ICDS – Chapitre 289

ICDS - Chapitre 288
ICDS - Chapitre 290

Dites ! Dites ! Vous êtes content d’avoir un autre chapitre aujourd’hui ?

Attendez la fin avant de vous réjouir MOUHAHAHAHAHAHAHAHA

Et qui n’avait jamais rêvé de Shin Yaoi ? Vous voilà servis ! 🙂

 

Chapitre 289 : Le Dernier Membre (6)

 

Loretta et moi étions entrés dans le château sans hésitation. Comme j’arrivais plus ou moins à localiser son aura, j’avais pris les devants, amenant Loretta à travers le hall du château, ressentant son mana impressionnant autour de nous.

Mmm, c’est…

« Il a deux noms de dieux véritables, huh. »

Lorsque j’avais murmuré, Loretta avait penché la tête curieusement.

« Deux ? C’est impossible. Kain… Kain Zerahard n’a qu’un seul nom de dieu véritable. »

« Non, il en a deux. Il en a soit caché un soit il en a obtenu un plus tard. »

[Je suis surpris que tu l’ais découvert.]

Après que sa voix ait retenti dans le canal de communication, un mur dans le hall s’éait levé comme un rideau. Presque comme dans les films, avec des pièces cachées, derrière ce mur se trouvait une petite pièce.

Kain Zerahard nous avait alors accueilli, à moitié gisant dans un sofa géant qui semblait lui servir de lit.

« Tu es… »

Lorsqu’il m’avait vu, il avait ouvert la bouche puis l’avait rapidement refermée. J’avais utilisé ce temps pour l’observer un peu plus précisément.

La première chose que j’avais remarqué été ses vêtements. De la soie transparente couvrait son corps, luisant de différents reflets colorés. Le peu de peau qui était exposé sur son cou indiquait à quel point il était pâle.

Il avait un cou long et fin et était assez beau pour être pris pour une femme. J’avais pensé que Lin était mignon dans un sens, mais Kain Zerahard était d’un niveau supérieur. Laissés à l’abandon pendant longtemps, ses cheveux étaient plus long que la moyenne des filles et cela ajoutait encore plus à son charme. J’avais finalement ouvert la bouche.

« Quelle beauté. »

« En effet, tu es beau. »

Presque comme s’il m’avait copié, Kain Zerahard avait commenté mon apparence. Réalisant que nous avions parlé quasiment en même temps, nous avions tous les deux fermé la bouche. Un silence gênant s’était alors installé.

… J’avais commencé à me demander si Loretta ne jugeait pas les gens un peu trop sur leur apparence.

Peu de temps après, il avait tourné son regard vers Loretta avant de dire brièvement.

« Ça fait un moment. »

« Oui, ça fait un moment. »

C’était tout. Cela devait faire des siècles qu’ils ne s’étaient pas vus ! Bien sûr, je n’étais pas assez généreux pour laisser Loretta parler avec son premier amour sans réagir, et comme Hwaya était en train de combattre un roi toute seule, j’avais décidé de prendre les rênes de la conversation.

« Ma camarade… Une personne précieuse à mes yeux est dans une situation de vie ou de mort où la moindre seconde a son importance. Je t’en prie, ton pouvoir peut la sauver. Nous avons besoin de la Gungnir d’Odin. »

« Donc tu veux que j’utilise Gungnir ? »

« Oui. Si tu veux quelque chose en échange, je serais ravi de satisfaire ta demande si c’est dans mes capacités. »

Alors même que je prononçais ces mots, je savais dans un coin de ma tête qu’il refuserait ma requête. Il avait vécu dans une pièce secrète d’un château abandonné pendant des siècles tout en cachant un de ses noms de dieu véritable. J’avais le sentiment de savoir ce que ça signifiait.

Mais même ainsi, j’étais venu le voir car j’avais un levier à ma disposition. Et durant le processus qui m’avait amené à le rencontrer, j’étais devenu encore plus certain de son utilité.

« Je refuse. Il n’y a rien que je veuille. »

Comme prévu, il avait répondu instantanément.

« Il n’y a rien que tu veuilles ? »

« C’est exact. Tout ce que j’ai pu désirer a disparu depuis longtemps, et il n’y a aucun moyen de remonter le temps. »

Comme je le pensais.’ Avais-je murmuré intérieurement. Comme j’avais entendu son histoire plus ou moins par Loretta et les autres, je savais ce qu’il voulait dire.

Il était le dernier survivant de son monde. Autrement dit, il avait abandonné son monde agonisant et s’était échappé avec le pouvoir du monde. Ça s’était passé des centaines d’années auparavant.

« Tu devrais savoir ce que je veux dire. Qu’est-ce que tu crois que je fais en ce moment ? »

« Tu te caches. »

« Exact, je me cache. »

Quand avait-il bougé son corps pour la dernière fois ? Il avait levé son long doigt fin.

