ICDS – Chapitre 290

ICDS - Chapitre 289

Hahaha, vous vous souvenez ce que j’avais dit à propos des fins de chapitres à partir de maintenant ? 🙂

Au fait, je ne serais pas là le week end prochain (mariage), donc si j’ai le temps, je traduirais des chapitres dans la semaine, mais sinon, il y en aura un petit peu moins. Ça dépendra de mon temps libre 😉 (je pars le jeudi et reviens le lundi, donc autant dire que du temps, j’en aurai pas des masses)

 

 

Chapitre 290 : Le Dernier Membre (7)

 

Une fois sa décision de rejoindre Revival prise, il avait rassemblé ses longs cheveux par le milieu avant de les couper sans la moindre hésitation.

Des cheveux avant presque trop longs pour s’embêter à les mesurer arrivaient maintenant un petit peu au-dessus de sa taille. Ils étaient toujours trop long pour un homme, mais il semblait satisfait en ramassant la tignasse qu’il venait de trancher avant de l’infuser de mana.

« Aujourd’hui, je vais uniquement utiliser Gungnir. Montre-moi ton pouvoir et celui de ta guilde. Prouve-moi le potentiel de ton offre. »

« … Très bien. »

Il n’avait pas fallu longtemps pour que le tas de cheveux centenaires se transforment en une lance. Alors qu’ils continuaient à absorber le mana de Kain, ils avaient commencé à prendre une teinte métallique, et j’étais personnellement impressionné.

« Wow. »

Il avait donné quelques coups dans les airs comme pour la tester avant de hocher la tête.

« Ça devrait avoir suffisamment de puissance pour une utilisation unique. »

« C’est plus que suffisant. Quel monstrueuse quantité de mana. »

« Pendant des centaines d’années, les restes de mana se sont accumulés dans différentes parties de mon corps dont je n’avais pas besoin. Allez, rendons-nous sur Terre. »

Il s’était lentement mis en marche, sortant enfin de sa pièce secrète. Même avec ses vêtements, en soit assez simple, il dégageait l’aura d’un empereur.

Et pourtant, il était un allié se tenant à un niveau égal à moi. Peu importait à quel point je sentais de la pression intérieurement, j’avais agi comme si de rien n’était en revenant sur Terre. Evidemment, nous étions arrivés au même endroit que là où j’étais entré dans le donjon. Autrement dit, nous étions arrivés en face du portail.

« Ah, Shin ! »

« Désolé Ye-Eun. Nous n’avons peut-être plus beaucoup de temps, donc on doit se dépêcher. »

Alors que Ye-Eun et les autres membres de Revival avaient regardé l’homme derrière moi avec choc, je les avais forcés à s’écarter. Kain ne semblait pas non plus vouloir faire traîner les choses. Dès qu’il avait identifié l’entrée du portail, il avait plissé les yeux en hochant la tête.

« C’est plus puissant que je ne le pensais. Ça utilise le pouvoir du donjon ? Beaucoup de choses ont changé en quelques centaines d’années. »

« Ou peut-être que rien n’a changé du tout. »

Mon commentaire l’avait fait se figer un moment. Peu après, il avait souri en hochant la tête.

« Exact, c’est mon erreur. Donc, pour ce qui est de pénétrer dans cette chose… Pour le dire simplement, c’est impossible. »

« Quoi ?! »

Loretta n’avait-elle pas dit que Gungnir était capable de passer à travers le portail ? Est-ce que je lui faisais trop confiance ?! Me voyant choqué, Kain avait secoué la tête.

« Je veux dire que c’est impossible avec juste Gungnir. Je vais devoir ajouter le pouvoir de Sleipnir aussi. »

« … »

Je savais qu’il était en train de m’aider, mais je n’étais pas particulièrement content de la façon dont il s’amuser à me tourmenter dans une situation pareille. Lorsque je lui avais lancé un regard courroucé, il avait rapidement continué.

« Je vais l’ouvrir avec Gungnir et ensuite envoyer Sleipnir. Une seule personne peut entrer. »

« J’irais. »

Si seulement une personne pouvait rentrer, c’était évident qu’il fallait que ce soit moi. Je ne pouvais pas laisser quelqu’un d’autre le faire. J’aurais pu demander à mon père s’il avait un nom de dieu véritable, mais il n’en avait pas. Plusieurs avaient tenté de m’en empêcher, et Daisy avait étonnamment était la plus active à ce sujet.

