BTTH Chapitre 96

BTTH Chapitre 95
BTTH Chapitre 97

Désolé pour le retard, j’ai eu à faire mais voici enfin le second chapitre régulier de BTTH !

 

 

Chapitre 96 – Promesse

La confrontation économique entre les deux familles de la ville de Wu Tan se termina finalement par la victoire du Clan Xiao. Mais le Clan Jia Lie, en tant que vaincus, perdirent rapidement leur influence. Ils ne regagneraient jamais leur gloire passé.

La confrontation entre les deux clans cessa d’être le sujet des ragots de Wu Tan après une semaine, peu ou prou. Les gens qui aimaient la nouveauté et rejetaient le réchauffé avaient changé de sujet et tourné leurs attentions vers une autre affaire importante, le recrutement de l’Académie Jia Nan.

En tant qu’une des plus célèbres institutions de haute éducation, l’Académie Jia Nan était presque un endroit sacré dans le cœur des adolescents. S’ils pouvaient réussir à en sortir diplômés, la suite de leur voyage se déroulerait alors sans encombre. Non seulement ils pourraient fièrement rentrer chez eux mais ils seraient en plus recherchés par de nombreux intéressés.

L’Académie Jia Nan se trouvait dans les alentours de l’intersection du bord de l’Empire Jia Ma et de deux autres grands empires. Elle était, dans cette zone tampon, comme un petit pays en soit-même. Selon le sens commun, les trois empires ne devraient pas ignorer cette force coincée entre eux d’autant qu’il n’y avait aucune garantie que cette puissance ne rejoigne pas un adversaire ; auquel cas, l’Académie deviendrait une menace majeure pour la défense de l’empire.

Bien sûr, c’était sous la condition que cette puissance soit faible. Cependant, si les prouesses de cette puissance avaient déjà atteint le niveau où elle pouvait s’opposer aux trois empires, ces derniers n’avaient d’autre choix que de cesser toute action et de laisser l’Académie en paix ; elle était comme un énorme dragon s’enroulant au rebord des empires et personne n’était volontaire pour aller le provoquer.

Après avoir énormément grandi au cours de nombreuses années, l’Académie Jia Nan était non seulement l’institut d’éducation supérieure la plus fameuse mais elle disposait aussi d’une solide fiabilité parmi les citoyens des trois empires, du à la coopération secrète entre ces derniers et l’académie.

Pour que ces trois empires incompatibles maintiennent si aisément la paix entre eux pendant près d’un siècle, l’Académie Jia Nan a joué une grande part dans la médiation entre eux trois, quitte à les menacer.

Tout cela fit que la réputation de l’Académie dans les trois empires grandit davantage encore. De plus, l’Académie envoyait chaque année une grande quantité de professeurs vers les trois empires afin qu’ils recrutent des élèves doués.

Les trois familles royales approuvaient vivement l’envoi de professeurs chargé de recrutement dans leurs territoires. Une académie, au final, n’est pas une secte. Les académies n’ont que peu de restrictions et après la remise de diplôme, une grande partie des diplômés décidaient de rentrer dans leur propre empire. Ils devenaient ainsi le nouveau et puissant sang de l’empire et c’est pourquoi aussi longtemps que ces trois familles royales avaient des cerveaux en état de marche, elles accepteraient tout naturellement.

….

Quelques jours plus tard, les enseignants de l’Académie Jia Nan, en charge du recrutement, étaient le sur point d’arriver dans la ville de Wu Tan. Toute l’attention de la ville avait basculé des affaires des deux d’il y a quinze jours à ce nouveau recrutement. Ce basculement permit au clan Xiao qui était la cible constante des ragots de soupirer de soulagement.

Le recrutement de l’Académie plaçait de l’importance sur le talent et non pas l’origine sociale d’une personne. Sans un talent suffisant, une personne aurait bien du mal à entrer dans l’académie, ce qui signifiait un brillant futur. Évidemment, rien n’était certain : si vous aviez de puissants soutiens, l’Académie Jia Nan ne refuserait pas de vous y faire entrer pendant quelques années afin de récupérer de gros frais de scolarité.

A Wu Tan, même les jeunes mendiants, voleurs et que sais-je encore commencèrent à attendre avec impatience l’arrivée des enseignants, étant donné que l’Académie était indifférente au statut et à la fonction. S’ils pouvaient passer les examens, ils pourraient enfin quitter leurs boulots dégradants qui faisaient qu’ils étaient méprisé par le public et pourraient dès lors devenir des Dou Zhe respectés.

