ICDS – Chapitre 310

ICDS - Chapitre 309
ICDS - Chapitre 311

Bonjour à tous !

Désolé pour hier, j’ai juste eu une flemme monstrueuse de traduire. Mais je retraduirai peut-être un peu ce soir en rentrant de ma sortie.

 

 

Chapitre 310 : Percée (3)

 

« Ils tirent pas de bombes nucléaires ou de trucs du genre, hein ? »

[Bien sûr que non. Bien que ça aurait été un désastre s’ils avaient envahi la Terre.]

Sherafina avait déclaré ça avec un ton calme, ce qui m’avait filé une migraine. Activant Talaria, j’avais accéléré instantanément en criant alors que j’esquivais d’autres balles.

« Dortu, elles sont en métal, tu ne peux rien faire ? »

[Je suis Dortu. Elles sont trop rapides. Si Dortu touche le corps principal, Dortu peut faire quelque chose.]

« Je peux faire quelque chose aussi si j’arrive au corps principal. »

[Je suis Dortu…]

Il semblait triste après mes paroles, donc j’avais essayé de le consoler.

« Et pour ce qui est de nous défendre ? »

[Je suis Dortu. J’ai confiance en mes capacités de défense.]

« Parfait, dans ce cas je te laisse t’en occuper. Peika, dépêche-toi. »

[Oui !]

J’avais senti son énergie me remplir. Utilisant le pouvoir du Dieu de la Foudre, j’avais amplifié la puissance de Peika tout en augmentant ma vitesse.

« Si tu veux m’arrêter, tu vas devoir te montrer ! »

Une percée, encore plus rapide !

Avec le Circuit Peruta absorbant le mana alentour, je pouvais maintenir Vitesse Divine pendant une période assez prolongée. Et avec cette vitesse démesurée, le barrage de balles n’arrivait même pas à toucher mon ombre.

Hélas, l’étage 86 n’était pas du tout comme les autres étages, puisqu’il s’agissait d’une plaine. Je ne savais pas où je devais me diriger pour trouver la sortie où Loretta m’attendait avec un sourire.

Dans l’Au-Delà, les passages étaient si étroits que je n’avais pas vraiment besoin de chercher le chemin correct. Ce n’était à partir du 86ème étage que j’avais vraiment eu l’impression d’être dans un labyrinthe.

[Je suis Dortu. De gros objets métalliques apparaissent.]

Il semblait que l’ennemi avait compris que les balles ne pourraient pas me faire quoi que ce soit, car immédiatement après que Dortu m’ait prévenu, de gigantesques balles en métal étaient sorties du sol. Sortir du sol comme ça ne devrait être autorisé que pour les robots dans les animés !

« Haaaaaap ! »

Les ennemis avaient tous l’air assez bourrus, presque comme si un forgeron pas très talentueux avait fait fondre du métal pour lui donner une forme vaguement humaine. Mais ils se déplaçaient, et leurs mains tenaient des bazookas. DES BAZOOKAS ?!

[Je suis Dortu. Un comme ça faciliterait les envois de balles avec le pouvoir de Dortu.]

« Oh ? »

[Je suis Dortu. Ça aiderait aussi Dortu à interférer avec eux et les dominer.]

« Tu ne peux pas juste tirer des petites billes de métal comme la dernière fois ? Les monstres normaux ne font pas souvent tomber leurs armes ! »

[Je suis Dortu. Ça utilise trop de mana. Dortu croit dans le Maître.]

Il essayait de se venger, c’est ça ? Parce que je lui avais fait de la peine avant ?

« Kuk, ça arrive ! »

Comme j’étais en train de fendre les airs sans trop y penser, des dizaines de balles étaient déjà écrasées sur mon armure. Même avec le pouvoir de Dortu pour me protéger, la force de l’impact était importante. Le mana qu’elles contenaient était bien supérieur à ce que les armes sur Terre pouvaient délivrer. Si Leon les avait vu, il aurait probablement sauté de joie. Bien qu’il n’aurait probablement pas vécu longtemps après.

Mais ce n’était pas la question. Ce qui était important, c’était de savoir à quel point un bazooka ferait mal alors qu’une petite balle m’affectait déjà.

[Je suis Dortu. Ils arrivent.]

« Vitesse Divine ! »

Maintenant que les choses en étaient rendues à ce point-là, j’avais utilisé la Vitesse Divine du donjon, même si sa consommation de mana était supérieure. Grâce à ce sursaut de vitesse, j’avais sauté à la verticale avant que la roquette du bazooka ne puisse m’atteindre. Immédiatement après mon saut, j’avais lancé mon arme infusée de foudre.

« Crève ! »

Bien sûr, c’était plus qu’un bâton électrique. Ma lance avait percé à travers un des robots de métal et, alors qu’elle revenait dans mes mains, ce dernier s’était écroulé au sol.

[Je suis Dortu. Début de l’analyse.]

