ICDS – Chapitre 265

ICDS - Chapitre 264
ICDS - Chapitre 266

Bonjour à tous ! C’est le jour du second déménagement ! Wouhouuuu !

Pour que vous vous occupiez pendant que je me fais chier à faire mes valises, voici un chapitre sympathique d’ICDS avec le retour de deux personnages que certains auraient pu oublier !

 

 

Chapitre 265 : Personne n’échappe à la Sainte (5)

 

Au départ, j’avais été trop choqué pour pouvoir dire quoi que ce soit, mais après que y avoir réfléchi un peu, le fait qu’elle ait des Yeux Démoniaques était relativement logique. En effet, elle avait été possédé par une malédiction toute sa vie, une malédiction que ni la science, ni la médecine ni même les pouvoirs de soins de haut rang ne pouvaient soigner. C’était logique qu’une puissance pouvant dépasser ceci soit un pouvoir divin ou des Yeux Démoniaques.

« C’est vraiment toi, Héros ? »

« Je te l’ai déjà dit plusieurs fois. Mon nom est Kang Shin. »

« Tu es vraiment le Héros… ! »

« Je vois que ton habitude de ne pas écouter les autres n’a pas changé. »

Bien que ce soit la première fois de sa vie qu’elle ait prononcé des mots, sa façon de bouger les lèvres et la langue si naturellement était particulièrement effrayante. Elle était vraiment comme une princesse libérée d’une malédiction dans un conte de fée.

Elle possédait indubitablement ces Yeux Démoniaques depuis sa naissance. L’une des caractéristiques similaires pour tous les Yeux Démoniaques était l’autorité qu’ils appliquaient sur le corps de leur possesseur, plaçant un immense fardeau sur celui-ci. A sa naissance, elle n’avait pas dû avoir beaucoup de mana dans son corps. Ainsi, elle serait morte instantanément si elle avait ouvert les yeux à l’époque.

Et comme son pouvoir était incroyable, en plus de la vue, son ouïe et sa parole avaient été arrachés aussi. Ce n’était pas réellement une malédiction mais une réaction naturelle du corps afin de diminuer le fardeau qui pesait sur son corps. Bien sûr, elle ne l’avait jamais réalisé.

J’avais pensé à lui expliquer, mais au final, je ne l’avais pas fait. J’avais le sentiment que lui expliquer que son pouvoir était si grand qu’elle avait dû limiter les effets sur son corps ne ferait que l’encourager dans ses rêves de grandeur. Pour une raison inconnue, cependant, Ciara était devenue particulièrement calme après avoir ouvert les yeux. Elle pouvait maintenant voir et parler. Peu importait à quel point elle était calme auparavant, ce ne serait pas une exagération pour quelqu’un dans sa situation de sauter de joie et de rire aux éclats. Et puis, était-ce vraiment la Ciara qui mettait toujours des points d’exclamation à la fin de ses phrases… ?

« Ciara ? »

« Oui ! Oui ! »

Oui, c’est bien elle, hélas. Elle n’avait jamais vu le monde de ses propres yeux. C’était sûrement logique qu’elle mette du temps à s’y habituer.

Soudain, alors qu’elle me regardait, elle s’était mise à pleurer. Je m’étais attendu à ce qu’elle devienne émotive, mais j’avais tout de même était surpris étant donné que je n’avais jamais associé son image avec des larmes.

« Pourquoi est-ce que tu pleures ? Je t’avais bien dit que je te soignerais. »

« N-Non. Ce n’est rien, Héros… ! C’est, c’est juste que… ! »

Elle n’avait pas essuyé ses larmes et avait levé la tête pour me regarder dans les yeux. Elle avait alors murmuré calmement.

« C’est… C’est encore plus beau que je l’avais imaginé… »

« … C’est bon à entendre. »

Il était impossible que le monde qu’elle ait imaginé jusque-là soit le même que celui qu’elle voyait maintenant. Maintenant, elle pouvait juger par elle-même. Même si ça devait m’en faire pâtir par la suite, j’espérais qu’elle pourrait bientôt reconnaître la valeur des autres vies.

Sentant de la sympathie pour elle pour la première fois, j’avais tendu la main pour lui caresser la tête. Elle n’avait pas réagi excessivement comme je l’aurais pensé et avait juste souri. Si seulement elle pouvait continuer à se comporter de cette manière… J’avais senti un début de migraine arriver en sachant pertinemment qu’elle redeviendrait rapidement comme avant.

