Rebirth – Chapitre 167

Rebirth - Chapitre 166
Rebirth - Chapitre 168

Bonjour à tous !

Voici votre dernier chapitre de la semaine. Le prochain arrivera lundi 😉

Je tiens aussi à vous remercier pour votre soutien, qu’il soit financier ou moral. Je ne le dis pas à chaque chapitre, mais je le pense à chaque mot que je traduis.

J’ai eu des hauts et des bas dans ma vie, de toutes sortes de manières, et la communauté Xiaowaz et donc vous, lecteurs, m’avaient toujours soutenu et montré qu’il était vital et sain d’avoir des gens, qui vous connaissent ou non, qui vous apporte leur soutien et leur amour. Ce sont mes traductions qui m’apportent votre soutien, mais c’est aussi votre soutien qui me motive à vous donner ces traductions.

Donc je vous le dis si jamais vous en doutez, mais vous êtes des gens biens ! Ne l’oubliez jamais.

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

Chapitre 167 – La Clé

 

Comme le Royaume Illusoire des Dullahans était une zone scellée, Nie Yan était incapable d’utiliser un Parchemin de Retour pour en sortir. Cependant, maintenant qu’il avait Dissuasion, il allait enfin pouvoir explorer la dernière zone inexplorée du coin, le temple !

Il s’était rendu vers cet autel ancien et majestueux accompagné de ses cinq Cavaliers Sans Tête du moment. Arrivant à destination, il avait repéré les plusieurs centaines de d’armures décapitées juchées sur leurs poneys de l’enfer, parfaitement ordonnés en train de garder les portes. Si quiconque osait s’approcher, il se ferait irrémédiablement piétiner à mort avant de se faire percer de toute part par des lances hostiles.

La porte de six mètres de haut semblait imposante et grandiose.

Après avoir lancé Dissuasion, il s’était approché avec son groupe de ficèle poneys.

Dès que les Cavaliers Sans Tête étaient entré en contact avec la sphère d’influence de son sort, les montures squelettiques s’étaient mises à trembler avant de s’écarter rapidement.

La formation de cavalerie s’était ouverte comme les eaux devant Moïse, laissant apparaître un chemin vers l’entrée du temple. On aurait presque dit des soldats attendant l’inspection de leur supérieur.

Lorsqu’il avait constaté que Dissuasion était vraiment efficace, il s’était rendu vers la porte avec un air digne.

Alors qu’il s’approchait de celle-ci, il pouvait voir les lances menaçantes de ses ennemis, pas si loin que ça, irradiant d’une aura destructrices. Pendant ce temps, son escorte de cinq Cavaliers Sans Tête le suivait de près.

Enfin devant la porte, il avait senti une énorme pression sur le torse en faisant face aux portes géantes. Il avait placé ses deux mains sur le métal froid et avait poussé de toutes ses forces.

{CRIIIIIIIIK !}

Un grincement sinistre avait lentement envahi l’atmosphère qui avait été d’un silence de mort quelques instants auparavant, laissant la lueur blafarde de ce monde mort entrer doucement dans le temple, illuminant légèrement ses ténèbres.

Vous avez découvert l’Autel de Dulla.

A sa connaissance, il n’existait pas une telle entité dans les annales de l’histoire d’Atlanta. Quel genre de divinité pouvait bien être Dulla… Peut-être la divinité d’une race peu commune, ou vénérée par une petite tribu ? En tout cas, il n’allait pas trouver les réponses à ses questions en se tenant planté comme un radis devant la porte.

Avec curiosité, il s’était mis en marche et avait été accueilli par un hall incroyablement spacieux avec des plaques de pierre blanche alignées les unes avec les autres avec d’étranges symboles gravés dessus. L’intérieur était si vaste qu’il aurait facilement pu accueillir une centaine d’unité de chevaliers en plein entrainement. Et au centre de tout ça se trouvait un immense pilier, assez épais pour que trois hommes se tenant à bout de bras ne soient pas certains d’en faire le tour.Il était si grand qu’il était difficile de voir son sommet, comme s’il s’étendait vers l’infinité du ciel.

