Rebirth – Chapitre 139

Rebirth - Chapitre 138
Rebirth - Chapitre 140

Bonjour à tous. Voici votre dose quotidienne de Nie Yan 🙂

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

Chapitre 139 – La Taiga Noire

 

Actuellement, plusieurs pièces d’or représentaient une immense somme d’argent pour un groupe ou même une guilde, sans même mentionner pour un joueur seul. Après tout, même lorsqu’une équipe d’élite terminait un donjon, elle ne récupérait que quelques dizaines de pièces d’argent. Lorsque l’argent était divisé entre les membres du groupe, il ne restait plus grand-chose à chacun. Sans parler du fait que la plupart des gens avaient besoin de dépenser cet argent dans de l’équipement et des consommables, des livres de sort et ainsi de suite. Plus souvent que de coutume, les joueurs étaient plus dans une impasse monétaire que dans une optique d’économie. A cause de ça, il était rare de donner de l’argent à sa guilde. Chaque action liée à une guilde coûtait généralement cher, tout particulièrement la création d’un trésor de guilde. Donc même après avoir dépensé jusqu’à la dernière pièce de bronze, ces guildes allaient occasionnellement visiter des sites de vente de pièces au marché noir contre de l’argent réel afin de pouvoir supporter leur coût opératif.

Établir une guilde aussi tôt dans le jeu coûtait énormément d’argent, à la fois réel et virtuel. Les vendeurs du marché noir étaient constamment à court de produits à vendre, résultant en une hausse du prix de la pièce d’or. Mais même ainsi, bien que les guildes soient toujours en demande constante et prêtes à acheter, la réserve d’or totale restait limitée et il n’était pas toujours possible d’en avoir pour son argent. Les joueurs lambdas n’avaient pas assez d’argent pour leurs propres dépenses, donc comment pourraient-ils vouloir vendre le peu qu’ils avaient ? Une guilde était essentiellement un énorme siphon qui avalait l’argent comme un immense trou noir, causant des maux de têtes aux maîtres desdites guildes. Si le flot d’argent venait à cesser, la guilde entière se verrait au bord de l’effondrement. Cependant, malgré ça, tant que les guildes persévéraient, leurs prospects seraient toujours optimistes. Dans sa vie passée, quelques temps après, lorsque le patch du Chemin de la Puissance été sorti, les forteresses de chaque ville étaient devenues des biens à conquérir pour les guildes. Si une guilde réussissait à mettre la main sur une de ces forteresses, elle recevrait les taxes inhérentes à toutes les transactions ayant lieu au sein de celle-ci. Après quoi, le flot d’argent se ferait plus important de l’extérieur vers l’intérieur de leurs poches qu’inversement.

C’était précisément à cause de ça que tant de maîtres de guilde acceptaient d’investir autant d’argent et de ressources dans le jeu, mais c’était aussi un immense fardeau car cela ne leur laissait pas suffisamment d’argent pour acheter des propriétés comme un magasin avant ce moment. Si ce n’était pour la pression exercée par le succès du Starry Night Potion, ils n’auraient jamais eu à ouvrir leurs propres magasins de potion si tôt dans le jeu. Cependant, avec leurs fonds insuffisants, ces guildes ne pouvaient se permettre d’acheter des propriétés dans les bas-fonds de la ville et leurs magasins ne pourraient pas dépasser le Tier 1 avant un long moment. De plus, la plupart des concoctions qu’ils étaient en mesure de mettre en vente n’étaient que le surplus de ce qu’elles n’utilisaient pas. C’est pourquoi leurs profits étaient loin d’être conséquents, allant même jusqu’à être inexistants.

L’alchimie n’était pas la seule profession d’artisanat lucrative. Il y avait aussi la Couture, l’Ingénierie et la Forge, mais pour le moment, elles n’étaient pas très populaires. Dans les rangs les plus bas, les objets créés n’étaient rien d’autre que des déchets servant à s’entraîner. Prenez un Forgeron par exemple : au rang Apprenti, les armes qu’il pouvait créer étaient toutes de rang Novice. Après avoir avancé au rang de Forgeron Junior, ses créations ne pourraient pas dépasser le rang Bronze. Même en les vendant au marché, elles ne rapporteraient pas grand-chose. C’était pourquoi l’Alchimie était actuellement la profession d’artisanat la plus populaire. Après tout, même les potions de basse qualité avaient un effet sur les joueurs de plus haut niveau.