Dans cette ambiance stimulante, l’ambiance récente de Wu Tan était plus joyeuse encore que durant le nouvel an et chaque jour, hors de la ville, on trouvait des gens regardant au loin avec impatience, l’expression emplie d’espoir.

Comparé à ces gens emplis d’attentes sincères, Xiao Yan était extrêmement occupé. Étant donné qu’il allait bientôt voyager, pendant ce temps il faisait presque de la médecine de soin en permanence. Devant son air désespéré, Yao Lao se sentit mal et décida de l’aider et grâce à son immense talent en alchimie, d’énormes fournées de médecines furent préparées et constamment rangés dans les coffres du Clan Xiao. Avec de telles quantités entreposées, aussi longtemps que le Clan Xiao en vendait périodiquement, ils pourraient tenir pendant un an ou plus et après cela, ils auraient gagné une somme d’argent fort enviable.

Ce haut niveau d’alchimie épuisa bien évidemment Xiao YUan. Cependant, le processus de raffinement lui permettait aussi de contrôler son Dou Qi interne et de le rendre de plus en plus souple. Même le contrôle de la température des flammes devint plus affiné. Cette amélioration, combinée à sa perception spirituelle hautement estimée, fit que le pourcentage de réussite de la médecine coagulant le sang approchait des soixante pourcents. Un tel niveau de réussite n’était atteignable que par un alchimiste de second rang avec une grande expérience.

La force de Xiao Yan, comme son alchimie, augmenta lentement et sûrement grâce à l’aide des élixirs soigneusement préparés par Yao Lao. Une fois que Xiao Yan termina la dernière médecine d’une fournée, le Dou Qi se rassembla dans son corps et se força à percer, déposant Xiao Yan dans le rang des Dou Zhe 4 étoiles.

Xiao Yan était vraiment enchanté par ce profit inattendu. En y regardant de plus près, l’usage intensif de l’alchimie avait grandement contribué à la consolidation de l’augmentation de sa force.

Bien sûr, bien que l’alchimie ait des effets de consolidation, ça demandait énormément d’énergie et quand la dernière fournée fut terminée, Yao Lao arrêta immédiatement Xiao Yan. Ce dernier, devant l’expression sévère de son maître, estima qu’il avait le stock était suffisant et décida de s’arrêter là. Il alla ensuite dans sa chambre et, épuisé, y dormit un jour durant tandis que sa vie quotidienne devenait plus décontractée encore.

Xiao Yan s’ennuyait un peu, marchant lentement dans son clan en regardant les terrains d’entraînement soudainement envahis.

Sur chaque terrain, de nombreux jeunes membres du clan se démenaient dans leur entraînement. Ces gens espéraient que leurs derniers jours d’efforts suffiraient à les laisser atteindre les critères de recrutement de l’Académie Jia Nan.

Xiao Yan se tint au bord du terrain d’entraînement et regarda paresseusement quelques terrains, l’air de s’ennuyer. Il n’avait aucune compassion envers ces procrastinateurs. Bien qu’il ait retrouvé son talent original, il avait dû travailler comme un chien pour continuer de s’améliorer. Ces gens sans grand talent dépendaient toujours de leur appartenance au clan pour draguer les femmes, ce qui déplaisait à Xiao Yan.

Les critères de recrutement de l’Académie Jia Nan n’étaient pas minces : il fallait avoir moins de dix-huit ans et avoir atteint le Duan Qi rang 8. Ce seul critère strict avait détruit les rêves de nombreuses personnes. Bien sûr, du point de vue de Xiao Yan, il n’y avait que deux personnes sur les terrains d’entraînement répondant à ces critères.

Les deux mains liés derrière la tête, il mit ces membres de clan de côté puisqu’il se fichait de savoir combien de personnes allaient être recrutées. Il secoua la tête et s’engagea sur un petit chemin, marchant parmi les jardins de fleur dans l’arrière-cour. Une silhouette féminine familière était assise élégamment parmi les fleurs, paraissait magnifique.

De la tendresse apparut sur le visage de Xiao Yan alors qu’il fronça légèrement les yeux devant ce parfait dos rond. Souriant légèrement, il avança vers la fille habillée de vert qui fixait un un saule-pleureur, le regard au loin.