Alors qu’il marchait avec ses cinq servants vers le pilier de l’infini, le seul son qu’il avait pu entendre était le cliquetis des sabots squelettiques sur le sol de marbre. Directement devant lui se trouvait un autel sur lequel se trouvait des rangées de cierges, émettant une pâle lueur jaunâtre, leurs flammes dansant doucement comme si elles pouvaient s’éteindre à tout moment.

Le long du chemin, il avait repéré une bibliothèque près d’une colonne, contenant d’épais bouquins. Les couvertures étaient liées en cuir avec des gravures dorées dessus, mais après plusieurs siècles à prendre la poussière, elles avaient perdu de leur lustre. Quelques livres semblaient être écrits en langage humain, avec des titres comme « La Preuve de la Culpabilité de Sire Dulla. » ou encore « Le Conte de Sire Dulla. », mais deux livres semblaient être écrits dans un langage inconnu.

Vous avez découvert des annales oubliées lors de l’ancienne Ere de Gouvernance Partagée. Elles content l’histoire d’un célèbre chevalier, Sire Dulla.

Ramassant La Preuve de la Culpabilité de Sire Dulla de l’étagère, Nie Yan avait lentement tourné les page, l’ouvrant sur un passage au hasard.

« Sire Dulla, admettez-vous vos péchés ? Je vous juge au nom de Dieu. Que la lumière divine puisse vous purifier votre âme corrompue… » « Je n’admets rien du tout. Vous pouvez m’envoyer en enfer pour souffrir d’une damnation éternelle… »

De ce qu’il avait pu lire, Sire Dulla avait été un légendaire chevalier de l’Empire Viridian. Dans la guerre pour bannir les elfes noirs, il avait bravement combattu dans beaucoup de batailles, tuant d’innombrables ennemis avant de finalement se lasser des massacres sans intérêts. Durant une de ses dernières campagnes, il avait épargné la vie de deux jeunes filles Drows. Plus tard, il avait été découvert que le sang des dragons coulait dans ses veines, ce qui l’avait amené à être exécuté sommairement par le Temple de la Lumière. Après avoir pris sa tête, l’évêque avait ensuite ordonné qu’elle soit suspendue au-dessus des portes de la ville. Cependant, personne ne se serait imaginé que peu après… Son corps sans tête et sa monture décédée reviendraient d’entre les morts et disparaîtraient des terres du temple. A partir de ce jour, la légende du Cavalier Sans Tête avait été transmise dans tous l’Empire Viridian et plusieurs résidents avaient même dit avoir été témoin du cavalier rôdant dans les terres.

Nie Yan avait lu beaucoup de livres avant d’arriver sur les deux derniers. Alors qu’il tendait la main pour en prendre un, une énergie mystérieuse avait envahi son corps, suivi par une séries de mots apparaissant dans son esprit.

« Sire Dulla, puissiez-vous reposer en paix » – Fille Drow Sally.

Vous avez appris le langage des Elfes Noirs.

Il avait de nouveau examiné la couverture du livre. C’était un éloge pour apaiser l’âme sans repos d’un mort-vivant. Il l’avait replacé sur l’étagère après avoir lu le contenu. Cela n’avait pas la moindre importance. Bien qu’il ait appris de nouvelles choses sur l’histoire de Conviction, la véritable récompense avait été l’apprentissage de la langue Drow.

Il avait ensuite tendu la main vers le dernier livre. Lorsqu’il l’avait attrapé, il avait senti un froid glacial lui parcourir la moelle épinière. On aurait dit que ce livre contenait une puissante aura de mort semblant vouloir dévorer toute vie.

Vous avez appris le langage Vanbiya.

Le Vanbiya n’était qu’une petite branche des mort-vivants. Il s’agissait d’un groupe de Nécromanciens résidant dans l’Outremonde sous l’Empire Viridian. Toute la journée, ils dormaient dans ces cimetières lugubres dépourvus de la moindre étincelle de vie. Ils manipulaient les corps pour répandre mort et maladie.

