SSN Chapitre 188

SSN Chapitre 187
SSN Chapitre 189

Chapitre 188 : Cupidité mortelle 2/2

 

Masuro Nakamura eut beau arborer son plus beau sourire, en le voyant effectivement s’approcher, Che Haesol eut un tressautement. Ce n’était ni par surprise, ni par crainte. C’était par dégoût.

« Arrêtez‐vous ! Si vous avez quelque chose à me dire, je vous écoute. » lui lança‐t‐elle.

« Tiens donc… On change d’avis ? Ah, peu importe, c’est parfait. » se décida‐t‐il après un rapide coup d’œil.

« Qu’est-ce qui est parfait ? »

Plutôt que de lui répondre, Nakamura baissa légèrement la tête et exagéra son sourire au point qu’il devint une grimace menaçante. Le Capitaine Haesol tenta alors de lui sauter dessus, mais elle ne pouvait plus bouger. Malgré tout son sang froid, son ombre trahissait ses tremblements. Car elle ne lui obéissait plus.

« Que m’avez-vous fait ?! » hurla‐t‐elle.

Masuro Nakamura n’était pas seulement connu pour être de la maître de la guilde Daken, mais aussi l’un des meilleurs éveillés mondiaux. Fallait‐il mettre ça sur un oubli ou sur son absence totale de suspicion, toujours fut‐il qu’elle se maudit intérieurement de ne se rappeler qu’en cet instant qu’il était un ninja obscur.

Sa rage allait‐elle constituer son salut ? Elle serra les dents en essayant de se convaincre qu’un simple éveillé n’allait pas vaincre si facilement celle qui avait survécu à l’entraînement infernal de l’Immortel. Son corps se mit à trembler de plus en plus, et elle parvint enfin à faire un pas, puis deux…

« Impressionnant… » admira avec la plus grande sincérité le ninja.

Il n’y eut pas une once pourtant de crainte dans sa voix. Ses sbires la cernaient déjà, et l’un d’eux lui injecta quelque chose avec une seringue dans la nuque. Elle s’effondra avant même de réaliser ce qui venait de lui arriver.

« Que faites‐vous ?! » explosa tout à coup Tauric, d’une voix à faire fuir un ours.

« Ha ha ha. Mon pauvre moine… Vous êtes un peu lent à la détente. Alphène souffre, et la guilde Daken est là pour vous sauver. » lui répondit Masuro Nakamura sur un ton moqueur.

« Ne me prenez pas pour un imbécile. Pourquoi avez‐vous attaqué le Capitaine Haesol ? Vous êtes tous deux terriens ! »

« Vos mots m’offensent, cher ami. C’est par inquiétude pour vous que nous sommes ici, Alandal vous a abandonné à votre sort. »

Mais le ton séducteur de l’éveillé se transforma en un râle haineux. Tauric les avaient fait repérer… Derrière lui se tenaient désormais le Roi nain Raul, le marteau prêt à en découdre, le chef orc Kruger dont la colère semblait vouloir s’exprimer, ainsi que le Roi Kontz et l’archimage Graham, quant à eux plus hésitants, mais néanmoins prêts à agir. Melody, quant à elle, n’avait d’yeux que pour Haesol, comme si elle regardait son âme s’échapper.

« Nous n’avons pas besoin d’être sauvés. » lui rétorqua alors Tauric, les deux poings en position de garde.

« Vous pensez pouvoir résister ? » lui lança le regard plein de défiance, tandis que les éveillés japonais les encerclèrent.

Tauric hésita soudainement. Il ne connaissait pas exactement les raisons du conflit qui opposait Daken et Alandal, mais mieux valait‐il éviter un combat avec tant d’innocents autour du périmètre. Il baissa alors et les poings et la tête.

〈Capture de la colonie terminée.〉

À l’inverse, son opposant exultait. Il venait d’acquérir une quantité d’énergie telle que sa guilde n’en avait jamais vue.

« Je vois que vous n’avez toujours pas compris ce que nous sommes venus faire ici, alors je vais vous aider. La colonie est nôtre, et nous possédons désormais toutes vos troupes. » expliqua Masuro Nakamura à son audience.