« Ne t’inquiète pas, j’ai obtenu une amélioration qui devrait me permettre de m’en sortir. Tu devrais le ressentir aussi, non ? »

« Tu as utilisé tes pouvoirs divins. »

« Tu en a utilisé aussi. JE devrais y aller. De plus, nous avons besoin de tes capacités pour vaincre le Roi des Morts. »

« Et si tu finis blessé ? »

« Je m’inquiète pour Maman, mais aussi Papa ! Je veux y aller. »

« Tout va bien aller. Ina aussi, tu restes avec les autres. »

Alors que j’essayais de convaincre tout le monde, Kain avait activé le pouvoir d’Odin. Lorsque celui-ci était descendu dans sa lance de fortune, les cheveux qui la composée étaient devenus plus longs et plus épais, et une aura s’était matérialisé en leur sein.

« Sleipnir se déplace en un instant. Dès que j’aurais lancé Gungnir, j’invoquerais Sleipnir, donc accroche-toi à lui immédiatement. »

« Je ne compte pas perdre contre qui que ce soit en termes de vitesse, donc ne t’inquiète pas. »

Il avait hoché la tête. Je m’étais retourné une dernière fois en criant.

« Gardez vos yeux sur la Basilique Saint Pierre. Nous ne savons pas ce qui va se passer. Daisy, s’ils attaquent en premier, on risque de ne pas être capable d’ouvrir nos inventaires, donc sors Laki dès maintenant. Tous les autres, n’oubliez pas ce que je vous ai dit ! »

« Ne t’inquiète pas, fiston. Ton père est là. » Avait répondu mon père avec un sourire tout en frappant doucement mon épaule. Il avait ensuite ajouté.

« Donc détends-toi et va sauver ma belle-fille. »

« Gungnir ! »

Dès que mon père avait fini sa phrase, Kain avant lancé Gungnir. La lance, réputée dans les mythes de ne jamais rater sa cible, avait quitté la main de Kain et avait été aspirée par le portail. Peu après, le portail avait tremblé et un énorme trou était apparu. A ce moment, le cheval à huit pattes que Kain avait invoqué avait chargé dans le trou. J’avais utilisé Vitesse Divine pour rapidement sauter sur son dos.

Il semblait y avoir une connexion intrinsèque entre Gungnir et Sleipnir car le trou qui était en train de se reboucher après que Gungnir soit entré s’était soudain dilaté lorsque Sleipnir s’était rapproché. Avec la sensation de me faire dévorer par le portail, j’avais été aspiré à l’intérieur. Sleipnir ne s’était pas stoppé et avant continué à galoper.

L’intérieur du portail était complètement noir. Le ciel était plein de nuages orageux et des monstres noirs qui semblaient être des minions du roi, emplissaient les cieux. En comparaison avec le Roi des Bêtes et sa simple jungle, la scène devant moi dégageait une pression bien plus importante.

[Kuhuk !]

La première chose que j’avais entendu était un cri. Me déplaçant à une vitesse proche de celle de la lumière en chevauchant Sleipnir, j’avais observé les environs. En face de moi… Se trouvait quelque chose de gigantesque.

« C’est quoi ce truc ? »

Tout d’abord j’avais sauté de la croupe de Sleipnir. Je n’avais pas ralenti le moins du monde et avait continué à charger avant de percer quelque chose de géant. Encore une fois, un cri perçant avait retenti.

[Comment es-tu entré ?!]

Clairement, le géant était celui qui avait crié. J’avais essayé de réfléchir à ce qu’il pouvait être, mais je n’avais pas pu déterminer sa forme générale. Comment était-ce possible ? Il était en face de moi, mais je ne pouvais pas déterminer sa forme ?

« Shin ! »

Heureusement, j’avais pu capter la voix de Hwaya. Alors que j’invoquais Sharana, j’avais utilisé Talaria pour voler dans sa direction.

« Hwaya ! »

C’était grâce à Gungnir et Sleipnir qui nous avaient fait gagner du temps. A ce moment précis, le géant semblait crier de douleur et ne cherchait pas à nous attaquer. Soulagé de voir que Hwaya allait bien, j’avais immédiatement volé à ses côtés.

Après l’avoir inspecté avec plus d’attention, j’avais remarqué qu’elle n’allait pas si bien que ça. Sa robe de bataille était déchirée en plusieurs endroits et elle était couverte de blessures. Mais au moins elle avait encore tous ses membres.

Lorsqu’elle m’avait vu, elle avait agrandi les yeux. Je m’étais arrêté à côté d’elle en demandant.

« Tu vas bien ? »

Elle m’avait répondu en criant.

