Rebirth - Chapitre 51
Rebirth - Chapitre 53

Et un autre chapitre de Rebirth pour vous ! La suite demain đŸ˜‰

 

Rebirth – Chapitre 52 : La FlĂ»te d’Einpat

 

Les deux elfes noirs avaient rapidement tournĂ© dos aux joueurs avant de se prĂ©cipiter vers l’entrĂ©e du ravin. Comme un couple de liĂšvre, leurs mouvements Ă©taient particuliĂšrement agiles. Cependant, leurs corps restaient fragiles et ils n’avaient pas plus d’une centaine de points de vie. Un simple enchaĂźnement de sorts de la part du groupe pouvait les oblitĂ©rer.

« Vous voulez courir ?! Dans vos rĂȘves ! Â» Comme s’il avait Ă©tĂ© une flĂšche tirĂ©e d’un arc, Nie Yan s’était lancĂ© Ă  leur poursuite Ă  sa vitesse maximale.

Le reste du groupe l’avait suivi avec un temps de retard.

Normalement, le groupe de Yu Lan devrait avoir déjà bloqué la sortie.

Avant que les deux elfes n’aient pu se rendre trĂšs loin, ils s’étaient immĂ©diatement stoppĂ© en voyant le barrage de joueurs devant eux et leurs poursuivants derriĂšre. En effet, Yu Lan et son groupe avaient rĂ©alisĂ© un excellent travail, bloquant parfaitement la seule sortie possible pour les elfes noirs.

Ils s’étaient alors rapidement regardĂ© mutuellement avant de se prĂ©cipiter vers la surface d’une des parois du ravin. Ils avaient dĂ©jĂ  atteint les 3 mĂštres d’altitude lorsque Nie Yan Ă©tait arrivĂ© derriĂšre eux, c’est Ă  ce moment qu’il avait sautĂ© dans les airs. En tendant la main droite, il avait rĂ©ussi Ă  attraper un des fuyards par la cheville. Il avait ensuite tendu la main gauche, envoyant une ligne de soie sortant de son Anneau de Fileur, qui s’était alors enroulĂ©e autour de la cuisse du second elfe. Avec un coup de pied contre la paroi, il avait alors rapidement attirĂ© les deux larrons vers lui, les Ă©loignant de la paroi, les empĂȘchant ainsi d’y prendre appui.

{Crash !}

Leurs corps s’étaient alors Ă©crasĂ©s lourdement au sol, crĂ©ant un petit nuage de poussiĂšre autour d’eux.

GrĂące Ă  sa DextĂ©ritĂ© Ă©levĂ©e et sa portĂ©e de saut aussi grande, les mouvements que Nie Yan avait dĂ©voilĂ© Ă  l’instant Ă©taient incroyablement effrayants. Ces deux elfes noirs n’étaient clairement pas Ă  son niveau.

Peu de temps aprĂšs, le reste du groupe Ă©tait arrivĂ©, entourant les deux elfes, alors que les Mages commençaient Ă  lever leurs bĂątons afin de dĂ©chaĂźner les Ă©lĂ©ments.

« Ryeehgh
 Ryeghkh
 Â» Les deux elfes avaient rĂ©vĂ©lĂ© des expressions plaintives sur leurs visages, semblant supplier leurs bourreaux de les laisser vivre.

« Attendez ! Ne les tuez pas tout de suite. Â» S’était rapidement Ă©criĂ© Nie Yan, son cƓur commençant Ă  battre d’excitation. Dans sa vie passĂ©e, les joueurs n’avaient qu’à tuer les deux elfes pour recevoir la FlĂ»te d’Einpat. GrĂące Ă  elle, ils pourraient continuer plus loin dans le donjon. Cependant, il n’avait jamais rencontrĂ© une situation similaire Ă  celle actuelle, oĂč les elfes n’essayaient pas de se battre mais Ă  la place suppliez pour leur vie.

