SSN Chapitre 202

SSN Chapitre 201
SSN Chapitre 203

Chapitre 202 : Gehen 2/2

 

– Sur Terre, évidemment, lui répondit Woojin.

– Nous sommes sur Terre, lui signifia l’esprit de lumière.

– Je ne parle pas de ce succédané, mais de la véritable Terre.

L’Administrateur Dimensionnel ne répondit rien. Il se demandait pourquoi il portait une armure… essayait‐il de paraître humain, ou avait‐elle une fonction particulière ?

– J’attends une réponse, insista alors Woojin.

– Quelle est la différence ?

Il aurait souhaité lui répondre, accompagnant sa réplique d’une insulte bien sentie, mais il n’en savait trop rien lui‐même. La barrière qui séparait le virtuel du réel s’était pour lui effondrée, et l’idée qu’il se faisait de la réalité avec. Finalement, à quoi bon se torturer sur ce qui en était venu à le dépasser ? Il souhaitait aller dans un endroit bien spécifique. Il lui suffisait juste de le formuler avec les bons termes.

– Je désire aller dans le monde lunaire, s’exécuta-t-il.

– Impossible, répondit l’esprit.

Le visage du nécromancien se troubla en une grimace. Moins parce qu’elle était négative que parce qu’elle semblait donner raison au professeur Toppler. Son monde et les souvenirs qu’il en avait étaient faux. C’était, tout du moins pour lui, la seule raison pour laquelle son interlocuteur ne pouvait l’y envoyer : le monde lunaire ne faisait pas partie du réseau Trahnet. Malgré tout, la certitude valait mieux que toutes les conjectures.

– Pourquoi ? lui demanda‐t‐il, avant de soupirer face au nouveau silence.

Ce silence constituait en lui‐même une réponse satisfaisante. Dès lors, il n’avait plus qu’une chose à régler. La raison même pour laquelle il était venu s’isoler dans ce désert. Il invoqua son arme de guerrier.

– Il est temps pour toi de disparaître, lui lâcha‐t‐il.

L’esprit se mit à vibrer et sa forme à se confondre. La seule chose que Woojin parvint à comprendre, c’était qu’il réagissait à sa menace. Dans les faits, l’Administrateur Dimensionnel prenait la forme d’un golem d’énergie pure, l’armure parfaitement adaptée à ses proportions cyclopéennes. Puis il se mit en marche, produisant un arc électrique à chaque pas. C’était une puissance comme jamais encore l’Immortel n’en avait rencontré.

– Tu comptes résister ? Tant mieux, lui dit‐il d’une voix qui transpirait la confiance.

À la vérité, Woojin était moins sûr de l’issue du combat qu’il ne le laissait à entendre. Toutefois, l’hésitation lui assurerait bien plus certainement la défaite que l’action. Alors il chargea et transperça le bras de lumière à l’aide de sa lance, sans rencontrer de résistance. Sans rencontrer aucune résistance, même, et pourtant son arme resta bloquée. Il eut beau tirer comme un forcené dessus, la seule chose qui revint à lui fut un poing monstrueux dans ses flancs. Le coup fut si violent qu’il se retrouva projeté contre une dune un peu plus loin, fort heureusement sans lui occasionner la moindre blessure, grâce à l’intervention de sa propre armure spirituelle.

L’expérience eut au moins pour avantage de lui faire réaliser qu’il ne parviendrait à rien par la force, aussi dissipa‐t‐il son arme avant de la ré‐invoquer entre ses mains, cette fois sous la forme d’une gigantesque épée. Il lui trancha cette fois l’avant-bras, une jambe, une main, ou tout du moins était‐ce ce qui aurait dû se produire. Face à un être dénué de consistance, son épée ne fit que traverser la lumière. Décontenancé, il essuya un nouveau coup et se releva en crachant du sable.

– Bordel de… Tu me les brises ! explosa‐t‐il.

Il transforma dans un réflexe son épée en arc et décocha immédiatement une flèche de lumière. Hélas, là encore, le résultat fut loin d’être probant : la flèche s’arrêta net à proximité du golem, avant qu’il ne l’absorbe, augmentant de façon infinitésimale sa puissance. Rien ne semblait fonctionner…

Je devrais peut‐être appeler mes familiers, mais j’ai peur d’y gâcher de l’énergie pour rien… pensa‐t‐il.

