ?

Alors que Bird continuait à faire nerveusement les cent pas, il avait soudain levé la tête et aperçu Nie Yan se dirigeant vers le bâtiment.

« B-boss… ! » S’était étrangement exclamé Bird, ne sachant quoi dire.

« On parlera plus tard, rentrons d’abord dedans. Est-ce que tu as déjà ton propre atelier ? » Avait demandé Nie Yan. La Guilde des Alchimistes avait plusieurs ateliers privés que les joueurs pouvaient louer pour travailler loin des distractions. Quant à ceux qui ne pouvaient pas se le permettre, ils n’avaient pas d’autre choix que de pratiquer dans le grand hall, avec tout le monde, dans un boucan pas possible.

« Non, je n’en ai pas. En louer un est trop cher… » Avait répondu Bird. Il était réticent à mettre autant d’argent juste pour être au calme.

Nie Yan s’était rendu à la réception. Derrière le comptoir en bois de pin, qui avait un air antique, se trouvait une réceptionniste. La belle PNJ portait une robe à fleurs bleues et s’appelait Salania. Ses sourcils ressemblaient à deux croissants de lune et ses yeux étaient aussi bleus que des saphirs. Elle avait un nez droit et deux tresses encadraient son visage, avec des rubis au bout. Dans tous les sens possibles, elle était l’image parfaite de la grâce Viridienne, et la technologie du jeu avait été capable d’interpréter le mot ‘perfection’ lors de sa création.

« Bonjour, comment puis-je vous aider aujourd’hui ? » Avait demandé Salania. Sa voix était celle du rossignol, excessivement plaisante et légère.

Une telle beauté pouvait causer l’accélération du cœur de n’importe homme.

Cependant, pour Nie Yan, après 10 ans à côtoyer les IA de Conviction, elle n’était qu’un PNJ parmi les autres. Pas le moins du monde affecté par sa beauté, il avait répondu.

« J’aimerais louer un atelier privé. »

« Quel rang souhaitez-vous pour votre atelier ? Il y a les communs, les bons et les luxueux disponibles pour, respectivement, 30 pièces de cuivre la journée, 5 pièces d’argent la journée et 60 pièces d’argent la journée. » Avait-elle répondu.

« Un atelier commun s’il vous plaît. » Avait dit Nie Yan. A ce niveau-là du jeu, un atelier de rang commun était déjà suffisant pour un Alchimiste.

« N’est-ce pas du gâchis ? » S’était écrié Bird avec inquiétude. C’était trente nouvelles pièces de cuivre qui partiraient de la poche de Nie Yan tous les jours ! Ce dernier avait déjà dépensé tellement pour lui alors qu’il n’avait pas été capable de lui rendre la pareil. Il se sentait véritablement honteux à ce moment.

« Ce ne sont que trente pièces. » Avait dit Nie Yan en sélectionnant un atelier et en payant un dépôt avant de se tourner vers Bird. Il avait alors dit.

« Allez, on y va. »

Ce dernier avait suivi son chef avec un regard cendré jusqu’à l’atelier privé.

Nie Yan avait regardé les environs. L’atelier n’était pas grand, seulement cinq mètres sur cinq. Cependant, comme les matériaux du début de jeu n’étaient pas non plus très nombreux, c’était largement suffisant pour préparer des concoctions. Deux rangements en verres étaient remplis de plusieurs potions sur la gauche de la salle. Les délicates bouteilles en cristal contenaient des liquides rouges, bleus, verts et bien plus encore. Chaque bouteille avait une étiquette blanche collée dessus avec le nom et le prix de la potion. Elles étaient toutes proposées par la Guilde des Alchimistes, mais elles n’étaient pas données. En quittant l’atelier, il faudrait payer le prix de la consommation.

Au centre de la pièce se trouvait un énorme plan de travail avec divers outils d’alchimie.

« Lorsque tu concoctes quelque chose, est-ce que tu as du mal à te concentrer ? » Avait demandé Nie Yan en jetant un coup d’œil en coin à Bird.

