BTTH Chapitre 111

BTTH Chapitre 110
BTTH Chapitre 112

Bonjour à tous ! Voici donc la suite des aventures du Père Yan qui va bientôt faire sa randonnée en montagne :p

 

J’ai installé à votre attention un chat sur le site:

Si ça bippe, vous pouvez couper le son en cliquant sur l’icône de haut-parleur et si vous souhaitez le fermer, cliquez sur la petite croix en haut à droite !

 

Est-ce qu’un forum vous intéressait ?

 

 

Chapitre 111 – Rejoindre un groupe

 

La nuit arriva silencieusement. Xiao Yan ouvrit les yeux ponctuellement quand, le lendemain matin, le ciel commença à s’illuminer. Il était parvenu, durant la période où il vivait dehors, à régler précisément son horloge interne.

L’épuisement qui s’était infiltré profondément dans son corps avait complètement disparu après une bonne nuit de sommeil, et fut remplacé par une grande vigueur.

Il s’assit en tailleur sur son lit, adoptant une position d’entraînement et ferma à nouveau les yeux. Les heures matinales étaient les meilleures pour entraîner le Dou Qi. De plus, on pouvait comparer l’entraînement du Dou Qi à quand on rame contre le sens du courant ; si on avançait pas constamment, on finissait par reculer. Seuls ceux qui persévéraient pouvaient réellement être performants.

La respiration de Xiao Yan devint de plus en plus régulière et à la suite de sa respiration, l’air calme l’entourant commença à se comporter comme des vagues : il se mit à osciller, créant un flux continu de Dou Qi.

Sa peau était devenue telle une éponge après ces derniers jours d’entraînement intense. Toute partie de sa peau qui entrait en contact avec le Dou Qi flottant autour de lui voyait ses nombreux pores s’ouvrirent précipitamment et avaler goulûment la flux continu de Dou Qi.

Tandis que les pores de la peau de Xiao Yan absorbaient le Dou Qi, la plupart de celui-ci était avalé dans son corps au travers de sa respiration. Ensuite, il passait au travers de quelques méridiens prédéterminés par la méthode de Qi et était, par la suite, raffiné et lentement déposé dans le petit cyclone en suspension en lui.

L’entraînement du Dou Qi continua ainsi pendant plus d’une heure, et ce n’est que lorsque la pièce où il se trouvait fut complètement illuminée par les rayons du soleil traversant la fenêtre que Xiao Yan s’arrêta enfin et changea de position. Une bouffée d’air légèrement fétide s’échappa lentement de sa bouche.

Les yeux noirs de Xiao Yan s’ouvrirent petit à petit et une lueur jaune pâle les traversa avant de disparaître dans les profondeurs de ceux-ci.

“A ce rythme, je pourrais bien devenir Dou Zhe cinq étoiles en six mois. Cet entraînement difficile est, contre toute attente, très efficace.” Xiao Yan s’étendit paresseusement et un petit sourire apparut sur son visage quand il entendit les craquements de ses os.

“Aujourd’hui, je vais entrer dans la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques.”

Il sauta du lit et se lava brièvement le visage avant de retourner à son lit et de fixer d’un air impuissant l’étrange espadon noir.

Xiao Yan fléchit légèrement ses jambes et poussa un long soupir. Il courba ses bras légèrement et se saisit fermement de la garde de l’épée, ses mains l’entourant comme des serres d’aigle. Ses pieds se plantèrent fermement au sol tandis qu’il dit à voix basse : “Lève toi !”

La force de ses bras, avec son Dou Qi tournant autour d’eux, suffisait à abattre un gros arbre mais elle suffisait à peine à lentement soulever l’énorme épée du sol.

Xiao Yan se pencha en avant ; son visage était déjà rouge et sa respiration se fit irrégulière. Il lança enfin l’épée sur son dos avec un autre cri à voix basse, faisant instantanément s’enfoncer son corps vers le sol. Par chance, Xiao Yan s’y était préparé ; il serra les dents et un moment plus tard, il se redressa lentement.

