Rebirth - Chapitre 257
Rebirth - Chapitre 259

Et bonjour à tous pour ce nouvel épisode de Nie Yan et compagnie !

je vous avoue avoir la tête dans le pâté ce matin, j’espère que vous allez mieux que moi 😉

Expression : ” Si tu as la tête dans le cul, pète un coup, ça te réveillera.”

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

 

Chapitre 258 – Le Canonnier Gobelin

 

Karsi était un puissant Mage Sacré qui était à la tête des Croisés Templiers. Nie Yan n’aurait jamais cru que Yao Yao recevrait une quête de ce dernier, et encore moins qu’elle ait déjà réussi à en faire la moitié toute seule. C’était la première quête d’une série liée à l’Autel Sacré, où chaque quête était bien plus difficile que la précédente. La récompense de la première quête était un sort de Magie de Templier de rang 1, et la récompense de la cinquième et dernière quête était un set Légendaire. Cependant, même dans sa vie précédente, la personne ayant été le plus loin dans cette série de quête n’avait pas pu aller plus loin que la troisième quête. Donc aux yeux des joueurs, obtenir ce set Légendaire n’était rien d’autre qu’un fantasme.

La Bénédiction de Karsi avait des prérequis difficiles à atteindre de base.

Asskickers United manquait cruellement de joueurs pouvant incanter des hautes magies. Du fait des nombreuses activités récentes comme les guerres de guildes, cette expédition etou encore le combat de siège à venir, ces joueurs, qui formaient l’élite de la guilde, n’avaient pas eu le temps de faire les quêtes nécessaires pour obtenir ces sorts. Et en plus, comme le processus pour réussir à obtenir de la haute magie était généralement rigoureux et strict, il était alors normal que seuls Undying Scoundrel et Black Heaven avaient réussi à en obtenir jusqu’alors.

Si Nie Yan aidait Yao Yao à compléter la quête, cela permettrait d’apporter à la guilde une nouvelle force. Mais il y avait aussi un côté négatif, bien que purement personnel.

Alors que l’amitié entre les deux joueurs s’intensifiait, il ne pouvait s’empêcher de se remémorer cette nuit érotique de sa vie passée dans la chambre secrète sous la ville de Fenarte. Son esprit était constamment assailli par ces images de la belle complètement nue. Bien que Yao Yao ne soit pas aussi voluptueuse que Yu Lan, sa beauté élégante et sans défaut était comme le fruit interdit dans le cœur du jeune homme. Sa silhouette, sans la moindre imperfection, sa parfaite paire de seins à la forme de poires et sa peau d’albâtre d’une douceur infinie.

A chaque fois qu’il tentait de chasser ces souvenirs, ils s’accrochaient encore plus à son esprit, lui faisant accélérer le rythme cardiaque invariablement alors que la jeune fille, qui n’avait aucun souvenir de cette autre vie, se tenait juste devant lui. A l’époque, elle était innocente, n’ayant jamais connu d’homme, autant dans la réalité que dans le jeu. Cela ne faisait que renforcer le sentiment de culpabilité de Nie Yan de la repousser dans cette vie. Mais il ne pouvait rien y faire. Il savait que s’il venait à passer du temps avec elle, il finirait par succomber à la tentation.

En renforçant son cœur, il avait eu un sourire amer. Peu importait à quel point la volonté de quelqu’un était forte, certains désirs étaient irrésistibles. Il n’était qu’un homme après tout. Sachant qu’il ne pourrait jamais se débarrasser de ses désirs charnels pour Yao Yao, il avait choisi de se tenir à l’écart.

Durant les pires moments de sa vie passée, c’était la tendresse de la jeune fille qui l’avait sorti de son cercle vicieux et ténébreux. C’était elle qui avait ramené la couleur dans sa vie. C’était pour ça, même s’il était résolu à garder une certaine distance avec elle, lorsqu’elle était venue lui demander de l’aide, il n’avait pas eu le cœur de refuser.

Ce qui le rongeait était que son comportement était basé sur une vie dont la jeune fille n’avait pas le moindre souvenir. Son pire cauchemar était qu’il la blesse sans qu’elle n’en sache la raison.

Voyant l’expression distante du jeune homme, le cœur de Xie Yao avait commencé à lui faire mal. Elle se sentait soudain affreusement triste. Elle pouvait dire qu’il avait accepté sa requête que par sens d’obligation.

Regardant les contours du visage de Nie Yan, Xie Yao avait aussi plongé dans ses pensées. Quel genre de personne était vraiment Nie Yan ? Il faisait parfois profil-bas, il était parfois réservé, mais il restait toujours intrépide. Il affrontait la majorité des affaires calmement. Mais lorsque les membres d’Asskickers United étaient tués injustement, il explosait de rage, déclenchant de véritables massacres sans ciller. Ce qui avait, jusque-là, laissait la plus profonde marque dans le cœur des gens était la façon dont il avait tué Hei Zhuo sous le regard de plusieurs centaines d’ennemis avec un sourire arrogant et un regard polaire, s’infiltrant ainsi dans le cœur de tous.