Les soldats squelettes, les chevaliers noirs et même Ryong ne lui seraient ici d’aucune utilité. Peut‐être Jaenis parviendrait‐il à davantage de résultats, mais là encore, il ne pouvait courir le risque. De son énergie magique dépendait pour le moment sa survie. Il pensa alors à une autre voie… peut‐être l’Administrateur Dimensionnel avait‐il au moins une âme ? Afin de s’en assurer, il lui balança ses couteaux de guerrier, prêt à lui sauter dessus et à aspirer son énergie grâce à la Punition de Gehen. Cependant, un détail attira son attention.

Tous les couteaux l’ont traversé, sauf un qu’il a bloqué… Il cherche à protéger son armure ? Elle doit elle aussi protéger quelque chose, alors… réalisa‐t‐il.

S’il le comparait à son propre golem, lui aussi devait avoir un cœur. Dans le cas contraire, il ne devait être qu’un esprit, ou un fantôme, et auquel cas la Punition de Gehen achèverait‐elle le travail pour lui. Il invoqua cette fois son fouet de guerrier et entreprit de le frapper largement. Lorsqu’il le ligota d’un coup, il rencontra enfin une résistance. Son armure avait bel et bien une consistance. Il le tira à lui d’un seul coup, mais le golem libéra son bras à la dernière seconde et le frappa de toutes ses forces en pleine gueule. C’en était trop pour son armure spirituelle. Woojin se releva péniblement après quelques instants, crachant un agrégat de sang et de sable.

Il était surpris. Non d’avoir reçu ce coup, mais du parfait paradoxe que constituait cet être. Il n’avait pas de forme physique, et pourtant attaquait‐il uniquement de cette manière. C’était comme une provocation permanente… À bien y réfléchir, Woojin aurait sans doute un net avantage sur lui en utilisant la magie, mais il craignait ce faisant de ne plus pouvoir utiliser la Punition de Gehen.

– Saloperie. Bon, on passe aux choses sérieuses ! lui lança Woojin en préparant à nouveau son fouet.

– Je sais ce que tu essaies de faire, lui signifia calmement l’Administrateur Dimensionnel.

– Ah, ouais ? Et celui‐là, tu l’as vu venir ?!

Inclinant très légèrement sa forme, son adversaire laissa le fouet le traverser et se mit en pose de combat. À l’évidence, il n’avait encore rien montré de sa superbe. Woojin ressentit cette fois une légère crainte, sans pour autant songer à s’arrêter. Il fit un bond, que le golem tenta immédiatement de stopper d’un coup de poing, mais fut incapable de se mouvoir.

– Même si tu sais ce que je vais faire, tu ne peux plus l’arrêter, s’amusa Woojin. C’est terminé.

Tout de lumière soit‐il, en présence de son armure, il projetait une ombre. Gaebo n’avait pas besoin du moindre ordre pour comprendre les pensées de son hôte, et il s’accrocha aussitôt à lui. Woojin le chopa à la tête et commença à absorber son âme. L’énergie et le corps même de l’Administrateur Dimensionnel furent graduellement aspirés dans ses gantelets, jusqu’à ce que seule son armure apparaisse dans sa véritable forme et s’effondre au sol dans un bruit sourd.

– Puuuuutain ! C’est enfin terminé. Merci, Gaebo, se satisfit‐il.

En revanche, il était épuisé. Vidé tant de son énergie que de sa réserve d’âmes, son endurance physique et mentale en prenaient elles‐mêmes un sacré coup. En ce lieu désolé, il n’y avait en plus pas la moindre âme… mais il avait réussi. Il avait stoppé l’être suprême, la plus grande menace que la Terre n’ait jamais connue. Il ne lui restait plus alors qu’à espérer trouver un moyen de partir pour le monde lunaire avant sa résurrection. Il tuerait son dieu et sauverait ainsi Sooah…

– Shi… s’interrompit-il.