« C’est à moi de te poser la question ! Tu étais seul avec un roi ! Qu’est-ce qui s’est passé ?! »

« Je l’ai tué. »

« Je vois… Dieu merci. »

A mes mots, elle avait relâché tous les muscles de son corps et des larmes avaient commencé à poindre aux commissures de ses yeux. Cette scène m’indiquait ce qu’elle ressentait vraiment, mais j’avais préféré ne rien dire.

Elle avait alors continué.

« Je savais que tu avais dû entrer quelque part, seul… J’étais tellement inquiète. »

« Tu étais toute seule avec un roi toi aussi ! »

« Je peux mourir si tu meurs… ! »

« Hwaya, il n’y a personne qui ‘peut’ mourir. »

J’avais parlé fermement en sortant ma Lance chaotique. L’existence gargantuesque avec une forme indéterminée avait fini de se plaindre et s’était tournée vers nous. Je n’avais aucune idée de la façon de l’attaquer, mais Gungnir et Sleipnir lui avait causé de la souffrance. S’il avait eu un corps immortel, il n’aurait pas souffert autant. Je savais donc qu’il y avait un moyen de le blesser.

De plus, au final, il était l’un des Cinq Rois. Tout comme le Roi des Bêtes l’avait si bien dit, si l’un d’entre eux avait été beaucoup plus puissant que les autres, ils ne se seraient pas appelés les Cinq Rois. Il y avait peut-être une hiérarchie parmi eux, mais la différence n’était pas énorme. J’avais déjà vaincu le Roi des Bêtes. Et maintenant, Hwaya était à mes côtés.

J’avais raffermi mon cœur avant de parler de façon à ce que seule Hwaya puisse m’entendre.

« Nous allons survivre jusqu’à la fin, Hwaya. Reste avec moi jusqu’à la fin. »

« Jusqu’à la fin ? Je vais pouvoir rester avec toi jusqu’à la fin ? »

Je m’étais retourné en l’entendant dire ça et son regard semblait brûler d’une nouvelle conviction.

« Shin, tu n’es pas intéressé par moi de toute façon. Cette elfe est la seule… Tu ne m’accepteras pas de toute façon. »

« Non. »

« … Hein ? »

« Je t’accepte. »

Avec ça, je m’étais retourné pour me préparer à combattre. L’énorme masse de monstres dans les airs nous avaient regardé avec haine avant de se jeter sur nous comme une pluie bestiale. Voyant que chacun d’eux surpassés le rang SS, j’avais libéré le pouvoir de mes Yeux Démoniaques.

La moitié des monstres s’étaient transformés en pierre, mais plus de la moitié n’avait pas été pétrifiée. A côté de moi, Hwaya avait levé ses mains afin de carboniser les monstres avec des flammes d’une température terrifiante.

« T-Tu m’acceptes… Mais avant tu as dit que… ! »

« La façon dont je pense a changé depuis… Et ce que tu représentes pour moi a changé aussi… »

D’innombrables mondes et d’innombrables ennemis. J’avais sans aucun doute un long chemin à parcourir devant moi avec mes camarades actuels. Certains d’entre eux allaient peut-être quitter la Terre une fois celle-ci hors de danger, mais j’avais le sentiment que la plupart ne le feraient pas.

Par coïncidence, ce n’était pas juste de la camaraderie qui nous unissait. Pendant un long moment, j’étais ignorant des sentiments que les autres avaient à mon encontre, ou je prétendais d’être ignorant. Mais maintenant, c’était difficile de l’ignorer. Voyant Loretta et Kain, j’avais réalisé quelque chose.

Je n’étais plus un Coréen ordinaire. Je n’étais même plus un Terrien ordinaire. Considérant toutes ces choses, je n’avais pas à me retenir à cause des standards de la Terre. Si je devais choisir un nom pour me définir, ça serait Explorateur. Ou peut-être même Sauveur. Donc je n’avais plus besoin de suivre les us et coutumes de la Terre. Je ne pouvais pas.

Accepter seulement Loretta, mais quand même emmener avec moi d’autres femmes dans d’autres mondes. Je ne pouvais pas faire quelque chose comme ça. J’avais finalement décidé, et maintenant que c’était le cas, je ne comptais pas hésiter. Imaginer le sourire suffisant de Lin m’irritait au plus au point, mais je n’avais pas d’autre choix.

[Tu as tué l’autre roi ! Et tu es venu me trouver ! Kahahahaha, ce lion est mort ! Intéressant, très intéressant !]

