ICDS - Chapitre 322
ICDS - Chapitre 324

Bonjour à tous pour cette nouvelle semaine pleine de chapitres !

Je continue encore et toujours à vous remercier pour votre soutien, et je continuerais encore et encore. N’hésitez pas si vous avec la possibilité et l’envie, de regarder mes offres Patreon (vous pouvez avoir jusqu’à 3 chapitres d’avance, wouhouuu!)

J’ai, de plus, ajouté un nouvel élément quelque part, et certains l’ont déjà vu. Je n’en dis pas plus, il sera complètement dévoilé plus tard.

Sur ce, je vais arrêter le marketing pour le moment, et je vais vous laisser apprécier la suite des aventures de Shinounet !

Bonne lecture !

Soutien :

Publicité volontaire : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

 

 

Chapitre 323 : Avec Ton Propre Pouvoir (3)

 

J’avais aussi répondu avec un sourire.

« Arrête de dire des conneries, Lin. »

« Tu ignores mon jugement, espèce de petit bâtard ? »

« Je peux le dire. Cette chose est définitivement liée à moi, mais ce n’est pas purement mon pouvoir. Pas pour le moment en tout cas. »

« Hmph, eh bien, tu n’as pas totalement tort. Ça ne peut pas être aussi facile que ça de devenir un dieu. »

« Pas vrai ? Un dieu est quelque chose de plus… »

Je m’étais arrêté en plein milieu de ma phrase. Je ne voulais pas dire quelque chose sans en être parfaitement certain. Au lieu de ça, je m’étais gratté la tête, ou plutôt, l’armure. Lin avait ri en disant.

« Alors, comment vas-tu l’appeler ? Comme tu as dit que ce n’était pas encore tout à fait une partie de toi, n’a-t-elle pas besoin d’un nom ? »

« Tu as raison. Hmmm, je ne sais pas de quel métal elle est fait, donc je vais juste l’appeler de façon basique. Comme Acier. »

« Comme je le pensais, tu ne sais vraiment pas donner les noms. »

« C’est toujours mieux que Pur Désir Noir ! » Avais-je rétorqué en tirant la langue à Lin, mais j’avais fini par lécher le métal d’Acier. Du fait qu’elle était si confortable, je n’arrêtais pas d’oublier que je la portais.

« As-tu découvert quoi que ce soit d’autre ? Comme des points faibles ? »

« Oh, comme des chances augmentées de recevoir des coups critiques comme l’avait Pur Désir Noir ? »

« Oui. »

« Les pénalités de ce genre ont toutes disparues. Le seul problème est que les propriétés de Pur Désir Noir ont totalement disparues. Comme tu peux probablement le sentir, le boost de stat a disparu. Le mana et l’énergie démoniaque ont dépassé leurs limites et se sont condensés en un semi-organisme. Ne t’attend à rien de plus qu’Extorsion.

« Donc Extorsion est la seule chose que je dois garder en tête. »

« Oui. Pour être honnête, tous les anciens artéfacts sont comme ça. Les objets liés au donjon ont toutes sortes d’effets aléatoires, mais manque d’une vraie autorité. Connais-tu le concept d’Ambiance ? »

« Comme les auras ? »

Lin avait froncé les sourcils donc j’avais rapidement secoué la tête.

« Je rigole je sais. Je suis juste surpris que tu connaisses les théories artistiques de la Terre. »

« Hmph, qui a dit que les autres mondes sont différents de la Terre ? l’Ambiance est une qualité ou atmosphère distincte et invisible. Un objet avec de l’Ambiance est le genre de chose permettant d’atteindre la victoire malgré des conditions pourtant défavorables au départ. »

« Lin, tu as quelque chose comme ça ? »

« Tu l’as déjà vu. »

Avec ça, il avait fait un geste du pouce en montrant son dos. J’avais immédiatement compris de quoi il parlait. Son fusil sniper. L’arme qui avait tué le leader des Livres Ambulants, un ennemi de monde, en un coup. Comme je le pensais à l’époque, ce n’était pas une arme normale.

« Les anciens artéfacts… Oui, ils doivent avoir une saveur assez pure. La patte du forgeron est assez importante, mais ils sont généralement majoritairement créés par des miracles. Le produit de coïncidences, un Original. Les objets de cette génération sont naturellement comparés à des objets de certains éléments ou types qui existaient auparavant, donc leur Ligue et leur Ambiance ont chutés. Les objets de rang Rare, Unique, Epique, Légendaires ou Divin sont dépendant de la perte d’Ambiance de l’original. »

« C’est la première fois que j’entends parler de ça. »

« Bien sûr que oui. C’est juste une spéculation que j’ai faites concernant la façon dont le Seigneur créé les objets. »

J’avais ri. Lin avait alors pointé Acier et avait continué.