La voix confiante de Dortu avait immédiatement retenti à mes oreilles. La lance avait bien évidemment transporté le pouvoir de Dortu. Comme je ne pouvais pas prendre leurs armes et combattre avec, j’avais décidé de rapprocher Dortu de la source même du problème.

Bien que le robot percé ait un peu brûlé à cause de la foudre, cessant de fonctionner complètement à cause de ça, une fois l’analyse de Dortu achevée, il serait quand même capable d’en faire bon usage, je le savais. Le seul côté négatif était que la défense de mon armure avait radicalement baissé maintenant que Dortu ne se concentrait plus dessus.

Une fois la lance de retour entre mes mains, je l’avais rapidement lancée une nouvelle fois. La formation des robots avait alors pris un sacré coup avec la chute d’un autre de leurs camarades. Sentant leurs corps changer légèrement, j’avais souri.

« Heureusement que j’ai Dortu. »

Grâce à lui, je pouvais approcher cet ennemi de monde avec un angle totalement différent. Sans lui, je n’aurais eu d’autre choix que de foncer tête baissée.

Considérant le nombre croissant de balles et de missiles venant dans ma direction, je m’inquiétais d’avoir à affronter une armée complète. Combattre une armée avec autant de puissance de feu ? Ce serait du suicide, à moins que ma Chance ne soit de 10.000 ou plus. Je préférerais combattre contre tous les soldats de la Terre. Ces balles renforcées au mana faisaient trop mal.

D’un autre côté, Peika semblait fâchée que je ne complimente que Dortu. La lance dans ma main avait émis des étincelles et Peika s’était plainte.

[Et moi, Maître ? Suis-je inutile à ce point ?]

« Peika, tu es toujours aussi incroyable. Je ne devrais pas avoir à le dire. »

[Huhu, c’est vrai !]

Putain, si je n’avais pas à m’occuper des sentiments de mes élémentaires de temps en temps, je pourrais dire qu’Elémentaliste était la meilleure classe au monde. Bien que… Je suppose que ce n’était pas si grave comme les élémentaires étaient mignons.

[Je suis Dortu. Ils augmentent leur nombre.]

« Ils augmentent leur nombre ? Qu’est-ce que tu… Wow. »

Je m’étais arrêté en pleine accélération. Bien que je m’y sois attendu, j’avais espéré que cette situation se développerait bien plus tard…

Depuis le sol, des centaines de robots se jetaient dans les airs en portant différentes armes comme des mitraillettes, des fusils de sniper, des bazookas et que sais-je encore. J’étais maintenant obligé de demander à Sherafina.

« Sherafina, est-ce que je suis aussi le premier à affronter ces Eliminators ? »

[Effectivement.]

Sa réponse ne pouvait pas être plus claire. Sherafina, jusqu’où comptes-tu me pousser ! Est-ce que tu me réserves tous les ennemis les plus chiants ?!

« Arg, peu importe ! Je vais juste combattre ! »

[Vous avez utilisé Provocation ! C’est inefficace sur ces ennemis.]

Même la Provocation que j’avais utilisé résolument était inutile. En y repensant, je ne combattais pas réellement des êtres vivants. Ce qui voulait aussi dire que les tuer ne me rapporterait pas d’énergie de mort.

Sans parler du fait que j’avais beaucoup de sorts qui utilisaient le sang, le Charme et d’autres concepts qui ne fonctionnaient que contre des êtres vivants. Et contre eux, tout cela était inutile !

J’avais senti ma pression sanguine augmenter.

« Dortu, tu as fini ? »

[Je suis Dortu. Un jour n’est pas suffisant.]

« Quoi ?! »

J’avais sauté de surprise en entendant ces paroles. Cependant, je n’avais été réconforté que par un autre barrage mortel.

« Mon dieu, dire que je vais vraiment devoir combattre sous cette pluie de plomb. »

J’avais grommelé tout en lançant ma lance. En utilisant Vitesse Divine et en injectant du mana dans mon bras, je pouvais couper, repousser et écraser toutes les balles qui arrivaient vers moi. Bien qu’une puissante force opposée ait tenté de me repousser, j’avais décidé de charger en avant. J’espérais juste me diriger dans la bonne direction !

*

Je m’étais planté. À cause de la vastitude de la zone, j’avais fini par me paumer pendant toute une journée.

« Dortu ? »

[Encore un peu de temps.]

Je lui parlais à longue distance. Il était resté à l’endroit où j’avais éliminé le premier robot et il se concentrait sur son analyse. Du fait de la limitation que je devais subir sur le nombre d’élémentaires que je pouvais invoquer, je n’avais donc que Peika pour m’aider à survivre sur le champ de bataille. Étrangement, un flot continu de robot ne cessait d’apparaître.

« Comment ont-ils pu perdre avec un tel pouvoir ? Les plus puissants ne sont pas supposés être aux étages supérieurs ? »

[Le Héros a attaqué le corps principal seul.]

« Mais le corps principal n’est pas là, pas vrai ? »

[Exact.]