Il avait alors examiné le livre.

Livre des Morts de Sire Dulla (Sous-Légendaire)

Description : Rends hommage aux morts !

Propriétés : Réduit les stats de toutes les créatures vivantes dans un rayon de 50 mètres de 50% (détenteur inclus.) Les joueurs qui meurent dans la zone d’influence du livre recevront la malédiction des mort-vivants (Stats -10%) pendant deux jours. Le détenteur du livre souffrira aussi d’une malédiction : Force -2, Physique -2 et Intelligence +10 tous les 10 jours. Le livre peut-être lié une fois ramassé.

Souhaitez-vous lier cet objet ?

Nie Yan l’avait rapidement reposé, voyant qu’il s’agissait d’un livre pour Nécromancien car personne d’autre n’oserait utiliser un objet aussi effrayant. Cela dit, si un Nécromancien réussissait à mettre la main dessus, il prendrait un chemin particulièrement vicieux qui finirait probablement par le consumer. Die qu’il pourrait le mener au succès ou non était une toute autre histoire. Qu’un joueur perdre de la Force et du Physique tous les dix jours n’était pas une mince affaire, mais qu’il gagne 10 d’Intelligence tous les dix jours ? Cela pourrait donner des résultats monstrueux !

Bien qu’il ait appris le Vanbiya, cela ne lui était d’aucune utilité. Cependant, cela pourrait se révéler utile plus tard. Connaître un langage de mort-vivants pouvait se révéler utile s’il venait à croiser des mort-vivants hostiles.

Aprèsa voir reposé le livre, il avait cherché sur les étagères de la bibliothèque s’il n’y avait pas autre chose. Après s’être assuré que rien ne lui avait échappé, il s’était alors rendu vers l’autel.

Alors qu’il se rapprochait lentement, juste devant les cierges, il avait pu voir une boîte noire placée au centre de l’autel, sa surface finement gravée avec des caractères elfes noirs ressemblants à des fleurs. Illuminée par les bougies, le spectacle était mystifiant.

Quelle étrange boîte.

On aurait dit qu’une force mystérieuse le poussait à l’ouvrir.

Il avait ordonné à ses servants d’avancer pour déclencher les pièges potentiels. Après s’être assuré qu’il n’y avait pas de dangers, il avait ensuite décidé de s’approcher. En atteignant l’autel, il avait ouvert la boîte avec précaution. Après un moment de silence tendu, il avait soupiré de soulagement. Fort heureusement, il n’y avait pas eu de piège dans la boîte non plus.

A l’intérieur se trouvait un fond se trouvait une clé entouré d’un tissu d’un rouge profond. La clé était d’un or sombre et avait de nombreuses gravures merveilleuses dessus, emplissant d’admiration pour l’artisan qui l’avait créée.

C’est une clé ! Après l’avoir vue, il avait immédiatement repensé au coffre qui l’avait poussé dans ce lieu pour commencer !

Il était plus que probable que cette clé corresponde à ce coffre ! Il l’avait alors immédiatement rangée dans son sac. Le contenu d’un coffre d’Or Sombre était toujours incroyablement précieux. Après tout, même avec la pire chance du monde, il trouverait au moins un objet de rang Or Sombre !

Juste alors qu’il sortait la main de son sac, les portes imposantes du temple qu’il avait à peine entrouvertes pour rentrer s’étaient ouvertes en grand avec fracas. Une silhouette immense portant une armure noire était alors entrée dans le hall sur son destrier. Ce cavalier était bien plus grand que les Cavaliers Sans Tête à l’extérieur. Son immense lance de cinq mètres de long émettait une aura de mort quasi-polaire.

Nie Yan avait immédiatement utilisé Vision Transcendante pour l’examiner.

