ICDS – Chapitre 312

ICDS - Chapitre 311
ICDS - Chapitre 313

Bonjour à tous !

Voici un nouveau chapitre d’ICDS. Il a mis un peu de temps à sortir car j’ai profité de mes derniers jours sans emploi pour rendre visite à des amis, et je vous avoue que 48h de voiture/soirée, ça crève bien.

Je vais essayer d’être un peu plus régulier, même si je n’ai pas encore remis de planning en place. Je commence mon nouveau boulot à partir du 7 juillet, donc je ne sais pas encore quelles contraintes je vais avoir pour la traduction. Cela dit, je vais quand même essayer de faire du 4-5 chapitre par semaines, histoire d’avoir un rythme régulier.

Et un grand merci à Antony pour son don de 20€ au passage. Il l’a fait il y a plusieurs jours, mais je n’avais rien traduit entre temps, d’où le décalage. Grâce à vous, j’ai pu aller chez le coiffeur et aller voir des amis (comme quoi, les petits plaisirs de la vie, c’est pas grand chose mais ça fait plaisir). Donc un grand merci pour votre soutien.

ps : pour ceux que ça intéresse, je n’ai donc plus les cheveux roses^^

 

Allez, bon chapitre !

 

Chapitre 312 : Percée (5)

 

Après être sorti du 86ème étage du Premier Donjon, j’étais allé dans l’Au-Delà après un petit repos. Comme les succubes m’avaient dit d’attendre une semaine, j’avais prévu de finir autant d’étages possibles avant le grand nettoyage.

Le 36ème étage de l’au-Delà était rempli de Seigneurs Vampires. Ils étaient sans nulle doute possible, des copies d’un Seigneur Vampire original créé par Sherafina. Mais cela ne voulait pas pour autant dire qu’ils étaient plus faibles que celui du 75ème étage. Pour tout dire, ils étaient bien plus puissants et cela m’énervait énormément.

Ils se déplaçaient librement, donnant l’impression d’être partout en même temps, et avec leur quantité de mana ridiculement élevée, ils attaquaient constamment ma gorge avec de la magie de sang.

Hélas pour eux, j’avais subit suffisamment de moments difficiles pour que les affronter ne soit rien d’autre que de la rigolade. Les ennemis que j’avais affronté juste avant été essentiellement une armée entière d’ennemis de monde. Bien qu’il fallut du temps, quatre jours pour être exact, j’avais réussi à terminer le 36ème étage sans trop de problèmes.

Loretta semblait attendre ma venue car elle m’avait accueillie à bras ouverts en m’offrant un Jus de Récupération de Fatigue. Alors que je le buvais tout en me libérant de toute la fatigue accumulée des quatre derniers jours, elle m’avait posé une question.

« Shin, comment est-ce que tu es passé du 31ème au 35ème étage aussi rapidement ? »

« Les succubes et les incubes savaient qu’ils n’étaient pas de taille contre moi et ils m’ont laissé passer. Ils m’ont juste dit d’aller affronter Lilith. »

« Vraiment ? »

« Vraiment. »

« C’est intelligent de leur part. Grâce à ça, ils vont pouvoir vivre en paix un long moment. »

« Lilith est morte et Sherafina a dit qu’elle ne serait pas ressuscitée. Qui va prendre sa place ? »

« Le Seigneur va probablement fabriquer une fausse Lilith avec une des succubes. »

« C’est inju-»

Avant que je puisse finir, Loretta avait mis sa main sur ma bouche. Puis, avec un sourire adorable, elle avait parlé.

« C’est difficile de restaurer un original à partir de rien, mais c’est facile de fabriquer un faux en lui donnant un pouvoir qui a déjà existé. Avec le pouvoir du Seigneur, ce serait facile de fabriquer un Maître d’Etage acceptable. Pour tout dire, Lilith était juste trop forte. Bien que je ne l’ai vue qu’une seule fois… »

Elle avait dit ça avec une expression légèrement inquiète. Ah, en y pensant, Loretta avait les Yeux Démoniaques du Charme. J’avais rapidement regardé dans ses yeux brillants. Au fur et à mesure que mon Charme augmentait, j’avais le sentiment qu’elle libérait la contrainte de ses Yeux Démoniaques.