Le roi avait rugit. En un instant, j’avais découvert quelle était sa capacité. Il ne contrôler pas de hautes températures comme de la lave, il n’avait pas la capacité de se cacher de tout, et il n’avait pas une force incommensurable ou un pouvoir toxique, et il ne contrôlait pas non plus les cadavres. Il contrôlait les émotions de toutes les créations.

Sa voix causait des vagues dans le cœur des gens. Même les guerriers les plus puissants ou les magiciens les plus doués ne devenaient que de simples humains une fois le mental brisé. Le roi avait la capacité de briser le mental de l’individu avec la plus grosse volonté avant de l’amener à sa ruine.

J’étais surpris que Hwaya soit toujours en vie après l’avoir affronté pendant des dizaines de minutes. Au même temps, j’avais compris pourquoi elle avait dit des choses qu’elle ne dirait jamais en temps normal. Lorsque j’avais réalisé ça, un frisson m’avait parcouru.

Hwaya était en train d’atteindre sa limite. Si j’étais venu un peu plus tard…

« Hwaya, tu vas bien ? »

J’avais résisté à l’effet de la voix du roi avec Âme Absolue tout en demandant à Hwaya. Je me disais qu’il serait peut-être plus prudent de la faire s’évanouir. Mais pour une raison inconnue, elle avait répondu de façon étrange.

« Ouais… Je vais bien, extrêmement bien. »

Je m’étais retourné et elle se dressait de toute sa splendeur, les joues tellement rouges qu’elles auraient pu être en feu.

« Tu vas vraiment bien ?! »

« Je vais tellement bien que je ne sais pas quoi faire ! » Avait-elle crié. Elle n’avait définitivement pas l’air bien !

« J’ai l’impression que je pourrais le tuer toute seul ! »

« Hwaya, calme-toi ! »

« Je ne mourrais pas, Shin ! Je ne veux pas mourir ! »

Ses yeux abritaient une lueur féroce. En un instant, un véritable enfer s’était déchaîné sur la horde de minions. C’étaient des flammes à une échelle colossale. En voyant la quantité de puissance qu’elle avait encore en elle, un profond sentiment de respect s’était éveillé en moi.

Elle avait alors écarté les bras en hurlant.

« Je suis tellement contente en ce moment et je suis certaine que je vais être encore plus heureuse dans le futur ! Comment pourrais-je mourir maintenant ?! »

« Hwaya, tu… »

« Survivons jusqu’à la fin, Shin ! Jusqu’à la fin, en écrasant tous ces bâtards ! »

Peut-être déçu que Hwaya ait retrouvé son esprit combattif, le roi avait dirigé son corps informe vers nous. Rien que ça m’avait fait raté un battement de cœur. L’énorme désespoir que j’avais surmonté jusqu’à maintenant, donnant de l’espoir pour le futur s’était soudain érigé comme un mur dans ma tête.

Une puissante peur avait posé son regard sur nous.

[Viens Héros. Ton corps a vaincu le Roi des Bêtes. Voyons vois si ton esprit peut vaincre ma peur !]

La bataille entre Hwaya, moi et le roi contrôlant la peur venait juste de commencer.

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 289

14 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. DaguaDagua

    Merci pour le chapitre. Je me demande comment Loretta va réagir si jamais elle vois shin avec une autre. La hache à 2 mains va avoir du boulot 😀

    Répondre
    1. nikos74190

      merci pour le chapitre
      ps : société protectrice de saucisse demandée

      Répondre
    2. DarkramDarkram

      Je plains Hwaya et surtout Shin pour tenter de faire passer la pilule à Loretta afin que celle-ci accepte la polygamie de Shin. Enfin, vu le tempérament de cette dernière et vu la relation entre les 2, autant gagner au loto ou trouver un petite météorite dans son jardin ^^”…

      Répondre
  3. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  4. Gunts92

    Il fou le seum se roi c chaud

    Répondre
  5. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre, la polygamie enfin confirmé ?

    Répondre
  7. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. DarkramDarkram

    Merci pour ce 3ème chapitre 🙂 !

    Il n’y pas de soucie 😉 ! Du moment qu’on a notre dose, ça va ^^ ! On ne t’enchaînera pas sur une chaise avec un fouet dans le main pour te forcer à bosser comme un singuoin :p !

    Bon ben du coup, on peut dire que le harem commence à prendre forme avec comme 2ème femme Hwaya. Ça persévérance à payer au final ^^. Ce combat risque par contre de leur donner du fil à retordre vu la capacité de ce roi. Bref, hâte de voir la suite ^^ !

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    PS:ce chap m’a donné envie de relire tout le LN pour revoir le développement de leur relation 🙂

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  12. Benco

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com