La Couture, l’Ingéniérie et la Forge… Nie Yan avait en effet l’ambition de percer dans ces marchés aussi, mais pour le moment, il ne possédait pas les ressources nécessaires pour le faire. Pour le moment, la majorité de son argent était investie dans l’investissement immobilier. Après avoir réglé ses affaires actuelles, l’immobilier dans les autres villes et le Starry Night Potion, il commencerait enfin à s’intéresser aux autres corps de métiers. Et il savait qu’à ce moment-là du jeu, les artisans de ces métiers peu appréciés pour le moment seraient encore sans contrat, du fait du manque d’intérêt et d’argent des grosses guildes. Et s’il venait à être incapable de trouver par lui-même des diamants bruts parmi ces artisans, il lui serait toujours possible de faire le chasseur de tête parmi les plus talentueux déjà sous contrats. Après tout, c’était ainsi que Cao Xu avait géré la majorité de ses affaires par le passé.

Après avoir amélioré le Starry Night Potion au Tier 3, Nie Yan avait retiré le reste de l’argent, qui s’élevait à trente-six pièces d’or, avant de se téléporter dans la seconde plus grande ville de l’Empire Viridian, Nisode. Calore, Nisode et Hayson, la Cité Radieuse, étaient là où Cao Xu avait eu le plus d’influence. A l’époque, il avait possédé plus de 50% de toutes les propriétés de ces trois cités. Donc pour l’empêcher de faire la même chose, Nie Yan avait décidé d’acheter des terrains dans ces villes afin de ruiner la future fondation de son adversaire.

En arrivant à Nisode, il avait découvert que presque toutes les petites propriétés avaient déjà été achetées. Cependant, les plus grandes, qui coûtaient dans les dix pièces d’or, étaient encore disponibles.

Il avait posé ses yeux sur une propriété en particulier qui était localisé au centre de la ville et qui coûtait vingt-huit pièces d’or. Avec un prix aussi élevé, peu importait la taille de la guilde, aucune d’elle ne serait en mesure de l’acheter avant un moment. La population de Nisode était bien moins dense qu’à Calore, donc même si son marché restait actif, la plupart des joueurs riches préféraient aller à Calore.

Ce serait mentir que de dire que cette propriété n’était pas la meilleure de toute la ville. S’il construisait un hôtel des ventes dessus, dans le futur, elle deviendrait le centre du cercle d’activité de la ville. Acheter cette propriété revenait au même que d’acheter la moitié de la ville !

Sans même hésiter, il avait payé le prix demandé et avait reçu son titre de propriété. Cependant, l’acheter n’allait pas garantir son succès. Avec la fluctuation des prix du marché, les taxes mensuelles associées à ce terrain dans le futur augmenteraient nécessairement. Le système d’IA était intelligent. Bien que le prix d’origine ne soit pas si haut que ça, les taxes étaient liées au prix actuel et non pas au prix d’achat. Il y avait un montant fixe à payer mensuellement ainsi qu’une partie fluctuante. Si un joueur n’était pas bon dans sa gestion de son commerce et qu’il finissait par ne pas pouvoir payer les taxes, il serait forcé de vendre le terrain, empêchant une stagnation du commerce avec un transfert de bien vers un joueur probablement plus compétent.

En plus de ce terrain, Nie Yan avait aussi acheté quelques propriétés un peu plus petites et beaucoup moins chères. Avec une seule pièce d’or en poche, il était finalement retourné à Calore.

Après avoir regardé sa barre de statut, il avait été heureux de voir que son nom n’était plus rouge mais avait juste une teinte jaune. Les Grenouilles Écailleuses avaient été plus qu’efficaces. Avec un nom jaune, les PNJ se méfieraient du joueur et les traiteraient grossièrement mais au moins, ils ne les chasseraient pas à vue.

Un Médaillon de Démon Massacreur avait une chance de tomber sur les Grenouilles Écailleuses uniquement lorsqu’un joueur avait un statut de PK. Hélas, la chance de Nie Yan n’avait pas suffi cette fois-ci. Bien que ce soit dommage, il n’avait pas d’autre choix que d’accepter ce résultat et de retenter sa chance le lendemain. Si l’accessoire ne tombait toujours pas, il n’y aurait rien qu’il pourrait y faire.  C’était aussi possible que son score de PK n’ait pas été suffisamment élevé. Et puis, même en oubliant tout ça, il n’était pas inhabituel qu’un objet avec des stats aussi excellentes ne tombe qu’à faible pourcentage.