« C’est le premier Original que je vois depuis un long moment, et il surpasse la plupart des autres. Juste penser à ma participation dans sa création me rend extrêmement joyeux. Bien sûr, sa fabrication a beaucoup dépendu de ta capacité en tant qu’utilisation et à la situation miraculeuse. Comme je l’ai dit, plutôt que le talent du forgeron, les artéfacts… »

« – sont des produits de coïncidences nées de miracles. J’ai compris. J’en prendrais particulièrement soin. »

« Montre-là à Eleine aussi. Elle doit être curieuse. »

« Je le ferais. Dans ce cas, j’y vais. Prends soin de Leon. »

« Ouais, et ne reviens pas. » Avait-il répondu en blaguant à moitié avec un faux regard méchant.

Comme je ne pouvais pas ignorer ses paroles, j’avais rendu visite à Eleine aussi. Elle devait avoir réalisé la valeur d’Acier en un regard car elle m’avait immédiatement offert de l’or pour que je lui vende. Je lui avais rendu un sourire frais avant de quitter la Vallée Perdue.

Lors de ma dernière aventure, non seulement j’avais collecté une énorme quantité d’énergie de mort, j’étais aussi devenu plus fort et avait fait évolué mon armure. Maintenant, il était temps de repartir à l’assaut du donjon.

Lorsque j’étais entré dans le 87ème étage, une balle s’était précipitée vers moi sans le moindre délai. Elle avait directement visé le centre de mon front ! J’avais pensé à esquiver, mais avait décidé de tester la capacité défensive d’Acier.

J’avais tendu la main. La balle, qui avait une vitesse supersonique, m’avait frappé en plein centre de ma paume. Elle avait alors changé de direction et avait volé directement vers son origine à la même vitesse. J’avais regardé la balle avec effarement. Un instant plus tard, j’avais réalisé qu’Extorsion pouvait refléter quasiment toutes les attaques.

BOOM ! Une explosion avait retenti au loin.

[… Vous avez détruit 1% du corps principal de l’Eliminator.]

Puis, Sherafina avait envoyé un message avec un ton choqué.

« Comme je le pensais ! L’attaque à super longue portée venait du corps principal ! »

Bien que Sherafina n’ait pas répondu, je savais que j’avais raison. Au 86ème étage, j’avais du faire face à deux types d’attaques. Une était un sniping constant d’une distance inconnue, et l’autre était l’armée de robots dotés de différentes armes.

Au début, j’avais pensé que des robots avaient des fusils de sniper, mais après m’être habitué au mana des robots, je m’étais rendu compte que je n’arrivais pas à détecter le moindre indice quant à ces robots sniper. Cela devait donc venir du corps principal.

Le seul mystère maintenant était de savoir comment il faisait pour me viser de si loin, et pourquoi il avait été blessé lorsqu’Acier lui avait renvoyé son attaque.

« … Que se passerait-il si je tuais l’Eliminator principal avec cette méthode ? »

Évidemment, c’était la première chose qui m’avait traversé l’esprit ! Sherafina n’avait pas répondu pendant un moment, puis avait dit.

[Cela n’arrivera pas.]

Oh ? J’avais souri en chargeant en avant.

Au début, j’avais prévu d’utiliser l’énergie de mort pour corrompre les robots avant d’utiliser Dortu pour en prendre contrôle. Cependant, maintenant que j’avais Acier, c’était totalement différent. Pour être franc, les ennemis de Ligue inférieure à la mienne ne pouvaient virtuellement plus rien me faire.

Lorsque j’avais atteint cette conclusion, j’avais été un peu effrayé par moi-même. Avec mes Yeux Démoniaques et le pouvoir de Dortu, je pouvais pétrifier des monstres de rang SSS, mais en plus maintenant je pouvais refléter toutes leurs attaques. Même moi je n’aurais pas voulu me combattre.

Bien sûr, cette réflexion d’attaque avait d’autres limitations que la Ligue de mes adversaires. Elle utilisait mon mana à chaque activation. Mais avec le Circuit Peruta et Âme Absolue, je pouvais absorber le mana qui m’entourait.

Autrement dit, si un ennemi d’une Ligue inférieur à la mienne souhaite passer outre Extorsion, sa seule option était de m’arroser d’attaques ultra destructrices au point de drainer mon mana jusqu’à zéro.

Dans ce cas, la façon la plus efficace pour me vaincre pour l’Eliminator était son armée. Même maintenant, ils étaient en train de tirer des pluies de balles dans ma direction ! Bien qu’il faudrait beaucoup de temps, ils pourraient finir par me blesser. Et l’attaque à super longue distance du corps principal aiderait aussi.

Hélas pour eux, Acier n’était pas le seul outil à ma disposition.