« J’ai perdu tout ce que je devais protéger et me suis échappé en maudissant tout le reste. Comme je n’ai pas le droit de vivre, j’attends simplement que la mort vienne me chercher. Hélas, mon mana abondant ne m’autorise pas à mourir aussi aisément, donc j’attends ici depuis très longtemps déjà. Peut-être que je vais devoir attendre éternellement. »

« Je ne pense pas pouvoir te faire changer d’avis… Mais tu as tort. »

Loretta avait pris la parole. Sa voix était emplie de colère.

« Est-ce que tu me vois Kain ? Est-ce que tu vois tout ce que font les membres des guildes administratives ? Si tu nous aides, nous pouvons sauver d’innombrables personnes dans la même situation que toi. Même juste un petit peu serait suffisant. Le donjon t’a toujours soutenu et tout le monde t’as supporté. Mais toi… »

« Tu ne comprends pas Loretta. »

« Qu’est-ce que je ne comprends pas ? J’ai vécu la même chose que toi ! Tout ce que je voulais protéger ! Tous ceux que je voulais protéger ! J’ai perdu tous ceux qui comptaient sur moi ! Mes parents, mes frères et sœurs, mes amis, mes camarades ! Mon monde et toutes les vies qui y résidaient ! Tu oses encore me dire que je ne comprends pas ?! »

« J’ai perdu la femme que j’aimais, la seule personne que je considérais même plus importante que mon monde. »

Devant son ton doux, Loretta avait répondu avec une voix horriblement calme.

« Oui, s’il y a une chose que je n’avais pas vécu, c’était le sentiment après avoir perdu la personne que j’aimais. Est-ce pour cela que tu me l’as enseigné ? Quelle générosité de ta part. »

« … »

« Je ne voulais pas faire en sorte que les autres Héros fasse face à la même réalité que j’ai dû vivre. C’est pourquoi j’ai accepté l’offre du Seigneur et que j’ai aidé à créer le donjon. J’ai créé un chemin pour guider les innombrables mondes qui se font envahir par les ennemis de monde, afin d’aider les Explorateurs à suivre le bon chemin. Au début, tu étais l’un d’entre eux, Kain. »

Tous les Explorateurs devaient beaucoup au donjon. Il n’y avait aucun doute à ce propos. En entrant dans le donjon, nous obtenions le pouvoir de résister face à nos ennemis, et nous gagnions en force en se reposant sur le pouvoir du donjon.

Mais Kain avait décidé de se terrer dans la Zone Résidentielle de l’Au-Dela avec le pouvoir qu’il avait reçu. Pour le dire plus simplement, il avait pris tout ce qui était à prendre. Même après des centaines d’années, il était l’Explorateur le plus fort. S’il avait rejoint une guilde administrative ou travaillé comme Mercenaire Dimensionnel à la place, il aurait pu sauver de nombreux mondes.

Et pourtant.

« Il n’est pas obligé de faire quoi que ce soit, Loretta. Personne ne peut forcer quelqu’un à faire quelque chose… Même si tu l’as fait par le passé. »

« Oui, je suis celui qui me suis le plus déçue. Parce que j’ai cru en lui, et j’ai reçu le plus grand choc en réalisant la vérité. »

Via Kain, Loretta avait appris que la confiance excessive menait à la plus grande douleur.

… La façon dont elle agissait de manière totalement exagérée et la façon dont elle me disait de m’échapper si les choses devenaient trop dangereuses avait quelque chose à voir avec son ancien trauma. Parce qu’elle ne voulait plus être blessée, elle avait réduit ses attentes.

Pour être honnête, c’était assez absurde. Cette faiblesse et cette douceur n’aurait pas dû être quelque chose qu’elle souhaitait pour moi.

« … Loretta, il y a quelque chose dont nous devons discuter entre hommes. »

J’avais pris la parole avant qu’elle ne devienne trop émotionnelles. Non seulement elle avait ouvert les yeux en grand à mes mots, mais Kain aussi. Il ne semblait pas s’être attendu à ça.

« Il n’y a rien d’autre que j’ai besoin d’entendre. Je voulais juste voir ce que tu voulais dire. Si tu es au courant de ma situation, tu devrais savoir que je n’ai qu’une seule réponse pour toi. »

« Kain, aide Shin ! Tu devrais pouvoir faire au moins ça ! Ce n’est pas comme si tu devais faire ça à perte… Ubub ?! »

J’avais bloqué la bouche de Loretta.

« Loretta, merci de m’avoir aidé à venir jusqu’ici. Tu as fait ce que tu avais à faire. A partir de maintenant, tout ira bien pour moi. Je peux le convaincre. »

« Shin… ?! »

Elle avait eu un regard étrange en ne comprenant pas ce que je comptais faire. Bien que ses oreilles battaient de façon adorable, ce n’était ni le lieu ni le moment de lui prouver mon affection. J’avais donc simplement hoché la tête.

« Laisse-moi régler ça. »

« … O-Oui. »

Au final, elle avait hoché la tête avec un teint pivoine.

« D-Dans ce cas, je te vois plus tard. Je repars pour le moment ! Kain, Sikatra te dis salut ! Assure-toi d’aider Shin ! »

Après avoir dit ça, elle s’était retournée et était partie avec le visage encoure rouge. La voyant partir calmement, Kain avait soupiré.