D’un sentiment de familiarité au départ à une profonde admiration, Xie Yao avait toujours prêté attention à tout ce qui le concernait. Elle voulait tout savoir à son propos, partiellement par plaisir pour ses succès, mais aussi parce qu’elle voulait savoir pourquoi il était aussi distant avec elle.

« Nirvana Flame, comme tu as accepté de m’aider, tu ferais bien de ne pas revenir sur tes paroles. » Avait-elle dit en révélant son plus beau sourire, semblable à un rayon de soleil perçant les nuages lors d’une froide journée d’hiver.

Elle portait une robe de Mage d’un blanc immaculé, comme à son habitude, avec ses cheveux en queue de cheval. Son apparence magnifique avait détourné l’attention de plusieurs joueurs autour d’eux.

« Hmm, je tiens toujours parole. » Avait répondu Nie Yan en hochant la tête. Aider Yao Yao dans sa quête revenait à rembourser sa dette envers sa gentillesse du passé. Cela ne violait aucun de ses principes. De plus, la joie sur le visage de la jeune fille lui réchauffait le cœur.

Chaque minute, de moins en moins de golems continuaient à parcourir les rues de la ville fantôme. Après avoir vaincu quatre Seigneurs d’affilé, le dernier restant était le Canonnier Gobelin. Il était le boss le plus puissant de la ville. Même lorsque les joueurs de sa vie précédente avaient été niveau 40 en moyenne, peu de personnes avaient été en mesure de le battre.

Le cœur de la Cité Éternelle était un énorme espace ouvert enveloppé par un rideau de lumière avec une énorme tour s’érigeant au centre de la ville. Au sommet de cette structure fantastique flottait un énorme cristal sphérique, émettant une faible lueur. C’était le cristal qui alimentait la ville entière.

Un golem de huit mètres de haut, enveloppé dans une carapace dorée, se déplaçait tout autour de la base de cette tour. Ce qui frappait le plus en le voyant était l’énorme canon sur son épaule. C’était un Canon Magique, une arme rarement utilisée en dehors des combats de siège. Fort heureusement, c’était un petit modèle. S’il avait été de la taille de ceux placés au sommet des remparts de la ville, Nie Yan n’aurait jamais eu le moindre espoir de survivre ici.

Le Canonnier Gobelin émettait une radiance dorée. C’était un géant métallique faisant trembler le sol à chacun de ses pas.

S’approchant avec précaution, notre Voleur avait réussi à couvrir suffisamment de distance sous Camouflage pour l’analyser avec sa Vision Transcendante.

Canonnier Gobelin (Seigneur) : Niveau 40

Santé : 200.000/200.000

En plus d’être le plus fort des cinq boss, il était aussi le plus généreux, pas nécessairement en quantité mais en qualité. Dans sa vie précédente, quelqu’un avait reçu une Armure de Bataille Solas, un Sous-Légendaire, après l’avoir vaincu. Bien sûr, ce mec avait eu le cul bordé de nouilles ! Bien que ces Seigneurs aient des chances de donner des Sous-Légendaires, les chances étaient abyssales. Même un fragment de Légendaire pouvait faire bander n’importe quel joueur.

Le mini Canon Magique monté sur l’épaule du Canonnier Gobelin ne pouvait pas lancer de projectiles très loin. Il tirait des boulets de canon qui roulaient au sol, finissant par exploser en infligeant des dégâts de zone apocalyptiques. Les classes fragiles comme les Mages se feraient atomiser en un instant par une telle explosion. Et sa technique ultime était de lancer trois boulets de canon à la suite, infligeant d’énormes dégâts en zone. C’était tout bonnement terrifiant. D’innombrables groupes s’étaient fait atomiser par ce sort dans sa vie précédente.

Les yeux du Canonnier Gobelin avaient soudain commencé à briller d’une lueur rouge. Il avait laissé échapper un sifflement de vapeur strident en visant le canon sur son épaule dans une direction particulière. A ce moment, une énorme sphère si chaude qu’elle tournait au rouge était alors sortir de la gueule du canon, commençant à rouler au sol en direction de Nie Yan !

On aurait dit qu’elle sortait tout droit d’une forge tellement elle était chaude, faisant siffler le sol sur lequel elle roulait.

« Oh merde ! » S’était exclamé notre Voleur en se bougeant le cul. Il avait activé la Danse de l’Ombre pour rapidement battre en retraite.

{BOOM !}

Le boulet de canon avait explosé en arrivé à la position précédente de notre héros, laissant échapper des flammes terrifiantes et des shrapnels aiguisés dans tous les sens.

