Rebirth - Chapitre 401
Rebirth - Chapitre 403

Voici un chapitre bien différent de d’habitude. J’avoue ne pas avoir l’habitude de traduire ce genre de situations, donc j’espère que ça sonnera naturel à vos oreilles 😉

Expression du jour : ” Je ne sais pas quoi mettre ici alors je mets ça. Voilà !”

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 402 – La Chambre de Xie Yao

 

Xie Yao avait fait visiter la villa à Nie Yan, lui montrant diverses pièces les unes après les autres, et avait fini par l’emmener jusqu’à sa chambre. C’était, bien évidemment, la première fois que notre héros entrait dans la chambre de la demoiselle, dans cette vie comme dans une autre. La pièce était propre et bien rangée, les murs peints avec un rose chaleureux et son odeur rappelait le printemps.

Les fenêtres faisaient face à l’eau du lac, rendant la vue magnifique.

En arrivant ici, Nie Yan avait parcouru la chambre, lentement, avec un regard semblant curieux de tout. Il avait pu voir beaucoup de photos de Xie Yao encadrées sur son bureau, la dévoilant à différentes époques de sa vie. Même quand elle était petite, elle était adorable.

Xie Yao, de son côté, se tenait à côté de Nie Yan, lui racontant les souvenirs que représentaient chaque cadre, un énorme sourire sur le visage. Elle adorait ce genre d’atmosphère, ayant l’impression qu’ils étaient tous les deux dans leur propre monde, coupés des autres.

Lors d’un de ses nombreux coup d’œil, Nie Yan avait fini par apercevoir quelque chose qu’il n’aurait pas dû, pendu dans le dressing, comme la robe que Xie Yao portait juste avant, et ses soutiens gorges. En voyant ça, il avait immédiatement pensé aux mensurations de la jeune fille et son esprit avait commencé à dériver vers les scènes du passé.

Après quoi, il s’était tourné vers la jeune fille et lui avait fait un sourire machiavélique. En suivant le chemin que le regard de Nie Yan avait pris, Xie Yao avait soudain rougi. Elle s’était immédiatement précipitée vers le dressing et avait rapidement commencé à ramasser ses affaires.

S’affairant, rouge comme une pivoine, Xie Yao ressemblait à un petit lapin apeuré, son esprit complètement chaotique. Lorsqu’elle était venue se changer, juste avant, elle avait oublié de ranger ses affaires. Alors qu’elle se précipitait pour ramasser sa robe et ses sous-vêtements, prise de panique, elle s’était penchait, offrant ainsi un magnifique panorama pour Nie Yan.

Bien sûr, Nie Yan se souvenait parfaitement de l’incident où ils avaient tous les deux étaient ivres. Pour tout dire, il avait repassé la scène dans sa tête de nombreuses fois, Xie Yao étant comme une fleur à peine éclose, attendant d’être ramassée, et chacune de ses pensées étaient plus lubrique que les précédentes.

Alors que Xie Yao revenait à ses côtés, après avoir rangé son dressing et fermé la porte, Nie Yan l’avait soudain prise dans ses bras. Face à ce contact physique, la jeune fille s’étaient mise à trembler, son esprit complètement affolé. Elle pouvait sentir les bras forts et musclés de Nie Yan le long de son dos, la capturant complètement.

Mais malgré son affolement, elle n’avait pas repoussé l’assaut du jeune homme. Dans son cœur, elle avait déjà complètement accepté Nie Yan.

Quant à ce dernier, en serrant ainsi l’amour de sa vie dans ses bras, il avait senti comme une douce sérénité l’envahir complètement. Dans sa vie passée, il n’avait pas été mieux qu’un misérable moins que rien aux portes de la mort. Mais au milieu de la froide morsure de l’hiver, il avait été secouru et réchauffé par la chaleur de la jeune fille. Elle avait été comme la lueur d’espoir dont il avait eu besoin, au milieu de son monde de ténèbres, pour pouvoir survivre. Il n’aurait jamais espéré pouvoir être aussi proche d’elle, dans cette vie comme dans une autre. Mais c’était maintenant le cas. Hélas, dans ce bonheur quasi parfait, une pensée n’arrêtait pas de le titiller, brisant petit à petit cette coquille de bonheur. Tu n’es pas encore assez bien pour elle. Tu dois devenir plus fort. Plus fort que quiconque ! Ce ne sera qu’à ce moment que tu pourras vraiment être avec elle !