Il avait ensuite regardé sa barre de sorts. Juge Divin était le sort qu’il avait reçu du Chapitre du Courage, et il avait finalement cessé d’être gris et avait commencé à briller doucement. Cela signifiait qu’il était maintenant utilisable.

Ce sort avait un temps de recharge de 10 jours, donc on pouvait dire qu’il lui avait demandé beaucoup de patience.

Nie Yan se sentait particulièrement excité. S’il utilisait Juge Divin avec Coup de Poker, les dégâts qu’il pourrait infliger seraient juste monstrueux, tout particulièrement s’il avait de la chance. Ces deux sorts combinés avec Larcin lui permettaient même de remplir les prérequis pour sa prochaine quête.

Un Coup de Poker sous Juge Divin serait terrifiant. Après tout, Juge Divin permettait, entre autre, d’augmenter les points de vie maximum de 500, lui permettant d’en avoir presque 900 en tout. 30% de cette valeur signifierait 270 points de vie sacrifiés. Avec ça, tant que le Coup de Poker ne finissait pas par rater, la plupart des joueurs actuels se verraient annihilés.

Après dix ans de jeu et d’innombrables jours de theorycrafting et d’optimisation, il était enfin en mesure de mettre en place le nouveau style de Voleur qu’il avait rêvé de créer.

Dans cette vie, il refusait de regretter quoi que ce soit. Il ne s’arrêterait pas juste au statut de Danseur de l’Ombre, il gravirait les échelons jusqu’à arriver au sommet et devenir une existence divine !

En regardant l’heure, Nie Yan avait rapidement fini ses affaires et avait donné un bref briefing à Bird avant de se déconnecter.

Retirant son casque de jeu, il était sorti du lot et s’était rendu dans la salle de bain pour se brosser les dents et se laver le visage. Après quoi, il avait couru dans la cuisine pour prendre n tube de tonique nourrissant dans le frigo avant de commencer sa routine habituelle.

Quelques temps après, alors qu’il était en train de ranger sa chambre, le téléphone avait soudain sonné.

[Nie Yan, je suis en face de chez toi. Viens à la porte.] Avait dit Tang Yao.

[J’arrive dans une minute.] Avait répondu Nie Yan avant de raccrocher pour pouvoir mettre des vêtements sur son dos. Il avait ensuite rejoint son ami. En ouvrant la porte, il avait vu une voiture de sport noire garé dans la rue à côté de son portail. Avec une taille supérieure à la moyenne et un design élancé, lui donnant l’air d’un félin métallique, c’était le modèle d’aérovoiture de sport le plus en vogue actuellement en Chine, la Taiga Noire.

Domestiquement, elle représentait le summum de la technologie de transport. Avec un prix excédant le prix de la plupart des voitures étrangères, elle était propulsée par un mini réacteur à fusion à froid et pouvait atteindre les 1800 km/h à pleine vitesse, la rendant plus rapide que les anciennes lignes aériennes commerciales. Elle était entièrement faite dans un matériau résistant aux balles et pouvait résister à la majorité des impacts.

Juste après être sorti de la voiture, Tang Yao avait tapoté le toit en disant.

« Alors, t’en penses quoi ? Incroyable, non ? »

La regardant une nouvelle fois, Nie Yan avait hoché la tête en répondant.

« Pas mal… Mais cette voiture n’est pas vraiment la tienne, pas vrai ? » Il s’était souvenu que par le passé, le père de Tang Yao s’était acheté le même modèle de Taiga Noire. C’était vraiment une voiture flashy.

« Tsk, tu n’es même pas un peu surpris ? Ah, quelle déception… Mais tu as raison. Ce bijou ne m’appartient pas. C’est celle de mon vieux. Les gens riches sont vraiment différents ! Il m’a même fait payer 20.000 crédits juste pour la prendre aujourd’hui ! » Avait dit Tang Yao tout en frottant la carrosserie avec amour. Lorsqu’il avait atteint l’âge de seize ans, tout l’argent qu’il avait commencé à dépenser avait été le sien. Son père ne lui donnait pas le moindre argent de poche. Donc parler de son père ainsi n’était vraiment pas étonnant.

