Rebirth - Chapitre 400
Rebirth - Chapitre 402

Et bonjour à tous en ce merveilleux jour qu’est mardi, bien que je ne vois pas trop en quoi il est merveilleux pour le moment. Mais bon, au moins vous avez le droit à un chapitre ^^

Expression du jour : “Si je devais choisir entre une tondeuse à gazon et une chèvre, je prendrais la chèvre. La chèvre est peut-être moins régulière pour ce qui est de la hauteur de l’herbe, mais le lait de tondeuse a tendance à me rendre malade.”

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 401 – Soaring Angel

 

Il était impossible de développer un quartier des affaires dans Conviction sans un support financier du monde réel. Après tout, même le développement de ce quartier, sans le moindre revenu pour commencer, demandait un capital énorme. Tous les biens mis à disposition dans le quartier des affaires devaient être scannés individuellement depuis la réalité. Et après ça, ils étaient emballés et expédiés à leur acheteur dans la vraie vie. Et si une entreprise essayait d’arnaquer ses clients, sa licence se verrait suspendue et elle ne pourrait plus jamais faire d’affaires dans l’environnement virtuel.

L’entreprise de la famille Nie avait besoin de se développer encore dans le monde réel avant de pouvoir supporter plus de forteresses que ce qu’elle avait déjà. Quant à savoir comment elle obtiendrait plus de forteresses une fois son capital suffisant ? C’était facile, elles viendraient directement d’entre les mains de la Tuoba Family !

Tuoba Time était soudain apparu dans la tête de Nie Yan. Avec Tuoba Hongye subissant des assauts de tous les côtés, Tuoba Time avait probablement déjà lancé ses machinations. Nie Yan se demandait comment cela se passait. Un échec de sa part voulait probablement dire qu’il ne verrait plus jamais Tuoba Time dans le jeu. Les disputes familiales des grands groupes étaient souvent violentes.

En pensant à ça, il avait tracé un plan du développement de l’entreprise de sa famille dans sa tête. S’il le suivait parfaitement et que tout se passait bien, cela permettrait à l’entreprise de devenir un géant avec la même puissance financière que les groupes comme le Dragonsoar Financial Group, le Glory Financial Group ou le Century Financial Group. Alors, et seulement alors, serait-il enfin qualifié pour épouser Xie Yao !

Alors qu’il était encore perdu dans ses pensées, Xie Yao s’était approchée de lui avec son père sur ses talons. Nie Yan n’avait pas perdu une seconde, et en les apercevant, il s’était levé pour saluer son futur beau-père.

« Tu es Nie Yan, je présume ? » Avait demandé Xie Jun avec un sourire amiable, jaugeant le jeune homme devant lui du regard.

« En effet. Enchanté de faire votre connaissance, Oncle Xie. » Avait répondu Nie Yan avec une étiquette irréprochable. Il était un peu nerveux mais il savait au moins comment se comporter en société.

Xie Yao, qui s’était un peu effacée pour laisser son père prendre la parole, avait lancé un regard dépité vers Nie Yan, lui faisant comprendre que ce n’était pas son idée.

Voyant l’inquiétude dans le regard de la belle, Nie Yan n’avait pas pu s’empêcher de faire apparaître un léger sourire sur son visage. Ce n’était qu’alors que Xie Jun avait compris que sa fille l’avait trahi, l’attirant devant lui tout en comprenant qu’il ne pourrait pas facilement tester ce jeune homme avec les interférences de sa fille.

« J’ai entendu dire que tu as récemment été accepté à l’Académie Militaire en tant qu’As ? C’est un véritable exploit. Ton futur est sans limite. Assures-toi de continuer à travailler dur. » Avait dit Xie Jun. Il était un père avant tout, et il aimait sa fille par-dessus tout. Cela se sentait dans sa façon qu’il avait de la traiter.

« Oui ! Je ferais de mon mieux ! » Avait répondu Nie Yan avec ferveur. En comparaison avec le dédain dont Xie Yi avait fait preuve à son égard, les paroles de Xie Jun étaient comme une brise d’air frais.

« Je n’essaierais pas d’arrêter ta relation avec ma fille. Vous êtes tous les deux suffisamment âgés pour prendre en main vos propres responsabilités. » Avait continué Xie Jun avec une expression sincère. Les enfants devenaient matures de plus en plus vite ces derniers temps. Il n’était plus rare de voir des couples se former dès l’adolescence et faire toute leur vie ensemble par la suite. Mais même si c’était le cas, il voulait tout de même avoir une conversation sérieuse avec Nie Yan. S’il découvrait que ce dernier avait un caractère détestable ou des arrière-pensées lugubres, il n’aurait d’autre choix que d’intervenir de manière un peu plus musclée.

