Rebirth — Chapitre 41

Rebirth — Chapitre 40
Rebirth — Chapitre 42

 

 

Rebirth — Chapitre 41 : Vulgaire Balourd

 

Nie Yan avait une meilleure compréhension de sa propre force après avoir utilisé les machines de test. Bien qu’il soit toujours loin des combattants experts, il était tout de même en mesure de se protéger s’il se retrouvait dans une situation inattendue.

Avec ses 28000 crédits en poche, il s’était dirigé vers le magasin le plus proche pour acheter des dizaines de tubes de nutriments, ce qui était suffisant pour lui tenir jusqu’à la fin du mois.

Il avait continué à s’entraîner, même sur le chemin jusqu’à chez lui. Durant les derniers jours, mis à part Conviction, il avait passé le reste de son temps à s’entraîner et à étudier. Quant à ses autres préoccupations, il devrait attendre le retour de ses parents pour ça.

C’est ainsi qu’une demi‐journée s’était déroulée rapidement. Il était près de cinq heures et les serveurs étaient sur le point d’ouvrir. Nie Yan était en train d’attendre impatiemment, allongé sur son lit, le casque sur la tête.

Dès qu’il était entré en jeu, il avait commencé à tuer les Araignées d’Eau autour de lui avec ferveur. A chaque monstre qui succombait sous son poignard, sa barre d’expérience augmentait. A ce rythme, il gagnerait son niveau d’ici une dizaine de monstres. Quand soudain.

[Nirvana Flame, où est‐ce que tu es ?] Avait demandé Yao Yao via le chat vocal.

[Je suis toujours au Lac Rando pour tuer des Araignées d’Eau.]

[Viens au point de transfert de Tellak dans cinq minutes. On est sur le point de partir. Amène ton ami avec toi.]

[Ok.]

[Si c’est tout, je suppose que je te dis à dans cinq minutes.]

Après avoir déconnecté le chat vocal avec Yao Yao, Nie Yan avait contacté Tang Yao.

[Point de transfert de Tellak. Notre groupe est sur le point de partir. Ramène‐toi vite.]

[Déjà ?] Avait répondu Tang Yao avec une voix surprise. Son ton contenait à la fois de l’appréhension et du plaisir.

[Généralement, les gens se rendent dans les donjons aussi tôt que possible. De plus, c’est mieux de partir le matin plutôt que l’après-midi ou le soir.]

[Compris, j’arrive tout de suite.] Avait répondu son ami en se dépêchant de se préparer.

En regardant sa barre d’expérience, Nie Yan pouvait voir qu’il était niveau 3 à 99%. Ce dernier pourcent lui prendrait au moins dix minutes. Comme il n’avait apparemment pas le temps, il avait alors sorti un Parchemin de Retour en commençant à le lire. Après vingt secondes, il s’était alors retrouvé en ville.

[Où es‐tu ? Coordonnées ?] Avait‐il demandé à Tang Yao.

[Hey je te vois. J’arrive te chercher, ne bouge pas.] Avait‐il répondu en traversant la place. Il était vêtu des pieds à la tête avec une robe de mage d’un rouge flamboyant. Il était particulièrement visible au milieu de la foule et attiré beaucoup de regards de convoitise. D’un simple coup d’œil, Nie Yan avait remarqué que son ami avait inconsciemment bombé son torse et redressé son dos.

L’équipement qu’il portait était le symbole d’honneur, représentant la présence d’un expert.

« Alors, comment s’est passé ton entraînement chez toi ? » Avait demandé Nie Yan lorsqu’ils s’étaient retrouvés côte à côte. Tang Yao semblait plein d’énergie. Il n’avait plus son air déprimé, à la limite dépressif, qu’il avait dans son autre vie.