[Je suis Dortu. Encore une journée de labeur en perspective.]

« Tu peux arrêter de parler comme ça, Dortu ? »

Auparavant, j’avais besoin de beaucoup de temps pour prendre le contrôler d’un seul robot. Mais les robots du 87ème n’étaient pas trop différents de ceux du 86ème. Avec son expérience antérieure, il ne lui avait fallu qu’une heure pour contrôler son premier robot qui avait été vaincu.

[Je suis Dortu. Je commence à prendre le coup.]

« Tu le fais exprès là, non ? »

D’un autre côté, je devenais de plus en plus habitué aux trajectoires que prenaient les munitions de mes ennemis. Pendant que Dortu faisait son travail, je bougeais constamment aux alentours en essayant de lire les trajectoires de milliers de balles et de missiles, ce qui était maintenant possible avec ma capacité de détection de mana incroyablement plus puissante qu’avant.

[Vous avez détruit 5% du corps principal de l’Eliminator.]

Alors même que j’esquivais la plupart des attaques, je m’assurais de recevoir celles du corps principal pour lui renvoyer. Bien que je ne puisse détecter la balle que lorsqu’elle était proche, il aurait tout de même été possible pour moi de l’esquiver.

Mais pourquoi l’aurais-je fait ? Je pouvais détruire l’ennemi que j’allais devoir affronter au 90ème étage dès maintenant ! Le message de Sherafina m’indiquant mes progrès était de plus en plus amer aussi. Héhé.

Finir le 87ème étage ne m’avait pris que la moitié du temps qu’il m’avait fallu pour finir le 86ème. Alors que je passais par le 87ème étage, j’avais pensé à tester Extorsion sur d’autres choses que sa réflexion passive d’attaques.

Mais ce n’était pas quelque chose qui se renforcerait à force d’utilisation. Comme son évolution était déterminée par l’ascension de ma Ligue, j’avais décidé de m’en soucier plus tard. Un atout se devait de n’être utilisé que lorsque nécessaire.

Bien sûr, cela ne voulait pas dire que je n’utiliserais pas du tout son pouvoir. J’utilisais déjà, voire même j’abusais déjà, de sa réflexion de dégâts, et si j’en avais besoin, je n’hésiterais pas à utiliser son plein effet.

J’avais sauté directement au 37ème étage de l’Au-Delà après être arrivé à la Boutique d’Étage sans même me reposer et avait fait face aux Seigneurs Vampires. Ils avaient une pluie de puissantes attaques vers moi dès que j’étais entré et avaient disparu misérablement la seconde d’après. Alors que je regardais avec un air dubitatif la petite portion de mana que j’avais perdu durant cet échange, je m’étais senti un peu mal de pouvoir traverser l’Au-Delà de cette façon.

« Maintenant que j’y pense, ce n’est pas très pratique pour m’entraîner. »

Cela dit, j’aurais Acier pour le reste de mes jours à mes côtés, donc cela ne me servait pas réellement de gagner de l’expérience contre des ennemis qui n’étaient pas capables de percer sa défense. Mais le donjon devait bien avoir quelques monstres en réserve capable de le faire, non ? Pas ces Seigneurs Vampires au rabais, mais le Boss d’Étage !

C’était donc ainsi que j’avais fini le 37ème étage de l’Au-Delà plus rapidement que le 87ème étage du Premier Donjon. Immédiatement après, je m’étais rendu au 88ème étage.

Comme j’avais ressenti beaucoup de choses en vainquant le Duc des démons, je voulais augmenter ma Ligue le plus rapidement possible.

Au 88ème étage, en plus des robots des étages précédents, il y avait aussi des robots qui m’affrontaient au corps à corps avec des épées faites d’aura.

Ces robots étaient plus rapides que ceux équipés d’armes à feu, mais ils n’étaient quand même pas capables de passer outre Extorsion. Pour finir le 88ème étage aussi vite que possible, je m’étais donc précipité en avant.

Jusqu’à ce que soudain…

Un missile géant tombe directement du ciel.

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
ICDS - Chapitre 322
ICDS - Chapitre 324

Related Posts

10 thoughts on “ICDS – Chapitre 323

  1. Merci pour e chapitre, j’ai juste un peut de mal au debut avec :

    « Un objet avec de l’Ambiance est le genre de chose présente la victoire à une condition pourtant défavorable au départ. »

    Il ne manquerait pas un truc ?

    1. Tu as tout à fait raison. La phrase de départ était un peu difficile à traduire et je l’ai traduite avec mes doigts écrivant en réflexe apparemment. Donc en gros ça voulait rien dire^^

      Voila ce que j’ai changé : Un objet avec de l’Ambiance est le genre de chose permettant d’atteindre la victoire malgré des conditions pourtant défavorables au départ. 

      Merci pour l’info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com