BTTH Chapitre 1 : Le génie n’est plus

BTTH Chapitre 2

Et voilà le premier chapitre de BTTH ! Ca a été un peu long car j’étais en plus distrait mais avec un peu de concentration on y est arrivé ! :p

Chapitre 1 : Le génie n’est plus

“Dou Zhi Qi 1)Le Qi étant une énergie interne au corps, très connue en Asie mais moins chez nous, évoqué dans les mangas ou les LNs/wuxias 3ème étape !”

Faisant face au Monument Magique de Test alors qu’il affichait les cinq douloureux mots, le jeune resta sans expression, les lèvres retroussées dans un petit sourire auto-dépréciateur. Il serra ses poings fermement et à cause de la force qu’il démontrait, ses ongles un peu pointus s’enfoncèrent profondément dans la paume de ses mains, apportant de brefs moments douloureux.

“Xiao Yan, Dou Zhi Qi, 3ème étape ! Rang : Inférieur !” A côté du Monument Magique de Test, un homme entre deux âges regardait les résultats sur le monument et les annonçait d’une voix indifférente.

Immédiatement après que celui-ci ait fini de parler, sans grand surprise, les gens rassemblés sur la place s’agitèrent et se moquèrent de lui.

“3ème étape ? Hmmhmm, comme prévu. Ce « génie » a régressé une fois de plus.”

“Ouep, ce déchet a vraiment couvert de honte tout son clan.”

“Si son père n’était pas le chef du clan, ce genre d’ordure aurait déjà été éjecté  du clan. Personne ne se soucierait de lui et il ne pourrait pas parasiter le clan.”

“Comment celui qui fut alors le célèbre génie de Wu Tan Cheng2)乌坦城, nom de la ville a pu dégringoler à ce niveau ?”

“Qui sait ? Peut-être a t’il commis un crime impardonnable et a énervé les dieux.”

Le ridicule et les rires le concernant vinrent de toutes les directions et résonnèrent aux oreilles du jeune homme immobile, comme s’ils perçaient son cœur. Il était à deux doigts de suffoquer.

Il releva sa tête et révéla un visage délicat et immature, des yeux noir de jais qui jetaient des regards sombres à ceux de son âge qui le ridiculisaient aussi. Ses lèvres, précédemment pleines d’auto-dépréciation étaient maintenant pleine d’amertume.

“Ces gens, étaient-ils toujours aussi froid ? Ou est-ce parce qu’il y a trois ans ils souriaient humblement pour me féQiciter alors qu’à présent, ils me tournent le dos ?” Avec un sourire amer, Xiao Yan se retourna et marcha en silence jusqu’à son groupe. Sa silhouette solitaire semblait incapable de se fondre dans la masse.

“Suivante, Xiao Mei!”

Entendant la voix de l’examinateur, la jeune adolescente courut rapidement depuis la foule. Au moment où elle atteignit la scène, les murmures et discussions se turent et  tout les regards embrasés étaient fixés sur son visage. La jeune fille n’avait pas plus de quatorze ans. Bien que sa beauté ne soit pas évidente, son petit visage infantile combiné à son innocence capturaient l’attention du public.

Elle fit rapidement un pas en avant et plaça ses petites mains sur le monument en pierres noires. Elle ferma alors ses yeux avec douceur.

Alors que la fille ferma les yeux, le monument se mit à étinceler de nouveau.

‘Dou Zhi Qi, 7ème étape !’

“Xiao Mei, Dou Zhi Qi, 7ème étape ! Rang: Supérieur !”

“Yeah!” La jeune fille sourit fièrement quand l’annonceur prononça le résultat.

“Tsk tsk, Dou Zhi Qi 7ème étape. Très impressionnant ! A ce rythme, dans trois ans elle sera déjà une Dou Zhe 3)斗者, une combattante qui a réussit à condenser le niveau de Dòu Zhī pour arriver au Dou Zhe, selon le système de rang du roman, cf  à part entière.”