« Pas mal. Tu verras bien dans un moment. On peut pas dire que je me suis juste un peu amélioré ! Hey, écoute ça ! Lorsque je me suis déconnecté, ce crétin de Wei Kai m’a appelé. Il voulait apparemment attiré tes faveurs. Il a même demandé ton numéro de téléphone. En tout cas, j’ai fait de lui mon partenaire d’entraînement et j’ai fait plusieurs dizaines de matchs avec lui. Il n’en a pas gagné un seul ! »

« Tu es sûr qu’il ne t’as pas laissé gagner ? » Avait demandé Nie Yan avec un sourire. Dans sa tête, il savait pertinemment le style de Wei Kai en affaires.

« Tu me sous‐estime trop. Je suis plutôt bon, tu sais ? Hey, quand Wei Kai m’a appelé cet après‐midi, il a dit que tu étais allé à la Salle de Gym de la Famille Lin. Tu n’es pas allé voir Lin Jia, hein ? Je n’arrive pas à y croire. Comment est‐ce que tu pourrais être intéressé par cette femme ? J’ai entendu dire qu’elle avait couché avec énormément de mec. »

« C’est de l’histoire ancienne. Ça date du collège et j’étais encore naïf et jeune. Maintenant je n’ai plus le moindre intérêt pour elle. Je ne suis allé à la salle que pour tester ma force. »

« Lorsque j’y ai pensé, c’est le scenario qui avait le plus de sens pour moi. Comment pourrais‐tu être attiré par Lin Jia ? Si tu cherches une donzelle, je t’aiderais à en trouver un digne de ce nom ! » Avait dit Tang Yao en riant tout en tapotant l’épaule de Nie Yan.

« Vu les filles que tu connais, tu ferais mieux de les garder pour toi. » Avait dit Nie Yan en roulant des yeux.

A ce moment, une douce odeur avait titillé les narines du Voleur. Cette fragrance correspondait au parfum au lilas vendu par les NPC. Il était simple, élégant et plaisant. Il savait exactement qui venait d’arriver après avoir perçu le parfum.

« Tu ne penses qu’à draguer. Je savais que tu n’étais pas une bonne personne. » Avait murmuré Yao Yao pour elle‐même.

Nie Yan avait alors souri en entendant cette voix. Il avait tourné la tête pour voir la charmante silhouette de la jeune fille. Elle était vêtue d’une robe de mage d’un blanc pur. Elle épousait parfaitement les formes de son corps parfait. Ses cheveux étaient retenus par un foulard, lui donnant un air encore plus charmant.

On aurait dit qu’elle était tout droit sortie d’une toile de maître.

Tang Yao regardait la belle Yao Yao, qui se tenait à côté de Nie Yan, avec la bave aux lèvres. Son regard bovin s’était attardé sur sa silhouette pendant ce qui semblait être une demi‐journée avant qu’il ne donne un coup de coude à Nie Yan en lui disant.

« Tellement belle ! Une beauté de première classe ! Oh mon dieu… Nie Yan, c’est ta petite‐amie ? »

« De quoi tu parles ? Qui a dit que j’étais sa petite‐amie ? » Avait répondue Yao Yao en agrandissant ses yeux de colère. Elle semblait sur le point d’exploser. Sans même se cacher d’elle, ce vulgaire balourd avait sorti qu’elle était la petite‐amie de Nie Yan ! « En effet, qui se ressemble s’assemble… ! »

« Exactement, qui se ressemble s’assemble. Autrement, tu ne serais pas venue nous chercher ! » Avait dit Nie Yan en riant pour taquiner la jeune fille.

« T‐Tu… Hmph ! Cette magnanime jeune fille a décidé de t’ignorer. Chef Yu Lan et le reste du groupe sont déjà au point de transfert. Allons‐y pour les rejoindre. » Avait‐elle déclaré d’un ton hautain. Comme elle ne pouvait pas vaincre Nie Yan avec des mots, elle avait décidé de changer de sujet.

Tang Yao avait soudain réalisé quelque chose en regardant les deux s’asticoter. Comment ça s’appelle déjà ? Ah oui, une querelle d’amoureux ? C’est ça ! Il avait vu beaucoup de couples se taquiner de la sorte auparavant. Bien que Tang Yao lui‐même soit habituellement un garçon lubrique et plein d’hormones, il avait quand même des principes. Ça ne le dérangeait pas de prendre la copine de quelqu’un d’autre, mais jamais il n’oserait faire ça à son frère !