Ce dernier s’était alors remémoré ses dernières tentatives. Il avait alors réalisé qu’il avait un nuage qui assombrissait sa mémoire, augmentant encore son anxiété. Sa volonté de réussir au moins une chose avait affecté négativement son esprit, à tel point que son taux de succès moyen était seulement de trois dixième de celui d’un alchimiste normal.

« Oui, je pense. »

« C’est mieux d’avoir un esprit calme avant de commencer à concocter. Oublie tout le reste et dévoue-toi à corps perdu dans l’Alchimie. Seulement alors ton taux de réussite augmentera. A ce moment, en prenant en compte la qualité de ton matériel et de tes équipements, tu pourras atteindre un taux de réussite de 90%. A partir de maintenant, efface toutes les pensées inutiles de ton esprit et concentre-toi uniquement sur l’alchimie. Allez, essaye pour voir. » Avait instruit Nie Yan. Bien qu’il n’y ait pas encore d’Alchimistes de haut niveau pour enseigner à Bird, Nie Yan avait l’avantage de venir du futur. Ses conseils étaient ceux qu’avaient accumulés de nombreux Alchimistes dans sa vie passée, et il n’hésiterait pas à les mettre à profit.

Il avait alors posé des matériaux sur la table.

« Oui ! » Avait dit Bird, hochant de la tête. Il avait alors pris une portion des ingrédients et avait commencé à transformer les matériaux tout en suivant les conseils de Nie Yan.

Peut-être était-ce parce que Nie Yan se tenait à côté de lui, mais il s’était senti un peu nerveux et ses gestes avaient commencé à devenir grossiers.

C’est le Roi de l’Alchimie de ma vie passée… ? Avait pensé Nie Yan en fronçant les sourcils.  Ça n’a aucun sens ! Il n’y a pas de doute possible sur le fait que leurs pseudos sont les mêmes ! Mais en y repensant… Je suppose que c’est normal. Personne ne devient le Roi de l’Alchimie en une nuit. Il a probablement dû faire beaucoup d’efforts pour atteindre ce niveau.

« Chaque activité requiert un esprit parfaitement calme. Ne laisse pas les éléments extérieurs te distraire. Si tu dois être maladroit à chaque fois que tu concoctes à côté de moi, tu ferais aussi bien de partir dès maintenant. Arrête de te rendre ridicule. » Avait rapidement et brutalement dit Nie Yan, ne le ménageant pas. Il avait donné une chance à Bird, c’était maintenant à lui de la saisir. Si ce dernier ne faisait pas preuve de progrès, il finirait par le mettre à la porte. Peu importait la quantité d’argent qu’il avait à disposition, il ne comptait pas dépenser sa fortune dans des choses inutiles.

Bird avait senti son cœur se faire poignarder à ces mots. Est-ce que Nie Yan avait des raisons de continuer à lui fournir des matériaux pour pratiquer ? Définitivement pas ! S’il continuait encore à rester incompétent, tout comme avec Dark Hero, Nie Yan finirait par le jeter dehors sans la moindre hésitation. En fait, ce genre d’opportunités étaient extrêmement rares et il ne comptait pas la gâcher !

Inspirant un grand coup, Bird avait calmé son esprit afin de se concentrer exclusivement sur la bouteille entre ses mains. Alors que le liquide médicinal dans la bouteille tournait doucement en suivant les mouvements de la bouteille, une couleur riche avait commencé à apparaître. Voyant ça, il s’était tendu tout en procédant à l’étape suivante, ce qui avait causait l’éclaircissement immédiat du liquide.

[Système : La préparation a échoué…]

J’ai encore échoué Il n’avait pas osé lever la tête pour voir la réaction de Nie Yan. Au lieu de ça, il avait fixé le plan de travail avec un regard vide, en direction des dix autres portions de matériaux d’alchimie. Il ne lui restait plus que dix chances… S’il ne réussissait pas à s’améliorer immédiatement, il se ferait alors probablement botter le cul voire même complètement virer.