Ciara Kenex avait retrouvé la lumière et la parole. Il s’agissait de capacités simples, mais qui avaient des conséquences énormes. Juste en ouvrant ses yeux, son pouvoir avait vu sa puissance décuplée. Si elle se concentrait sur la maîtrise de ses yeux, il se pourrait bien que rien ni personne ne puisse lui échapper sur Terre. Bien qu’elle ait toujours des pensées dangereuses, aussi longtemps que je me trouverais à ses côtés, elle me suivrait. Revival venait donc d’obtenir une alliée irremplaçable.

Cependant, la situation de Ciara n’était pas toute rose. Comme je l’avais déjà dit avant, la raison pour laquelle elle n’avait pas pu parler ou voir avant était que son corps ne pouvait pas supporter la puissance de ses Yeux Démoniaques. Et c’était toujours le cas maintenant.

Renforcé par Enigma, l’Élixir avait amplifié le mana dans son corps, le forçant à rester stable malgré sa puissance. Lorsque les effets de l’Élixir se dissiperaient, son corps serait de nouveau sous une énorme pression, peut-être même encore plus qu’avant. C’était mon erreur, n’ayant jamais considéré le fait qu’elle pourrait avoir des Yeux Démoniaques. Mais comme il était trop tard pour ça, il était nécessaire d’entraîner son corps, son esprit et son mana. Immédiatement.

Hwaya avait répondu à ma requête avec une expression moribonde.

« Détestable… »

« Je t’en supplie, Hwaya. Je ferai tout ce que tu veux. »

« Tu sais parfaitement que je ne peux rien te refuser… Huuu, c’est pour Revival aussi, donc ok. Je vais endurer ça. »

« Merci beaucoup ! »

Ciara s’était inclinée devant Hwaya. Elle s’était nettement calmée après avoir ouvert les yeux. Hwaya avait reniflé avant de répondre.

« Tout d’abord, nous allons faire en sorte de contrôler ton mana. Pour le moment, il est sens dessus dessous. »

« C’est parce qu’elle ne peut pas le contrôler consciemment. Son potentiel ne devrait pas être mauvais… Après tout, elle est celle qui distribue les pouvoirs au monde entier. »

« Je l’espère, Shin. Je vais être un peu rude, donc laisse-nous un peu d’espace. Quatre jours. »

« Quatre jours ?! »

Qu’est-ce qu’elle prévoyait de faire à cette enfant ?! ‘Ne me dis pas qu’elle va se lâcher les nerfs dessus ?’ Hwaya avait souri sournoisement en voyant mon expression inquiète.

« Quoi ? Je suis la première personne sur Terre à m’être systématiquement entraînée à la manipulation du mana. Comme je l’ai acceptée comme disciple, je ne vais pas la ménager. J’ai besoin de quatre jours, alors laisse-nous. »

En plus de ses paroles, elle m’avait envoyé un message.

[Je peux plus ou moins régler ce pour quoi tu t’inquiètes pendant ce temps.]

« … Tu es vraiment une femme incroyable. »

« Ouais, je sais. » Avait-elle répondu en hochant la tête comme si ce que je venais de dire était une évidence absolue. Elle avait ensuite fait un geste avec sa main pour me congédier sans même me regarder. J’avais souri en lui laissant tout l’espace nécessaire.

« Bonne chance, Ciara. Je vais m’occuper du reste. »

« Oui, Héros. Je ferai de mon mieux ! Pour toi, Héros ! »

« Non, fais-le pour toi, pas pour moi. »

Et c’était ainsi que la Sorcière avait accepté la Sainte comme disciple à la requête du Héros. Quel bordel.

Après avoir laissé Ciara entre les mains expertes de Hwaya, j’étais aller voir Walker. Comme j’en avais déjà parlé avec Hwaya et les autres, je n’avais pas hésité quant à mon plan original.