Complètement inconsciente de cette petite voix dans la tête de Nie Yan, Xie Yao avait fini par poser ses mains sur le torse du jeune homme, et cette simple action avait permis d’étouffer le son de cette petite voix dans sa tête. Elle était trop gentille et douce et ne pouvait pas, ni ne voulait, repousser Nie Yan. Et ce simple toucher avait fait de ce moment une toile de peinture dans leurs souvenirs à tout jamais.

Puis, une pensée égoïste avait traversé l’esprit de Nie Yan. Il voulait faire Xie Yao sienne, mais il savait que c’était trop tôt. Les mots de Xie Yi étaient revenus le hanter une nouvelle fois. Il était encore bien trop faible.

Xie Yao, quant à elle, avait commencé à se trémousser entre les bras de Nie Yan, son esprit s’embrouillant sous la chaleur corporelle du jeune homme. Elle avait alors levé les yeux, les plongeant dans les siens, et avait laissé échapper un soupir. Peut-être bien que c’était le destin. Si, à ce moment, Nie Yan décidait de faire quoi que ce soit, elle savait qu’elle ne pourrait jamais résister. Et dès que cette vérité était apparue dans son esprit, Xie Yao avait immédiatement commencé à voir des images dans sa tête, accélérant complètement son rythme cardiaque. Elle venait de complètement se remettre au destin, mais n’était-ce pas naturel ? Ils étaient déjà officiellement en couple, après tout.

Il était peut-être encore trop tôt pour le plat principal, mais cela n’empêchait pas de déguster l’entrée, pas vrai ?

« Xie Yao… » Avait doucement murmuré Nie Yan dans l’oreille de sa douce, sa respiration légèrement chaotique caressant doucement le cou de la jeune fille.

« Han. » Xie Yao avait émis un léger gémissement, se collant encore plus au torse rassurant de son amant.

Nie Yan avait alors baissé la tête et avait doucement embrassé le cou de la jeune fille, l’amenant doucement, par de petits pas, en direction du lit. Se rappelant de cette nuit dans la chambre secrète de sa vie passée, ainsi que les évènements plus récents au bar, il venait de complètement se perdre dans la luxure.

Alors que Xie Yao se voyait déposer sur le lit, le corps musclé et chaud de Nie Yan se pressant contre le sien, elle avait tout d’abord cherché à se débattre, mollement. Mais si elle avait su que ces mouvements ne faisaient qu’exciter davantage Nie Yan, elle ne l’aurait peut-être pas fait ainsi, ou peut-être que si. La main droite du jeune homme s’était lentement décollée du dos de la jeune fille, puis avait commencé à remonter doucement le long de son flanc, relevant, centimètre par centimètre, son T-shirt jusqu’à ce qu’elle atteigne son trophée, ce doux mont de chaire. Bien sûr, elle s’habillait de manière détendue chez elle, mais cela ne voulait pas dire qu’elle ne portait rien non plus. En effet, elle portait un soutien-gorge, et il s’était présenté comme l’ultime barrière entre ses seins et la main de Nie Yan.

Mais en tant que guerrier, ce dernier ne pouvait pas reculer face à un si petit obstacle, et avait un mouvement expert, il avait réussi à doucement glisser sa main entre le tissu et la peau, couvrant ainsi de sa main en coupe la silhouette de Xie Yao. Cependant, peu importe ce qui avait pu se passer dans Conviction ou dans le bar, c’était bel et bien la première fois qu’il arrivait à ce stade là avec elle pour de vrai !

Xie Yao avait laissé échapper un gémissement alors qu’elle sentait Nie Yan lui caresser la poitrine. Une sensation nouvelle avait commencé à l’envahir et avait parcouru sa colonne vertébrale, la faisant automatiquement se cambrer tout en lui aspirant toutes ses forces. Elle était complètement à la merci du jeune homme.

Nie Yan avait doucement commencé à malaxer son trésor nouvellement acquis, se rendant compte avec surprise que sa main n’était pas suffisante pour tout couvrir. Bien que Conviction modifie les traits faciaux des joueurs, il conservait parfaitement les proportions corporelles. Mais même ainsi, ses souvenirs de cette nuit magique dans la chambre secrète n’étaient, après tout, que des souvenirs, et avec le temps qui s’était écoulé depuis, ils s’étaient un peu émoussés. Aussi, cette découverte était une véritable surprise pour lui. Mais cela avait aussi servi à lui rafraichir la mémoire.