En entendant ça, Xie Yao avait soudain rougi de honte. Elle ne se serait jamais attendu à ce que son père soit aussi direct.

« Je comprends, monsieur. » Avait répondu Nie Yan sur un ton sérieux.

Xie Jun avait hoché la tête. Sa première impression du jeune homme était plutôt bonne. Il semblait honnête et fiable. Quant à savoir qui il était réellement, il avait prévu d’envoyer quelques personnes dans leur lycée pour mener une petite enquête. Il avait déjà entendu l’histoire où Nie Yan avait blessé Liu Rui. Mais comme il n’avait pas une très bonne impression de ce Liu Rui, le trouvant un peu trop arrogant et imbu de lui-même, cela ne l’avait pas tant dérangé que ça. En plus de ça, être accepté à l’Académie Militaire prouvait qu’il était doué. Et en tant qu’As, qui plus est. Il avait d’abord prévu d’attendre quelques années, histoire de voir comment le jeune homme se débrouillerait dans l’Académie Militaire, mais Xie Yao lui avait coupé l’herbe sous le pied et avait déjà décidé de se mettre avec lui. Il n’avait donc d’autre choix que d’accepter le choix de sa fille adorée et de veiller au grain.

Et bien que le pedigree de Nie Yan soit quasi inexistant en comparaison avec celui de Xie Yao, Xie Jun s’en moquait bien. Sa famille n’avait pas déjà bien assez d’argent pour vivre sur plusieurs générations ? En avoir plus ne changerait rien. Aussi longtemps que Nie Yan s’avérerait être une personne aimante envers sa fille et juste, cela lui conviendrait amplement. De plus, qui pouvait être certain que Nie Yan n’arriverait jamais au même standing qu’eux ? Après tout, il avait déjà prouvé sa valeur en entrant dans l’Académie Militaire en tant qu’As, le troisième élève de toute l’histoire du lycée de Huahai à réussir cet exploit. Et il n’avait été dans le lycée que depuis quelques mois, venant qu’un lycée d’une banlieue délabrée, prouvant que son talent provenait entièrement de lui et de lui seul !

Xie Jun avait continué à discuter avec Nie Yan, lui posant quelques questions sur la relation qu’il entretenait avec sa fille. Nie Yan avait répondu rapidement et honnêtement à ces questions, ne laissant place à aucun doute. Puis, après ces quelques questions, Xie Jun s’était excusé.

« Je vous laissez discuter entre vous dans ce cas. J’ai encore des affaires à régler, donc je ne vais pas rester à vous tenir la chandelle. »

Il avait dit ça avec un sourire aimant et était ensuite parti pour discuter avec d’autres membres présents dans la salle.

Nie Yan avait hoché la tête puis, lorsque Xie Jun s’était suffisamment éloigné, il avait soupiré de soulagement.

« Nie Yan, tu étais nerveux ? » Avait demandé Xie Yao avec un petit sourire taquin, révélant deux fossettes sur ses joues.

« Oui et non. Ton père est vraiment sympa. » Avait répondu Nie Yan. Il avait, en effet, était un peu nerveux, mais c’était dû au fait qu’il s’agissait du père de Xie Yao, non pas du fait de son statut au sein du Dragonsoar Financial Group. Qu’aurait-il pu faire si son futur beau-père ne l’avait pas apprécié ?

« Mon père a toujours été quelqu’un de facilement approchable. » Avait dit Xie Yao, racontant après quelques histoires de son enfance pour permettre à Nie Yan de mieux comprendre ce personnage.

Bien sûr, Nie Yan n’avait pas raté une miette de ces histoires.

L’immense hall était rempli de personnes, mais aucune n’était venu embêter Xie Yao. Même s’il s’agissait de son anniversaire, ce genre de rassemblements n’étaient généralement fait non pas pour célébrer un anniversaire quelconque mais pour améliorer son réseau. Qu’est-ce qu’un milliardaire entouré de jeunes escortes nubiles avait à faire de l’anniversaire d’une fillette ?

Alors qu’il discutait avec Xie Yao, Nie Yan jetait de temps à autre des coups d’œil de l’autre côté du hall. Cao Xu et Xie Jun étaient immergés dans une discussion assez musclée apparemment, et aucun d’eux n’acceptait de rendre les armes. Tout près d’eux se trouvaient plusieurs hauts dirigeants du Dragonsoar Financial Group. Il supposait qu’un problème était survenu et qu’ils cherchaient un moyen d’arranger les choses.