Des milliers de gobelins sortirent alors de toutes les directions, des murs s’érigèrent autour des héros, et même une grille pour fermer leur prison. Lui aussi avait le pouvoir des dieux.

« Impossible… Il y avait d’autres seigneurs dimensionnels sur Terre… » lâcha Kontz.

« Vous ne le réalisez que trop tard, jeune Roi. Allez chercher les réfugiés ! » ordonna alors le nouveau seigneur dimensionnel aux gobelins.

Raul céda à un profond sentiment de rage et se mit à frapper les murs de toutes ses forces. Puis, cette prison ne montrant aucun signe de faiblesse, il finit par laisser tomber son marteau aussi lourdement que sa volonté de combattre.

« Nous sommes tombés de façon tellement idiote… » grogna‐t‐il.

« Je suis désolée… C’est entièrement de ma faute. » répondit Melody du même temps qu’elle s’effondra au sol.

« Ne dites pas cela, sainte vierge. » tenta de la consoler Tauric.

« Je ne suis plus sainte vierge. Je me suis opposée à la volonté d’Aria… j’ai refusé de détruire l’arbre de vie. Refusé de nous sauver… »

« La prophétie n’avait qu’à être plus claire. Si Aria l’avait prévu, ce serait de toute façon arrivé. »

Trois jours plus tard, Che Haesol n’était toujours pas réveillée. Elle respirait péniblement, ne laissant aucun doute sur le fait d’avoir été empoisonnée. Ainsi, ils ne pouvaient contacter personne… Masuro Nakamura avait décidément bien préparé les choses.

 


 

Derrière la montagne Sauros, plus au nord, se trouvait une gigantesque forêt. C’était ici qu’avaient réussi à s’échapper quelques individus. L’un d’eux, au sommet d’un arbre, tentait d’échafauder un plan.

« Foutus japonais… » pesta Kim Jonyong.

Il vit quelques alphéniens aux côtés des gobelins… Quelle sorte de mensonge Masuro Nakamura avaient‐ils pu leur raconter pour qu’ils tournent le dos à l’Immortel ? Même l’idée que l’unité spectrale soit intacte ne lui était d’aucun secours. Son Capitaine était tombé. Il descendit finalement.

« Alors, tu l’as vue ? »

« Non, Lieutenant Blanka. Elle est introuvable. » fut forcé d’admettre Kim Jonyong.

« Quel merdier… Il faut absolument que le maître revienne, ou qu’on parvienne à contacter Jaenis. » grommela alors Blanka.

Coupée de tout, l’unité spectrale ne pouvait rien espérer accomplir. Seul un coup du destin pouvait désormais leur venir en aide.

« Bordel de merde !!! » explosa Kim Jonyong en frappant un arbre du poing.

Qu’il soit de rang E ou de rang A, rien n’avait véritablement changé. Il ne restait qu’un insecte insignifiant dans un conflit de cette ampleur. Les seigneurs dimensionnels étaient des adversaires que seul un être exceptionnel pouvait combattre. Un être comme celui qui faisait craquer les branches et trembler les feuilles, surprenant au dépourvu tout ce petit monde.

« Qu’est-ce que vous foutez là ? » s’étonna-t-il.

« Mon Roi ! Oh, pardonnez ma vulgarité, mais quel putain de soulagement de vous voir ! La situation est dramatique. » s’exclama Blanka, le visage couvert de larmes de soulagement.

« Eh oh, remets‐toi, vieux. Approchez‐vous, on va discuter de tout ça calmement. La première chose que j’aimerais savoir, c’est qui nous a fait ça. » leur dit à tous Woojin en descendant de sa monture.

« Co… comment ? Vous étiez au courant ? » se sidéra Kim Jonyong.

« Oui, mon interface m’a averti. Alors ? »

« Masuro Nakamura, de la guilde… »

« Daken. » l’interrompit Woojin.

« Oui… » intervint Blanka.

« Bon. Alors on y va. » trancha Woojin.