Dans sa vie passée, Xie Yao s’était rapprochée de lui sous la couverture de son identité de Yao Yao. En sachant ça, il se demandait ce qui avait bien pu passer dans la tête de la jeune fille après leur nuit torride.

Peut-être bien que la Xie Yao de cette vie-là avait déjà accepté le fait qu’ils ne pourraient pas être ensemble. Et en sachant que rester à ses côtés ne pourrait rien y changer, elle avait tout de même décidé de veilleur sur lui en secret ?

Cette réalisation avait soudain complètement chamboulé Nie Yan au plus profond de son être.

La main de Nie Yan avait doucement recommencé à parcourir le corps de la jeune fille, remontant jusqu’à son épaule fragile et repassant sensuellement dans son dos jusqu’à finalement terminer sur ses fesses. En sentant l’énorme main palper son postérieure, elle avait senti comme un choc électrique lui parcourir le corps. Avec un visage rouge, elle avait essayé d’attraper quelque chose avec ses mains mais n’avait trouvé que de l’air.

Son corps avait commencé à se contorsionner, serpentant sensuellement alors qu’elle cherchait à reprendre son souffle. Finalement, elle avait laissé échapper un gémissement avant de perdre toute force et de s’effondrer faiblement sur le lit.

Nie Yan, surpris de la sensibilité de Xie Yao, avait glisser sa main à l’avant et avait senti une certaine humidité sur ses doigts. Xie Yao était devenue tellement rouge qu’elle aurait pu arrêter des voitures à un carrefour, et après avoir repoussé Nie Yan des deux mains, elle s’était rapidement glissée hors du lit en disant.

« Nie Yan, mes parents vont bientôt arriver. La prochaine fois, d’accord ? »

Sa voix était complètement séductrice, et son corps était si étrange à ce moment qu’elle n’arrivait à complètement formuler ses pensées.

Nie Yan lui avait fait un sourire désolé, comprenant qu’il avait dépassé les limites. En entendant la douce voix de la belle, il n’avait pas pu s’empêcher de ressentir un peu de honte, murmurant doucement.

« Désolé. »

« Je vais me laver un moment. » Avait fini par dire Xie Yao, sa voix un peu plus calme mais son visage toujours aussi rouge. Elle se sentait incroyablement embarrassée.

Elle s’était alors dirigeait vers sa salle de bain personnelle. Nie Yan pouvait encore voir sa silhouette à travers la vitre floutée, et son esprit était encore échauffé par ce qu’il venait de se passer. Il n’avait aucune idée de ce qu’elle était en train de faire.

Un peu plus tard, elle était enfin sortie de la salle de bain, mais n’avait pas osé croiser le regard du jeune homme. Se rappelant des paroles qu’elle avait prononcé concernant ‘la prochaine fois’, la rougeur qui avait fini par s’effacer de son visage était immédiatement revenue. Est-ce qu’on va vraiment… un jour ?

En voyant la jeune fille toujours aussi émotive, Nie Yan avait commencé à être effrayé par ses propres pensées. S’il restait ici, il allait finir par se transformer en un tigre et la dévorer toute crue !

« Comme tes parents ne vont pas tarder, je devrais peut-être y aller. Passe-leur le bonjour de ma part. »

« Hmm, ok. » Avait répondu Xie Yao avec un hochement de tête, bien qu’avec une pointe de déception dans la voix. En vérité, elle aurait préféré que Nie Yan reste. Elle détestait être seule chez elle, et elle avait utilisé l’excuse de ses parents juste avant mais elle ne savait pas quand est-ce qu’ils allaient rentrer. Mais elle avait aussi peur qu’il tente quelque chose d’encore plus osé, aussi elle était aussi un peu soulagée qu’il décide de partir de lui-même.

Après l’avoir accompagné jusqu’au garage, elle lui avait ouvert le portail et lui avait fait des signes de la main jusqu’à ce que sa voiture disparaisse au loin.

Après être arrivé chez lui, Nie Yan avait reçu un appel surprise de la part de Tuoba Time. Ce n’était qu’à ce moment qu’il s’était souvenu qu’il avait donné son numéro à ce dernier lorsqu’il lui avait prêté de l’or dans Conviction.

