Rebirth – Chapitre 597

Rebirth - Chapitre 596
Rebirth - Chapitre 598

On continue la lancée avec les chapitres courts. Je crois que c’est un record celui-ci…

Et désolé de n’avoir toujours pas pu faire le chapitre bonus. Je n’avais vraiment pas la motivation 🙁

Expression du jour : « Mieux vaut un travail tardif de bonne qualité qu’un travail bâclé avec rien pour le supporter. »

 

 

Chapitre 597 – Au-Delà des Apparences

 

Nie Yan s’était envolé vers le nord sur le dos de son Dragon Sombraile. Une petite ville avait alors fini par apparaître près de 10 minutes plus tard.

Crassus. Plutôt qu’une ville, il aurait été plus juste de la décrire comme un immense manoir. Entourée de murs en rondins fortifiés et surplombés de tourelles à arbalètes, ses défenses étaient solides.

Du fait de sa propension à se faire assiéger par des Seigneurs en tout genre, ses habitants étaient tous plutôt forts. Les plus faibles étaient des Elites de niveau 90 et le maire était un Seigneur de niveau 100.

C’était la raison principale pour laquelle Nie Yan avait décidé de mener la Princesse Fantôme Ina par ici.

Les villes en-dessous du niveau 100 avaient rarement d’aussi grosses défenses. Et pour ce qui était des villes au-delà du niveau 100, il n’était pas certain qu’Ina l’y aurait suivi.

Une fois suffisamment proche, notre Voleur avait atterri et avait rappelé son Sombraile avant de se diriger à pied vers la ville.

Recouvert de sa cape noire, il était alors entré par la porte principale. Des étales étaient positionnées à droite et à gauche de la rue principale mais ils ne semblaient pas avoir beaucoup de biens à proposer. Seuls les consommables les plus basiques et les armes et armures de facture la plus basse étaient en vente. Le problème était que ces biens étaient tous de niveau 70 ou plus étant donné que les zones alentours étaient de haut niveau. Les joueurs qui venaient à Crassus, en règle générale, ne venaient que pour une quête ou deux et non pour chasser autour.

Nie Yan avait profité du manque de joueurs pour observer un peu plus les PNJ de la ville.

Je ne sais pas combien de temps cela va-t-il prendre à Ina pour venir ici. Je suppose que je vais devoir attendre jusque-là. Hmmm, qu’est-ce que je pourrais faire pour tuer le temps ?

En continuant à marcher le long de la rue principale, Nie Yan avait fini par arriver au centre de la ville où se trouvait une église, surplombant tous les autres édifices.

Cette église était construite en pierre blanche et avait l’air particulièrement ordinaire au premier coup d’œil en comparaison avec les immenses églises et temples de Calore. Mais cela n’empêchait qu’il s’agisse du plus grand bâtiment de Crassus.

Il avait visité ce lieu dans sa vie passée. A l’époque, à l’exception des fournitures auxquelles on pourrait s’attendre dans une église, il n’y avait rien ni personne.

Décidant d’attendre à l’intérieur, il était alors entré dans la bâtisse. Comme on pouvait s’y attendre dans un lieu saint, à l’intérieur se trouvait une douzaine de bancs d’église, mais pas un PNJ à l’horizon. Ce lieu était complètement vide. Tout devant se trouvait la statue d’une déesse mal entretenue et couverte d’une épaisse couche de poussière.

« Eh bien, on dirait que je n’ai rien de mieux à faire… » Avait murmuré Nie Yan avec un léger soupir en s’asseyant sur un banc et en attendant avec patience. Il ne pouvait pas se permettre de partir avant l’arrivée d’Ina.

Bien sûr, il comprenait qu’il était en train d’amener l’apocalypse sur le pas de la porte de Crassus. Aussi, bien que ne croyant pas en dieu, il avait décidé que, par respect, il allait prier pour que les PNJ de la ville réussissent à tuer Ina rapidement et sans trop de pertes.

Environ 20 minutes plus tard, un vieil homme était entré dans l’église. Après avoir accordé à Nie Yan un regard, il avait continué son avance en direction de la statue, un vieux livre sacré entre les mains.

Le terme ‘vieux’ ne décrivait pas cet homme à sa juste valeur. Il aurait été plus juste de l’appeler une momie ambulante tellement il semblait au bord du précipice. Ce n’était plus le sapin que ça sentait mais la forêt de conifères ! Son visage était si couvert de rides qu’un pruneau aurait eu l’air d’un nourrisson à côté et ses cheveux étaient un mélange de gris et de blanc. Ses jambes semblaient avoir du mal à le supporter car chaque pas lui semblait insoutenable.