« Merci. »

« Je n’ai rien fait qui mérite tes remerciements. Je l’aime et elle m’aime. C’est tout ce qu’il y a à savoir. »

« … Tu as raison. »

Après avoir murmuré son agrément, il avait dit d’une voix un peu plus rude.

« Mais je refuse toujours. »

« Vraiment ? »

« Il n’y a rien que tu puisses dire qui me fera changer d’avis. Laisse-moi. »

« Est-ce que le sentiment de perte te contrôle ? »

« Non, ça a pu être le cas pour les deux premières centaines d’années, mais cela fait un moment que ce n’est plus le cas. »

Après avoir entendu sa réponse, j’avais pris une courte respiration, avant d’ajouté rapidement.

« Dans ce cas, c’est le sentiment d’impuissance. »

A ce moment, il avait agrandi les yeux. Ce n’était pas une situation cocasse, mais je n’avais pas pu m’empêcher de sourire légèrement.

« Tu es prêt à m’écouter maintenant ? »

« Tu es un jeunot qui vient à peine d’entrer dans l’Au-Delà… Tu sais déjà ça ? »

« Je ne veux pas me vanter, mais je suis sur le point d’entrer au 31ème étage de l’Au-Dela. Je suis au 81ème étage du Premier Donjon aussi. »

Bien que j’avais dit le contraire, j’en étais fier. J’étais allé aussi loin que ça. Tellement de choses s’étaient passés sur le chemin et heureusement, j’avais réussi à comprendre beaucoup de choses sans abandonner tout espoir.

Je semblais ne pas être le seul à penser ainsi, car Kain avait dit d’une voix stupéfaite.

« … Tu m’as déjà surpassé dans l’Au-Delà. En si peu de temps… Es-tu vraiment humain ? »

« J’ai commencé à douter de ce fait récemment, mais j’étais en effet humain quand je suis né. »

« Le talent… C’est donc ça qu’ils appellent talent ? Que c’est ridicule. Durant ma longue vie, c’est la première fois que je vois quelqu’un comme toi. »

J’avais souri à son murmure.

« Bien sûr, en comparant tes longues années de vie aux miennes, ma vie peut paraître aussi insignifiante qu’une plume. Mais Kain, ah, je peux t’appeler Kain, n’est-ce pas ? »

« Tu en as les qualifications. »

« Kain, ma plume est vraiment grande. Peut-être même si grande que tu ne pourrais même pas être capable de la voir en entier. »

Mes Yeux Démoniaques avaient brillé à ce moment. Dépendant de l’humeur de leur utilisateur, les Yeux Démoniaques pouvaient s’activer d’eux-même. C’était un des défauts des Yeux Démoniaques, mais ce n’était pas grave car Kain n’était pas assez faible pour être affecté par ceux-ci.

« Parlons, Kain, aussi vite que possible de préférence. Je promets de te donner quelque chose que je peux te donner. Donc aide moi en me prêtant ton pouvoir. »

« Quelque chose que tu peux me donner… Tu dis. »

« La raison qui fait que je peux continuer après avoir réalisé la même chose que toi. C’est ça que je peux te donner. »

Désolé, je ne peux rien garantir. Je fais juste de mon mieux.’

Kain avait aussi vu à travers mon petit bluff, mais étonnamment, il avait alors eu un sourire.

« Je peux comprendre maintenant pourquoi Loretta est tombée amoureuse de toi. »

Il s’était levé. Ses cheveux avaient flotté derrière lui et même après des centaines d’années, ses vêtements de soie couvraient son corps comme s’ils avaient taillé pour lui le jour-même. Après s’être parfaitement redressé, il avait pris une légère inspiration, fermant les yeux, pour sentir la vie couler de nouveau en lui.

Il avait ensuite rouvert les yeux et m’avait fixé du regard.

« Dis-moi tout alors. Personne ne peut nous déranger ici, donc ne t’inquiète pas et montre-moi tout. »

« Avec plaisir. »

Et c’était ce que j’avais fait.

Après quoi, Kain avait rejoint Revival.

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 288
ICDS - Chapitre 290

13 Commentaires

  1. Fan absolu

    Premièrement : FIRSRT
    Deuxièmement : cela annonce quelque chose qui va envoyer du lourd

    Répondre
  2. Aiakiko

    Ho mon dieu enfin un peu de YAOI

    Répondre
    1. TesaYuuTesaYuu

      Merci pour le chapitre

      Répondre
    2. TesaYuuTesaYuu

      J’ai pensé à la même chose que toi XD

      Répondre
  3. IsybileXiaoNovels

    Ouch ! Les deux plus puissants explorateurs dans la même guilde… ça s’annonce lourd lourd lourd !!

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Gunts92

    Je hais l’auteur ahahah
    C’est tellement marrant et innatendu
    Vivement qu’il montre sa puissance
    Avec une tel recrue ses chance misérable un bien du monter bordel

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci or le chapitre

    Répondre
  9. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  10. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre 🙂 !

    Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com