Si j’échoue encore cette fois, c’est que je ne suis probablement pas fait pour être Alchimiste. Peut-être que je devrais effacer mon perso et recommencer avec une classe de combat.

Après avoir atteint ce niveau-là de réflexion, Bird avait pris assez de matériaux pour une seconde tentative. Il n’avait plus rien à perdre et tout à gagner.

« Tiens le goulot de la bouteille et fais des gestes de rotation uniformes à vitesse constante. Tu n’as pas besoin d’utiliser beaucoup de force… » Nie Yan n’avait jamais pratiqué l’Alchimie, donc il ne pouvait que se reposer sur les informations qu’il avait glanées par ci par là.

Bird comprenait que c’était sa dernière chance et il avait enfin réussi à parfaitement se concentrer. Il était complètement absorbé par son mélange.

[Système : Vous avez réussi à concocter une Potion d’Antiparalysie Basique !]

J’ai réussi ! J’ai réussi pour de vrai ! Il avait commencé à trembler d’excitation en soufflant de soulagement. L’immense pression qu’il avait sentie jusque-là s’était instantanément évanouie et il avait alors pris une nouvelle portion pour continuer.

Il semblait ignorer tout le reste de son environnement, ne se concentrant que sur l’alchimie. Tout le reste n’existait plus à ses sens, Nie Yan inclut. Regardant fixement la potion devant lui, il avait graduellement effectué chaque étape. Son expression concentrée surprenait même Nie Yan, finissant de le convaincre qu’il s’agissait bien du Roi de l’Alchimie de sa vie passée.

Bird avait alors produit plusieurs potions de plus, son taux de réussite s’améliorant de cinquante pour cent. Bien que ce soit encore un peu en-dessous de la moyenne globale, c’était un grand pas pour lui.

Il semblait avoir enfin trouvé sa voie dans l’alchimie.

Après avoir mis un pied sur cette voie, devenir le Roi de l’Alchimie à nouveau n’était plus qu’une question de temps. Nie Yan avait calmement quitté l’atelier, permettant à Bird de se concentrer encore plus. Naturellement, ce dernier était trop absorbé par sa tâche pour s’en rendre compte.

Après qu’il ne soit plus resté le moindre ingrédient, il avait fièrement regardé les cinq potions devant lui. Cet accomplissement à lui seul lui procurait une joie folle. Lorsqu’il s’était tourné pour voir la réaction de Nie Yan, ce dernier n’était plus en vue.

[Boss, j’ai produit cinq potions !] Avait dit Bird dans un message privé pour Nie Yan. Il désirait déjà maîtriser cet état d’esprit que son maître venait de lui enseigner. Ses échecs précédents lui avaient causé un profond désespoir, mais maintenant, il était enfin capable de voir la lumière au bout du tunnel.

[Ok, pas mal. Mais ce n’est que 50%. Tu as encore beaucoup de chemin à faire, donc continue de pratiquer.] Avait répondu Nie Yan. Peu importait la classe, après avoir compris l’essence même de son propre style de jeu, les hauteurs qu’un joueur pouvait atteindre étaient uniquement dépendantes de ses efforts et de son talent.

[Je me dirige vers l’hôtel de vente pour acheter quelques matériaux d’Alchimie. Je te les enverrai par message. Dépêche-toi de devenir Alchimiste Junior. Quant aux concoctions de plus haut niveau, ne les vends pas encore. Je prévois d’ouvrir un magasin de potions. Lorsque le temps viendra, tu seras le manager.]

Maintenant qu’il possédait plusieurs propriétés, ouvrir un ou deux magasins était la suite logique de ses investissements. De plus, comme ces terrains étaient pour le moment situés dans des zones peu intéressantes, l’amélioration des bâtiments ne coûterait pas trop cher. Il estimait qu’il ne lui faudrait que deux ou trois pièces d’or pour transformer un de ses magasins en magasins de première classe. S’il devait attendre que les bidonvilles deviennent un paradis commercial, la même amélioration de magasin lui coûterait probablement des centaines de fois plus cher. Pour le moment, son objectif était de transformer une de ses propriétés en un magasin de potion de première classe !