« Euh… euh… On devrait s’organiser d’abord, non ? » s’étonna Kim Jonyong.

« Oui, Che Haesol est retenue en otage, il est beaucoup trop risqué de foncer tête baissée vers… » abonda en son sens Blanka.

« Ah, ok. Allez, go. »

« Du coup, pour le plan… » commença Kim Jonyong.

« Plus le temps pour ça, cours ! » cria Blanka alors que Woojin était déjà en train de galoper.

Même en l’absence de son armée, tous le suivirent sans une hésitation. L’Immortel n’était pas du genre à s’engager dans des causes perdues.

 


 

« Kang Woojin arrive, maître ! » lança un soldat.

« Tiens donc, Kang Woojin ! » s’amusa Masuro Nakamura, fièrement installé sur son trône.

« Krang Grokin ! » reprit en écho un gobelin.

Il se leva sans une once d’hésitation. Il connaissait enfin la source du pouvoir hallucinant de cet être, et l’avait fait sienne. Maintenant, une seule chose l’important : voir si Kang Woojin jouerait encore les fanfarons.

« Mais allons‐y, allons‐y ! Hahaha ! » s’esclaffa encore Nakamura.

Les points d’énergie ne servaient pas seulement à construire et acheter des troupes. Elles pouvaient aussi augmenter les capacités de combat d’un éveillé. Sa puissance était désormais incomparable à ce qu’elle avait été, et le monstre d’arrogance qui se faisait appeler Roi d’Alandal n’allait pas tarder à le comprendre. Il n’y aurait plus alors qu’un seul Roi !

« Comme on se retrouve. » lui lâcha Woojin alors qu’il pénétra de lui‐même dans l’enceinte du château.

Derrière lui, le seigneur dimensionnel vit son si précieux jardin japonais dévasté. Des centaines de corps verdâtres jonchaient au sol, et les murs de la prison avaient été abattus. Kang Woojin n’était pas seul.

« Co… Comment… » balbutia Masuro Nakamura.

La vitesse avec laquelle il avait agi ne put que sidérer le nouveau maître de la colonie. Néanmoins, il était encore confiant. Il n’avait après tout affronté que de simples gobelins.

« Je vous déconseille vivement d’approcher davantage, roitelet. »

Kang Woojin continua d’approcher d’un air parfaitement incrédule, mais Masuro Nakamura ne semblait pas craindre quoi que ce soit. Au contraire.

« Imbécile, hahaha. Mon ombre vous a touché. »

« Euh… et donc ? » s’étonna Woojin.

« Que… qui êtes‐vous ? Comment se fait‐il que vous puissiez encore bouger ?! Je suis le ninja des ombres ! Le seul, l’unique, Masuro Nakamura ! »

Par opposition à l’ombre de Che Haesol, celle de Kang Woojin ne tremblait pas. Elle se battait avec la force d’un millier d’âmes. Gaebo dévora l’ombre en quelques secondes seulement.

« C’est très bien. Tu m’as l’air assez faiblard, quand même. » s’amusa Woojin.

Il lui posa une main sur le crâne et commença à exercer une pression sur elle.

« Qui t’a donné les gemmes dimensionnelles ? » lui demanda‐t‐il.

« Je ne dirai rien ! »

« Alors ne dis rien. »

Il attrapa donc sa tête avec l’autre main et entreprit de serrer davantage…

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 187
SSN Chapitre 189

9 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Cèlen

    Merci pour le chapitre !

    Et courage pour ta jambe et l’opération!!

    Répondre
  4. 4Help

    TORTURE TORTURE OUI!!!!!!,.…mhhh je crois que j’ai un problème .
    Mrc du chapitre.

    Répondre
  5. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Vive la torture et les interrogatoires »à bas le corps » !

    Répondre
  7. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Ho Ho Ho. Je ne dirai qu’une chose : bien fait pour ta gueule.

    Répondre
  8. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. essitamessitam

    INTERROGATOIRE FAÇON WOOJIN !!! (brevet déposé par Alandal)
    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com