Non, ce n’était pas juste une impression. Ses yeux brillaient librement maintenant. Et même comme ça, je n’étais pas plus affecté que ça. La raison était simple. C’était à cause de mon Charme incroyablement élevé et du fait que j’étais devenu en partie Mares… Ugh, rien que d’y penser, ça me rendait malade. En tout cas, prenant en considération que Loretta avait dû la rencontrer alors qu’elle avait sa corne…

« …Tu as perdu ? »

« Tu veux te faire frapper ? »

Je semblais avoir raison. Elle avait tremblé en serrant les poings comme pour retenir sa fierté brisée. Tout en me disant qu’elle était vraiment mignonne, j’avais mis mes mains autour d’elle.

« Ne t’inquiète pas. Tu es la personne la plus charmante à mes yeux. »

« Je sais que tu dis ça à tout le monde. » Avait-elle rétorqué, mais elle n’avait pas pu cacher ses joues beaucoup plus rouges qu’avant et ses oreilles battantes.

Lorsque c’était sa marionnette de Boutique d’Étage, je me souvenais qu’elle avait toujours été bonne pour cacher ses émotions… Apparemment son vrai corps n’était pas aussi habitué à cette pratique.

J’aurais pu juste rire de la situation, mais la direction que prenait la conversation me rendait nerveux. Bien que Loretta ne l’ait pas mentionné depuis, il restait une mine armée qui pouvait se déclencher à tout moment ! Mon cerveau fonctionnait à plein régime, encore plus que lors d’un combat difficile. Mais même ainsi, je ne savais pas quoi répondre. Comment pouvais-je lui expliquer qu’il était impossible pour moi de la tromper alors qu’officiellement, je ne sortais avec personne ? Ne sachant pas quoi dire, je l’avais embrassée sur la joue tout en murmurant.

« Non, je ne l’ai qu’à toi, Loretta. »

« … Vraiment ? »

« Vraiment. Tu peux demander à Hwaya et aux autres. »

« Mais tu aimes Hwaya plus que moi, non ? »

« … Bien sûr que non. »

Je n’avais pas répondu instantanément. Je les avais inconsciemment ordonnées dans ma tête. Ah ! Son regard était insoutenable ! Etait-ce le prix à payer pour avoir pris ce chemin ?!

Elle m’avait regardé férocement en gonflant les joues, puis avait soupiré. J’avais rapidement rajouté.

« Je t’aime vraiment le plus. Regarde-moi. En ce moment-même, il n’y a que toi dans mes pensées. »

« …Uuu, je me hais de succomber à ce genre de paroles mielleuses. »

Vraiment, elle était trop facil… gentille ! Voyant la tension quitter son corps, je l’avais légèrement serrée dans mes bras en lui caressant les cheveux.

« Merci de comprendre. Je t’aime vraiment, Loretta. »

« Je sais, c’est ma faute d’être tombé amoureuse. Et en considérant ce que tu dois faire dans le futur, faire en sorte qu’elles n’aient pas d’idées déplacées est déjà bien, mais quand même… »

Ce n’était pas pour tromper sa vigilance mais plus pour suivre les conseils de Lin, j’avais enfoui mes sentiments pour Hwaya et Ludia, entre autre, au fond de mon cœur. Il me l’avait dit.

Si tu veux prendre plusieurs femmes, ait confiance en toi et soit aux commandes. Et en même temps, fais en sorte de faire croire à la femme en face de toi qu’elle est la meilleure.’ Pour faire ça, je ne pouvais pas me permettre de penser à d’autres filles en ce moment.

…Lin, espèce de playboy… Merci pour le conseil !

« … Shin, je suis ta préférée, hein ? »

Elle m’avait regardé avec inquiétude. Kuk, avais-je laissé vagabonder mes pensées ?! J’avais vidé mon esprit tout en conservant les conseils du maître coureur de jupon avant de libérer la vérité qui était en moi. Ne mens pas ! Combats avec rien d’autre que la vérité !

« C’était la première confession d’amour que j’ai faite de ma vie. N’arrives-tu pas à me croire ? »

« Les mots ne sont pas suffisants. »

Elle avait alors mis ses lèvres en avant. Ses yeux étaient fermés mais ses oreilles battaient tellement fort qu’elle aurait pu s’envoler.

« Des preuves. J’ai besoin de preuves. »

« C’était ton but depuis le début. »

« Des preuves. Vite. »

Elle n’arrêtait pas de se répéter avec ses lèvres en avant. Elle était trop mignonne et dans le manuel de survie en territoire féminin par Lin, la réponse à une telle situation était claire, mais avait totalement échappée à ma mémoire. En face d’un oisillon si adorable qui demandait à être nourri, je n’avais d’autre choix que de lui donner la becquée. Mais il était difficile de satisfaire l’estomac d’un petit oisillon.