« Aaaah, je suis maudit. »

Pas d’espoir ni de rêve. Avec rien d’autre à faire que de vagabonder dans les steppes sous une pluie de balles, j’avais continué ma tâche sans relâche.

Après un certain temps, Doru avait finalement réussi à contrôler deux robots.

[Je suis Dortu. Début de la contre-attaque.]

Alors qu’il me contactait, il m’avait localisé instantanément et s’était mis à voler vers moi avec ses deux robots. Le problème était qu’il aurait besoin d’environ une journée pour me rejoindre, comme j’avais voyagé en ligne droite. C’est pourquoi j’avais passé l’essentiel de mon temps à attendre qu’il arrive tout en éliminant tous les robots du coin.

Comme ils pouvaient se reformer avec les moindres fragments, j’utilisais les élémentaires existants dans ce lieu pour éradiquer toute trace de mes adversaires.

« Tempête Eléméntaire ! Lame Elementaire ! »

[Uweeeeek !]

[Whooooooo !]

[Ils ne sont ni vivants ni morts ! Détruisons-les tous !]

[Mais comment font-ils pour bouger ?]

[Je ne sais pas !]

[Tu ne sais pas ?]

[Uweeeeeeeeek !]

Bien que je ne puisse utiliser que deux élémentaires sous contrat, je n’avais pas de limite quant au nombre d’élémentaires libres que je pouvais utiliser. Leurs discussions interminables me permettaient de rester éveillé face à la monotonie de ce niveau.

Cela dit, un de ces élémentaires semblait sur le point de…

[Je suis Dortu. J’ai atteint le Maître.]

M’ayant finalement rejoint, j’avais pu apercevoir ses deux marionnettes. Originalement métallisés, ils étaient tous deux d’un noir de geai et il ne restait aucune trace de mon combat contre eux.

Pour info, ils avaient tous les deux un bazooka et un minigun, ce qui les rendait vraiment flippants.

[Je suis Dortu. C’est maintenant l’heure de gloire de Dortu.]

« Ouais ouais, je te laisse t’en charger. »

Il était immédiatement passé à l’action après son speech. Les robots avaient levé leurs armes avant de tirer dans tous les sens.

[Je suis Dortu. Je peux en contrôler plus avec le mana du Maître.]

« C’est la meilleure nouvelle de la journée ! »

J’avais rétracté ma Lame Élémentaire avant de transférer du mana à Dortu. Immédiatement, la vitesse de tir des robots avait augmenté. J’avais l’impression qu’ils tiraient maintenant des rayons laser plutôt que des balles.

Cependant, cela restait deux robots contre une armée. Comme je l’avais dit auparavant, l’ennemi avait des milliers de robots éparpillés dans les vastes plaines, et il y avait toujours un ennemi que je ne pouvais pas détecter à cause de la distance.

« Dortu, combien de temps je dois encore attendre ? Encore un jour ?! »

[Je suis Dortu.]

Il n’avait rien dit d’autre. J’avais serré les dents tout en lançant mon arme à un robozooka. Oui, j’en avais nommé quelques-uns pour faire passer l’ennui. Puis, je m’étais plongé dans mes pensées. Si j’utilisais Suzerain pour raser tous ces monstres, est-ce que Dortu n’aurait pas besoin de moins de temps pour les dominer ? Non, est-ce que Suzerain garantirait ça ?

À ce moment, la formation ennemie semblait s’être rompue et une petite explosion avait retenti depuis le centre. Quelques robots avaient explosé, suivi par d’autres.

[Ça ne fait que commencer.]

Trois robots noirs volaient vers nous. J’avais pointé la lance vers eux avant de me rendre compte de ce qui se passait réellement. Dortu en avait pris le contrôle !

Dortu avait commencé sa contre-attaque contre le contrôleur d’arme, Eliminator !

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
ICDS - Chapitre 309
ICDS - Chapitre 311

11 Commentaires

  1. georgesjungle

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Ptitkudo

    Je suis DORTU !!!!!!!!!

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  3. Hyrtik

    Merci pour le chapitre ! 🙂

    Répondre
  4. Shirosuu

    Je trouve dortu vraiment cool !! Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. Aiakiko

    alors je trouve le chapitre très cool mais heuu ils sont passé où les élémentaires de froid et de vent là ? parce qu’il est sensé avoir un contrat avec 4 élémentaires pas deux -_-.
    je crois que l’auteur à oublier…

    Répondre
    1. Windjigo

      Il peut en avoir que deux actifs, il a pris Peika pour facilement détruire les robots et Dortu car il combat des ennemis métalliques

      Répondre
      1. nikos74190

        un peu bizarre sachant que contre Lilith, il en avait 3 actif (un dans la lance, un pour renforcé son corps, un dans l’armure)

        Répondre
        1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

          Il ne peut avoir que 2 élémentaires actifs dans le Premier Donjon à partir du 80ème étage. Donc dans l’Au-Delà, qui ne fait pas partie du Premier Donjon, il peut tous les utiliser.

          Répondre
  6. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com