« Quoi de neuf, Kang Shin ? Ton visage est encore plus irritant que d’habitude. »

« Devrais-je revenir sur ma décision ? »

J’avais envoyé un message au préalable à Walker, mais il ne semblait pas être dans le donjon de toute façon. Avec ce qui s’était produit la dernière fois que les Donjons Évènementiels et l’invasion des démons s’étaient produits, il s’était mis à gravir le donjon avec encore plus de motivation qu’auparavant, donc cela semblait être un bon timing pour exécuter mon plan. Lorsque je lui avais rendu visite, il ne s’était pas trouvé dans sa maison mais dans le jardin, en train de fumer.

Il était midi. Par le passé, il aurait normalement été en train de protéger Yua. Mais bien que peu de temps se soit écoulé depuis, beaucoup de choses avaient changées. J’avais eu un sourire amer. Walker avait tapoté le bout de sa cigarette avant de se tourner vers moi et de me dire courtoisement.

« Si tu prévois de me rendre visite, préviens-moi un peu avant. »

« Je l’ai fait. »

« Trois ou quatre heures avant. »

« … Tu as un autre invité ? »

« … Non. »

Alors qu’il esquivait mon regard, ses yeux s’était portés vers la fenêtre du second étage. Les rideaux étaient tirés, cachant ce qu’il y avait à l’intérieur. Enfin, ce n’était pas important. Je lui avais alors dit ce pour quoi j’étais venu.

« Tu n’as plus besoin du Contrat d’Âme. »

« Tu es devenu audacieux, Kang Shin. »

« Je pense que je devrais faire confiance aux personnes digne de l’être. »

« Toi ? Moi ? Je me suis levé trop tard pour le voir, mais je pourrais parier que le soleil s’est levé à l’ouest ce matin. »

« Walker, j’ai besoin de ton accord pour le détruire. Ton Contrat d’Âme, détruisons-le. »

Ignorant ses sarcasmes habituels, j’avais sorti le contrat tout en parlant d’une voix claire et limpide. Walker avait agrandi les yeux en soufflant la fumée qui lui restait dans les poumons. Alors qu’il exhalait, il avait jeté sa cigarette au loin et avait hoché la tête.

« Bien, détruisons-le. »

Sans que je n’ai à faire quoi que ce soit, le contrat s’était réduit en miette après avoir entendu le consentement des deux signataires. J’avais pu sentir que ce contrat qui reliait nos âmes, à Walker et à moi, avait disparu ainsi que son influence. A ce moment, Walker était apparu derrière moi. Son poing été enveloppé d’une aura noire.

« Laisse-moi juste te frapper une fois… ! »

« Rejeté. »

Peu importait à quel point il s’était développé, il ne restait pas un adversaire à mes yeux. De fait qu’il était facilement prédictible, je n’aurais pas pu le laisser me toucher même si je l’avais voulu. J’avais légèrement frôlé son cou avec mon coude et il s’était jeté en arrière en pestiférant.

« Putain, tu es trop crispé. »

« Merci pour le compliment. »

« Va te faire foutre. Je vais me libérer de la frustration de ces derniers mois en t’insultant jusqu’à plus soif. »

« Ouais tu es libre de le faire. »

J’avais alors souri. Alors que j’étais sur le point de me retourner, j’avais réalisé que j’avais oublié de dire quelque chose.

« Tu es celui qui a formé un Contrat d’Âme avec Sophie, non ? Comme la restriction n’est plus là, tu peux te débarrasser de son contrat aussi. »

« Compris. »

« J’aurais voulu la voir pour le lui dire moi-même, mais comme tu es dehors, cela doit être gênant pour elle de rencontrer quelqu’un dans son état actuel. »

En entendant mes mots, Walker avait failli s’étouffer. J’avais souri pour lui infliger un autre assaut verbal.

« Donc, quand est-ce que je pourrais manger du gâteau ? J’avais le gâteau, tu sais. »

« Espèce d’enfoiré… »

Walker avait serré les dents alors que je m’éloignais, le cœur plus léger. J’avais même entonné un petit air.

Ce serait bien de pouvoir garder ce sentiment de joie directement jusqu’au 30ème étage de l’Au-Delà, mais il me restait quelque chose à faire avant ça. Il était temps que j’effectue mon entrainement mensuel avec mon maître, Peruta. Comme ces combats me permettaient de voir à quel point je m’étais amélioré, je ne comptais pas y aller la fleur au fusil.

Je m’étais immédiatement rendu dans la Zone Résidentielle avant d’aller dans la salle d’entrainement. Sumire était la seule présente, donnant des coups de lance dans le vide d’elle-même. J’avais été légèrement surpris.