Bien qu’ils soient puissants, ces canons avaient un long temps de détonation. Couplé au fait que Nie Yan était rapide, il avait réussi à échapper au souffle de l’explosion sans une égratignure. Pendant ce temps, le boss s’était approché de la planque présumée de l’intrus. Ne voyant personne, il avait repris sa ronde de manière passive.

Nie Yan était alors retourné auprès de l’expédition.

« Putain de merde ! J’ai failli chier dans mon froc ! Chef, comment on est supposé affronter ça ?! » S’était exclamé Undying Scoundrel après avoir assisté à l’explosion qui avait failli coûter la vie à Nie Yan.

« Les seuls Combattants de notre groupe pouvant tanker ces attaques sont Bladelight et Yi Yan. Je ne suis pas certain pour les autres. » Avait déclaré Nie Yan. Du fait que les attaques du boss étaient en zone, tous ceux dans la zone d’effets recevraient des dégâts. Les Mages à l’arrière ne survivraient jamais à un tel choc. Cependant, la technique pour vaincre ce boss reposait dans le fait qu’il ne pouvait tirer que toutes les dix secondes et que les boulets n’explosaient pas en cas de collision.

C’était pourquoi Nie Yan n’avait besoin que de prédire où le Canonnier Gobelin allait tirer avant de prévenir les Mages pour qu’ils s’éloigner du point d’impact. Si tout se passait parfaitement, ils pourraient alors vaincre le dernier Seigneur de la Cité Éternelle.

Cependant, même si la théorie semblait extrêmement facile, l’expédition aurait probablement à effectuer plusieurs tentatives avant de finalement y arriver. Sans parler du fait que mourir plusieurs fois d’affiler n’était pas la chose la plus rigolote au monde, ils ne pourraient pas se permettre de faire plus de trois tentatives lors de cette session. Après quoi, il leur faudrait trop de temps pour revenir et il serait temps de rejoindre Holy Empire pour les aider à obtenir cette forteresse.

« Chef, tu as une technique spéciale pour tuer celui-là, comme pour l’Éviscérateur ? » Avait demandé Summer Bug. Le combat contre l’Éviscérateur Gobelin avait été le plus plaisant pour les Mages puisqu’ils n’avaient eu qu’à se lâcher complètement sur le boss.

En entendant ça, Nie Yan avait eu un éclair de génie. Il avait remarqué les six bâtiments à sa gauche. Ils faisaient plusieurs dizaines de mètres de haut et étaient tous construits en acier. Ils étaient donc très solides. Il y avait des tuyaux sur tout le côté du bâtiment, avec pleins d’appuis pour les joueurs. Si cette idée fonctionnait, ce serait fantastique.

En prêtant l’Anneau Rampant et l’Anneau Fileur aux Mages, Nie Yan pourrait les positionner hors de portée des explosions du Canonnier Gobelin. Quant aux Combattants, ils pourraient tout simplement rester au sol pour attirer l’aggro du boss. De cette manière, ils pourraient facilement le tuer !

En plus, la possibilité de se faire complètement annihiler serait nulle puisque les Mages ne pourraient jamais subir de dégâts.

« Chef, qu’est-ce que tu fais ? » Avait demandé un joueur un peu plus téméraire que les autres en voyant Nirvana Flame regarder dans tous les sens en plissant les yeux.

« Sparrow Hawk, vient ici ! » Avait dit Nie Yan. Tang Yao avait déjà de l’expérience avec cette tactique, donc il devrait savoir quoi faire.

« Dis-moi. » Avait demandé ce dernier après s’être approché.

Nie Yan lui avait prêté l’Anneau Rampant en lui disant.

« Monte sur ce bâtiment puis jette l’Anneau Rampant à quelqu’un d’autre en bas. »

Comprenant immédiatement l’idée de son meilleur ami, il avait tremblé d’excitation.

« Putain ! Pourquoi j’ai pas pensé à ça avant ?! Si on fait ça, on ne pourra même pas mourir ! »

La foule de joueur avait eu un air complètement ahuri en entendant les deux joueurs mentionner la mort du boss sans possibilité de mourir !

Tang Yao s’était alors précipité sur le côté d’un bâtiment et avait équipé l’Anneau Rampant, commençant à grimper comme une araignée. Il s’était finalement arrêté en atteignant une hauteur de cinq mètres avec un bon point de vue.

Tous les joueurs avaient alors écarquillé les yeux avec choc. Même ça c’est possible ?!

Tang Yao avait alors jeté l’Anneau Rampant à Nie Yan qui l’avait rattrapé au vol avant de se tourner vers la foule.

« Suivant ! »

(NdT : pour info, il y a un temps de recharge pour l’Anneau Rampant, qui est de 10 minutes. Mais on laisse supposer que le temps de recharge est appliqué au joueur et non à l’anneau en lui-même.)

 

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 257
Rebirth - Chapitre 259

Related Posts

8 thoughts on “Rebirth – Chapitre 258

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com