Avant qu’il n’atteigne la jeune fille, une voix légèrement triste entra dans ses oreilles : “Xiao Yan ge-ge, tu… tu t’en vas bientôt ?”

Ses pas s’arrêtèrent brièvement puis il hocha la tête d’un air impuissant avant de rejoindre Xun Er et de se tenir près d’elle. Il vit, en tournant la tête, son visage légèrement déprimée. Xiao Yan, souriant doucement, tendit la main et tapota la petite tête de Xun Er avant de laisser sa main glisser le long de ses doux cheveux. Cette sensation agréable l’enchanta un peu.

Xun Er, laissant Xiao Yan jouer intimement avec ses cheveux qu’aucun autre  homme n’avait touché, demanda doucement : “Tu ne vas plus à l’Académie Jia Nan ?”

“C’est exact.” Xiao Yan hocha la tête et rit doucement : “J’ai également des choses qu’il me faut faire.”

“Nalan Yanran?” Xun Er mordit légèrement ses lèvres tandis qu’elle dit cela à voix basse, ses yeux humides brillants d’une froideur inexplicable.

La paume qui caressait ses cheveux s’arrêta brièvement ; Xiao Yan haussa les épaules, rit doucement et dit : “J’ai fait cette promesse devant tant de monde que je ne peux pas y manquer, pas vrai ? Si ça arrivait, tu me mépriserais aussi.”

Xun Er fronça légèrement les sourcils, soupira doucement et d’une voix qu’elle seule pouvait entendre, elle marmonna : “Je n’aurais vraiment pas dû la laisser vivre à ce moment.”

“Haha, rassure-toi, une fois cela terminé, je viendrai à l’Académie Jia Nan te retrouver.” Voyant que l’expression de Xun Er était subitement devenue amère, Xiao Yan rit rapidement et changea ses mots : “Uh… au pire un an et demi. Non attends, juste une année….”

Xun Er se mordit les lèvres et après réfléchit un moment, elle dit de façon hésitante : “Xiao Yan ge-ge, en fait…. Si tu suis Xun Er, Xun Er aura également un plan te permettant de vaincre Nalan Yanran dans le temps imparti.”

Xiao Yan rit amèrement et secoua la tête en poussa un soupir auto-dépréciateur : “Cette fille sait parfois me dire des mots qui me font me sentir un peu honteux.”

Xun Er sourit adorablement et dit : “Je sais que Xiao Yan ge-ge ne prendra pas ça comme de la charité.”

Xiao Yan sourit doucement et secoua légèrement la tête. Il poussa un soupir de consternation et dit en riant : “Rassure-toi, j’ai confiance qu’après un an, je monterai jusqu’à la Faction des Nuages Brumeux et me battrai contre Nalan Yanran.”

Xun Er regarda Xiao Yan qui devint soudainement arrogant et secoua la tête d’un air impuissant. Elle allait tenter de la persuader une fois de plus quand Xiao Yan se retourna soudainement, tendit les bras et, en l’espace d’un instant, attrapa la petite taille de Xun Er avait de l’attirer brutalement dans ses bras.

Une légère brise souffla à sur le jardin de fleurs ; les branches du saule-pleureurs flottèrent légèrement au vent et un jeune homme serrait fermement une jeune femme entre ses bras comme s’ils ne se sépareraient jamais.

le geste soudain de Xiao Yan effraya Xun Er et après un bref moment, les doux lobes d’oreille de Xun Er devinrent rouge écarlate. Elle se débattit mollement un moment avant de s’arrêter timidement, le visage couvert d’une couche attirante de rouge.

“Xun Er, dans un an, je viendrai à l’Académie Jia Nan te retrouver ; attends moi.”

Le jeune homme promit, la tête enfoncée dans ces doux cheveux et la jeune fille, un peu perdue, hocha sagement la tête.

BTTH Chapitre 95
BTTH Chapitre 97

9 Commentaires

  1. shyvan

    Merci 😀

    Répondre
  2. Myrddin

    Merci

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Linweth

    Pourquoi il faut que ce soit seulement 3 chapitres par semaine seulement ? je vais pleurer T_T Les chapitres sont trop court… que ce soit pour BTTH ou TDG…
    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. BadKarma

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. tritri

    Merci pour le chapitre 😉

    Répondre
  8. Cece2000

    Merci

    Répondre
  9. Newkan

    Xiao yan et xun’er , nie lie et te ziyun je ne sais plus où donnez de la tete

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com