DMS : Chapitre 32

DMS : Chapitre 31
DMS : Chapitre 33 Bonus

Chapitre 32 – Politique (3)

 

C’est ce type, là ?

 Oui, mademoiselle. Veuillez aller lui remettre ce ticket. 

La personne à l’accueil du bâtiment administratif m’avait gentiment orientée vers un autre homme, plus loin dans une petite salle. Il y avait deux architectes qui attendaient déjà devant la porte grande ouverte, et j’entendis une voix résonner depuis l’intérieur de la salle au moment où je me mis dans la file.

 Numéro 18 ! Veuillez entrer. 

Le premier architecte de la file se retourna, serra la main de celui derrière lui et entra dans la pièce où on l’avait appelé en brandissant un ticket identique au mien.

Après quelques secondes d’attente, je pris la parole.

 Salut. 

Le mec devant moi se retourna et me regarda, ses yeux me demandant si c’était bien à lui que s’adressait cette voix féminine.

 Euh… B, bonjour. Je peux t’aider ? 

 Pas spécialement. Mais en attendant notre tour, on peut aussi bien discuter un peu, non ? 

 Ef… effectivement. 

 Je m’appelle Wuying. Et toi ? 

 Vlad. Enchanté. 

 Vlad ? Un nom bien familier. Tu viens de la Terre, Russie ? 

 Terre ? Oui, je viens d’Ukraine. Je suis arrivé il y a trois mois. Je me suis fait tuer pendant la révolution contre la Russie. 

 Ukraine ? Ah, mais c’était il y a quelques années, ça… Aaah… Je trouve que je croise beaucoup de gens venant de la Terre… FeiLong, puis Friderik, et enfin toi… Enfin, peu importe. Pourquoi es-tu là ? 

 Un type m’a forcé à acheter des choses dont je n’avais pas besoin, à la boutique. 

Oh merde. Et ça ne pouvait être qu’une seule personne.

 Krahn ? C’est lui ? C’est bien son genre. 

 Oui. Et il a essayé de me menacer, si je me plaignais, il me tuerait, me chasserait, m’empêcherait de partir en expédition… Mais peu importe ! Il va entendre parler de moi. 

 Oh, alors tu es courageux, c’est bien. Pour tout te dire, je suis là pour le même mec. 

Il m’adressa un sourire désolé.

 Alors toi aussi, il t’a forcée à acheter des choses inutiles juste pour te faire dépenser ton argent ? 

 Ah, pas du tout. Il m’a poignardée. 

Il ouvrit des yeux comme des soucoupes.

 P, poignardée ?! 

 Ouais, poignardée. 

Je fis un geste de la main pour illustrer mes propos.

 Comme ça, fiouuuu smack ! 

Il recula d’un pas.

 Mais… Qu’as-tu donc fait pour provoquer une telle colère, à un point qui l’a poussé à te tuer ?! 

Il avait clairement peur de moi, d’un seul coup. Ou plutôt, de la menace que représentait le fait de me côtoyer. Après tout, je pouvais le comprendre : il allait se plaindre pour un délit mineur, Krahn allait sans doute se faire taper sur les doigts et ça s’arrêterait là, il ne lui chercherait pas de poux beaucoup plus que ça. Mais moi, je m’apprêtais à dénoncer un meurtre. Les sanctions risquaient d’être terriblement lourdes et j’allais probablement devenir la bête noire de la Secte de l’Eau trouble. Il ne voulait pas avoir affaire à moi.

 Désolé, mais je… 

 Numéro 19 ! Entrez, s’il vous plait. 

Tandis que le numéro 18 sortait, ce fut à son tour d’entrer. Timing parfait.

 …Désolé ! Mais c’est mon tour ! Je dois y aller ! 

— …Ton courage s’arrête donc si bas ? …Lâche. 

Il m’avait déçu. Moi qui pensais que j’allais pouvoir trouver quelqu’un pour m’épauler dans ma lutte face à l’autre idiot, je restais seule. Enfin, si j’omettais Friderik et peut-être FeiLong. Mais lui, il était apeuré par la Secte, il me l’avait bien fait comprendre lors de notre première visite du Palais des Milles Miroirs.

 Haaa… 

Je soupirais de désarroi. Décidément, ma malchance me poursuivait où que j’aille.

Friderik m’adressa la parole en chuchotant, depuis… un peu plus bas.

 C’est bientôt ton tour. Ne t’en fais pas. Arrête de désespérer. 

 Hein ? 

 Ben, c’est pour ça que tu soupires, non ? Tu en as assez d’attendre ? 

 Non, mais tu dormais ou quoi ? 

 Euh, non… J’étais juste un peu occupé… 

 … 

Il était vraiment impossible, lui. Il avait de la chance d’être celui qui m’avait sauvée, parce que j’avais une grande envie de lui apprendre à ne pas se perdre dans ses fantasmes à tout bout de champ.