MĂȘme aprĂšs ses dix ans de jeu, le plus haut niveau de complĂ©tion de la ForĂȘt des TrĂ©ants avait Ă©tĂ© de 75%. Cela voulait dire qu’en dix ans de jeu, personne n’avait jamais rĂ©ussi Ă  finir complĂštement ce donjon. Et lĂ , en face de lui, bien qu’il n’en soit pas certain, il avait possiblement un dĂ©roulement lui permettant d’aller plus loin, peut-ĂȘtre mĂȘme permettant de couvrir les 25 derniers pourcents.

Lorsqu’il avait Ă©tĂ© niveau 4 dans sa vie prĂ©cĂ©dente, ses stats n’auraient jamais pu ĂȘtre comparĂ©e Ă  celles qu’il avait aujourd’hui. A l’époque, il n’était qu’un joueur moyen de bas niveau, incapable d’obtenir le moindre set d’équipement de rang Bronze par lui-mĂȘme. Et inutile de parler de possibles aspirations comme obtenir le Chapitre de Courage. Autrement dit, sa DextĂ©ritĂ© et sa distance de saut auraient Ă©tĂ© plus qu’inadĂ©quate pour lui permettre de rattraper les elfes comme il l’avait fait aujourd’hui. C’est pourquoi toutes les Ă©quipes, la sienne y-compris, n’avaient pu que se rĂ©duire Ă  exploser les elfes avec des volĂ©es de sorts pendant qu’ils tentaient de s’enfuir.

Avec leurs corps recourbĂ©s dans une position soumise, les deux elfes s’étaient agenouillĂ©s en regardant Nie Yan, le suppliant de les Ă©pargner.

Les elfes noires parlaient dans un ancien langage que Nie Yan ne comprenait pas, la langue des elfes. Cependant, leur langage corporel indiquait clairement quelles Ă©taient leurs intentions.

« Qui parmi vous peut parler l’elfique ? Â» Avait demandĂ© Nie Yan en se retournant vers son groupe.

Les membres de l’équipe s’étaient alors regardĂ© avec un air ahuri avant de secouer la tĂȘte. Ils ne connaissaient qu’un seul langage dans le jeu, c’était la langue commune parlĂ©e dans tout l’empire. Quant Ă  l’elfique ? Sans mĂȘme mentionner le fait de le parler, ils n’en avaient mĂȘme pas entendu parler auparavant.

Nie Yan s’était concentrĂ© un moment, une main sur le menton. Si personne ne parlait l’elfique, communiquer avec les deux elfes noirs serait tout simplement impossible.

Il avait alors regardĂ© dans son menu des langues. Pour le moment, il n’y en avait que quatre : la Langue Commune, l’Ancien Commun, le Draconique et la Langue des GĂ©ants Kasate. Soudain, il avait eu une idĂ©e. Ces elfes noirs font partis d’une ancienne race et possĂšdent une longĂ©vitĂ© incroyable. Peut-ĂȘtre qu’ils comprennent d’autres langues ?

« FrĂȘles et pathĂ©tiques elfes noirs, pourquoi ĂȘtes-vous venu ici ? Â» Avait alors dit Nie Yan en draconique.

Ses paroles avaient chacune un ton profond. Le son de sa voix avait effrayĂ© les autres joueurs, cependant ils avaient rapidement rĂ©alisĂ© qu’il ne faisait que parler une autre langue.

En entendant la langue des dragons, les deux elfes s’étaient alors mis Ă  trembler violemment sous le regard inquisiteur de Nie Yan. Un des elfes avait Ă©tĂ© un peu plus courageux que l’autre et avait continuĂ© Ă  le regarder avec prudence et Ă©tonnement. Finalement, il avait rassemblĂ© suffisamment de courage pour ramper jusqu’aux pieds de Nie Yan avant de les baiser, puis Ă©tait retournĂ© Ă  sa place originale avant de parler.

Il avait aussi parlé dans la langue des dragons.