[Un manager, moi… ?!] Avait demandé Bird avec émotion. Avoir son propre magasin avait toujours été son rêve, mais il n’avait jamais eu les fonds pour le réaliser. C’est pourquoi cela n’avait jamais été rien de plus qu’un rêve. Il n’aurait plus jamais besoin de s’inquiéter pour son argent s’il devenait le manager d’un magasin de potion, car sa paye journalière serait probablement élevée.

[Exact. Donc continue de pratiquer. Je ne maltraiterai jamais ceux sous mes ordres.]

[Oui, je vais définitivement tout donner !] Bird était d’une humeur incroyable à ce moment. Juste récemment, il avait été prêt à tout abandonner. Qui aurait su que les réponses à tous ses problèmes lui viendraient naturellement avec un timing si parfait ? Comme si un nuage noir était passé au-dessus de sa tête pendant si longtemps et qu’il avait fini par révéler une lune brillante d’une splendeur sublime, rendant tout aussi clair que de l’eau de roche. Il avait pris une grande inspiration pour essayer de cacher toute son excitation mais il n’avait pas pu empêcher ses mains de trembler. Cet état avait duré un moment.

[Système : La concoction a échoué…]

« Merde ! » (NdT : dans l’original, il n’y a pas ma dernière précision sur le fait que son état avait perduré un moment. Je trouvais cela illogique comme il vient d’avoir sa conversation avec Nie Yan et n’a donc normalement pas d’ingrédients pour concocter ^^)

Nie Yan avait réfléchi pendant un moment. Comme il avait décidé d’ouvrir un magasin de potions, il n’était plus pressé de vendre son Phénol Noir à l’hôtel des ventes. Au lieu de ça, il utiliserait ses stocks pour améliorer la popularité de son nouveau magasin !

S’il vendait du Phénol Noir, considéré comme l’or noir de Conviction à ce moment-là, à quel point gagnerait-il de parts de marché ? Il était facile d’imaginer l’attraction que son magasin dégagerait.

Pensant à ce point, il avait établi un plan. Il s’était dirigé vers l’hôtel des ventes et avait acheté pour dix pièces d’argent de matériaux d’alchimie avant de les envoyer à Bird par message, lui évitant d’avoir à les lui apporter à pied et de le déranger en pleine concentration. Il avait ensuite vendu une partie de ses stocks de Phénol Noir pour en tirer 3 pièces d’or. Après quoi, il s’était rendu dans l’est de la ville pour inspecter ses différentes propriétés.

Présentement, le quartier est de Calore était un bidonville. Les PNJ qui vagabondaient dans la zone portaient tous des vêtements rapiécés et les maisons étaient plus des huttes décrépies qu’autre chose.

En voyant ça, imaginer que ce ghetto deviendrait le centre d’attention de tout l’Empire Viridian très bientôt était une vaste blague.

Nie Yan avait acheté chaque propriété des environs de ce qui serait, dans le futur, le cœur de la ville afin d’assurer l’entrée solide de son père sur le marché de Conviction dans le futur. Ces propriétés étaient supposément celles de Cao Xu, si on se référait à son ancienne vie. Mais grâce à son intervention, l’homme qui avait obtenu le surnom de ‘légende des affaires’ n’aurait qu’à aller se rhabiller !

D’après ses connaissances passées, le meilleur lieu pour ouvrir un magasin de potion était près d’une certaine intersection. Il s’était rapidement approché de son bien le plus à même de répondre à ce critère parmi les douze qu’il possédait.

[Système : Êtes-vous certain d’améliorer ce bâtiment ? L’amélioration au niveau suivant vous coûtera 2 pièces d’or.]

Oui !

[Système : Le bâtiment a été amélioré avec succès.]