“Bordel, c’est trop effrayant…” dit il amèrement en essuyant la sueur froide de son front.

Xiao Yan tapota l’énorme épée noir de la paume et sortit de sa chambre. Après quelques jours d’adaptation, il était parvenu à ne plus faire trembler le sol à chaque pas quand il portait l’épée sur son dos.

Les bêtes magiques déambulaient la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques, l’emplissant de danger. On attirait facilement ces bêtes en marchant seul dans les montagnes ; c’est pourquoi, exceptés les gens très puissants, la plupart des mercenaires formaient des groupes avant d’y entrer.

Avec sa force actuelle, Xiao Yan pouvait tout au plus gérer une bête magique de niveau un et par conséquent, il n’avait pas la capacité de se balader seul dans la Chaîne Montagneuse.

Ce n’était bien sûr vrai que s’il excluait l’aide de Yao Lao.

Cependant, celui-ci lui avait dit lors de son premier jour d’entraînement que pendant toute la durée de son entraînement, il n’interviendrait pas à moins que la vie de Xiao Yan ne soit réellement menacée. En d’autres termes, il ne pouvait pas utiliser son joker à la légère dans les jours à venir. Il devait résoudre ses problèmes de lui-même.

Bien que cela le frustre, Xiao Yan, impuissant, ne pouvait qu’accepter. Il savait que Yao Lao agissait ainsi de peur qu’il ne perde sa vigilance et son sens du danger sous la protection de son maître.

Un aiglon (NdT le petit de l’aigle) qui se cachait constamment derrière l’ombre de sa mère n’apprendrait jamais ce que ça signifiait d’être vraiment libre. Ce n’est qu’au travers du danger que le potentiel d’une personne pouvait exploser et voler vers le ciel.

Yao Lao ne voulait pas que Xiao Yan soit ce petit aiglon. Par conséquent, il devait laisser Xiao Yan comprendre quelle était sa situation actuelle.

Xiao Yan arriva à l’autre sortie du village en allant jusqu’au bout de la rue. Cette sortie menait à la Chaîne Montagneuse des Bêtes Démons.

De nombreux mercenaires s’étaient réunis à la sortie ; des cris résonnaient les uns après les autres, interpellant les mercenaires solitaires qui désiraient entrer dans la Chaîne Montagneuse.

Les mercenaires de ce village étaient divisés en trois catégories. La première comprenait les compagnies de mercenaires aux règles strictes ; il n’y avait que trois groupes de la sorte à Qinshan et chacun avait près de cent membres. La plupart avait au moins la force d’un Dou Zhe et le chef de chaque compagnie était un Dou Shi puissant. On pouvait dire que ces trois compagnies étaient parmi les forces les plus puissantes de Qinshan.

La seconde catégorie comprenait les équipes de mercenaires formées à la dernière minutes. Ce genre d’équipe se dissolvait une fois leur mission terminée. Leur capacité à coopérer ensemble et la confiance qu’ils s’accordaient étaient incomparables aux compagnies de mercenaires.

La troisième catégorie était constitués de mercenaires travaillant en solo ; ce genre d’individus avaient souvent des atouts cachés dans leurs manches.

Les mercenaires qui criaient à l’entrée du village appartenaient à la seconde catégorie.

Xiao Yan se tenait dans un coin, ne se précipitant pas de joindre une équipe de mercenaires. Au lieu de ça, il observa secrètement quel groupe paraissait le plus pro. Après tout, toute négligence dans la Chaîne de Montagnes des Bêtes Démons pouvait entrer la mort.

Alors qu’il cherchait une équipe satisfaisante, un vacarme éclata à l’entrée du village. Un cri excité résonna : “La ‘Boutique des Mille Médecines’ prévoit de pénétrer dans la chaîne montagneuse pour récolter des herbes médicinales ! La Docteure Fée va les accompagner et il n’y a que cinquante places disponibles. Ceux qui sont des Dou Zhe deux étoiles et plus, dépêchez-vous s’il vous plaît !”