« Longue vie au Dieu Dragon. Le nom de cet humble serviteur est Vasa Rhine. Mon Seigneur, je vous demande sincĂšrement
Êtes-vous de la race des dragons, dĂ©guisĂ© en humain ? Â»

Durant l’ancienne Ere Sombre, les elfes noirs Ă©taient diffĂ©rents des autres races. Faisant parti des races esclavagĂ©es par les dragons, ils n’avaient pas rejoint la rĂ©bellion, contrairement aux humains, aux hauts elfes et aux nains, afin de se libĂ©rer. Leur sociĂ©tĂ© et leur foi Ă©taient restĂ©es accrochĂ©es aux dragons comme Ă  des divinitĂ©s. MĂȘme maintenant, ces existences dĂ©passant le sens commun, bien que cachĂ©es dans les ombres du monde, Ă©taient Ă  leurs yeux digne de leur vĂ©nĂ©ration Ă©ternelle.

Nie Yan s’était senti ravi en entendant ça. Les humains connaissant le draconique Ă©taient trĂšs rares. Ces elfes noirs avaient Ă©tĂ© tellement effrayĂ©s qu’ils l’avaient pris pour un ancien dragon. Ce serait dommage de ne pas profiter de ce retournement de situation !

« En effet ! Longue vie au Dieu Dragon ! Vasa Rhine, ne me fait pas me rĂ©pĂ©ter. Pourquoi ĂȘtes-vous venu ici ? Â» Avait alors rĂ©pondu Nie Yan, avec un ton arrogant.

« Mon Seigneur, notre tribu de Drows a souffert une dĂ©faite cuisante face Ă  la Forteresse d’Hilton. Dans le chaos et la confusion, mon compagnon et moi-mĂȘme avons rĂ©ussi Ă  traverser les plaines avant de nous Ă©chapper et de nous cacher dans cette forĂȘt. Â» Avait rĂ©pondu Vasa Rhine sur un ton Ă  mi-chemin entre la vĂ©nĂ©ration et la terreur. (NdT : un Drow est un elfe noir. Il n’y a pas de traduction pour ce mot, c’est juste une autre appellation.)

« Ah ? Vasa Rhine
Vous ĂȘtes donc deux dĂ©serteurs de la bataille de la Forteresse d’Hilton ! Â»

« Mon Seigneur, nous ne sommes pas des dĂ©serteurs ! Je, votre humble serviteur Vasa Rhine, suis un soldat brave et courageux ! Nous avons rassemblĂ© des informations pour notre tribu. Dans la soirĂ©e, d’ici trois jours, notre tribu attaquera la Forteresse d’Hilton. Au mĂȘme moment, moi-mĂȘme et mon compagnon, nous retournerons sur le champ de bataille ! Â»

Il avait dit tout cela avec une fervente lueur dans ses yeux.

[SystĂšme : Nouvelle quĂȘte reçue ! Apportez la tĂȘte des deux elfes noirs Ă  Sir Kavrote Ă  la Forteresse d’Hilton et informez-le avant que la tribu de Drows ne passe Ă  l’attaque.]

Une quĂȘte dĂ©rivĂ©e ! C’était une dĂ©couverte excitante. Cependant, Nie Yan Ă©tait restĂ© calme en apparence, ne montrant pas sa joie. Il avait continuĂ© Ă  parler Ă  Vasa Rhine comme si tout Ă©tait normal. Quant Ă  l’elfe noir, il restait persuadĂ© que Nie Yan Ă©tait un dragon. De ce fait, il rĂ©pondait honnĂȘtement Ă  toutes les questions sans exceptions, dĂ©voilant tous ses plans au grand jour.

Alors que Nie Yan et l’elfe continuaient Ă  parler dans un langage Ă©trange, les deux membres du groupe regardaient l’échange avec un tumulte de pensĂ©es dans leurs tĂȘtes. De quoi est-ce qu’ils parlaient ? Ces elfes semblaient assez effrayĂ©s par Nie Yan. Pourquoi ? Tout le monde Ă©tait choquĂ©. Quand est-ce qu’il avait appris une langue d’une autre race ?