Etant donné la relation quasi fusionnelle entre le Glory Financial Group et le Dragonsoar Financial Group, si un conflit venait à prendre forme, la pointe de la lance serait probablement pointée en direction du Century Financial Group. Naturellement, Nie Yan ne souhaitait rien de plus que ça, si ça pouvait amener Cao Xu à souffrir.

Après avoir vu tout cela, il avait tourné son regard en direction de Fan Yuan. Comme ce dernier avait toujours son regard fixé sur Xie Yao, leurs deux regards s’étaient croisés, formant des étincelles.

Lorsque Fan Yuan avait vu Xie Yao s’asseoir à côté de Nie Yan, il avait dévoilé une expression d’envie. Mais une fois qu’il avait vu qu’il avait été aperçu, il avait juste tourné sa tête comme si de rien n’était, continuant à discuter avec les convives aux alentours.

« Xie Yao, tu peux m’en dire un peu plus sur ce gars, Fan Yuan ? » Avait demandé Nie Yan.

« Bien sûr. C’est le second héritier de l’Euro Fortune Financial Group, mais beaucoup pensent qu’il est plus à même de prendre la tête en comparaison avec son frère aîné. Mais il est surtout connu pour ses accomplissements dans Conviction. Son nom est Soaring Angel et c’est le maître de guilde d’Angel Corps. » Bien qu’elle sache ça, Xie Yao considérait tout de même que Nie Yan était mille fois meilleur que Fan Yuan, que ce soit en dehors du jeu ou bien dans le jeu.

En entendant ça, des engrenages s’étaient mis à tourner dans la tête de Nie Yan. Il s’était remémoré beaucoup de données qu’il avait glané dans sa vie passée concernant Angel Corps et Soaring Angel.

Ce dernier était connu pour être l’un des meilleurs joueurs de l’Empire Satreen. Il avait toujours été au sommet des différents tableaux de scores où il était présent, à la fois dans l’Empire Satreen, mais aussi dans toute la Faction Vertueuse, surpassant même plusieurs génies. Sa vitesse d’exp était considérée comme anormale tellement elle était rapide. La classe qu’il jouait dans sa vie passée, et probablement aussi dans cette vie, était celle de Chasseur de Démon. Une classe spécialisée dans les attaques à distance. La portée d’un Chasseur de Démon était meilleure que celle d’un Mage, mais ses dégâts étaient un peu plus faibles. La classe se basée sur une combinaison d’armes à distances et de carreaux enchantés pour infliger des dégâts perçants, physiques et magiques. En duel, c’était une classe extrêmement mortelle car elle pouvait abattre un adversaire avant même que celui-ci ne soit à portée de porter une attaque.

En plus d’être extrêmement célèbre dans sa vie passée, Soaring Angel s’était aussi entouré de nombreux experts. Il avait ravagé l’intégralité de l’Empire Satreen, conquérant les villes les unes après les autres et était devenu le maître incontesté de cet empire lointain. Apparemment, il avait aussi tenté d’envahir l’Empire Viridian à un moment, et il avait fallu la force combinée de Victorious Return, Radiant Sacred Flame, Alliance of Mages, Divine Protectors et Bloodlust Blades pour repousser l’assaut.

Il était considéré comme une existence légendaire !

Mais cela ne faisait pas peur à notre héros. Au contraire, il avait commencé à se demander ce que ça donnerait s’il venait à l’affronter en duel, un sourire carnassier apparaissant sur ses lèvres.

« J’ai entendu dire qu’il est vraiment doué. Quand il avait notre âge, il a participé au tournoi européen de karaté et a pris la seconde place. Le champion avait presque dix ans de plus que lui. Plus tard, il a été accepté dans l’Académie Royale Européenne de l’Armée de l’Air. Par contre, sa personnalité est affreuse. L’une de mes cousines est sortie avec lui pendant un temps, mais ils se sont séparés après qu’il l’ait trompé. Il est assez connu pour ses scandales sexuels. » Avait continué Xie Yao, une trace de dégoût dans la voix. Alors même qu’ils parlaient, ce gros dégueulasse était en train de draguer à droite à gauche sous leurs yeux.

Nie Yan avait rigolé en entendant ça. Xie Yao montrait rarement un tel dégoût pour quelqu’un. Apparemment, elle détestait vraiment Fan Yuan jusqu’au bout des ongles.