Un bâtiment était sorti du sol par magie à l’emplacement choisi par Nie Yan. C’était un bâtiment de plain-pied construit avec des briques blanches, ce qui rendait l’extérieur assez plaisant. A l’intérieur, il y avait un comptoir et des lignes et des lignes d’étagères. Il y avait même d’exquises runes gravées à chaque coin, apportant une véritable sensation d’architecture Viridiane.

[Système : Souhaitez-vous engager un assistant ?]

Nie Yan avait jeté un coup d’œil à la liste d’employés disponibles. Chaque rangée de noms s’étendait sur plusieurs pages, et chaque page contenait les informations concernant le PNJ, son coût d’entretien et d’autres informations encore.

Les PNJ employés pouvaient représenter le joueur qui possédait le magasin lorsque celui-ci n’était pas présent. Cela permettait d’avoir toujours quelqu’un pour vendre ses biens. Cependant, ils ne pouvaient vendre que des marchandises dont les prix avaient été déterminés avant par le propriétaire. Ils ne pouvaient pas prendre leurs propres décisions, comme leur intelligence n’était pas programmée pour ça.

Nom : Carady

Genre : Mâle

Âge : 30

Confiance : 30

Capacité : Course Rapide

Entretien : 20 pièces d’argent/mois

 

Nom : Tesla

Genre : Mâle

Âge : 26

Confiance : 28

Capacité : Force Accrue

Entretien : 18 pièces d’argent/mois

Nie Yan avait continué à tourner les pages une à une en continuant de chercher quelqu’un qui conviendrait à son magasin. Tous les PNJ différaient de par leur âge, leur niveau de confiance, leurs capacités ou bien leur coût d’entretien. Certains avaient des capacités liées à la vitesse, à l’intelligence, la puissance… Chaque différence de capacité justifiait d’une différence de coût.

Quel était le nom de cet employé du Magasin de Potion de l’Âge d’Or déjà ? Hmmm…

Les impressions et souvenirs de Nie Yan concernant ce PNJ étaient un peu brouillées.

Il était handicapé, je me souviens de ça. Et son nom était… Rais ?

Il avait continué à parcourir la liste et finalement, en tournant une des dernières pages, il avait remarqué un nom familier.

Nom : Insei Rais l’Estropié

Genre : Mâle

Âge : 56

Confiance : 37

Capacité : ??

Entretien : 50 pièces d’argent/mois

Je me souviens ! C’est lui ! Bien que le coût d’entretien soit particulièrement élevé, il n’avait eu aucune hésitation et avait confirmé sa décision de l’engager en un battement de paupières.

Un employé PNJ qui possédait une capacité cachée – et qui était handicapé ! – coûtait 50 pièces d’argent par mois. Il y avait clairement quelque chose d’étrange là-dessous. Dans sa vie passée, il se souvenait que l’Âge d’Or avait toujours gardé un maximum de mystère autour de ce PNJ. Cependant, quelqu’un avait fini par découvrir la vérité. Sa capacité cachée était Diplomatie. Quelque chose de vraiment rare. C’était une capacité permettant d’avoir des conversations fluides et riches avec tous les PNJ, ce qui lui permettait d’améliorer la perception des autres à son égard.

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

Rebirth – Chapitre 113
Rebirth - Chapitre 115

8 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. SuXen155

    Merci pour le chapitre et merci à Altan qui se défonce pour nous.
    Mais évite de te blesser quand même.
    Au fait, si tu es un ange, est-ce que tes ailes sont noirs, vu à quel point tu es diabolique. Si on y pense, le fait que ton pouce devienne rouge, cela signifie que tu devient un diable, à la style Wuying (réf à Raka, et merci pour les derniers dms si tu lis Raka).

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. PoloZore

    Merci pour les chapitres

    Petit coucou de nouvelle Zélande

    Fais gaffe a tes mains =P

    Répondre
  8. Mehlroth

    Merci pour les chapitres

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com