« Vasa Rhine, le Gardien des TrĂ©ants est un ami Ă  moi. Il m’a informĂ© que vous lui aviez volĂ© sa flĂ»te. Dis-moi, comment devrais-je vous punir ? Â»

En entendant ces mots, Vasa Rhine avait pressĂ© son front au sol de façon rĂ©pĂ©tĂ©e en signe de supplication et de pardon. Il avait alors pris une flĂ»te dans sa besace et l’avait tendue Ă  Nie Yan.

La flĂ»te Ă©tait complĂštement noire avec des gravures en forme d’écailles de tortues sur sa surface. Alors que Nie Yan l’examinait, il avait trouvĂ© qu’elle avait l’air vraiment simple et sans fioriture.

Il avait alors regardé les propriétés.

FlĂ»te d’Einpat (Objet de QuĂȘte)

PrĂ©requis : Niveau 0

Description : Une flĂ»te utilisĂ©e par le Gardien des TrĂ©ants. Elle est capable d’affecter les TrĂ©ants Ă  proximitĂ©.

PropriĂ©tĂ©s : VolontĂ© +20, Force +20, RĂ©flexes +20, HP +300. RĂ©duit les stats des TrĂ©ants environnants de 50%.

Restrictions : Ne peut ĂȘtre Ă©quipĂ©e que dans la ForĂȘt des TrĂ©ants.

Pas d’erreurs possibles, c’est bien la flĂ»te que nous recherchons. Une fois que Nie Yan avait rangĂ© la flĂ»te, il avait envoyĂ© un ordre dans le canal de discussion de groupe.

[Tuez-les !]

Les Mages qui jusque-lĂ  avaient Ă©tĂ© en attente, avaient alors levĂ© leurs bĂątons, incantant leurs sorts. A la surprise de l’équipe entiĂšre, les elfes noirs n’avaient pas l’air de vouloir rĂ©sister et Ă©taient restĂ©s agenouillĂ©s au sol. Ils Ă©taient restĂ©s sans bouger, attendant patiemment leur mort.

{Boom ! Boom ! Boom !}

Les sorts s’étaient alors dĂ©versĂ©s sur eux en un spectacle pyrotechnique. Lorsque le calme Ă©tait revenu, il ne restait plus que deux cadavres sur le sol avec un nuage de poussiĂšre qui flottait autour d’eux.




[SystĂšme : Vous avez obtenu TĂȘte d’Elfe Noir. QuantitĂ© : 2]

« Okay, on a fini cette partie de la quĂȘte. Bien ! Ils ont mĂȘme droppĂ© une paire de bottes pour Guerriers. Prochaine Ă©tape, l’élimination du Roi des TrĂ©ants. Â» Avait annoncĂ© Nie Yan. Ce sera la premiĂšre fois de mes deux vies que la ForĂȘt des TrĂ©ants sera terminĂ© Ă  100%. Capturer ces deux elfes a vraiment Ă©tait une surprise plaisante.

« Nie Yan, de quoi est-ce que tu as parlĂ© avec les deux elfes ? Pourquoi est-ce qu’ils semblaient effrayĂ©s par toi ? Sans mĂȘme parler de nous attaquer, ils ne se sont mĂȘme pas dĂ©fendus. Â» Avait demandĂ© Yao Yao en marchant aux cĂŽtĂ©s de lui.

Le reste du groupe avait aussi regardĂ© dans sa direction en tendant l’oreille, ne souhaitant pas perdre une miette de sa rĂ©ponse. MĂȘme Yu Lan et Dusk ne pouvaient pas s’empĂȘcher de se concentrer sur lui.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 51
Rebirth - Chapitre 53

Related Posts

9 thoughts on “Rebirth – Chapitre 52

  1. Merci pour ce chapitre

    Franchement leurs faire croire que c’est un ancien dragon pour ensuite les tiers. Il les a vraiment entubĂ© tout du long.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com