« J’en veux plus. »

« Sherafina doit être en train de regarder. »

« Qui s’inquiète de savoir si cette vieille chouette mate ? Laisse-la faire si elle veut ! Vite vite ! »

J’avais donc fini par nourrir mon oisillon jusqu’à ce que son ventre soit bien rebondi. Les succubes étaient probablement en train de m’attendre pendant tout ce temps sur Terre, mais j’avais tout de même fini par arriver avec une heure de retard.

« Douce fragrance. »

Je n’étais pas certain de savoir comment Daisy avait fait pour savoir que je reviendrais aujourd’hui, mais elle m’avait accueilli dans le hall de guilde avec son béret militaire, son uniforme et ses bottes et la première phrase qu’elle avait dit était ça. Je lui avais alors rétorqué.

« Douce fragrance ? »

« L’odeur de la Reine des Elfes. »

J’avais presque inconsciemment touché mes lèvres mais je m’étais retenu juste à temps. J’avais alors décidé d’agir comme un exemple parfait d’homme. Stupidement.

« Je me suis arrêté à la Boutique d’Etage, donc l’odeur de Loretta a dû se déposer sur moi. »

« Odeur, à chaque fois que, tu parles… Tu as mangé la, Reine des Elfes ? »

Elle en était arrivé à une conclusion des plus originales et, dans un sens, elle n’avait pas complètement tort. Ses sens étaient trop aiguisés. J’avais souri en secouant la tête, mais elle avait penché la tête de côté en me demandant.

« Tu veux me, manger aussi ? »

« Non, ça ira. »

« Dans ce cas je, vais manger les, lèvres de Kang Shin. »

Dès que j’avais entendu ses mots, j’avais activé Vitesse Divine et sauté en arrière. Elle avait balancé son fouet comme si elle avait voulu me capturer, mais elle m’avait raté du fait de ma réaction fulgurante. Voyant ça, elle avait plissé les yeux en disant.

« Ce n’est, pas fairplay. »

« Tu savais tout ! Pourquoi tu joues l’innocente ? En plus, tu es celle qui a sorti ton fouet en premier ! »

« Je savais que, tu fuirais. »

Elle avait préparé sa seconde attaque. Son contrôle du fouet avait atteint des sommets depuis longtemps. Si je ne faisais pas attention, je pourrais bien me faire capturer. Pris de court, j’avais crié.

« Tu m’avais pas dit que les elfes gris étaient détendus ?! »

« Des fois, les jeunes se rebellent. L’odeur de la, Reine des Elfes est, déplaisante. Je vais l’effacer avec, ma propre odeur. »

« Tu n’es même pas si jeun- »

Son fouet avait pris une vitesse ahurissante avant la fin de ma phrase, et ce n’était plus pour me capturer mais pour me briser les os ! Lorsque je l’avais esquivé avec un regard choqué, elle avait dit d’une voix tendue.

« En âge elfe je, suis une jeune fille en, pleine fleur de l’âge. Ce que tu, as dit était, grossier. »

« Je suis désolé. »

J’avais rapidement fait mes excuses. Elle avait alors posé son fouet comme si elle était satisfaite et avait commencé à s’approcher.

« Oh, grand frère, tu es là ! »

A ce moment si désespérément dangereux, la voix de Yua avait retenti. Son bébé dragon, Luna, était dans ses bras.

« Yua, tu es là aussi ? »

« Oui. Tout le monde est occupé. »

Bien qu’elle n’ait pas dit grand-chose, voyant qu’elle et Daisy étaient là, je savais que ce que j’avais prévu de faire tout seul était un peu compromis.

Daisy contrôlait les morts-vivants et Yua contrôlait une armée de mantes religieuses. Elles étaient toutes les deux parfaites pour s’occuper de grosses quantités de monstres, même ceux qui avaient déjà été pétrifiés.

« Tu peux y aller seul, si tu veux. »

« Héhéhé, gravir le donjon est important, mais ne te l’ai-je pas déjà dit ? Il y a des choses qui ne peuvent pas s’apprendre dans le donjon. Sans parler du fait que tes nourrissons semblent se renforcer plus rapidement en tuant des monstres hors du donjon. »

Je pouvais facilement en deviner la raison. Les monstres du donjon n’étaient que des faux sous le contrôler de Sherafina. D’un autre côté, les monstres parcourant la Terre et les autres mondes étaient de véritables êtres vivants.