A ce moment‐là, il avait mentalement levé ses pouces vers Nie Yan en murmurant. « Tu as du talent finalement. »

Du fait de son interprétation plus ou moins fumeuse, Tang Yao avait alors verrouillé dans sa tête l’image de Yao Yao comme une amie potentielle, et rien de plus. Voyant ça, Nie Yan n’avait pas pu s’empêcher de sourire. Cependant, il était trop paresseux pour lui expliquer. De plus, dans ce genre d’affaires, les explications avaient souvent tendance à envenimer les choses.

Les trois avaient alors commencé à se diriger vers le point de transfert.

« Nirvana Flame, c’est ton ami ? Il a une apparence vulgaire mais son équipement à l’air plutôt bon. Quel genre d’équipement est‐ce qu’il porte ? » Avait demandé Yao Yao avec curiosité.

Les joues de Tang Yao étaient inondées de larmes en entendant ça. Pourquoi est‐ce que cette magnifique jeune femme l’avait non pas décrit avec les mots confiant, incroyable ou beau à en tomber, mais avec le mot vulgaire ?

« C’est le set du Chasseur Flamboyant. » Avait répondu Nie Yan. Il avait remarqué que les cheveux de Yao Yao sous son foulard étaient coiffés en plusieurs couches. Cet arrangement inhabituel était assez charmant et révélait qu’il avait été fait avec beaucoup de soin.

« Le set du Chasseur Flamboyant vient de la Forêt de Flammes Noires, non ? » S’était-elle exclamée avec surprise. Elle savait que ce donjon était plus difficile que la Forêt des Tréants. Seuls les groupes d’élites des grandes guildes osaient s’y aventurer pour le moment. Après avoir réalisé ceci, elle n’avait pas pu s’empêcher de voir Tang Yao sous un nouveau jour. Ceux qui pouvaient finir ce donjon étaient définitivement des experts. « Je ne me serais jamais attendu à ce que ce pervers grassouillet soit un puissant expert. »

Le statut de Tang Yao avait évolué de personne vulgaire à pervers grassouillet.

Cependant, après que Yao Yao ait mentionné les mots puissant expert, « l’expert » en question s’était senti un peu mieux, voire même fier de lui. Mais il avait cependant mauvaise conscience. Le titre d’expert était forgé de toute pièce dans son cas. En comparaison d’un véritable expert, il n’était pas encore à niveau.

« Nirvana Flame, mon foulard est beau, n’est-ce pas ? C’est un drop ! Je l’ai eu en farmant les Ruines Radiantes. Il donne +3 dans Dommages Sacrés. » Avait‐elle dit en faisant un tour sur elle‐même. Sa robe blanche ressemblait à un lotus des neiges en pleine floraison alors que son foulard dansait en l’air. Pour les passants, cette vision était enchanteresse. Elle semblait avoir encore un tempérament de fillette. Si elle avait quelque chose de joli, elle ne pouvait pas s’empêcher de le montrer. De plus, elle semblait avoir totalement oublié son grief envers Nie Yan.

« Mmm, il te va vraiment bien. » Avait répondu Nie Yan en hochant la tête. Yao Yao avait ce type de pouvoir. Elle pouvait faire complètement oublier les soucis de quelqu’un.

Mon frère, pas mal… Tu devrais te jeter à l’eau à la première opportunité. Autrement, elle sera prise par quelqu’un d’autre et tu ne pourras qu’être rempli de regrets !

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

Rebirth — Chapitre 40
Rebirth — Chapitre 42

7 Commentaires

  1. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Pervers grassouillet XD.

    Répondre
  5. RV

    Merci pour le chapitre.
    Ca fait plaisir de reprendre l’histoire.
    J’ai trouvé la parenthèse dans la salle de sports ridicule

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. TaliaTalia

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com