Le Cavalier Sans Tête, Sire Dulla (Seigneur) : Niveau 30

Santé : 28.000/28.000

En voyant ça, Nie Yan avait senti un petit pincement au cœur. Il était en présence d’un monstre de type Seigneur dans un lieu clos ! Il mourrait très probablement s’il devant lui faire face. Il avait rapidement essayé de prendre un Parchemin de Retour dans sa main, mais il avait remarqué que même le temple était scellé.

Sire Dulla avait brandi sa lance et avait chargé dans sa direction avec une aura meurtrière.

Contre un Sous-Elite, un Elite, et encore plus un Seigneur, Dissuasion avait un effet très limité.

Putain, je suis foutu… Il avait rapidement ordonné à ses cinq servants de se jeter sur Sire Dulla pour stopper sa charge.

Il était parfaitement conscient que ses servants n’avaient pas la moindre chance contre ce monstre, mais il espérait qu’il pourrait s’enfuir s’ils l’occupaient suffisamment longtemps. Cependant, alors qu’il allait se lancer vers la sortie, des mains osseuses étaient sorties du sol et avaient fermement attrapé ses jambes, l’empêchant de bouger.

Il s’était démené comme un diable mais leur prise était trop forte et il n’avait pas pu bouger d’un centimètre.

L’instant suivant, une scène s’était déroulée devant lui et l’avait laissé sans voix. Sire Dulla était passé à travers ses cinq servants et avait continué à le charger sans le moindre changement. C’était juste trop étrange. Etait-ce une illusion ?

Il s’approchait au galop, sa lance directement pointée vers le cœur de Nie Yan, semblait pouvoir l’embrocher à n’importe quel moment.

Êtes-vous prêt à croire que Sire Dulla était innocent ?

Option 1 : Oui, Sire Dulla était innocent.

Option 2 : J’ai besoin de plus d’informations pour prendre une décision.

Option 3 : Non, même la mort ne peut pas effacer les péchés de Sire Dulla.

Nie Yan n’avait pas eu besoin de beaucoup de temps pour décider de sa réponse. Son intuition après des années de jeu l’avait amené à directement choisir l’Option 2. Il n’y avait qu’elle qui respectait les véritables intentions de Conviction… Justice, honneur, liberté, courage, sagesse, etc.

{Shunk !}

La lance de Sire Dulla avait alors frappé son cœur et du sang avait jailli partout.

Est-ce que j’ai fait une erreur ? Il s’agissait des dernières pensées de notre héros avant qu’il ne perdre conscience.

Ne sachant pas combien de temps s’était déroulée, il s’était réveillé la tête embrumée, se rendant lentement compte qu’il se trouvait sur une pierre froide. Après quelques instants, il avait tourné la tête et vu qu’il était de retour dans les ruines de l’autel Drow. Tout comme si tout ce qui s’était passé avant n’avait été qu’un rêve, il avait l’impression de sortir d’une transe.

Nie Yan avait alors rapidement regardé dans son sac et avait soupiré de soulagement en voyant que les deux chapitres étaient toujours en sa possession. En regardant sa fiche de personne, il avait vu qu’il avait toujours le titre de Chasseur de Démon Intermédiaire. De plus, il y avait une nouvelle propriété ; « Juste ». Bien qu’il ne sache pas quelle était son utilité, comme elle ne semblait pas donner le moindre bonus ni malus, il était certain que ce n’était pas une mauvaise chose de l’avoir pour le moment.

Apparemment, l’apparition de Sire Dulla faisait juste partie de l’histoire de la quête…

Ce qui l’excitait réellement était qu’il s’était enfin échappé de cet enfer. Il y avait passé près d’une semaine dedans !

Son corps lui semblait tendu alors qu’il se remettait debout. En regardant dans son sac de nouveau, il avait vu la lueur du soleil sur la clé qu’il venait d’obtenir !

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 166
Rebirth - Chapitre 168

8 Commentaires

  1. Mlop12

    Merci pour le chapitre
    On te soutiens peut-etre par nos messages mais tu nous le rend avec les chapitres que tu nous offres (c’est gagnant gagnant)

    Répondre
  2. Hyrtik

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Lala

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. georgesjungles

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com