« Sumire ? »

« Ah, Shin-nim ! »

Elle m’avait accueilli avec un sourire. Je le savais déjà en voyant comme elle était proche de Hwaya, mais si j’avais dû la comparer à un animal, ça aurait été un chien. Si elle avait eu une queue, j’étais certain qu’elle se serait balancé de gauche à droite à 100 à l’heure.

« Tu es venu t’entraîner ? »

« Oui, avec Peruta. »

« Je vais partir, donc sois tranquille ! Après, tu pourras combattre avec moi… ? »

« Bien sûr. Tu travailles dur, Sumire. »

« Je ne fais que ce que je peux. Même durant le dernier incident, beaucoup de personnes ont été blessées parce que je ne pouvais pas les protéger. Je ne veux pas que ça arrive à nouveau. »

Elle était si scintillante que je ne pouvais quasiment pas la regarder. N’aurait-elle pas dû être la Sainte à la place de Ciara ?

« En plus, Athena a une capacité liée à la lance, elle-aussi. Mais je ne peux pas l’utiliser pour l’instant car je ne suis pas encore assez douée. Je compte obtenir cette capacité avant la prochaine vague de Donjons Événementiels. »

« … Désolé de te faire travailler si dur. »

« Je sais que tu es celui qui fournit le plus d’efforts. Je suis heureuse de pouvoir juste aider ! »

Un ange ! Un véritable ange !

« Ah, je t’ai fait perdre trop de temps. Je m’en vais. Appelle-moi lorsque tu auras le temps de t’entraîner avec moi ! »

« Non, Sumire. Tu peux rester et observer si tu veux. »

« Huh ? Mais… »

« Ce n’est pas grave. Tu pourrais apprendre quelque chose. Mm, mais souviens-toi bien de ce que je vais te dire. » Avais-je dit avec un sourire tordu avant de continuer.

« Tu vas avoir l’impression que je danse avec moi-même. »

Je m’étais alors tenu au centre de la salle d’entraînement avec mes yeux fermés avant de faire appel à Peruta. Il avait semblé savoir ce que je voulais dès le début et avait immédiatement créé un Monde Imaginaire avant de me faire face. Un sourire heureux était apparu sur son visage.

« Tu te diriges vers le niveau suivant. »

« Je veux y arriver aussi vite que possible. J’ai beaucoup de gens à qui je dois faire payer. »

J’avais levé ma lance avant de prendre une position de combat. Peruta avait fait un signe de la main en répliquant.

« Eh bien, l’impatience est le grand tabou d’un guerrier. L’impatience mène aux erreurs, et les erreurs à la défaite. Lorsqu’une personne devient incapable de supporter ce qu’elle a perdu, elle devient alors un Kahar. »

« J’en prends note. Bien que je ne sache pas ce qu’est un Kahar. »

« Whoop, c’est ma faute. Kahar signifie désastre dans la langue de mon continent d’origine. Le genre de désastre qui reste caché, apparaissant soudainement et dévorant tout sur son passage. Lorsqu’une personne devient un Kahar, il ne reste plus rien d’elle, même à l’intérieur. Elle finira même par détruire les choses qu’elle souhaite protéger à tout prix. »

Pour être honnête, ça avait l’air super cool !

« Je m’en souviendrai. »

« Dans ce cas, souviens-toi de ceci aussi. Dans d’autres langues, un Kahar est nommé Dieu de la Vengeance. »

Peruta avait alors levé sa lance, la pointant vers moi en criant.

« Maintenant, viens ! Mets de côté ton impatience et ta soif de vengeance ! Pour le moment, ne pense qu’à atteindre le sommet de la maîtrise de la lance ! »

« Bien évidemment ! »

Dix heures plus tard… Mon Typhon Dément avait atteint le niveau 7.

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 264
ICDS - Chapitre 266

12 Commentaires

  1. Wolf

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Mais où est loretta ?

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Gunts92Gunts92

    Il va tellement le regretter de ne pas mettre de contrat d’âme sur la folle

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Ça faisait un moment qu’on avait pas vue Peruta.

    Répondre
  6. DarkspoartDarkspoart

    merci pour le chap

    Répondre
  7. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Shirosuu

    Perte est toujours aussi cool que d’habitude ! Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  12. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com