Cette annonce sonore plongea l’entrée bruyante du village dans le silence. Un moment plus tard, tout les mercenaires se dévisagèrent et ceux qui pensaient satisfaire les exigences présentées se précipitèrent vers l’homme d’âge moyen de la ‘Boutique des Mille Médecines’.

Xiao Yan fixa d’un air vide les mercenaires soudain délirants et cligna des yeux. Un moment plus tard, il se précipita également et rejoignit la foule.

Une bête magique normale n’oserait pas attaquer un aussi grand groupe de personnes entrant dans la Chaîne Montagneuse, ce qui augmentait leurs chances de survies. Aussi longtemps qu’il puisse trouver un endroit reculé et sûr pour s’entraîner pendant le voyage, il pourrait quitter facilement et en toute sécurité le groupe.

Le clerc de la boutique ne lui avait pas menti, la veille. Le nom de la ‘Docteure Fée’ était effectivement plus efficace que n’importe quoi d’autre à Qinshan : les gens se battaient pour avoir une des cinquante places. Cependant, Xiao Yan parvint à traverser la foule grâce à son petit corps et à se glisser en tête.

“Il reste encore une place !” L’homme d’âge moyen sourit à la foule dense tout en agitant un parchemin dans sa main.

“Moi !” dit un jeune homme avec une voix relativement tendre. Il était légèrement essoufflé en avançant vers l’annonceur.

“Huh?” L’homme d’âge moyen se figea en voyant devant lui le jeune homme qui paraissait n’avoir que 17 ou 18 ans. Il sourit immédiatement après et dit en soulignant ses quatre derniers mots : “Petit gars, nous demandons des Dou Zhe deux étoiles !”. Il ne croyait évidemment pas que ce jeune homme encore dans son adolescence puisse remplir ce critère.

“D’où vient ce gamin, à créer des problèmes quand il n’a même pas encore de barbe.”

“Dégage de là, gamin. Ne nous fais pas perdre notre temps à tous.”

Les mercenaires alentours se mirent immédiatement à le rabrouer en voyant qu’il prenait la dernière place.

Xiao Yan ignora leurs diatribes et fit deux pas en avant. Il se mit face à un arbre d’une épaisseur de deux bras ; son poing se serra soudainement et un Dou Qi jaune pâle forma une couche sur ce dernier, comme un rideau de lumière. Puis, d’un cri étouffé, il frappa brutalement du poing le tronc, déchaînant la force féroce contenue dans sa main.

“Ka Cha.”

A la suite du bruit clair, l’arbre fort et épais s’écrasa au sol sous le regard de tous dans un nuage de poussière.

“Est-ce suffisant ?” demanda Xiao Yan à l’homme d’âge moyen stupéfait, en s’essuyant les mains.

“Keke, tu as un sacré talent, p’tit gars. Tu es un génie pour être parvenu au rang de Dou Zhe deux étoiles à ton âge.” Hochant la tête de stupéfaction, l’homme dit à Xiao Yan en souriant : “Très bien, la dernière place est à toi. La paie est de 500po et ton boulot est d’escorter l’équipe de récolte de la ‘Boutique des Mille Médecines’. Je te paie la moitié maintenant, tu auras le reste à notre retour.”

“Ca marche.” Xiao Yan sourit en hochant la tête. Il se fichait de la rémunération de 500po ; ce dont il avait besoin, c’était que l’équipe lui trouver un endroit sûr pour s’entraîner.

Les mercenaires alentours se dispersèrent en voyant que la dernier place avait été prise par un petit garçon que personne ne connaissait. Cependant, en partant, ils n’oublièrent pas de lui jeter un regard curieux.

Le grand talent nécessaire pour devenir un Dou Zhe deux étoiles à cet âge était rarement vu à Qingshan !

BTTH Chapitre 110
BTTH Chapitre 112

11 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. hamatora

    merci 🙂

    Répondre
  3. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  4. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. jayledingue

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Myrddin

    Merci

    Répondre
  7. Narone

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Traxy

    Super Merci pour ton travail malgré ta vie privée c’est vraiment très bien traduis et agréable a lire.

    Répondre
  11. Pappy-Topher

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com