“Le nom d’étoile montante du clan lui va comme un gant.”

Entendant les éloges unanimes de la foule, le sourire de la fille devint plus large. La vanité, la tentation à laquelle succombent tant de filles…

Tout en discutant avec les autres participantes, son regard balaya la foule et se posa sur une silhouette solitaire à l’écart.

Fronçant ses sourcils un moment, elle décida de ne pas le rejoindre. La distance entre eux deux était déjà énorme. Considérant la performance de Xiao Yan ces dernières années, lorsque la cérémonie de passage à l’âge adulte, il ne pourra arriver qu’au plus bas rang des membres du clan. Elle, en revanche, avec son génie, deviendra la très importante et donc bien éduquée guerrière du clan. Son futur n’aura aucune limite.

“Ah…” Un soupir inexplicable résonna en elle. Xiao Mei se souvint du jeune homme d’il y a trois ans, plein d’énergie et de fierté. A quatre ans, il commença à s’entrainer et à dix ans il atteint Dou Zhi Qi 9ème rang. A onze ans, il traversa la barrière du Dou Zhi Qi 10ème étape et réussit à former son Dou Zhi Qi Zu 4)« cyclone » de Qi qui se forme dans le dantian  avec succès. Il devint le plus jeune Dou Zhe que le clan ait connu ces cent dernières années.

A cette époque, son assurance ainsi que son incommensurable pouvoir attiraient d’innombrables adolescentes y compris, bien sûr, Xiao Mei.

Cependant, la voix du génie est toujours sinueuse. Il y a trois ans, ce jeune génie dont la renommée avait atteint les plus hauts sommets, reçut ce qui peut être appelé le plus cruel revers. Tout les efforts déployés dans l’accumulation et la condensation du Dou Zhi Qi Zu pendant ces dix dernières années disparurent dans le néant en une seule nuit. Tout le Dou Zhi Qi de son corps s’est dissipé avec le temps et la pitié envers lui, elle, grandit.

En conséquence de la perte de son Dou Zhi Qi, sa force physique diminua également.

De la position de génie, il tomba en une seule nuit au niveau d’une personne normale. Ce coup dur fit perdre au jeune sa volonté de s’entrainer. La vénération qui était associée au jeune homme se changea doucement en du dédain et du ricidule.

Se tenir si haut pour tomber si bas – Le genre de chute dont on ne se remet pas.

“Suivante, Xiao Xun Er!”

Au milieu du désordre, la voix de l’examinateur résonna à nouveau.

Répondant à l’appel de ce nom très connu, un groupe de personnes se tut immédiatement. Tout les regards tournèrent.

Au centre de l’attention se tenait élégamment une jeune femme revêtue d’une robe pourpre. Son calme, son visage tendre et immaculé était complètement indifférent aux regards de la foule.

Son attitude calme et indifférente pourrait être comparé à l’éclosion d’un lotus. A un si jeune âge, elle avait déjà l’air d’être une femme raffinée. Il n’était pas difficile d’imaginer quelle serait son influence sur la ville et la nation quand elle grandira.

Cette jeune femme en robe pourpre, comparée à Xiao Mei en terme de beauté, était clairement mille fois supérieure. Pas étonnant que la foule réagisse de la sorte.

Avançant par petits et gracieux pas, la fille appelée Xiao Xun Er marcha jusqu’au monument de pierre. Elle étendit sa petite main et la manche pourpre aux fils noirs et ors glissa le long de son bras, révélant un poignet blanc comme neige. Elle toucha légèrement le monument.

Dans un silence complet, le monument brilla à nouveau.

“Dou Zhi Qi, 9ème étape ! Niveau : Supérieur !”

Le regard rivé sur les mots, la place toute entière tomba dans un silence de mort.

“…… Elle a vraiment atteint la 9ème étape, c’est terrifiant ! La place du plus puissant parmi les jeunes au sein du clan est occupée, sans le moindre doute possible, par Mademoiselle Xun Er !” Après le silence, plusieurs adolescents ne purent s’empêcher de siffler la jeune femme, leurs yeux plein de respects et d’admiration.