Mais bon, encore une fois, j’étais une jeune fille sacrément sexy, et le fait de le savoir m’empêchait de lui en vouloir plus que ça. Après tout, son comportement était compréhensible. Le contraire aurait été étonnant, même.

Le type qui m’avait fuie sortit de la salle en courant et en m’évitant sans me lancer le moindre regard, après quelques minutes de plus. Il avait l’air particulièrement énervé. Sans doute lui avait-on dit qu’il n’était pas obligé de se laisser racketter et d’accepter d’acheter des choses qu’il ne désirait pas, et qu’il n’y avait alors pas de crime punissable. Pas sur un membre épique d’une grande Secte, en tout cas…

 Numéro 20, veuillez entrer. 

Il n’y avait personne derrière moi, j’étais la dernière de la file et c’était mon tour.

Je m’engageai dans la salle d’où l’on m’appelait d’un pas décidé.

Dans la petite pièce se trouvait un simple bureau derrière lequel attendait un grand type en costume noir, et une chaise sur laquelle il m’invita à m’asseoir.

 Bonjour, mademoiselle. Que puis-je pour vous ? 

 Je suis venue pour commander une pizza. 

Il leva des yeux étonnés vers moi.

 Pardon ? 

 Mais à votre avis, je suis là pour quoi ? Pour écouter un opéra classique ? 

 … 

Bon, ok, j’allais un peu trop loin, il ne faisait que son travail, mais tout de même… Me demander ce que je faisais là. Evidemment que j’étais là pour dénoncer un crime.

 Bref, pardon. Je suis là pour dénoncer un meurtre au sein de la cité. Un architecte a froidement assassiné un autre architecte. 

 Bien, mademoiselle, je vois. Etes-vous la victime ? 

 C’est exact. 

Il griffonna un truc sur un bout de papier, comme s’il me connaissait déjà, qu’il savait qui j’étais et qu’il prenait des notes précises.

 Et quelle est la nature du crime commis ? 

 Je viens de vous le dire. Meurtre de sang-froid. 

 Ce n’est qu’une formalité, je dois poser les questions dans l’ordre. 

 Ok, ok. 

Je n’étais pas à cinq minutes près, après tout.

 Qui est l’accusé ? 

 …Krahn le Sympathique, de la Secte de l’Eau Trouble. 

Le point de non-retour. Je ne pouvais plus faire machine arrière, désormais.

 

*

 

 Krahn le Sympathique ? Bien, c’est noté. Il s’agit là d’une accusation importante, aussi allons-nous le convoquer immédiatement. Pouvez-vous patienter dans la salle prévue à cet effet ? 

 Bien sûr. Appelez-moi lorsque vous aurez besoin de moi. 

 Ce sera naturellement fait, mademoiselle. 

Sur ces mots, je me levai et me dirigeai vers la salle qu’il m’avait indiquée. Elle avait tout d’une salle d’attente de luxe, avec deux longs canapés où l’on pouvait prendre ses aises. Seule dans la pièce, je m’installai de tout mon long sur l’un des canapés et fit sortir Friderik de force de son nichoir adoré.

 Hé… Hééé ! Mais qu’est-ce que tu fais ?! Et si on me voyait ?! 

 Allez, ne fais pas ta chochotte. Tu as bien su te promener en ville pour me chercher, et aller dans le donjon. Ne me dis pas que tu ne maîtrises pas ta compétence de camouflage, désormais. 

 …Un peu… 

 Alors fais un effort. 

 Pas drôle… Tu verras quand tu me demanderas de tuer des explorateurs dans ton donjon. 

J’avais entendu. Je lui lançai un regard noir en remontant ma toge le plus haut possible vers mon cou.

 …Non, rien. Rien du tout. 

Soudain, je me rappelai d’une réflexion que je m’étais faite pendant ma longue captivité.

 Mais au fait, tu as tué des explorateurs pendant mon absence. Tu as gagné des niveaux ? Et l’équipement que tu as dévoré, tes statistiques ont augmenté ? 

Il me regarda comme si je lui demandais de se déshabiller devant moi. Je voulais simplement savoir sur quoi je pouvais compter à l’avenir, rien de plus !

 Je ne gagne plus de niveaux, désormais. Je crois que c’est à cause de mon corps de slime, ou du bug peut-être, je ne sais pas. Mais je suis bloqué. Par contre, mes statistiques montent bien, donc ce n’est pas si grave. 

 Ah ? Et elles montent à quel point ? 

Il me toucha la main, comme pour me dire ‘mais regarde donc par toi-même’.

[Créature – Elémental]

[Force – 28]
[Constitution – 50] [Points de vie – 300]
[Dextérité – 19]
[Vivacité – 25]
[Piété – 10]
[Intelligence – 18] [Mana – 72]
[Charisme – 13]

[Compétences]

[Peau de pierre] [Camouflage partiel] [Régénération] [Maîtrise de l’épée] [Pillage]

Le flot d’informations se déversa dans mon esprit. Effectivement, il avait bel et bien gagné de bonnes statistiques. Même s’il restait niveau 6 à tout jamais, il pourrait combattre les explorateurs les plus puissants s’il possédait les statistiques nécessaires. Mais…

 Tu n’as pas gagné de compétence… 

 Ah, non. Je ne sais pas comment faire. Peut-être ne le puis-je tout simplement pas. 