En le voyant, Nie Yan avait écarquillé les yeux. Dans sa vie passée, même s’il n’était pas venu non plus un millier de fois, il avait quand même visité ce lieu de nombreuses fois. Chaque fois qu’il attendait son groupe à Crassus, il venait à l’église pour s’occuper. Et pas une seule fois il n’avait vu ce vieil homme. Il n’avait aucune idée d’où venait ce PNJ.

Et pourtant, son intuition lui disait que ce vieil homme branlant n’était pas un PNJ sans importance.

Je me demande si je peux recevoir une quête cachée ou autre de sa part…

Il avait alors décidé de l’inspecter avec Vision Transcendante.

Le Vieux Cranston (Elite) : Niveau 180

Titres : Tueur de Dragon

Oh mon dieu ! S’était exclamé Nie Yan dans sa tête en lisant ça. Il ne se serait jamais attendu à ce que le vieux débris ait un titre aussi glorieux !

Cependant, en voyant sa vie, il avait été étonné de voir qu’elle ne dépassait pas les 100.000.

Les stats de Cranston ne semblaient pas correspondre à son titre ou son niveau. Il comprenait maintenant ce que voulait dit l’expression : ‘un héros à la gloire passée’. Dans Conviction, à moins qu’un PNJ soit une entité invincible comme Karsi ou Kelowitz, il était destiné à succomber aux affres du temps.

Même les héros les plus vaillants finissaient par retourner à la poussière, leur heure de gloire s’effritant lentement dans la rivière du temps.

« Sire Cranston, salutations. » Avait alors dit Nie Yan, ne sachant pas si ce vieil Elite de niveau 180 lui donnerait une quête.

Cranston avait jeté un œil à Nie Yan avant de reporter son attention vers son livre.

Et notre héros était alors resté là, les bras ballants, avec une expression étrange sur le visage. C’était la première fois de sa vie qu’il rencontrait un PNJ qui ne reconnaissait même pas son existence !

Mais malgré ce petit obstacle, la détermination de l’Indomptable n’était pas assez faible pour disparaître ainsi. Il refusait de croire que cette noix ne pouvait être ouverte ! Il s’était alors approché et avait attentivement écouté les mots que le Vieux Cranston était en train de marmonner.

« Avec un cœur bienveillant, traitant chaque personne avec gentillesse et sincérité. Aspire à devenir comme le Ruisseau de l’Esprit Saint dans les Montagnes de Koruns, apportant la vie à chaque arbre et ne tarissant jamais… » Ces paroles étaient prononcées par Cranston en Ancienne Langue Commune. Sa voix, bien que faible, semblait porter une sorte de cadence hypnotique.

Nie Yan était, fort heureusement, un adepte de l’Ancienne Langue Commune et ces mystérieux vers semblaient avoir calmé son cœur.

C’était la première fois qu’il remarquait qu’un simple texte pouvait être aussi apaisant et contenir une telle profondeur. Chaque ver semblait rester graver dans son esprit.

Plus il écoutait et plus il semblait quitter son propre corps. Au bout d’un moment, il avait même oublié qu’il voulait demander quelque chose à Cranston et était resté là, à simplement écouter. Le texte semblait raconter d’anciens contes.

Alors que les secondes et les minutes s’écoulaient, les inquiétudes et les doutes de notre Voleur semblaient s’estomper complètement. Il se sentait ragaillardi comme jamais !

Il n’était pas pressé. Il n’avait nulle part où aller ni aucune affaire urgente à traiter. Il n’y avait pas de mal à écouter un peu plus ces histoires.

Au bout de 20 minutes, Cranston avait fini par atteindre la dernière page. Il avait calmement lu le dernier ver avant de fermer le livre avec douceur. Après quoi, il s’était tourné, et ses yeux couverts d’une légère cataracte s’étaient alors posées sur Nie Yan.

« Aventurier de passage, que souhaiteriez-vous acheter ? »

En entendant les mots de Cranston, Nie Yan était resté bouche bée comme un poisson hors de l’eau. Il lui avait fallu quelques secondes pour reprendre ses esprits. C’est quoi ce bordel ?! Ce vieux est juste un marchand ?! Cranston l’avait ignoré au départ car sa vision n’était plus ce qu’elle était, et maintenant qu’il était suffisamment près, il pouvait enfin l’apercevoir !

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 596
Rebirth - Chapitre 598

Related Posts

9 thoughts on “Rebirth – Chapitre 597

  1. J’avoue, il est très court. Trop même… Mais c’est un beau cliffhanger. Car que va-t-il bien pouvoir vendre ??
    Merci pour le chapitre !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com