« Mais tu sais… Être capable de conduire ce p’tit bolide, c’est juste génial ! Même si je tape dans un arbre ou du ciment, je passerais à travers comme dans du beurre ! »

Nie Yan avait rigolé en l’entendant avant de lui dire.

« Si ton père savait ce que tu comptes faire avec sa précieuse voiture, je pense pas que tu survivrais longtemps. »

Tang Yao avait haussé les épaules en disant indifféremment.

« J’y peux rien. C’est pas ma faute si je n’arrive pas à trouver de place de parking. De plus, quel est l’intérêt d’avoir une voiture comme ça si c’est pour ne pas l’utiliser ? Allez, assez bavassé. On y va, il y a des gens qui nous attendent. »

Ces deux dernières semaines, Tang Yao avait graduellement noté un transfert de leurs rôles respectifs. Il avait toujours été celui dans la position dominante, agissant comme un grand frère, mais récemment, cette situation semblait s’être inversé. Cependant, cela ne lui déplaisait pas. La perception qu’il avait de Nie Yan se transformait petit à petit.

Après que ce dernier soit entré dans la voiture, Tang Yao avait mis le contact et il avait démarré sans faire un bruit. La voiture s’était doucement mise à flotter avant de rapidement prendre de la vitesse.

Leur lieu de rencontre était à l’extérieur de la ville, dans un restaurant dans la capitale provinciale. Après que la voiture soit passée en pilote automatique, il ne leur avait fallu que trente minutes pour arriver sur place.

Le Hall Dinatoire de la Rivière de Jade était connu comme le top du top de la capitale provinciale. En fait, c’était un club pour la haute société. Couvrant une surface de plus de 20.000 mètres carrés, il contenait toutes sortes de services disponibles pour ceux qui pouvaient se les offrir. C’était un lieu idéal pour les soirées et les activités de groupe.

La Taiga Noire s’était arrêtée sur le parking qui avait un alignement de voitures de toutes les couleurs à perte de vue. Bien qu’elle reste une excellente voiture, elle n’était pas la meilleure. Et sur tout le parking contenant des milliers de voitures, il y en avait au moins plusieurs dizaines qui la coiffaient au poteau.

« Il y a vraiment des gens riches, hein. » Avait dit Tang Yao en se tournant vers Nie Yan avant de l’inviter à y aller.

« Je ne peux définitivement pas me permettre de visiter ce genre de lieux. Il va falloir que tu m’aides à payer, okay ? » Avait dit Nie Yan.

« Arrête de faire comme tu étais pauvre. Si tu vendais l’or que tu as dans le jeu au marché noir, qui sait combien tu pourrais gagner ? Et tu oses jouer les pingres avec moi ! » Avait dit Tang Yao sur un ton faussement outré.

« Je ne vais définitivement pas vendre mon or. Dans le jeu, je peux l’utiliser pour gagner encore plus d’argent. Même la plus petite pièce de cuivre peut, avec le temps, devenir une pièce d’or. » Avait dit Nie Yan en secouant la tête.

Tang Yao l’avait regardé pensivement avant de hocher la tête.

« Je comprends. C’est la même chose avec l’argent que j’ai investi en bourse. Même si je le dépense, je ne dépense jamais plus de 20.000 crédits par mois. Lorsque je bosse avec mon père, je n’y touche même pas. Okay. Comme je t’ai taxé de supers équipements dans le jeu, c’est moi qui offre aujourd’hui. »

 

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 138
Rebirth - Chapitre 140

9 Commentaires

  1. Phœnix

    Merci pour le chapître !

    Répondre
  2. Hyrtik

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. ptitkudo

    Merci pour le chapitre !!

    Un aérodyne ? Corben Wallace ? Y a pas à dire l’auteur est limite marseillais… 1800 km/h, plus de mille voitures… bon c’est le futur, ils sont plus nombreux…
    En exagérant… 30 min à 1800 km/h, ils ont fait 900 km pour dîner… ^^
    Je vais relativiser, j’ai lu bien pire dans d’autres Novels chinois, et encore c’est peu dire… ^^

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Elle PEUT monter à 1800 km/h.
      Une petite mercedes peut largement monter à 200km/h, mais ça veut pas dire que chaque fois que tu la prend tu roule aussi vite, non?^^

      Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. georgesjungle

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com