Il nous reste à tester la magie, tu sais. Tu pourras peut-être apprendre des sorts, de cette façon. 

Il secoua la tête.

 J’ai absorbé des sorts, à mes risques et périls. Mon intelligence a augmenté, mais je n’ai pas acquis de sort ou de nouvelle compétence. 

 Oh… Alors il faudra trouver un autre moyen. 

J’étais un peu déçue pour lui. Je souhaitais qu’il acquière des compétences afin de profiter au maximum de son petit corps de slime. Et comme il n’avait pas l’air de savoir se changer en une forme humanoïde, je voulais vraiment trouver une compétence qui puisse le lui permettre… Mais j’allais devoir me renseigner, ou bien chercher.

Ma réflexion fut interrompue par la porte de la salle d’attente qui s’ouvrait.

 Mademoiselle, veuillez revenir me voir. 

Friderik avait instinctivement prit la couleur du banc et du mur, se camouflant, à mes yeux, plus que partiellement. D’ailleurs, le type ne l’avait pas vu ; il reprit sa couleur grise lorsque la porte se referma.

 Allons-y. Allez, grimpe… 

Heureux comme un poisson dans l’eau, il ne se fit pas prier deux fois et se glissa dans ma toge, se calant bien au chaud entre deux plis de tissu au plus près de ma poitrine. Il ne lui fallut que quelques secondes pour s’endormir.

Au bout de moins d’une minute…

 Hein ? Mais il dort, ce con. 

Je remarquai sa respiration lente et sereine et son absence totale de mouvement. Sans doute avait-il épuisé des forces en travaillant seul pendant cinq jours et en me cherchant sans relâche ; et la nuit de sommeil que nous avions partagée n’avait certainement pas été suffisante pour lui permettre de reprendre ses forces.

Décidée, je sortis alors de la salle d’attente. Il y avait là une quinzaine d’architectes qui me lancèrent tous des regards pleins d’émotions, savants mélanges de haine, de reproche et de stupeur.

 Regardez, c’est elle… 

 Elle a osé… 

 Mais est-ce qu’elle n’était pas… ? 

 Le maître a pourtant dit qu’elle ne dérangerait plus personne… 

 Oui, il l’a ‘envoyée’ passer du temps là-bas, je l’ai entendu… Comment a-t-elle… ? 

 Merde, elle nous fait perdre la face… 

Tous murmuraient entre eux tout en me regardant passer, mais n’osaient évidemment pas bouger, ni même m’adresser directement la parole. Le mieux qu’ils pouvaient faire dans ce haut-lieu de l’administration et siège des punitions criminelles était de me lancer des regards emplis de toute l’hostilité du monde.

Et j’en m’en fichais un peu. J’étais passé par une épreuve sans nom à cause de leur secte, et j’allais tout faire pour ne pas laisser passer ça. Il allait voir ce qu’il en coûtait de s’en prendre à Wuying.

Wuying, la grande architecte, perverse à ses heures finies, mère des gobelins et légitime souveraine des compétences buguées.

Bon, ok, je m’emportais un peu, là.

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
DMS : Chapitre 31
DMS : Chapitre 33 Bonus

17 Commentaires

  1. FenrirFenrir

    Merci pour le chapitre !
    Je la vois tomber de ses grands chevaux x)

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Étaye ta pensée !

      Répondre
  2. Neilbhn

    La petite ref à Daenerys

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.

    Je le sans mal pour elle là.

    Répondre
  4. Storm

    Oh oui tu régales

    Répondre
  5. sieter

    Merci pour le chapitre.

    Je sens venir le coup fourbe, il va y avoir du slime grillé ..

    Répondre
  6. Gunts92Gunts92

    Moi je sais déjà ce qu’il va se passer
    Khran va s’en sortir facilement et elle va péter les plomb

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. DaguaDagua

    Je ne comprend pas pourquoi elle n’a pas aussi dénoncé la séquestration. Pour moi c’est plus grave qu’un meurtre au vu du repop infini dans ce monde (enfin de ce qu’on sait).

    Merci pour le chapitre ! Hâte de voir combien elle a pris de crédits et de niveaux en 5 jours grâce à Friderick 😀

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Tu comprendras au chapitre suivant que c’était prévu. Elle voulait juste faire les choses dans l’ordre.

      Répondre
      1. Harods

        HAAAA…..
        Stop spoils pls…
        Thanks pour le chapitre 🙂

        Répondre
    2. Gunts92Gunts92

      peux importe ca marchera pas j’en suis sur

      Répondre
  8. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  9. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !!

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre
    J’espère que ce sal type va prendre chère !

    Répondre
  11. tang san

    merci pour le chapitre, il vas s’n sortir pâte blanche c’est sur et certain

    Répondre
  12. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com