Les monstres mangeaient la chair et buvaient le sang de leurs ennemis afin de devenir plus fort et d’absorber leur mana. C’était donc logique que les monstres sur Terre représentaient une meilleure source de renforcement pour l’armée de Yua. Même ceux qui avaient déjà été pétrifiés…

« Et toi, Daisy ? Tu es occupée à gravir le donjon ? »

« … »

A mes mots, elle avait tiqué en portant son regard dans une direction différente. J’avais pu alors relié les points dans ma tête. J’avais demandé, après quelques secondes d’attente pour lui laisser le temps de le dire elle-même.

« … Tu es morte ? »

« … »

Elle avait couvert son visage avec son béret. Je semblais avoir touché juste. Mais je savais qu’il était irraisonnable de demander à quelqu’un de gravir le donjon sans jamais mourir. Surtout pour une personne qui, comme Daisy, était dans les étages les plus hauts.

« Aussi… » Avait-elle finalement dit, plus doucement que les pas d’une fourmi.

« J’étais trop excitée… »

« Excitée ? Par quoi ? »

« M’accoupler avec, Kang Shin. »

« Grand frère ?! »

« J’ai rien fait ! »

Daisy avait réalisé son erreur et avait reformulé sa phrase.

« Je veux, dire sortir avec, Kang Shin. »

« T’as fait exprès de te planter, hein ?! Et depuis quand est-ce qu’on sort ensemble ?! »

« Owowowowowowow. »

Après avoir payé le prix approprié, Daisy avait pu arrêter de se frotter son front qui avait encore l’empreinte de mon doigt dessus et avait expliqué ce qui s’était passé.

« J’étais trop, excitée. Je ne pouvais, pas me concentrer sur, le combat… Et j’ai, fait une erreur au, 88ème étage. »

« Daisy, tu… »

Comme elle avait toujours dévoilé ses émotions sous la forme de blagues, j’avais toujours pensé qu’elle était étrange, mais ce n’était pas ça.

Elle semblait embarrassée par ses propres paroles et s’était couverte le visage avec son béret. J’avais donc décidé de ne pas écraser sa dignité plus que de raison. Et puis ce sujet me mettait mal à l’aise de toute façon.

J’avais donc légèrement changé le sujet de la conversation.

« Au moins tu n’es pas morte dans l’Au-Delà. »

Mourir dans le Premier Donjon ne pénalisait que d’une semaine sans pouvoir entrer dans le donjon. Alors que dans l’Au-Delà, c’était un bon mois de mis à pied. J’avais soupiré de soulagement.

« Tu ne peux rien y faire pour le moment. Mais tu devrais profiter de cette opportunité pour t’occuper des choses que tu ne peux pas faire normalement à cause du donjon. Tu n’es pas obligée de venir avec nous. »

« … ? Ce que j’ai, négligé à cause du, donjon je m’en, occupe maintenant. »

Ce qu’elle venait de dire m’avait beaucoup touché. Je savais qu’elle s’inquiétait du sort de la Terre plus que certains autres membres de Revival, mais je n’aurais jamais pensé que c’était à ce point. Alors que je cherchais les mots appropriés pour la remercier de ses efforts, elle avait continué.

« Passer du, temps à m’accoupl… sortir avec, Kang Shin. »

« … »

En disant ça, elle avait légèrement baissé son béret, révélant ses yeux rouges, purs et innocents, mais qui contenaient aussi un véritable brasier ardent. A cet instant, j’avais réalisé deux choses. Tout d’abord, ce qu’elle avait dit à propos du comportement détendu des elfes gris, c’était du pipeau.

Et deuxièmement… Loretta, tu n’es apparemment pas la seule elfe à embrasser pleinement tes désirs.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
ICDS - Chapitre 311
ICDS - Chapitre 313

10 Commentaires

  1. georgesjungle

    merci pour le chap

    Répondre
  2. Hyrtik

    Merci pour le chapitre ! 🙂

    Répondre
  3. Zorbal

    Merci beaucoup pour ce chapitre qui me fait bien sourire ;).

    Répondre
  4. Gunts92

    Personnellement je trouve un peu chiante Daisy en ce moment juste un bout de chat sur patte on a déjà loretta c’est bon

    Répondre
  5. Gagou

    Super chapitre
    J’adore la phrase de Daisy “tu as manger la reine elfe?” Hahaaha

    Répondre
  6. Cèlen

    Merci pour le chap !!^^

    Répondre
  7. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. moi

    Des cheveux roses !!!!
    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  10. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com