Le moment était‐il vraiment bien choisi pour invoquer sa monture ? Au plus profond de lui‐même, il ressentit une menace. Ce n’était pas seulement grâce à son instinct guerrier, mais aussi à ses talents de nécromancien qu’il devait cette alerte. Tout autour de lui, dans la terre comme dans les airs, une quantité hallucinante d’énergie dégueulait. Puis il vit l’armure de l’Administrateur Dimensionnel se surélever légèrement du sol, puis de plus en plus jusqu’à reformer un golem, cette fois teinté d’une lueur bleutée. Mais il ne s’arrêta pas là. Sa masse continuait à augmenter, comme s’il cherchait à absorber le monde entier. Une tempête de sable se déclara soudainement, si épaisse que Woojin ne put même plus voir le soleil. Il ne vit plus alors que lui, qui commença à reprendre sa teinte rougeâtre.

– Alors, ça n’a rien changé… lâcha Woojin, désabusé.

Il avait vidé tout son pouvoir et l’être était pourtant toujours en vie. Il lui suffisait de finir son travail…

– Hahahaha… HA HA HA ! Détrompe‐toi, Kang Woojin. Ça a tout changé, au contraire !

Le spectre continua à rire de façon machiavélique. De façon manifeste, l’énergie de l’Administrateur Dimensionnel fut une nouvelle fois absorbée. Ce n’était plus la Punition de Gehen, mais celle de Gaebo qui entrait en action. Tournant tout autour de lui, il le compressait, le harcelait, le buvait. L’ombre et la lumière se confondaient en une masse gigantesque et terrifiante.

– Enfin, je suis revenu à moi ! Ma punition est levée, tu entends ça ?! Le monde va me redécouvrir ! Hahahaha !!!

L’être d’ombre nouvellement formé dessina un affreux sourire au niveau de son visage, menaçant de ses crocs éthérés son seul et unique témoin. Woojin ne le comprit que bien trop tard, mais Gaebo n’avait pas seulement absorbé son enveloppe corporelle. Il était revenu à lui‐même. Ce n’était pas l’Administrateur Dimensionnel qui avait créé ce monde.

– HA HA HA HA HA HAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!

 


 

– Non… lâcha Melody d’une voix empreinte de peine.

Face à elle, aux côtés de l’arbre-monde de la montagne Sauros se tenait un homme à la peau translucide. Elle tenta de lui apposer une main sur l’épaule, comme pour le rassurer et absorber sa peine, mais sa main le traversa et il disparut. Tout comme lui, il y avait d’autres âmes perdues aux alentours, dont les lamentations faisaient écho à sa propre tristesse. Elle aurait voulu les aider mais ne savait même plus comment faire. Tout ce qui lui restait d’Aria, c’était la capacité de les voir, comme pour lui rappeler sa propre trahison. C’était comme si elle les avait tués elle‐même.

– Sainte vierge… ?

– Oh, par tous les dieux ! Che Haesol ! s’exclama tout à coup Melody, en reconnaissant sa voix.

Elles s’enlacèrent un instant, à l’évidence rassurées toutes deux de se retrouver.

– Où étiez‐vous donc passée ? lui demanda‐t‐elle après un moment.

– J’essayais de trouver quelque chose à même d’aider le Roi… lui expliqua Haesol.

– Et y êtes‐vous parvenue ?

– Oui, répondit‐elle dans un sourire.

Soudain, une autre marque d’espoir se fit ressentir. Une légère brise caressa leurs joues… Sans doute s’en seraient‐elles tenues là si, du coin de l’œil, les deux femmes n’avaient pas remarqué que la flamme éternelle s’était éteinte. Dans la seconde qui suivit, un feu gigantesque explosa, au sein duquel elles virent une silhouette.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 201
SSN Chapitre 203

10 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. tang san

    merci pour le chapitre, mais je suis perdu, quelle fin de merde sérieux

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. Newkan

    Tout par en steak X)

    Répondre
  6. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Le retour de la torche humaine.

    Répondre
  8. Gilgamesh

    Je ne comprends pas trop, si les gens habitent dans une réalité virtuelle, on pourrait dire que leur conscience a été déplacée mais en ce qui concerne la vraie Terre, comment est leur corps physique ? Branché à des tubes pour les maintenir en vie ?

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Salut ;

      Je sais que je réponds un peu tard mais oui, c’est comme ça que je l’ai compris.

      Répondre
  9. Iiro

    Merci pour la traduction, mais pourquoi il n’y a plus de sortie ? Tu arrête, tu as un problème ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com