[Comment vas-tu ?] Avait demandé Nie Yan sur un ton enjoué.

[Je préfère ne pas en parler.] Avait répondu Tuoba Time avec un air dépité sur le visage.

[Est-ce que tu as… échoué ?] Avait alors demandé Nie Yan avec hésitation. Si Tuoba Time avait vraiment échoué, il ne pourrait probablement pas parler maintenant, ni même dans le futur…

[Comment dire, je n’ai pas réellement échoué, mais je n’ai pas non plus réussi. Certains gros bras sont sortis de nulle part et m’ont pris de court. Ils sont arrivés, ont pris la part du lion et sont repartis comme ils étaient venus, me laissant que des miettes. Tuoba Hongye a subi des pertes énormes, mais je n’ai rien gagné dans l’histoire.] Avait expliqué Tuoba Time.

Parmi les gros bras qu’il avait mentionné, Nie Yan savait qu’il y avait son père. Par contre, il ne savait rien de ce qui s’était passé en détail.

[Je pense que tu devrais l’éliminer du tableau une bonne fois pour toute ou il risque de revenir à la moindre opportunité pour te prendre par le cul. Et si ça arrive, tu risques de bien le sentir passer.] Avait conseillé Nie Yan.

[Je comprends parfaitement ce principe, mais je suis bien trop faible pour le moment. A moins que je réussisse à trouver les fonds suffisants pour finir Tuoba Hongye immédiatement, par je ne sais quel miracle, c’est moi qui vais finir dans le caniveau, pas lui.] Avait fini par dire Tuoba Time avec un sourire amer. Il avait trouvé un support financier auprès d’un groupe d’Amérique du Nord, mais il ne leur faisait absolument pas confiance, ayant peur d’emmener un renard en plein cœur du poulailler. C’était pourquoi il était paralysé par l’indécision.

[De combien as-tu besoin ?] Avait soudain demandé Nie Yan, le ton sérieux.

[Pas tant que ça. Je pense qu’un milliard serait suffisant.] Avait répondu Tuoba Time.

Pour la Tuoba Family, un milliard de crédit n’était pas grand-chose. Mais pour la famille de Nie Yan, dont l’entreprise n’avait pas encore réussi à atteindre les trois milliards, c’était une belle somme.

[Si tu acceptes de me donner 1.6 milliards, je te transférerais 12% de la Tuoba Family. Mais j’ai besoin que tu me garantisses ton support. Et lorsque j’aurais fini de gérer les dégâts collatéraux, je suis prêt à te racheter ces parts pour 30 milliards.] Avait offert Tuoba Time.

Nie Yan avait eu la tête qui s’était un peu mise à tourner en entendant ces chiffres. Il ne comprenait pas complètement ce qui se passait, mais il avait tout de même réussi à comprendre les grandes lignes. Tuoba Time voulait emprunter la force de la famille de Nie Yan pour complètement purger la Tuoba Family de l’influence de Tuoba Hongye. Et bien que cela le forcerait à payer un prix énorme à la fin, il n’avait plus rien à perdre.

[Je vais te donner le numéro de mon père. Discutes-en avec lui directement, comme je ne suis pas assez érudit dans le monde des finances pour prendre ce genre de décision. S’il peut tirer quelque chose de cette transaction, il acceptera.] Avait conclu Nie Yan avant d’envoyer le numéro de son père à Tuoba Time.

1.6 milliards n’était pas une petite somme pour la famille de Nie Yan, mais c’était juste de l’argent de poche pour ces grands groupes.

[Très bien.]

Ils avaient alors continué à discuter un peu, Nie Yan apprenant que Tuoba Time s’était complètement retiré de Conviction. Tout ce qui restait de la Tuoba Family dans le jeu appartenait donc à Tuoba Hongye. Autrement dit, plus ses pertes dans le jeu seraient lourdes et mieux ce serait pour Tuoba Time.

Mais ce que Nie Yan ignorait était le fait qu’il avait donné une opportunité inespérée à son père aujourd’hui. Pour lui, il savait que s’il y avait des bénéfices à se faire, son père saurait comment. Il n’imaginait juste pas à quel point cela allait être bénéfique.

Alors que le soleil se couchait, Nie Yan avait fini par mettre son casque et était retourné dans le monde de Conviction.

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 401
Rebirth - Chapitre 403

Related Posts

11 thoughts on “Rebirth – Chapitre 402

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com