Le Dou Zhi Qi était essentiel pour passer au Dou Zhe.  Il consiste en dix étapes différentes et quand le corps obtient les dix étapes du Dou Zhi Qi, il peut alors mieux le condenser, devenant alors un Dou Zhe très respecté !

Dans la foule, Xiao Mei fixait la jeune fille en pourpre devant le monument avec un peu de jalousie.

L’examinateur, qui aurait dû avoir un air indifférent en regardant les résultats, sourit et la félicita: “Mademoiselle Xun Er, d’ici six mois, vous devriez pouvoir condenser le Dou Qi Qi Zu. Si vous réussissez, vous serez une Dou Zhe à l’âge de quatorze ans, la seconde à réussir cet exploit dans le clan Xiao

Bien sûr, la seconde. Le premier étant bien évidemment le génie déchu, Xiao Yan.

“Merci.” L’adolescente hocha doucement sa tête, son visage calme montrant une pointe de joie suite au compliment. Elle se retourna sans bruits et, au cœur de l’attention de la foule, marcha doucement vers le jeune homme opprimé à l’arrière du groupe.

“Frère Xiao Yan.” L’adolescente s’arrêta à côté du jeune. Elle lui fit face et s’inclina respectueusement. Son beau et doux visage démontra un élégant sourire qui aurait rendu jalouses les filles alentour.

“Quelles compétences ai-je à présent pour que tu m’appelles de la sorte ?” Il fit face à la fille qui pouvait être considérée comme la perle radieuse du clan en lui répondant amèrement. Celle-ci, après un court moment où de la tristesse apparut sur son visage, continua de lui démontrer son respect.

“Frère Xiao Yan, tu as dit un jour Xun Er 5)elle parle d’elle-même à la 3ème personne, chacun son truc !– Pour s’attaquer à quelque chose, il faut d’abord savoir lâcher prise. On ne peut être réellement libre qu’en sachant facilement lâcher prise 6)citation de l’auteur qui a gagné un peu de popularité dans l’empire du milieu .” Xiao Xun Er dit gentiment, son sourire plein de chaleur.

“Haha, réellement libre ? Ce ne sont que des paroles. Regarde moi, ai-je l’air d’une personne libre ? Ce monde ne m’appartenait pas de toute façon.” se moqua Xiao Yan de lui-même, découragé.

Faisant face à l’humeur sombre de Xiao Yan, Xiao Xun Er fronça un peu ses fins sourcils et lui dit sérieusement:“Frère Xiao Yan, bien que je ne sache pas ce qui t’arrive, Xun Er croit honnêtement que tu te relèveras à nouveau et regagneras le respect et la gloire passés…” Elle s’arrêta un moment, son blanc visage rougissant un peu. “A l’époque, beaucoup de personnes étaient attirées par toi…”

“Haha…” Entendant les paroles pensées du fond du coeur de la jeune femme, il rit gauchement mais ne rajouta rien. D’autres auraient chancelé mais lui n’était pas d’humeur et n’avait pas les capacités pour protester et il se retourna, quittant la place.

Restant immobile à regarder le dos solitaire du jeune homme, elle hésita un moment avant de le rattraper et de marcher à ses côtés. Un sifflement jaloux retentit rapidement de derrière.

BTTH Chapitre 2

References   [ + ]

1. Le Qi étant une énergie interne au corps, très connue en Asie mais moins chez nous, évoqué dans les mangas ou les LNs/wuxias
2. 乌坦城, nom de la ville
3. 斗者, une combattante qui a réussit à condenser le niveau de Dòu Zhī pour arriver au Dou Zhe, selon le système de rang du roman, cf
4. « cyclone » de Qi qui se forme dans le dantian
5. elle parle d’elle-même à la 3ème personne, chacun son truc !
6. citation de l’auteur qui a gagné un peu de popularité dans l’empire du milieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com