L’événement avait suivi son cours tranquillement. La mère et le grand-père de Xie Yao n’avaient pas pu venir à cause d’une affaire à régler, ce qui avait causé beaucoup d’étonnement chez la jeune fille. Généralement, sa mère avait beaucoup de temps libre, donc elle ne se serait jamais attendue à ce qu’elle ne puisse pas venir. Mais à part ça, tout s’était déroulé normalement, jusqu’au point où les invités avaient commencé à partir petit à petit.

En quittant la pièce, Fan Yuan avait jeté un regard froid et meurtrier en direction de Nie Yan.

Quant à Cao Xu, Xie Jun et les autres du même acabit, ils devaient encore discuter de beaucoup de choses et s’étaient donc rendu dans une salle de conférence.

« Allons-y. » Avait fini par dire Xie Yao, mettant son manteau sur ses épaules.

Les deux tourtereaux avaient donc pris l’ascenseur jusqu’au parking souterrain puis étaient entré dans la voiture.

Après avoir conduit un moment, ils étaient arrivés devant la résidence de la jeune fille, mais contrairement à d’habitude, les paroles de Xie Yao avaient troublé Nie Yan.

« Gare-toi juste dans le garage. »

« Tiens moi compagnie à l’intérieur. Mon père et ma mère vont probablement rentrer tard. Je n’ai pas envie d’être seule pour mon anniversaire. » Avait-elle ajouté. Pour tout dire, si les choses devenaient vraiment compliquées, son père pourrait bien ne pas rentrer de la nuit, et elle ne savait pas ce que faisait sa mère. Et elle n’aimait pas être seule chez elle.

Même après avoir ramené Xie Yao après les cours tous les jours ces derniers jours, il n’était jamais entré à l’intérieur de la résidence. Après s’être garé dans le garage, les deux étaient entrés dans la maison et il avait pu enfin apercevoir le foyer de sa douce.

L’intérieur était assez différent de chez lui. L’environnement semblait bien plus calme et tranquille. Il y avait beaucoup de plantes, donnant une impression de jardin paisible.

La pièce à vivre était élégante et raffinée. Xie Yao avait enlevé ses chaussures et avait immédiatement mis une paire de chaussons poilus et confortables, lui donnant l’air d’une petite fille.

« Nie Yan, comme tu es un invité dans ma maison, tu te dois de goûter mon thé. Le thé d’orge que je fais est vraiment aromatique et délicieux ! » Avait-elle aussitôt déclaré, se sentant enfin plus détendue.

Voyant la jeune fille détendue et joyeuse, Nie Yan avait souri tendrement en acceptant son invitation d’un geste de la tête.

« Assieds-toi ici un moment. Je vais me changer. Ces vêtements sont vraiment inconfortables. » Avait-elle ajouté en levant légèrement les rebords de sa robe, se dirigeant vers sa chambre d’un pas guilleret.

« Pas de problème. Je t’attends ici. » Avait répondu Nie Yan, profitant de l’absence de la jeune fille pour regarder les décorations de la pièce. Les couleurs chaudes, sur des teints de rouge, jeune et orange, donnaient un sentiment de sécurité et de confort.

Après un moment, Xie Yao était redescendue de sa chambre en portant un T-shirt rose et un bas de pyjama blanc. Avec ses chaussons en fourrure, elle était vraiment adorable.

Elle s’était alors affairée à préparer le thé. En la voyant faire, Nie Yan s’était senti plus détendu qu’il ne l’avait jamais été dans sa vie.

Puis, lorsqu’elle avait fini de préparer le thé, elle était venue s’asseoir à côté de lui sur le sofa. Sans savoir pourquoi, alors qu’elle servait le thé dans les tasses, elle s’était remémoré l’incident au bar et son visage était soudain devenu complètement rouge.

Nie Yan, de son côté, avait pris sa tasse et avait bu une gorgée. L’odeur et l’arôme du thé avaient immédiatement pris d’assaut ses sens, et il avait senti une douce chaleur envahir sa gorge et sa poitrine.

« Est-ce que tu l’aimes ? » Avait demandé Xie Yao, une lueur d’anticipation dans le regard.

« Oui, je l’adore. » Avait répondu Nie Yan, un sourire de satisfaction sur le visage.

Entendant cette réponse sincère, le visage de la belle s’était illuminée et un sourire à en faire pâlir un ange avait étiré ses lèvres.

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 400
Rebirth - Chapitre 402

Related Posts

9 thoughts on “Rebirth – Chapitre 401

  1. Merci pour ce chapitre mais il faut qu’on en parle de “l’académie royale européenne”, l’auteur veut sous entendre que l’Europe s’est unifié sous une monarchie ou bien qu’une des monarchies européennes a créé un établissement pour les élites européens ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com